8 idées reçues sur les Glénans

Il y a quelques semaines, je suis partie 24 heures au bout du monde juste à côté de chez moi. Oui, parfaitement, je suis partie dans l’archipel de Glénan où se trouve l’école de voile des Glénans (avec un S contrairement à l’archipel du même nom). À seulement quelques kilomètres de chez moi mais c’était tellement dépaysant que j’ai eu l’impression de partir LOIN durant une semaine !

J’étais invitée avec Céline et quelques journalistes par mon ami Matthieu à un voyage de presse pour découvrir le site à l’occasion des 70 ans de l’école. Impossible de refuser cette opportunité car les Glénans, c’est une institution dans ma famille ! Mon Papy avait fait un stage là-bas, mon oncle et ma tante m’en parlent encore avec des étoiles dans les yeux. Pour tout le monde, c’est L’ENDROIT, le passage obligé pour devenir un marin aguerri !

Avant de partir, j’avais compulsé le dossier de presse de ces 7décennies de passion. On y décortique notamment 8 idées reçues sur les Glénans. Pour le blog, je me suis dit que c’était sympa de les reprendre en donnant mon point de vue après expérience !

Sortie en mer, cantoche, veillée et nuit en tente, j’ai testé pour vous !

Mais juste avant, regardez ma tête de ravie avant de partir :

et ma tête (et celle de Céline) juste après la traversée Concarneau-Les Glénans sous grand vent seulement deux heures plus tard !

Idée reçue n°1 : Aux Glénans, on dort avec sa brassière

On dort certes en tente (en ce qui me concerne sur l’ile de Drenec) mais pas avec le gilet de sauvetage ! En bateau en revanche, pas le choix, c’est brassière pour tout le monde car on ne mégote pas avec les règles de sécurité. D’ailleurs, j’étais bien contente de porter ma brassière quand j’ai dessalé de mon Hobie Cat avec Matthieu et Jean-François… Une fois dans l’eau alors que l’on venait de chavirer sans s’y attendre (mais s’y attend-t-on en général ?), je vous assure que le port du gilet de sauvetage n’est pas un luxe ! Cela m’a permis de ne pas paniquer, moi qui n’aime pas trop nager. Le fait de flotter aussi facilement est très rassurant.

Admirez Matthieu qui fait le malin après notre dessalage ^__^

Idée reçue n°2 : Aux Glénans, les toilettes, c’est dehors

Oui, oui, oui. Même qu’il s’agit de toilettes sèches appelées « Cunégondes » et que c’est assez perturbant de ne pas tirer la chasse d’eau ! Mais sur les îles, l’eau est rare et précieuse alors on prend vite le pli ! Et puis je n’ai jamais eu une telle vue sur la mer aux toilettes ! C’est ça le vrai luxe, non ? Et pour la douche me demandez-vous ? La douche se fait dans un bloc sanitaire spartiate : on mélange dans un seau eau chaude (pas vraiment claire comme de l’eau de roche) et eau froide et on se douche… au broc ! La première fois, ça surprend ! Je me suis même retrouvée un peu bête parce que je voulais prendre ma douche et que je ne comprenais pas comment ça fonctionnait…

Idée reçue n°3 : Aux Glénans, c’est ambiance « commandos marine »

Je dois avouer que c’est ce que j’avais en tête après les différents récits. Genre les Glénans, c’est hyper cadré et on suit des enseignements militaires. Alors oui, c’est cadré, c’est organisé mais c’est surtout très humain et bienveillant. Tout le monde est là pour que tout aille bien et que chacun apprenne dans la bonne humeur et dans un environnement sécurisé. Si vous êtes trop fatigué pour sortir en mer, personne ne va vous forcer. Nous avons croisé un stagiaire qui s’était blessé (en jouant au foot sur Drenec, pas en navigant !) et qui hésitait à rester sur l’île pour profiter de l’ambiance ou à retourner à Concarneau pour revenir en stage plus tard. L’encadrement lui laissait vraiment le choix. En revanche, oui, il y a des règles pour la bonne marche des sites et c’est normal.

Idée reçue n°4 : Aux Glénans, les bateaux sont vieux

Oui, les bateaux sont vieux si on parle de « Sereine », le superbe voilier en bois classé monument historique qui a déjà fait 150 000 milles (6 tours du monde !) Mais sinon, le parc des bateaux est extrêmement bien entretenu et renouvelé en partie chaque année. Hobie Cat, Foils, dériveurs, planches à voile, Elan E4, le parc des Glénans offre un large panel. J’ai aussi pu constater que les stagiaires étaient formés à l’entretien du matériel afin d’assurer une longévité en toute sécurité – au matériel ET au stagiaire 😉

Idée reçue n°5 : Aux Glénans, il faut avoir un super niveau

C’est une école donc on y trouve tous les niveaux du débutant au confirmé. Il faut garder en tête que la spécialité de l’école est l’initiation (2900 stagiaires ont intégré le niveau 1 réservé aux débutants en 2016). Quel que soit votre niveau, il y a un stage qui correspond à vos attentes et à vos besoins.

Idée reçue n°6 : Aux Glénans, il n’y a que des mecs

Certes, il y a plus de garçons lors de stages (mais c’est un peu logique puisque la voile est pratiquée à 65% par des hommes). Lors de notre passage sur Drenec, j’ai croisé beaucoup de filles dans les groupes. Personnellement, j’étais tout à fait à l’aise dans cet environnement qui ne se revendique pas du tout comme masculin. Pour compléter le tableau, l’âge moyen du stagiaire est de 34 ans et le stagiaire le plus âgé en 2016 avait… 81 ans !

Idée reçue n°7 : Aux Glénans, on passe son stage à éplucher des patates

Les Glénans, ça n’est pas le Club Med. Chaque stagiaire participe à la collectivité en mettant et débarrassant la table, en aidant en cuisine, en faisant la vaisselle, etc. Petite anecdote : nous n’avions pas compris qu’il y avait des horaires de petit déjeuner (team journalistes et blogueurs à l’ouest !) alors nous avons pris notre temps et nous nous sommes retrouvés les derniers à table. Un jeune homme est venu vers nous avec un grand sourire, un saladier plein de carottes et quelques épluche-légumes : « vous êtes en retard, hop, vous êtes de corvée de carottes ! ». Alors nous avons épluché nos carottes en riant mais nous avons retenu les horaires de petit déj !

Idée reçue n°8 : Aux Glénans, tout le monde se connaît

Oui, tout le monde se connaît… au bout d’une journée, c’est certain ! Si certains viennent chaque année et ont plaisir à se retrouver, les nouveaux sont super bien intégrés.On se parle facilement, on échange, on se rend service… Le temps passé en mer resserre aussi beaucoup les liens. En bref, si vous y allez seul, vous vous ferez vite des amis et si vous venez entre copains, vous risquez de repartir avec plus de copains. Les conditions de vie lors des stages font que l’on sympathise vite. On ne parle même pas de tous les couples et bébés nés grâce aux Glénans !

Pour en savoir plus sur les Glénans, retrouvez notre billet sur Wonderful Breizh !

Un grand merci à Olivier, Camille, Florian, Matthieu et à toute l’équipe des Glénans pour cette invitation. Matthieu, je pense que tu peux me payer un coup pour m’avoir fait vivre le premier dessalage de ma vie après 16 d’amitié ! Une pensée amicale pour mes compagnons de route, Céline, Elsa, Fred et Jean-François qui resterons associés à cette jolie découverte.

Retrouvez les Glénans : sur leur site, sur Facebook, sur Instagram.

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 réflexions au sujet de « 8 idées reçues sur les Glénans »

  1. 1

    Wahou, quelle expérience! Merci pour tous ces détails! Quant aux paysages… j’adore!!!!

  2. 2

    Quelle expérience extraordinaire ! Les paysages sont superbes. Tu as dû te régaler là-bas 🙂

  3. 3
    Joëlle says:

    ça doit être une superbe expérience !! en tout cas ça donne envie.

  4. 4

    Ca a l’air d’une expérience vraiment riche auquel on voudrait participer, surtout le côté camaraderie ! Se faire des copains et être dans l’entraide, l’utopie qu’on aimerait vivre au quotidien. Ca a l’air dépaysant et franchement super…à découvrir

  5. 5
    lucie says:

    je vais à benodet cet été,et une excursion sur l’archipel est prévu!!!

  6. 6
    sinnfael says:

    Eh beh tu sais quoi, je rajoute ça sur ma bucket list !!! Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

  7. 7
    Alex says:

    très jolie, ça donne envie d’y aller c’est vrai

  8. 8
    Sophie says:

    J’ai aussi effectue un stage sur Drenec il y a deux-trois ans , j’en garde un super souvenir mais j’aimerais bien mettre deux bemols a ce post, histoire que ca soit un peu honnete quand meme : le prix ! 800€ une petite semaine de stage ! Les moniteurs sont benevoles et tout l’argent est mis dans le matos, mais quand meme, ca conduit surtout au fait que la majorite des gens viennent de familles bourgeoises et friquees, j’etais une des seules etudiantes faisant autre chose qu’une ecole de commerce / d’ingenieurs / medecine et je pense que ce climat ne convient franchement pas a tout le monde. Aucune mixite sociale et culturelle.
    A part ca le cadre est sublime et la vie « a la dure » est tres marrante. Mais ce n’est pas tres ouvert finalement, malgre tout.

    • Fanchette says:

      Je confirme pour le trio commerce-ingenieur-médecine : pas que chez les étudiants, aussi chez les jeunes actifs. C’est vrai que du coup ça limite la mixité sociale.
      Dans les 800 € il faut quand même compter la nourriture et le (spartiate logement). Et l’entretien des bases. Le bénévolat des moniteurs rend l’apprentissage tout à fait unique à mon sens et change vraiment des écoles de voiles traditionnelles.
      Quand à la moyenne d’âge : je pense que les stagiaires plus âgés participent plus aux stage embarqués, croisière. Dans les stages de voiles légères c’est quand même plus jeune. J’en ai fait pendant toute ma trentaine (à Drennec, en planche à voile) et j’étais quand même souvent la plus jeune !
      Par contre c’est vrai que niveau apprentissage : on débarque avec zéro connaissance mais le lagon des Glenan est très sécurisé et il y a tirs quelqu’un qui veille au poste sécu.

  9. 9

    J’y ai moi aussi effectué un stage. C’était tout simplement inoubliable.

  10. 10
    Lucie says:

    Whaouu, ça donne envie d’y être…..
    Vous n’avez pas eu trop froid tout de même ?

  11. 11
    Bismarck says:

    L’école de voile des Glénans propose aussi des stages pour les ados, mais pas dans l’archipel (sur l’île d’Arz, je crois; en tout cas, il y a de vraies toilettes et de vraies douches). Mon fils en a fait un l’an dernier, il était ravi.

  12. 12
    richard says:

    6. Au Glénan j’y ai mangé le meilleur saucisson sec de ma vie 😀 (c’est pas une blague en plus!)
    Beau billet

  13. 13
    Fanny says:

    Merci pour ce partage, ca donne vraiment envie ! 🙂

  14. 14

    J’adore les toilettes avec la vue 🙂
    Par contre, la traversée avait l’air… sportive !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *