A l'école, Lis ma vie

Ce goût de fin d’année

Chaque année, c’est pareil… Je me demande comment il est possible que la fin d’année scolaire arrive alors que la rentrée était hier, à peine. Et plus les années passent (j’ai 8 années scolaires au compteur de mon tableau de bord de mère et comme pour les chiens, il faut multiplier par 7, c’est vous dire), plus j’ai l’impression que ces années passent vite. C’est comme si je vous avais parlé de ma rentrée « bordélique » il y a seulement quelques jours alors que ça remonte à 10 mois.

Juin arrive avec ce goût de fin d’année que j’aime tant. En général, je croule sous les petites taches (lisez plutôt ce billet…) mais ça me convient assez bien. Cette année semble plus light en l’occurrence car j’ai aussi moins de travail et c’est assez agréable de ne pas être sur tous les fronts. Les enfants, en revanche, semblent cuits à point. Les réveils se font plus difficiles chaque matin.

Juin est là et j’y ai maintenant mes repères, je navigue en terrain connu. J’aime tous ces petits gestes, tous ces petits événements qui se répètent.

J’aime entendre parler les enfants des répétitions, des sorties à venir, des cadeaux que l’on va préparer pour les maîtresses, des coiffures que les filles ont envie de faire pour les spectacles. Tous ces petits préparatifs égaient la maison.

J’aime que l’on se projette dans nos vacances, que l’on réfléchisse à ce que l’on va faire, aux lieux que l’on va explorer ou retrouver. Penser aux vacances, c’est déjà être un peu en vacances.

J’aime les taches de rousseur qui apparaissent sur le nez de Petite Gavotte pendant que sa soeur brunit franchement (avec la même protection solaire) et que le grand blondit (plus doucement que quand il était petit). J’aime qu’il faille tirer les enfants su jardin pour qu’ils aillent ses coucher, Fleur de Sel en particulier.

J’aime préparer les pique-niques (même si je râle toujours parce que ça me fait faire des courses en plus parce que j’oublie toujours un truc) et encore plus avoir le plaisir de les partager avec eux lors des sorties scolaires.

J’aime que le samedi de la kermesse, il fasse toujours beau et que les enfants se rafraichissent (ou plutôt se douchent) avec des pistolets à eau en cavalant à travers la cours de récré…

J’aime savoir que leur enfant aura ce goût-là dans leurs souvenirs.

Le goût de juin.

Pour continuer votre lecture, je vous invite à lire ce vieux billet où je vous présente la déco de notre chambre.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

12 commentaires

  1. Répondre Anne-So 25 juin 2019 à 12 h 21 min

    On ne pouvait pas mieux parler de juin… il a également ce gout là dans mes souvenirs, et même si cette année, j’ai eu l’impression que tout tombait en même temps, qu’il était plus chargé (et tout le monde plus fatigué?), ça reste un très joli mois

    • Répondre Marjoliemaman 2 juillet 2019 à 8 h 26 min

      Argh, il y a des an,nées où tout se télescope effectivement. J’espère que c’est plus calme.

  2. Répondre Cyann 25 juin 2019 à 12 h 43 min

    Moi j’aime juin, parce qu’il me rapelle mon enfance. Les kermesses dans la cour de mon école, et l’odeur de la salle de musique à la fin des auditions. L’odeur (encore!) du cuir des ballons de basket au tournoi de fin d’année. J’aime que les mois de juin de mes enfants ressemblent un peu, avec des couleurs différentes, à ceux que j’ai vécu.
    Comme un joli trait d’union entre nous.

    • Répondre Marjoliemaman 2 juillet 2019 à 8 h 25 min

      Je suis d’accord, je repense à chaque fois à une des kermesses de mon enfance quand je suis à celle de l’école des enfants.

  3. Répondre anabel 25 juin 2019 à 17 h 57 min

    Chupa a trouvé que cette année était passée particulièrement vite et cela lui fait peur car ça veut dire qu’elle vieillit. C’est un truc de vieux de dire qu’on a pas vu le temps passer 😉

  4. Répondre petitsruisseauxgrandesrivieres 26 juin 2019 à 8 h 59 min

    J’aime juin pour sa chaleur (oui, moi j’aime la canicule ! ), pour le rosé qui refait son apparition avec des glaçons dedans, pour l’idée (pas forcément juste) que je vais pourvoir me reposer, lire et écrire pendant les vacances, pour mes enfants qui seront en short et tongs pendant quelques semaines, et pour l’expectative du retour sur Paris calme et charmante, au mois d’août… Tout cela m’aide à franchir les semaines de travail intensif avant le départ, et le téléscopage dans l’agenda.

    • Répondre Marjoliemaman 2 juillet 2019 à 8 h 23 min

      Je valide tellement :  » pour l’idée (pas forcément juste) que je vais pourvoir me reposer, lire et écrire pendant les vacances » !

  5. Répondre Florence 26 juin 2019 à 16 h 33 min

    Moi je n’aime pas juin, mais il faut dire que je n’aime pas l’été en général : trop chaud, trop poisseux, trop langoureux :p (je vis dans le Sud-Ouest, je serai peut-être plus enclire à aimer l’été si j’habitais en Bretagne en bord de mer 😀 )

    Malgré tout, je suis une fille de l’automne & de l’hiver : si j’ai froid, je peux toujours me mettre un pull. En été, quand on est déjà à poil et qu’on a encore trop chaud, que faire ? 😀

    En ce qui concerne les activités des enfants, c’est l’heure des spectacles et fêtes de fin d’année. Ca égaye un peu l’agenda mais heureusement, rien de foufou non plus ! Je suis déjà en stress à l’idée d’imaginer mon dernier s’inscrivant au foot ou au judo :p

    Bref, sur ces bons mots, je retourne dans ma grotte ! 😉

    Très bonne soirée,
    Florence

    • Répondre Marjoliemaman 2 juillet 2019 à 8 h 23 min

      On est assez « généreux » sur les activités alors tout de suite, c’est plus dense 😉

  6. Répondre Maud - a Step to a Gentle Life 29 juin 2019 à 9 h 39 min

    1ère année scolaire pour moi et même si la rentrée fût difficile pour ma grande (et pour moi… :/ ), l’année est quand même passée très vite et comme toi, j’ai l’impression que c’était hier. Et vu que ces dernières semaines, elle pleure de nouveau le matin en entrant dans la classe, j’appréhende déjà la prochaine rentrée !

Laisser un commentaire