Plus loin dans la passion

Billet réalisé en partenariat avec BION3

Je vous en ai déjà parlé, j’ai repris la gymnastique aux agrès en septembre après 20 longues années d’arrêt… Chaque semaine, j’ai 1h30 pour moi, pour explorer ce qu’il reste de mes possibilités gymniques.

marjolaine_bio3

C’est un moment privilégié que j’adore mais qui génère aussi beaucoup de frustrations parce que vous imaginez bien qu’après 20 ans d’arrêt (et accessoirement trois enfants au passage), je suis loin (loin loin loin) de mon ancien niveau.

Finalement, cette heure et demi par semaine, elle a un goût de trop peu parce que je me fatigue très vite et que j’ai beaucoup de mal à travailler autant que je le voudrais. Je manque aussi cruellement d’énergie, surtout après la rentrée (ce moment toujours aussi épuisant, je sais que vous me comprenez) et l’arrivée de l’automne qui m’a déjà offert mon premier virus.

C’est pour faire une croix sur les petits désagréments de l’hiver, faire le plein d’énergie et réactiver ma force intérieure que je suis depuis quelques semaines le programme BION3, qui m’a invitée à aller plus loin dans ma passion dans la cadre de son opération #projectme en m’offrant un regain d’énergie et de temps pour parvenir à profiter de mes cours de gym de manière optimale.

L’idée ? Me redonner l’énergie, la vitalité et la force intérieure pour vivre ma passion de la gymnastique une fois par semaine, avec envie et bonheur !

Pour commencer, j’ai eu la grande chance de bénéficier d’un coaching individuel au club de Lanester Gymnastique. Quand je m’entraîne en semaine, nous sommes une vingtaine d’adultes sous la direction d’un entraîneur. Nous évoluons sur les agrès de manière autonome, nous nous encourageons et nous aidons les uns et les autres et notre entraîneur organise la séance à notre demande.

Pour passer un cap, j’avais besoin d’avoir un entraînement juste en tête à tête pour faire le point sur mon niveau et mettre en place des objectifs réalistes. Parce que oui, ça me ferait super plaisir de pouvoir faire de la gym presque comme à 18 ans mais clairement, cela n’est pas pour demain. Bref, j’ étais un peu perdue quant à ce que je pouvais faire ou non.

Anne Tanguy, l’un des entraîneurs du club, m’a donc coachée de bout en bout pour voir où j’en étais exactement. Echauffement, musculation, assouplissements, ateliers éducatifs puis mouvements sur les agrès, elle n’a rien laissé passer ! Mes courbatures à J+2 étaient là pour en témoigner !

Côté souplesse, je ne suis pas si mal et avec un peu de travail régulier, les grands écarts devraient revenir.

Côté cardio aussi, ça va plutôt pas mal grâce au footing que je fais régulièrement mais cela peut s’améliorer.

Côté musculation : c’est LA CATA. Je n’ai plus rien au niveau des abdos (coucou les trois grossesses !) mais le pire est certainement l’état de mes bras… J’ai les bras en guimauve, je n’ai absolument aucune résistance à l’effort quand il s’agit de mes bras.

Anne m’a donc appris tout un tas de mouvements à réaliser au sol, avec un gros ballon et un step. « Toujours par 6 » m’a-t-elle dit ! Moi qui n’avais jamais travaillé avec un ballon, j’ai trouvé ça plutôt ludique.

gym-bion3

Côté agrès, je me suis éclatée ! C’est quand même fabuleux le sport pour ça, pas vrai ?

Au sol d’abord, j’ai retrouvé des sensations sympas. Les roues, les roulades, ça revient vite, même si j’ai la tête qui tourne ! Nous avons fait quelques ateliers avec des trampolines et dans la fosse pour que cela ne soit pas trop frustrant et que je me refamiliarise avec mon corps dans l’espace.

Même chose à la poutre où j’ai retravaillé la roue. D’abord sur une ligne au sol, puis sur une petite poutre, puis sur la grande poutre à grand renfort de tapis. J’ai découvert que depuis toujours, mes mains étaient mal placées et qu’en modifiant légèrement ma position, c’était beaucoup plus facile.poutre

Au saut, j’ai découvert la table de saut, bien plus large que le saut de cheval des années 90.

Aux barres enfin, on a pu mesurer l’étendu des dégâts… Je n’étais pas encore remontée sur la barre supérieure depuis la rentrée. La peur ? Oui, carrément… Encouragée par Anne et par mon Kouign Amann qui était là, je suis montée à l’appui tout en haut et punaise, LA FLIPPE !

barres-_-bion3

Si je vous dis que j’étais lessivée après ce coaching personnalisé, je pense que vous me croyez aisément !

Je suis donc repartie du gymnase crevée mais ultra motivée par Anne avec une liste de choses à travailler en cours et à la maison. Et aussi, une liste d’objectifs à accomplir d’ici la juin que je vous livre ici :

  • La roue sur la poutre
  • Le saut de main au sol
  • Le pont (aïe)
  • L’enroulé à la barre
  • Le tour d’appui arrière à la barre
  • En option : le salto avant et le flip au sol que j’ai demandé à travailler particulièrement

Promis, je vous fais le bilan en juin (bonjour la pression !).

La Marjo de 18 ans se marrerait franchement en lisant ça mais j’ai envie de lui dire : tu n’as pas encore eu trois enfants et tu ne travailles pas encore, ma bichette !

Pour m’accompagner dans cette démarche, BION 3 m’a encouragée à réveiller ma force intérieure pour vivre ma passion et cela passe par tout un programme autour de la remise en forme.

Je me suis donc offert une tenue complète pour faire de la gym et pour courir, du matériel pour réaliser les exercices conseillés par Anne à la maison : un ballon, un step, des haltères, un nouveau maillot de bain, un abonnement à la piscine, 3 séances de shiatsu jusqu’à la fin de l’année pour m’occuper juste de moi et m’offrir un bien-être physique et mental (je conseille, c’est génial !)

bion3

Je me suis fait un petit planning à la semaine avec mon cours de gym, une sortie footing, et/ou une sortie piscine (je me force mais c’est bon pour moi !) et trois séances physiques à la maison avec renforcement et assouplissements. Sur le papier, ça me semble dingue et pourtant, je réussis à caser ça dans mon emploi du temps sans souci. Comme quoi, il faut parfois juste essayer.

Sincèrement, je suis extrêmement heureuse de cette opportunité fournie par BION 3 parce que cela m’a fait réaliser à quel point aller au bout de ma passion me fait du bien. Je me sens plus disponible avec les enfants, moins stressée par rapport au boulot (alors qu’en ce moment, il y a de quoi !), plus maîtresse de mon temps, paradoxalement.

BION3 lance un jeu #projectme sur sa page Facebook pour que vous aussi, vous puissiez renouer avec vos passions.

En illustrant votre passion via un emoji, vous aurez la possibilité de gagner une activité en lien avec elle.

Moi, j’avais choisi ces emojis pour mon #projectme, ça vous inspire ?emoji-gym

Quels sont les vôtres ?

PS : Un ENORME merci à Anne Tanguy pour sa bonne humeur et sa patience et au club de Lanester Gymnastique pour l’accueil. Pour info, il s’agit d’un des meilleurs clubs de Bretagne (avec 2 champions de France) avec une salle aménagée comme j’aurais rêvé en avoir une petite ! Gamba Lanester et bonne chance pour les compétitions cette année !

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 réflexions au sujet de « Plus loin dans la passion »

  1. 1
    oph says:

    Quel joli projet perso!

  2. 2

    Top de reprendre après tant d’années d’arrêts ! Bravo !

  3. 3

    Ça fait du bien de lire ça. J’ai toujours manqué cruellement de passion, moi, le petit rat de bibliothèque ! Pressée de te voir faire un salto.

    • doublerose says:

      j’ai souvent ressenti cela aussi…et finalement j’ai admis que les livres étaient une passion 🙂

      • Merci d’avoir laissé ce message, ça m’a fait réfléchir. Je me suis dit. Si je gagnais le truc Bion 3, comment je pourrais aller plus loin dans la passion. Et en fait, il y aurait plein d’idées : rencontrer mon écrivain préféré (choisir lequel ???), rencontrer son éditeur aussi pour voir comment ça se passe VRAIMENT de l’autre côté du miroir. Et prendre RDV avec un coach littéraire pour voir comment booster mon projet d’écriture à moi. Ca ferait une sacré journée !

  4. 4
    Caroline says:

    Comme je te comprends et comme tu as raison ! Après 25 de danse et GRS la vie active puis les enfants m’ont fait tout arrêter. La GR a beaucoup changé, je ne me sentais pas d’y retourner, j’ai transformé ça en capoeira (passion des enfants !) et quel plaisir de renouer avec la souplesse, l’ambiance d’un groupe soudé et encourageant ! Le pont et le grand écart fingers in the nose, rien de tel pour se recentrer sur soi et rentrer plus dispo et plus joyeuse auprès de la famille ! Continue de t’accorder ce temps et ce challenge et bravo !

  5. 5
    Bénédicte says:

    S’il y a une chose que je ne regrette pas c’est bien d’avoir repris la gym aux agres il y a 2 ans. Même si ce n’est plus la même chose que quand j’avais 15 ans et que ça me fait courir encore un peu plus pendant la semaine, j’en sors vidée mais sereine et la tête vide, ça fait un bien fou. Comme cette année est moins douloureuse j’ai rajouté 2 séances d’aquagym le midi et niveau musculature ça aide.

    C’est cool que tu aies pu reprendre la gym on sent bien que tu t’éclates

  6. 6
    Caro Dels says:

    Je baaaaave… Comment j’aimerai trop reprendre… :'( Mais il est hors de question de retourner dans mon ancien club et trouver un cours pour adultes dans le coin, pas facile.
    En tout cas bravo pour tout ce que tu fais, c’est vraiment top ! J’ai hâte de voir tes progrès !

  7. 7

    Je suis admiration ! (un jour tu arriveras à me faire faire la roue… un jour !)

  8. 8
    DelphineB says:

    Un grand bravo, c’est extra ce challenge.
    Bon courage, ne lâche rien !
    Bonne journée

  9. 9
    Lapetitefurie says:

    FÉLICITATIONS, je suis admirative. J’ai fais 15 ans de GR et malheureusement par chez moi les cours sont réservés aux plus jeunes en cours de gym adulte le club propose seulement de l’entretien plutôt destiné aux retraités étant donné que les cours sont à 11h00 ou à 14h en pleine semaine… Du coup je vais voir ma nièce au gala de gym ;-).
    Je ne sais pas ce que pense les autres mamans qui travaillent mais sache que pour moi en tout cas t’es vraiment une sorte de « licorne » une warrior qui arrive à tout gérer toute seule en plus sans son homme la semaine, bref un vrai modèle comme Céline d’ailleurs aussi avec la danse et les 3 enfants. Bref continue comme ça ça nous motive toutes.
    Bon we

  10. 10
    Fanchette says:

    Ah le club de gym de Lanester 😉
    Je détestais la fosse avec ses blocs de mousse et son grand praticable plein de magnésie… La gym c’est pas pour moi. Bizarrement le tatamis du dojo qui doit être aussi craspouëk me semble plus sain 😉 Tout est question de perception !
    Comment arrives-tu à mettre ton pied dans ta main ainsi perchée sur ton dolmen en granit ! C’est impressionnant…

  11. 11
    Charlotte says:

    Bravo moi je me remets à la course à pied après bébé 2 dur dur

  12. 12
    Lariska says:

    Cela me parle, moi qui ai du cette année sacrifier mon temps personnel pour diverses causes de santé et d’organisation familiale… Profite-bien de ce temps et de cette passion retrouvés. Moi j’espère fort que ce sera mon cas dès l’année prochaine…

  13. 13
    Sandrine says:

    Bravo ! Juste bravo ! Alors moi j’avais rien compris je croyais que Bion 3 c’était des compliments alimentaires genre vitamines. .. C’est du matériel de sport ? Tu fais comment pour caser tout ça dans ton emploi du temps ?

  14. 14
    Camille says:

    Je suis épatée, impressionnée, quelle classe le pied dans la main !!
    Chapeau !

  15. 15
    Estelle says:

    Je sais que je ne te connais pas en vrai et que je commente peu mais JE SUIS FIERE de toi !! Vraiment, c’est important de prendre soin de soi pour soi. Il faut du courage pour commencer et du courage pour poursuivre. Mais au final, quel bonheur ! Perso, je recommence à courir (sur une machine chez moi mais c’est mieux que rien) et je fais le projet Give it 100 pour les pompes. Idem, j’ai les bras en compote (depuis toujours par-contre). Enfin, et comme d’hab, je marche énormément (randos avant, petits trails maintenant car j’ai un bébé).

  16. 16

    Entre toi et Anne, votre reprise de la gym me donne trés très envie !

  17. 17
    Claire says:

    Moi aussi petite, la gym, c’était ma passion. Je rêverais de trouver le temps d’en refaire. J’ai hâté d’arriver au bilan 🙂

  18. 18
    Stephanie says:

    J’ai envie de dire que mon projet serait… Le même ! Plus jeune j’aurai rêvé de participe au JO ! J’ai du malheureusement arrêter la gym à cause des nombreux déménagement de mes parents.
    Mais tu m’as donné l’envie de m’y remettre ! bon la je suis enceinte lol mais en septembre 2017 c’est décidé je me trouve un club de gym… dommage que lanester soit trop loin mais il doit bien y en avoir sur brest 😉

    En tout cas merci de me redonner l’envie et l’espoir qu’une fois adulte tout n’est pas perdu 🙂

  19. 19
    Gwen says:

    Bonjour Marjo.
    C’est fou. Ca fait maintenant 5 ans que je te suis et je m’étonne toujours de la manière dont tu arrives à tourner les moments de vie quotidienne en folle aventure. J’adore. Je me retrouve très souvent dans ce que tu écris. Surtout ici. Moi aussi j’ai fait de la gymnastique, pendant 15 ans. Quand j’ai l’occasion de voir une salle spécialisée, je me dis que ça aurait été super bien quand j’en faisais et ça me donne très envie de recommencer. Mais toujours pas sautée le pas, surement par peur de devoir tout recommencer à zéro. Plus d’abdo, plus de bras, plus de sensation de ton corps dans l’espace…dur. J’admire ta reprise, et ça me donne envie de m’y remettre…on verra.
    Très bonne journée

  20. 20

    Chapeau tu es très courageuse.
    J’ai également essayé l’année dernière après mon deuxième enfant et malheureusement j’ai laissé tomber au bout d’un mois par manque de temps. Tu me donnes envie de m’y remettre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *