Allaitement, La prématurité

Sa dernière tétée, ma dernière tétée

 

derniere-teteeIl y a à peu près un an, je donnais sa dernière tétée à Petite Gavotte après 8 mois d’un allaitement heureux. Ma dernière tétée de toute ma vie également puisque Petite Gavotte sera bel et bien la petite dernière de cette fratrie…

Comme pour les grands, j’avais fixé une date quelques jours avant. Je me sentais au bout de quelque chose, cet allaitement commençait à me peser, je n’étais plus en phase avec cette fusion maman-bébé. Je devais partir un mois plus tard pendant quelques jours loin de la maison et je ne me voyais pas tirer mon lait pendant 4 jours. Bref, comme pour mes deux allaitement précédents, j’étais mûre pour arrêter. Qu’en était-il de Petite Gavotte ? Je ne me suis pas posé la question, sincèrement. Comme je ne me l’étais pas posée pour les deux grands. Je partais du principe que comme dans le cas d’une relation amoureuse, il faut être deux pour faire un couple. C’est ma vision et je ne l’impose à personne mais c’est ma limite pour mes allaitements : continuer à avoir envie ou pas. ça n’est pas discutable, c’est ainsi. Pour moi.

 

Quelques jours avant la date fixée pour la dernière tétée, j’ai donné une dernière tétée du soir. Dans la pénombre, j’ai laissé glisser les larmes. J’ai pleuré de bonheur et de nostalgie parce que cette douceur intense, ce sentiment de plénitude, cette magie particulière de la tétée du soir, je les vivais pour la dernière fois après des centaines de tétées du soir étalées sur 5 ans.

J’ai adoré allaiter. C’est quelque chose qui fait partie de mon ADN je pense. Ma mère, ma grand-mère (qui a allaité 7 bébés) m’ont toujours parlé de leurs allaitements avec une grande bienveillance et un grand bonheur. J’ai vu les femmes de ma famille donner le sein, c’était quelque chose d’évident pour moi. J’ai donné le sein sans me poser trop de questions même si j’ai eu quelques (petits) accidents de parcours. J’ai le sentiment d’avoir donné du lait, le meilleur qui soit, mais aussi de la confiance en eux à mes enfants. Comme si le fait de les allaiter était pour moi un moyen de croire en eux, en leurs capacités. Et cela particulièrement pour Fleur de Sel (lire ici la fin de l’allaitement de Fleur de Sel).

La dernière tétée de Petite Gavotte qui était donc aussi ma dernière tétée, s’est déroulée un matin. La veille au soir avant de la coucher, je lui avais mis le même pyjama que celui que portait Fleur de Sel pour sa dernière tétée. Au réveil, je l’ai installée avec nous dans le lit et elle a bu en riant. Les grands étaient autour en train de faire leur joyeux bazar comme toujours. Elle avait autant envie de boire que de jouer avec eux. Moi, j’étais heureuse que cette dernière tétée se passe ainsi. C’était comme une petite fête très intime. J’étais heureuse et fière de clore ainsi 25 mois d’allaitement pour 3 enfants.

Aucun de mes trois enfants n’a plus jamais réclamé le sein et je n’ai plus jamais eu envie de leur proposer. Nous avions fait notre temps ensemble et le fait que ma décision soit prise et que je n’en doute pas a certainement aidé à chaque fois. Mes sevrages, mes dernières tétées sont de formidables souvenirs. Dans une autre vie, j’allaiterais peut-être jusqu’au sevrage naturel dont j’aime beaucoup l’idée mais dans celle-ci, j’ai le sentiment d’avoir mené à bien ma mission.

Je pense que voilà donc le dernier billet que je publie dans la rubrique L’allaitement, la crèmerie. Ou peut-être l’avant-dernier car en juin, j’aurais le plaisir de vous offrir 10 exemplaires de mon tout nouveau livre sur… l’allaitement !

PS : la photo de cette dernière des dernières tétées… J’en ai une pour chacun de mes enfants.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

62 commentaires

  1. Répondre Céline 5 mai 2014 à 15 h 47 min

    C’est beau ! Et ça fait du bien de lire ça … Pour mon grand, j’ai eu beaucoup de mal à arrêter : j’étais partagée, entre la pesanteur qu’il dépende de ma présence pour la tété du soir, le fait de vouloir mettre un peu de distance dans ce lien si étroit, et la tristesse de renoncer à ce privilège, cette intimité, l’impression que rien ne pourrait être aussi bien que ce que j’étais seule à pouvoir lui donner. Ca faisait des semaines que je voulais arrêter, sans vraiment vouloir. Et un soir, je lui ai dit « non, pas ce soir », pensant que s’il souffrait affreusement, je reprendrais illico : et bien, il n’a jamais rien redemandé non plus !! Il faut croire que nos bébés le sentent aussi bien que nous, qu’il faut être 2 à fond pour le faire…

  2. Répondre Julie 5 mai 2014 à 15 h 51 min

    Merci. Merci pour ce joli post, ce si joli message. Je repense a mon allaitement, qui a duré 2 mois (objectif perso atteint, parce que reprise du travail, et aussi parce que mon sein ne lui suffisait plus…)
    Merci d’avoir partagé ce moment magique.
    Je comprends la relation que tu as etablie avec tes enfants, j’ai le sentiment que la relation avec ma fille est particuliere, du fait de ce lien là.
    J’ai envie d’autres enfants (monsieur n’en veut qu’un de plus, je nous vois pourtant avec une jolie famille de 3 enfants!) et d’allaiter encore, pour créer ces moments intimes teintés de magie.
    Mercie Marjolie!
    Mille bisous!

  3. Répondre Madame Renard 5 mai 2014 à 15 h 52 min

    Tu m’as beaucoup émue… Au bout de 10 mois de tétées, je ne suis toujours pas prête à donner la dernière tétée et little L. non plus. J’espère que quand nous en seront à ce stade, ça se fera avec autant de douceur et de joie que toi…

    Vivement la sortie du livre, j’ai hâte!

  4. Répondre Kid Friendly 5 mai 2014 à 16 h 06 min

    Un très joli billet. C’est chouette que ça ce soit passé de façon si naturelle et si sereine, sans regret ou questionnements à rallonge <3 (dit la fille qui n’a fait qu’une brève tentative d’allaitement pour son deuz et qui a eu beaucoup de mal à s’avouer que ce n’était pas mon truc et à passer à autre chose).

  5. Répondre Karo 5 mai 2014 à 16 h 41 min

    Trop chouette ce billet. Que de souvenirs me reviennent en mémoire… Je suis maman de 2 enfants et j’ai allaité 35 mois (oui, oui presque 3 ans). Et j’ai adoré ces 35 mois. Comme toi, j’ai été triste à ma dernière tétée, la miss ne voulant plus après 14 mois d’allaitement. Mais je ne garde que des moments magiques de ces 35 mois….

  6. Répondre Bene 5 mai 2014 à 16 h 48 min

    C’est un billet très émouvant…. J’allaite toujours mon deuxième qui a 22 mois, et j’aimerai continuer jusqu’au sevrage naturel, comme pour mon premier (à 20 mois). Parfois j’ai hâte, mais en même temps comme ce sera (malheureusement) mon dernier j’en profite tant que ça dure.

  7. Répondre Julie 5 mai 2014 à 17 h 55 min

    A vous lire toutes, je me sentirai presque nulle, avec mes 2 petits mois tous riquiquis… (Je vous admire!!!!)

  8. Répondre MamLucile 5 mai 2014 à 18 h 07 min

    J’ai eu ce pincement pour mon grand. Pour mon dernier, l’allaitement était devenu une épreuve à cause de ses soucis de santé … j’aurais aimé qu’il ne m’en reste que de bons souvenirs mais je n’en n’ai pas pour ce second allaitement :/

  9. Répondre Poppy 5 mai 2014 à 18 h 24 min

    Je trouve cette photo magnifique…je trouve que la maman que tu es ressort pleinement!! Pour moi l’arrêt de l’allaitement n’a pas été de mon propre choix et j’en ai souffert, je suis d’autant plus émue de lire ton article..merci

  10. Répondre Jumie 5 mai 2014 à 19 h 32 min

    Quel magnifique billet ! On sent tout le bonheur, toute la pleinitude que tu as eu d’aillaiter tes enfants. Et bien sur, on a ce petit pincement au cœur que toutes les mamans ont eu quand elles ont fait quelque chose pour la dernière fois… Bravo pour tous ces mois de bonheur 🙂

  11. Répondre Joëlle 5 mai 2014 à 19 h 44 min

    Très beau, ton billet, ta manière de nous raconter et votre allaitement à toutes les 2.
    Beaucoup d’émotions en repensant à la dernière tétée de Juliette l’année dernière… bon sang c’était l’année dernière et quand je vois les petites choupettes que sont devenues nos bébés <3 .

  12. Répondre afaurore 5 mai 2014 à 19 h 56 min

    pour ma petite dernière j’avoue avoir attendu qu’elle arrête d’elle-même, quasiment pour ses 1 ans
    contrairement à ses frères où j’ai décidé d’arrêter car j’en avais marre et car ils commençaient aussi à jouer plus qu’autre chose

  13. Répondre CaraBz 5 mai 2014 à 19 h 56 min

    Trés joli post, comme souvent. Merci de réveiller de jolis souvenirs aussi, même si pour moi ce fut beaucoup plus brutal : sevrage dans la nuit, en quelques heures, après un accident qui m’a forcé à prendre des doses massives d’antibios pour éviter une infection des plaies. Nous en avons tout de même profité, les yeux dans les yeux.
    Et le lendemain, mon mari me prenait en photo en train de lui donner son premier biberon : il fallait aller de l’avant !

  14. Répondre matinbonheur 5 mai 2014 à 19 h 56 min

    Je ne me suis jamais mis de pression quand à la durée de l’allaitement. Je pensais allaiter 3 mois Petit bonheur, finalement j’ai allaité 6 mois, jusqu’à la diversification avec un sevrage très doux, sur plusieurs mois.
    J’ai allaité Jolie douceur 5 mois et l’arrêt s’est fait très vite à partir du moment où je l’ai décidé (envie de passer à autre chose), comme quoi elle était prête aussi.
    Je garde aussi de tendres souvenirs de leurs dernières tétées.

  15. Répondre Testing Girl 5 mai 2014 à 20 h 07 min

    Un livre sur l’allaitement, j’ai hâte de voir ça. Pour ma puce, j’ai eu beaucoup de mal, et je me suis trouvée des forces dont je me croyais incapable pour relancer un allaitement quasiment mort à ses 1 mois. Pour le 2ème, j’ai un peu peur, mais après ce que j’ai traversé, je ne pense pas que ça puisse être pire. J’envisage d’écrire un billet sur mon expérience un de ces jours sur mon blog.

  16. Répondre Dolia@poussette pas cher 5 mai 2014 à 20 h 35 min

    j’aime bien la photo, merci pour votre excellent article

  17. Répondre les mercredis jolis 5 mai 2014 à 20 h 41 min

    c’est très émouvant, j’en ai la chaire de poule! vraiment, je n’ai pas les mots, mais je te dis bravo et merci d’avoir partagé ce beau moment avec nous!

  18. Répondre Alice 5 mai 2014 à 21 h 03 min

    Merci pour ce joli billet et cette magnifique photo! Ma grande question: et après?! Comment s’est passė le sevrage? Comment ont – ils accepté le LA? J’en ai bavé avec mon aîné que j’ai du sevrer à 4 mois car je reprenais le travail. Il m’a fallu des semaines pour lui faire accepter le lait artificiel, il grimaçait et avait même des hauts le coeur…j’allaite sa petite soeur qui a 3 mois aujourd’hui et même si je compte allaiter encore 3/4 mois j’appréhende déjà le sevrage 🙁

  19. Répondre Lily croque la vie 5 mai 2014 à 21 h 44 min

    Bonsoir et merci pour ce magnifique billet qui m’a mis les larmes aux yeux.
    J’allaite pour la deuxième fois pour mon plus grand bonheur. Pipou a tout juste 4 semaines aujourd’hui et ce lien si fort que nous avons commencé à créer se développe chaque jour un peu plus…
    J’espère vraiment pouvoir vivre un allaitement long car pour mon aîné la reprise du travail avait marqué la fin brutale de ces moments complices : plus une goutte de lait en 48h, il avait fallu faire son deuil sans s’être préparé à cette éventualité….
    Merci encore et belle continuation !
    Lily

  20. Répondre Mamandine 5 mai 2014 à 22 h 02 min

    Chère Marjolaine,
    Je ne peux pas te laisser un long message car après lecture de ce billet et de celui sur Fleur de Sel je suis en larmes…Tout ça résonne très fort en moi car pour d’autres raisons moi aussi j’ai bataillé pour allaiter mon Grand et pour moi aussi ça a été quelque chose de vital et d’extraordinaire.Et là ma Puce me fait cadeau d’un allaitement merveilleusement plus simple et la magie recommence…
    Bisous à toi et à tes 3 crevettes

  21. Répondre Covima 5 mai 2014 à 22 h 13 min

    Ca fait du bien de lire des témoignages comme le tien sur l’allaitement, et de voir que chacun y trouve sa place naturellement. J’aurais aimé garder (et transmettre) de tels souvenirs des miens, ça n’a pas été le cas, tant pis j’ai été heureuse et soulagée déjà d’avoir essayé. Et là je comprends aussi l’importance de l’héritage familial…

  22. Répondre sophie 5 mai 2014 à 22 h 35 min

    Que votre billet tombe à pic… Mon Fils aura 7 mois Vendredi prochain et depuis 1 mois je l’ai passé en allaitement mixte car je ne me sentais plus la force et l’envie de continuer la journée. Néanmoins, je tenais à garder le sein le matin et le soir le plus longtemps possible. Cette tétée du matin allongés dans le lit est un vrai bonheur, et celle du soir un petit goût de paradis. Voir mon petit bonhomme s’endormir au sein ou alors se mettre à rire aux éclats quand il est répu me comble de joie.
    Mais aujourd’hui je n’ai pas choisi que ces tétées bonheur vont sûrement s’arrêter, des pleurs ce matin mais force de patience mutuelle il a fini par boire. Et ce soir rebelotte (grr) et bizarrement l’arrivée du biberon l’a mis en joie à mon grand désarroi. Et pour me convaincre de sa décision petit bonhomme s’est décidé à tenir son biberon tout seul, le mettre et l’enlever de sa bouche pour me montrer que sa décision était prise… Je ne m’étais pas préparée à ce que se soit lui qui choisisse d’en finir aussi vite. Petite déprime du soir bonsoir…
    Mais bon je vais quand même re-essayer demain pour être sûre…. et ne pas trop déprimée 😉

  23. Répondre LudiM 6 mai 2014 à 7 h 24 min

    Comme toujours, tu mets si bien en mots tes émotions…. J’aime la sérénité et le bonheur qui se dégage de ce billet. J’ai vécu la même plénitude, différemment car sevrage naturel pour mes 3 crapouillots: il n’y a donc jamais eu de dernière tétée, mais des souvenirs merveilleux. Le principal est bien que chacun trouve ce qui lui correspond.

  24. Répondre Petitemo 6 mai 2014 à 7 h 27 min

    Aie !! Très joli billet ! Mais qui retourne au fond de mes petites entrailles un sentiment d envie, ramène l amertume de mon non allaitement . Grr trois mois de tirages de lait mais pas beaucoup de mise au sein dans tout ça !! Et donc je n ai pas connu ces sentiments particuliers d échange et de relation spéciale liée à l allaitement 🙁 je réessayerai pour le prochain si prochain il y a . Peut être aidée de ton bouquin ! 🙂

  25. Répondre Supamam 6 mai 2014 à 7 h 47 min

    Très bel article ♥
    Je n’ai eu qu’un bébé pour le moment mais je comprends ce sentiment, cette dernière tétée comme quand on lui lâche la main pour qu’il marche !

  26. Répondre Cécile 6 mai 2014 à 7 h 52 min

    Je te lis justement en donnant une tétée et pour moi qui ai galere un bon moment (et qui galere encore un peu) ça me fait du bien de lire que quand on decide soi même d’arreter l’allaitement on peut le faire sans tristesse. J’espere pouvoir continuer jusque ce moment car actuellement je sais que ça me serait difficile.

  27. Répondre Maud 6 mai 2014 à 7 h 53 min

    Quel billet tout doux…. <3
    J'aime assez l'idée du tandem, et je pense que c'est important de se respecter aussi.
    Ici on vient de dépasser les 25 mois pour mon second, ça m'a fait sourire ton décompte, il me parlait bien… Je suis aussi pour le sevrage naturel, mais je suis souvent passée par des moments de doute, de réflexion. Mon adage personnel, ne pas prendre de décision si je suis en colère ou excédée. Je pense que cette décision se prend à tête reposée, le cœur léger, comme ton billet le fait si bien ressentir… Du coup, je n'ai pas encore pris la mienne 😉
    Bravo pour ton chemin littéraire, tu es bien lancée à présent <3

  28. Répondre Lisbei 6 mai 2014 à 8 h 03 min

    Hello ma chère Marjolaine !
    Merci de partager ce moment avec nous. Cela me rappelle des souvenirs, même si je me souviens, moi c’est le jour où ma maman a donné son premier biberon de lait maternisé à ma fille que j’ai pleuré … mais elle ne prenait pas bien le sein, et il valait mieux commencer la transition … son frère a continué à téter encore quelques semaines, et du coup, j’étais quand même très fière d’avoir réussi à leur donner mon lait exclusivement pendant leurs trois premiers mois (avec l’aide du tire-lait et du papa, parce que l’allaitement exclusif de jumeaux, je crois que je n’aurais pas tenu le choc, surtout la nuit) et d’avoir continué en mixte jusqu’à 5 mois … et maintenant que la petite dernière pousse dans mon ventre, j’espère réussir avec elle un allaitement plus « naturel » …
    Et j’attends ton prochain livre avec impatience !
    Gros bisous !

  29. Répondre Noé 6 mai 2014 à 8 h 20 min

    Bonjour, je lis ton blog, souvent pendant la tétée du matin, c’est le cas aujourd’hui et voilà que les larmes montent… Parce que je reprends le travail dans 3 mois et qu’après 6 mois d’allaitement, je me pose la question de cet arrêt… Bouh pas vraiment prête encore je crois. Merci pour cette belle idée de photo de la dernière tétée!

  30. Répondre madamezazaofmars 6 mai 2014 à 8 h 34 min

    Comme c’est un sujet particulierement sensible chez moi, j’en ai les larmes aux yeux et la chair de poule, vraiment…

  31. Répondre doublerose 6 mai 2014 à 8 h 38 min

    C’est beau ces rituels que tu investit (le pyjama, la date fixée de la dernière tétée). Je ne sais pas quand mon allaitement actuelle se terminera. Pour Fleur, cela s’est fait si naturellement que j’espère quelque chose d’aussi sympa pour la deuxième : un soir je suis rentrée du travail, je l’ai mise au sein. Elle a tété un peu, m’a regardé, a souri, a retété, m’a regardé à nouveau a ri et puis elle a reposé la tête sur mon sein sans téter. Elle avait 4 mois. Deux minutes plus tard elle hurlait de faim. J’ai compris qu’elle me disait « allez maman, soit cool, c’est rigolo de téter mais donne moi à manger maintenant ». J’étais prête à arrêter, elle était prête à passer au biberon et nous avons dit adieu à l’allaitement sans rien avoir prévu. Mais en même temps je ne le regrette pas, ce fut un beau moment.

  32. Répondre Joëlle 6 mai 2014 à 8 h 43 min

    Il y a toujours tellement de poésie et un petit peu de magie aussi dans tes billets sur tes enfants, et toujours beaucoup d’amour <3.

  33. Répondre Charlotte 6 mai 2014 à 9 h 21 min

    Quel joli article !
    Je me pose beaucoup la question de l’allaitement. C’est ma première grossesse et j’ai encore plus de 6 mois à réfléchir à la question. L’histoire de toutes les femmes de votre famille est très belle. Je ne connais presque rien de l’histoire de ma famille alors je suis peut-être aussi dans le flou. Pour l’instant, l’allaitement n’est pas vraiment ma décision, au contraire. J’en ai parfois honte (de ne pas vouloir à tout prix) et j’admire les femmes qui en sont capables. Je verrai bien ce que je déciderai.

  34. Répondre Sit 6 mai 2014 à 10 h 20 min

    Que de douceur dans cet article, que de maîtrise aussi…
    J’ai allaité ma petite fille pendant 5 mois (elle a maintenant presque 6 mois) et ça n’a jamais été facile (à chaque étape une foule de questions et de petits problèmes => bonjour les angoisses superflues quand on cherche seule une réponse sur le web !) mais je l’ai fait avec tout l’amour dont j’étais capable. Je trouve que c’est un vrai chemin pour apprendre à faire confiance à son enfant et se mettre à l’école de cette petite personne étrangère. Ma fille s’est fait très bien au biberon et à la diversification (j’en suis encore toute étonnée), preuve qu’elle devait être prête. C’est plutôt moi, en fait, qui associant cela à la prochaine reprise du travail, à la recherche d’un mode de garde, et projetant beaucoup mes angoisses, ai vécu ces dernières semaines avec un noeud dans l’estomac.
    Je trouve que de manière générale on manque vraiment d’informations sur le sevrage et ses désagréments (seins lourds et douloureux, fuites, etc.) J’imagine qu’il est difficile d’y échapper mais quelquefois le simple fait de savoir que c’est normal, ça aide à les supporter plus sereinement.

  35. Répondre Lariska 6 mai 2014 à 11 h 02 min

    Merci pour ce magnifique témoignage qui résonne aussi beaucoup en moi. J’ai allaité ma fille 14 mois et demi à ma grande surprise (je n’imaginais pas à sa naissance allaiter plus de deux mois), en exclusif jusqu’à ses 3 mois et en mixte ensuite. J’ai aussi arrêté de la même façon que toi, le sentiment d’être arrivée au bout d’une étape, et la perspective d’un déplacement professionnel, et j’ai décidé de la date quelques jours avant. Ma fille était prête elle aussi, elle a tourné la page sans regret. Avec le recul je suis très heureuse de cet allaitement qui nous a permis de nous apprivoiser l’une l’autre et qui m’a donné énormément de confiance en moi et en mes capacités de mère. Mon seul (petit) regret est de ne pas avoir conservé de trace matérielle de notre dernière tétée (une photo ou un vêtement…)… Je ne suis pas très douée en capture d’instant!

  36. Répondre Alice 6 mai 2014 à 11 h 03 min

    comme j’ai aimé allaiter.
    Et Ernest, aujourd’hui 2 ans et demi qui refusait tout autre lait « chimique »… quand il a commencé à mordre, j’ai cessé,e t puis j’avais repris le boulot.
    Mais aujourd’hui encore il vient se nicher contre ma poitrine et passer la main sur le sein, avec tant de naturel que je suis obligée de réfléchir pour lui enlever sa main quand nous sommes en public 🙂

  37. Répondre Anne 6 mai 2014 à 11 h 25 min

    Superbe ! C’est vraiment bien lorsque ce sevrage se passe en douceur ! je l’ai vécu ainsi pour ma seconde, alors que mon premier, ca avait été compliqué … c’est bien mieux ainsi !
    très joli billet plein de tendresse en tout cas, magnifique !

  38. Répondre Aurélie 6 mai 2014 à 11 h 33 min

    Quel bel article, et comme prévu, j’en ai pleuré… j’ai allaité mon premier 17 mois, c’était merveilleux, simple, facile, évident. Il s’est sevré quasi tout seul alors que j’étais enceinte de 4 mois… ce n’était ni forcé ni douloureux, ça c’est fait en douceur et c’était parfait. J’attends mon 2e pour dans quelques jours et l’une des choses que j’attends le plus avec impatience, c’est de pouvoir allaiter à nouveau. C’est quelque chose qu’on a dans le sang je crois. Cette fois-ci, je ne prévois pas de fin, j’espère aller le plus loin possible, sans aucune contrainte.

  39. Répondre Myzotte 6 mai 2014 à 11 h 43 min

    Tiens c’est « drôle » car je me rends compte que je ne serais pas dire quand était les dernières tétées de chacun de mes enfants – je saurais dire leur âge mais pas la date ni même si c’était un matin ou un soir… je suppose un soir…
    J’ai eu la chance que ça se fasse naturellement, dans le sens où ça n’a pas été un déchirement ni pour l’enfant ni pour moi. Une baisse progressive du nombre de tétée, donc de la lactation et plus de demande de l’enfant non plus …

  40. Répondre LMO 6 mai 2014 à 12 h 07 min

    Très joli témoignage!
    Je ressens un peu ce même sentiment de « mission accomplie » pour MC, après quasi 8 mois d’allaitement et un désir d’arrêter après tous ces beaux moments partagés.

    Par contre, si je commence à être convaincue de vouloir allaiter mon bébé, si on me posait la question il y a 2 mois, j’étais absolument incapable d’y répondre!
    Ca été une évidence pour les 2 premières, mais je ne m’étais jamais posée la question…

  41. Répondre mybrouhaha 6 mai 2014 à 15 h 42 min

    merci pour ce bel article… si je n’ai pas hâte d’avoir un 2e, j’ai hâte de pouvoir lui donner le sein! Je crois que c’es l’une des choses qui me manque le plus!
    c’est beau cette idée de dernière tétée!

  42. Répondre 40 and so what 6 mai 2014 à 16 h 32 min

    C’est drôle mais moi qui ai allaité mes deux enfants, pas très longtemps mais avec plaisir, amour et envie, je n’ai ni noté la fin de l’allaitement, ni où ni comment. C’est en te lisant que je le réalise. En tout cas, c’est une aventure merveilleuse que je ne regrette absolument pas !

  43. Répondre Sandrine 6 mai 2014 à 20 h 30 min

    J’avais préparé tout le nécessaire mais après 24h de douleur avec numéro 3 sur le téton j’ai craqué pour le bib, et ma poupette a été soulagée de manger ! On ne dit pas qu’il y a 3 gouttes de colostrum pour une mémère de 4,7 kilos… Et pourtant j’aurais aimé ! Je te trouve tellement belle sur cette photo et tu donnes tant envie d’allaiter.

  44. Répondre babymeetstheworld 6 mai 2014 à 20 h 40 min

    il est très émouvant ce billet, si joliment écrit comme d’habitude 🙂 que de souvenirs, j’ai hâte de revivre tout ça 🙂

  45. Répondre penny petit pois 7 mai 2014 à 8 h 15 min

    merci pour ce billet plein d’amour 🙂
    Plein de souvenirs pour moi 😮 j’allaitais mes deux filles .. (co allaitement..) et la dernière tetée de Pénélope .. l’a été aussi pour Zoé !
    dur dur par contre 🙂 😀
    J’ai hâte de revivre l’allaitement.. avec un sevrage un peu plus tardif ..

  46. Répondre La maman des petits plats 7 mai 2014 à 10 h 03 min

    Quel beau billet.

    J’ai allaité mes enfants 43 mois au total et la petite dernière a été la plus « gâtée » sûrement parce que je n’arrivais pas à me dire que ce serait mon dernier allaitement. J’ai fait un peu durer le plaisir, même si j’ai souvent dû me battre (contre moi-même, contre les préjugés) pour y arriver.

    Ton texte me donne des fourmis au ventre et me rend nostalgique, mais aujourd’hui, je suis passée à autre chose.

  47. Répondre claire 7 mai 2014 à 11 h 35 min

    Même si je n’ai pas allaité parce que je n’en avait pas envie, je trouve ce billet très beau.

  48. Répondre Fred 7 mai 2014 à 15 h 40 min

    C’est un très beau billet, très émouvant et touchant.
    Ce commentaire n’est pas original puisque vous en avez déjà recu des vingtaines comme celui ci précédemment, mais je tenais à vous laisser un petit mot, et cet article est vraiment parfait *_*

    Je vous souhaite une bonne fin de journée 😉

    • Répondre Fred 7 mai 2014 à 15 h 41 min

      C’est un très beau billet, très émouvant et touchant.
      Ce commentaire n’est pas original puisque vous en avez déjà reçu des vingtaines comme celui ci précédemment, mais je tenais à vous laisser un petit mot, et cet article est vraiment parfait *_*

      Je vous souhaite une bonne fin de journée 😉

  49. Répondre Biberon Bébé 7 mai 2014 à 16 h 53 min

    C’est émouvant ! Ça doit être dur de devoir cesser l’allaitement, que ce soit pour maman ou pour bébé. Heureusement que les biberons existent pour compenser un peu ce manque même s’il ne remplace pas totalement l’intimité entre lui et sa maman. En tout, je souhaite un bon courage à toutes les mamans qui s’apprêtent à donner leur dernier tété.

  50. Répondre Clo 9 mai 2014 à 9 h 45 min

    Je n’ai jamais allaité ma fille (je ne peux pas à cause d’anciennes opérations et je crois que je n’en avais pas spécialement envie non plus ) et pourtant ce billet m’a donné la chair de poule et fait monter les larmes aux yeux. Tu as un vrai talent pour faire passer les émotions !

  51. Répondre Mélodie 9 mai 2014 à 23 h 17 min

    En lisant ton article, je me suis rendue compte que je n’avais pas de photo de mon bébé et moi durant ce moment…

    Hop, ni une; ni deux, mardi, après ma visite à l’hopital on s’est assis dans le parc de la pitié salpêtrière et… le papa a pris des photos.

    Ces petits moments volés… <3
    Je me suis demandée si j'allais mettre une "date butoir", si un jour j'en aurai marre aussi… Pour le moment, je le vis au jour le jour et je verrais bien si cela se présente à moi, à nous. Je n'ai tellement pas envie d'arrêter (plus par crainte pour sa santé qu'autre chose !)

    En tout cas, merci d'avoir partagé ce moment si intime !

  52. Répondre La dernière tétée? | Tu lis quoi Maman? 12 mai 2014 à 16 h 10 min

    […] billet fait écho à celui paru sur le blog de marjoliemaman dont je suis une lectrice […]

  53. Répondre Sissi 13 mai 2014 à 9 h 18 min

    La poulette a 9 mois et demi, je l’allaite et je n’ai pas envie d’arrêter. Pour ma première, j’avais arrêté à 7 mois et demi car ça me pesait et je n’avais plus l’envie, j’ai choisi moi aussi une date butoir, celle de ma 1ère fête des mères, symbolique … et elle n’a jamais réclamé après, je pense qu’en étant sûre de nos choix, les bébés le sentent et l’acceptent..

  54. Répondre Nadja 13 mai 2014 à 20 h 06 min

    La photo est magnifique !

  55. Répondre Sempéa 15 mai 2014 à 21 h 42 min

    J’ai aussi des photos de ma pitchoune quand je l’allaite, mais pas de la dernière tétée. Je pensais que j’aurais l’occasion de revivre ça avec mon 2ème enfant mais il malheureusement on m’a découvert une maladie et le traitement interdit l’allaitement. Ca a été rude. Tu as eu bien raison de profiter , la photo est magnifique, ce sont des moments vraiment particuliers, j’en garde un excellent souvenir 🙂

  56. Répondre Sandrine 20 mai 2014 à 11 h 52 min

    Je n’ai pas de photo de mon fils en train de téter, et je le regrette…

  57. Répondre PerrucheG 27 mai 2014 à 17 h 56 min

    Pfiouuuu à 15 j de la reprise je pleure devant ton post et cette si jolie photo… je ne suis pas prête au sevrage, vraisemblablement… je n’aurais jamais cru être autant « accroc »… probablement plus qu’elle d’ailleurs!!!

  58. Répondre J’ai lu, j’ai aimé, je partage: Mai 2014 sur la blogo | les mercredis jolis 3 juin 2014 à 6 h 05 min

    […] *Sa dernière tétée, ma dernière tétée […]

  59. Répondre Olive Banane 3 juin 2014 à 11 h 11 min

    qu’il est doux ce petit billet 🙂
    merci pour ce joli partage !

  60. Répondre karine 3 novembre 2014 à 12 h 24 min

    2 ans passés ici et le sevrage s’est également super bien passé. Autant pour lui que pour moi. Je pense qu’on a bien profité :p ! Très joli billet.

  61. Répondre Anna Moog 1 mai 2016 à 19 h 51 min

    Cet article m’a beaucoup touchée, bébé à 5 mois et demi, et je sais que ça ne durera pas toujours…mais j’ai du mal à imaginer sans. Bon, pour le moment, elle n’accepte pas le biberon donc on a encore un peu le temps d’en profiter…!

Laisser un commentaire