On ferait comme si on n’avait rien vu

Mercredi dernier, Fleur de Sel dessine, colorie, joue, parle toute seule… Bref, elle fait sa Fleur de Sel.

Elle me dit tout à coup : « Je vais écrire des choses, maman ». Je dis : « Mais oui  ma chérie, écris ce que tu veux » mais je pense « ça sera bref parce qu’à part ton prénom, maman, papa et ce que l’on te dicte, tu ne sais pas encore écrire ma chérie et c’est normal, tu es née avant-hier, ta soeur était juste née hier).

Je ne saurai vous décrire ma stupeur, mon état de choc en lisant les premiers mots écrits spontanément par ma file aînée.

D’ailleurs, je vous laisse découvrir : Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

On adore Hippie Ya (cadeau pour vous)

Hippie_Ya_1A la Nourserie, c’est acté, on adore Hippie Ya ! Depuis que Petite Gavotte a testé l’adorable coloris pastèque, je regarde régulièrement les nouveautés de la marque parce que selon moi, elle a tout bon.

Fabriqués à la main en France dans des cuirs hyper résistants, ces mocassins ne nous ont pas déçu. Petite Gavotte les porte non stop chez sa nounou (et elle arrive à les mettre et à les enlever seule), je les récupère à chaque vacances pour les rentabiliser et les admirer (parce qu’à la maison, elle porte les anciennes boots Robeez des grands), elle sort dehors avec aux pieds et même si elles se salissent, elles ne s’abiment pas.

Si vous me demandez, le prix de 48 euros qui peut sembler élevé me semble donc justifié par tous ces éléments et par le fait que l’on peut facilement les revendre ou les refiler aux enfants d’une même fratrie.

J’ai d’ailleurs failli en acheter une paire pour ma Fleur de Sel qui ruine ses chaussons mais j’ai eu peur que la plus grande taille soit un peu juste pour elle. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

La fille à lunettes

marjoliemaman_5ansPendant 14 ans, j’ai porté quotidiennement des lunettes. Des lunettes de myopes, celles qui font des petits yeux. Des lunettes pas faciles à assumer parce qu’elles changeaient vraiment mon visage. J’ai détesté porter des lunettes, même si j’en avais une collection de toutes les couleurs, rondes toujours. Des roses, des violettes, des bleues, des blanches…

Cette myopie très forte me vient de mon papa (comme mes oreilles décollées…) et nous avons donc systématiquement fait suivre nos enfants dès le plus jeune âge pour vérifier que je ne leur avais pas filé cette forte myopie qui s’accompagne d’une cornée fragile.

Heureusement, non. Kouign Amann a une vue de lynx, Petite Gavotte est hypermétrope mais suivie depuis ses premières semaines et Fleur de Sel avait eu également un fond d’oeil après son passage en réanimation. Personne n’a hérité de ma myopie de folie. Ouf.

Mais depuis la rentrée de septembre, Fleur de Sel se plaignait de maux de tête tous les soirs d’école. On mettait ça sur le compte de la fatigue. Et puis, un de ses yeux s’est mis à partir en goguette de plus en plus régulièrement… Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes résolutions 2015

imitation carreaux de cimentOui je sais, les résolutions, c’est so 2008 mais que voulez-vous, moi ça m’inspire cette idée qu’en janvier on a une année toute neuve et que l’on peut en faire ce que l’on décide d’en faire.

Depuis un an et demi, j’ai défini avec plus ou moins de régularité des mots chaque mois qui m’ont aider à avancer, à faire bouger les choses dans le sens que je choisissais. Non, je n’ai pas réussi à appliquer exactement tout ce que je me fixais comme objectifs mais ça a été un plus sans nul doute. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Nan c’est pas un virus, il a juste pris froid (cette andouille) »

maladesVendredi à 16h30, je récupère à l’école un Kouign Amann trempé, un vrai sachet d’infusion camomille tout juste sorti de l’eau bouillante. Je lui secoue les puces à base de « non mais franchement,quand il pleut, tu t’abrites ou tu mets ta capuche », oubliant fortement à propos qu’en raison d’un souci d’organisation la veille, nous sommes arrivés les 3 enfants et moi complètement trempés (l’eau avait traversé mon anorak, mon sweat et mon tee-shirt.

Le même soir, il sort de la piscine les cheveux trempés. Le lendemain, il va au golf sous la pluie et revient, je vous laisse deviner… trempé ! Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Infos en vrac du lundi 12 janvier

photo-1Je me suis dit que des infos en vrac, c’était pas mal pour recommencer à écrire un peu ici parce que le vrac, c’est ce qui me ressemble le plus, pas vrai ?

– En vrac, c’est d’ailleurs vraiment comme cela que je me sens depuis une semaine, comme vous j’imagine. Et si la journée historique de dimanche m’a bouleversée, tout a quand même un goût de cendre. Je souhaitais de tout mon coeur marcher avec ma famille et mes amis mais un petit Kouign Amann qui culminait à 39°C m’a retenue à la maison. Fleur de Sel et MMM ont défilé pour nous. Nous avons regardé la foule envahir Paris à la télé avec mon grand pendant que Petite Gavotte dormait, c’était fort. Les grincheux peuvent écrire tout ce qu’ils veulent pour ternir cette journée en hurlant au complot, à la récupération, ou même au loup, c’était GRAND.

La chronique de François Morel m’a collé les poils. Oui, punaise, il faut « s’aimer à tort et à travers », c’est cette phrase que je veux garder en tête après tout ça. Certains sont inquiets et pensent que faire des enfants dans un tel monde, c’est une pure folie. Moi, je suis comme Camille, ça me donne furieusement envie d’un faire un 4e, puis un 5e et pourquoi pas un 6e, juste pour crier fort que nous n’avons pas peur et que nous serons là et que quand nous ne serons plus là, il y en aura d’autres après nous. (Bon en vrai, je vais me contenter de 3 enfants quand même parce que si je ne redors pas pendant 2 ans encore, je n’aurais même plus la force de crier…). Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je ne sais pas dessiner alors j’écris

chialer-pour-charlie* La photo qui illustre ce billet est de la talentueuse Eve. Elle dit tout, je trouve, avec cet anagramme.

Aujourd’hui, j’ai pleuré devant mes enfants et je pleure à nouveau en reprenant mon clavier. J’ai dû leur expliquer pourquoi, à mes enfants. Parce que des personnes qui travaillaient pour que l’on vive dans un pays libre, des dessinateurs, des journalistes, des policiers et d’autres personnes qui travaillaient avec elles sont mortes, tuées par des fous. Avec autant de douceur et de sincérité possible, je leur ai dit ces choses difficiles mais je ne voulais pas leur mentir et dire que « non, ne t’inquiète, pas ce n’est pas grave ». Je leur ai dit que c’était grave parce que nous avions a chance de vivre dans un pays où chacun est libre de penser et d’exprimer ses pensées et que des fous voulaient que l’on vive dans la peur mais que justement, il ne fallait pas avoir peur pour ne pas leur donner raison. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !