10 bonnes raisons d’allaiter

Pour celles qui hésitent entre sein et biberon, voilà 10 bonnes raisons testées et approuvées par mes soins pour pencher vers le sein mais encore une fois, chacune fait ce qu’elle veut avec ses cheveux, ses seins et son bébé et personne ne lance de pierre à personne, vu ?

– ça permet à l’utérus de retrouver sa taille grâce aux contractions déclenchées naturellement par la succion du bébé. Et qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour le rendre heureux son utérus, pas vrai ?
– on peut partir se promener sans se prendre la tête à compter les repas à venir et sans préparer les biberons. Là, tout est prêt, à disposition 24/24.
– pas de rush car « on est dans les embouteillages et on n’a pas pris de bib’ en plus ». L’imprévu est moins stressant, ça nous a permis deux fois de rester dormir chez de la famille alors que MMM et moi étions trop fatigués pour conduire. ça se trouve, ça nous a sauvé la vie de ne pas avoir pris le volant à ces moments-là.
– ça fait moins de courses à faire et j’aime pas les courses.
– le lait maternel a notamment des anticorps et un goût variable que le lait artificiel ne peut reproduire.
– ça coûte moins cher. Sans rire, le prix du lait et des bouteilles d’eau minérale encourage l’allaitement long, genre 5 ans. Allaiter, c’est un astuce contre la crise, oui Madame !
– ça permet aux seins de retrouver tranquillement une taille normale. Même que les miens sont aussi bien qu’avant et même un peu plus gros (mais bon, si je perds les « restes », c’est ça qui part en premier).
– ça fait moins de vaisselle. Que celle qui aime la vaisselle lève la main. Perso, mon premier lave-vaisselle de toute ma vie qui a maintenant 2 mois est mon nouveau dieu.
– parce que les hommes ne peuvent pas le faire et que moi, j’ai toujours rêvé de savoir siffler dans mes doigts mais c’est que les garçons qui y arrivent. Alors voilà, ça équilibre.
– ça fait parler les gens. Avant 6 mois : « vous le nourrissez ? Oui, c’est très bien ! » – Après 6 mois : « Il est encore au sein ? à son âge, avec des dents ? »…
– parce que c’est vraiment un grand bonheur. Vraiment.

Suis allée courir 36 minutes hier, je ne peux plus marcher. Oui ça va, vous pouvez rigoler.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans La crèmerie, l’allaitement par Marjoliemaman. Mettez-le en favori avec son permalien.
Ce billet a été vu 643 fois.

A propos Marjoliemaman

Marjolaine, 39 ans, maman de Kouign Amann (2008), Fleur de Sel (2009 - prématurée) et Petite Gavotte (2012), mariée à MMM. Auteur de guides pratiques, rédactrice, réalisatrice, ex-journaliste et ancienne sportive de haut-niveau. En revanche, je chante très mal et je danse encore pire. Chez nous, c'est Santa Barbara, les brushings en moins, l'humour en plus. Un blog entre tranches de vie et conseils en vrac, un blog pour rire et pour pleurer de temps en temps mais juste parce que l'on aime bien.

67 réflexions au sujet de « 10 bonnes raisons d’allaiter »

  1. 1
    Aurélie & Edgar la bagarre says:

    parce que rien ne remplace la petite main potelée posée sur le sein….

  2. 2
    vaness6 says:

    J’ai adoré allaiter meme si j’ai du rapidement faire du mix et meme si les gersures m’ont fait atrocement souffrir! ps:bravo pour ta course, moi pareil j’ai fait un cours de squat hier et je galere pour marcher lolll

  3. 3
    audrey says:

    J’ai lu qu’en moyenne l’allaitement fait économiser 400 euros !!! Ce qui n’est pas négligeable ! J’aimerai bien savoir combien j’ai économisé moi !

  4. 4
    Schtroumpf alors ! says:

    Si je peux me permettre de donner mon avis en tant qu’homme, j’ajouterais qu’il n’y a rien de plus beau qu’une femme qui allaite : chaque fois que je vois ça, je suis prêt à verser une larme, pourtant je ne suis pas vraiment du genre émotif… Sinon, moi j’aime la vaisselle (c’est pas une blague !), et je ne sais pas siffler dans mes doigts 😉

    • Ah, le lectorat masculin pointe son nez ! Bon faut vraiment apprendre à siffler dans tes doigts, ça ne va pas du tout cette histoire… Bises.

  5. 5
    Amandine says:

    parce qu’on se sent bien, parce que notre bébé dépend QUE de nous (et ça c’est hyper valorisant) parce qu’on peut aller faire les boutiques, ou partir n’importe ou sans faire suivre un sac de 300 kg (2 couches dans le sac a mains suffisent) parce que ça donne des excuses pour être mal habillée : oui mais tu comprend, comme j’allaite il me faut des tenues confortable!! ———> c’est de la mauvaise fois, d’accord! Et moi aussi j’aime faire la vaisselle, c’est pas une blague non plus, je deteste mon lave vaisselle encore plus quand je me rend compte qu’il est plein et propre au moment de débarasser la table!! Et ça fait 3 jours que mon chéri m’a offert un vélo ellyptique, il est monté et dans l’entrée, mais je trouve toujours une bonne excuse pour pas monter dessus !!! Bravo pour ta course!

  6. 6
    Acesse says:

    il y a effectivement plein de bonnes raisons… J’ajouterai cependant que j’ai échoué dans mon allaitement notamment parce que je n’ai pas été suffisamment informée et entourée pour le réussir… Que ce soit par mon entourage proche ou le corps médical… Allaiter oui mais pas en se débrouillant toute seule avec ses deux seins…

  7. 7
    Evilysangel says:

    J’ai beaucoup regretté de ne pas pouvoir allaiter mon fils à sa naissance : ayant de la fièvre, il a été transporté en néo-nat à l’autre bout de la ville alors que je restais à la clinique… A l’époque, personne ne m’avait informé de la possibilité de tirer mon lait pour le lui donner et on m’a simplement donné un traitement pour empêcher les montées de lait… Bravo pour la course!!!… A ce rythme là, dans quelques jours tu pourras courrir encore plus longtemps…;-) Bizbye

  8. 8

    Ta dernière raison pourrait-être la seule vraie bonne raison. Parce que ça peut procurer un très grand bonheur. Et ça, ça n’a pas de prix…

  9. 9
    claire says:

    Ha… que je suis d’accord… Je vis avec Pavel grand bonheur en l’allaitant… Bon c’est parfois un peu l’anarchie, mais ça fait parti du contrat… Le seul hic c’est que monsieur ne fait pas ses nuits et que comment dire… la tétée de 3 heures du mat’ n’est pas franchement celle d’un bébé affamé… enfin… je te remercie du fond du coeur, car tu as contribué à la réussite de mon allaitement, soit à l’une des plus belles périodes de ma vie, alors MERCI !

    • Tu as tenté le coup du  : « non, ce n’est pas l’heure de manger? ». Enfin, je dis ça, Kouign Amann a presque un an et nous fait encore des nuits, heu, agitées !

  10. 10
    claire says:

    Et suis d’accord avec Aurélie et Edgar, la petite main posée sur le sein, me fait craquer à chaque tétée

  11. 11
    Peggy says:

    Bravo pour les 36 minutes de course! Il parait que les ocurbatures sont plus fortes 2 jours après l’effort alors bon courage pour demain! Je suis avec toi! Biz

  12. 12
    SANDRINE" sanfremmayo" says:

    me tate a allaiter ma 3 merveille quand il pointera son nez j ai allaiter emma 1 semaine  » elle vomissait et grossisait pas jamais malade  » j ai pas allaiter yoan  » car je pensait que sa soeur voudrait lui donner son bibi enfait elle s en faoutait et mon yoan est toujours malade  » donc pour ma derniere merveille je me posse des question oui ou non !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! on verra et j aime tes article bizzzzzzzzzzzzz

  13. 13
    Miss C says:

    Tout ce que tu dis est juste mais à mon sens, s’il ne devait y avoir qu’une bonne raison pour allaiter ce serait celle d’en avoir envie, tout simplement. C’est vrai que ce sont des moments privilégiés avec bébé mais cela a aussi des inconvénients. Tout le monde ne se sent pas forcément d’allaiter n’importe où, maman doit continuer à faire attention à ce qu’elle ingurgite, mettre des soutifs plus sexy tu meurs, avoir des fringues pratiques mais pas toujours seyantes. Sans compter parfois les douleurs aux seins, celles qui culpabilisent de ne pas y arriver ou parce que bébé ne prend pas assez de poids , refuse le sein, ou parce qu’il a le ventre qui le tortille, et le coût des coussinets d’allaitement vaut autant que la boite de lait sur une période équivalente.

  14. 14
    Lorlor says:

    Moi, j’ai adoré allaiter (5 mois) et j’ai aussi adoré arrêter. Les réveils nocturnes et le fait que tout repose sur mes frêles épaules, c’était trop de pression, ça demandait trop de disponibilité. J’en ai eu ras le bol!

  15. 15
    Mary says:

    T’as oublié parce que ça nous fait la poitrine de la blondasse d’alerte à malibu (j’ai oublié le nom)

  16. 16
    claire says:

    Hum, par contre pas d’accord avec Miss C. Chez Carrouf (pour ne pas les citer), la boite de coussinets d’allaitement 4,50 les 50. moi perso, c’est 2 coussinets par jours. Superabsorbants bien mieux que certains que l’on trouve en pharmacie… Si mes souvenirs sont bons pour bébé 1 la boite de lait 1er âge c’était 19 euros et ça durait 5 jours… pas besoin de calculette On a le beurre, l’argent du beurre, le lait de la crémière mais bon y’a que les coussinets comme investissement… Aller… chacun voit midi à sa porte ! 😉

  17. 17
    Cécile says:

    Certaines de tes raisons sont marrantes…l’allaitement est pour moi la meilleur façon d’armer notre bébé pour ses défenses immunitaires et le lait maternel est le seul qui apporte tous ce dont bébé à besoin (il manque cependant de vit K), une alimentation lactée exclusive jusqu’à 6 mois permet de diminuer largement les risques que le petit bout face des allergies alimentaires et compte tenu de la recrudescence de ces allergies, c’est une bonne chose…. Je pourrai en parler encore longtemps mais bon…je m’arrête là. Bel article en tout cas, bravo.

  18. 18
    alexandra says:

    Hola Marjoliemaman! Je partage ton avis, c’est un vrai bonheur et une grande satisfaction d’allaiter son enfant! Je voulais donner mon lait au lactaruim comme tu l’avais fait, ne travaillant pas et produisant beaucoup….malheureusement, je n’ai pas de congélateur et il m’a été répondu que la collecte ne se faisait qu’une fois par semaine car ils n’ont qu’un collecteur à temps plein et un autre à mi-temps…je trouve cela tellement dommage alors que je pourrais aider des mamans ne pouvant pas allaiter… il est impensable qu’une ville comme Paris ne mette pas plus de moyens pour encourager le don de lait….j’ai entendu dire que dans certaines villes de provinces les collectes étaient tous les 3jours….voila pour la petite anecdote….je n’aurai pas le plaisir de rencontrer Bernard le gentil collecteur!^_^ belle journée, alexandra

  19. 19
    coralie maman d'Amy says:

    alors mois faute de creme dans la cremerie j’ai du arreter mais bon, je m’y suis resolu… e ne sais pas si j’essayerai d’allaiter pour le 2eme, je n’en ai pas trop envie, mais ce qui e pousserait à le faire ce sont les bienfaits pour le bébé (si ca peut durer plus d’un mois…). Bravo pour ta course, 36 minutes il faut les faire!!!! et je ris pas (je ne fais PLUS RIEN depuis un bon moment, 36 minutes serait le reve a atteindre pour mes gambettes!!!)

  20. 20
    Aurélie & Edgar la bagarre says:

    Moi j’ai allaité presque 5 mois et pas un rhume de Monsieur. Aujourd’hui il a 6 mois et demi, et j’en suis déjà à mon 2ème épisode de kiné respi : alors je me demande bien si cette histoire de défenses immunitaires est vraiment vrai….. parce que je vous assure que si il est malade, c’est par parce que je le sors sans bonnet ni manteau!!!!! Mais bon sans hésitation, pour le 2ème, j’allaite de nouveau!!!! Et puis pour vous dégouter un peu : Edgar a fait ses nuits (23h/7h) dès la sortie de la clinique tout en étant au sein…..

    • Il m’a fait pareil, premières maladies deux semaines après le sevrage… Oui, c’est vrai, l’allaitement les arme mais il y a des enfants qui seront plus malades que d’autres, allaités ou pas…

  21. 21
    Dgina says:

    je suis obligée de laisser un commentaire parce que d’habitude, je suis horrifiée de lire les conneries neu-neu que je trouve sur les arguments pour l’allaitement, mais là tu m’as fait sourire jusqu’à la fin et tout est si vrai, et surtout ne fait pas d’embrigadement éthique et là je dois dire, je t’aime pour ça (si si, osons les mots crûs!) enfin et surtout, oui je ris, haha, tu arrives encore à lever la jambe après ton footing?!! :o)

  22. 22
    Roxane says:

    Marjo, tous tes arguments sont contrables très facilement, pour moi il n’en est qu’un: en avoir envie. C’est un acte naturel et l’envie doit être naturelle, et non argumentée. Pour moi c’était une évidence à chaque fois, même si j’en bave. Après, si on a besoin d’arguments, c’est qu’on n’est pas très à l’écoute de soi. Avant tout, il faut être bien dans sa tête pour allaiter. (du vécu, mon dernier allaitement ayant été l’occasion de réflexions intenses sur le pourqoi du comment, la pression sociale du tout réussir etc… bouh je crois que je vieillis, moi)

  23. 23
    Elo says:

    Heyyyyyyyyyyy ! Un grand bravo pour Marjoliemaman qui a couru ! Chuis fière de toi ! :o))) gros bisousss

  24. 24
    mimline says:

    Et si je peux me permettre tu as oublié un argument de choc : Ca brûle GRAAAAAVE les calories!!! Biz Maryline

  25. 25
    mimline says:

    Suite à la lecture des comm j’ai quand même une petite remarque à faire… Moi je ne suis pas tellement d’accord sur le fait que le seul arguement valable est d’avoir « envie ». Je trouve presque dommage que les femmes ai ce « choix » car en ce qui me concerne l’allaitement est la suite naturelle de la grossesse. Et puis franchement quand on a un bébé on apprend à faire pleins de choses qu’on a pas envie! Changer 10 couches par jours, se lever 3 fois par nuits etc… Un enfant ce n’est pas « que du bonheur », l’allaitement non plus ce n’est pas « que du bonheur ». pour moi la seule raison valable c’est simplement que l’enfant passe avant nous, avant tout, que son bien être passe avant le notre, qu’allaiter c’est, dès sa naissance, donner le meilleur de nous même et faire en sorte qu’il reçoive ce qu’il y’a de meilleur, tout simplement. S’il y’a bien un sujet sur lequel je ne suis pas très « flexible » c’est celui là. Je crois que j’aurais toujours du mal à comprendre les mamans qui font le choix de ne pas allaiter (= de ne pas même essayer car je peux très bien comprendre qu’on puisse décider de ne pas le poursuivre en fonction des difficultés qu’on entoure et du soutien qu’on a autour de soi) Biz Maryline

  26. 26
    Yzah says:

    Parce que c’était une évidence de ma part ! J’en avais tellement envie et je trouvais cela tellement logique que je ne me suis pas posée de questions ! La seule chose que j’ai faite c’est de suivre les conseils de mon gynéco : ne pas quitter la clinique tant que je ne me sentais pas à « l’aise » avec l’allaitement… et j’ai insisté auprès du personnel hospitalier à y rester le temps qu’il faudrait (4 jours 1/2) et ce, avec le soutien de mon gynéco. Il faut savoir que qd Bébé et maman se portent bien, le personnel hospitalier n’a qu’une hâte c’est que l’on parte le plus rapidement possible sans réellement se soucier si l’allaitement se déroule bien, d’autant plus que la première montée de lait a lieu en général au 3è jour, jour où on vous fait quitter la clinique… Et la première montée de lait, je sais pas pour toi, mais moi, j’ai eu sacrément mal !!! Impossible de toucher ma poitrine tellement mes seins étaient tendus ! Alors j’étais bien contente de pouvoir faire appel à une professionnelle afin qu’elle m’aide à trouver une solution pour atténuer la douleur (en plus ça s’est passé ds la nuit)… La petite main de son Bébé posée sur son sein et se regarder dans les yeux pendant la tété, c’est un immense bonheur ! Et toutes les autres raisons sont toujours bonnes à prendre surtout lorsqu’on peut ressentir une petite baisse de régime ou un petit découragement ! Bises à toi, Yzah Ps : y en a 11 des bonnes raisons ds ton article et pas 10 ! Mdrrr !! Ps2 : boire de l’eau pétillante et faire des étirements après l’effort, ça aide à prévenir les courbatures ! Félicitations pr ton courage à courir avec ce froid… Moi j’attends l’été !! lol !

    • Bien vu pour les 11 raisons !
      La montée de lait a été douloureuse aussi mais ça ne dure que quelques heures et j’étais prévenue de l’effet que ça faisait et des solutions que j’avais à ma dispositions donc je l’ai bien gérée. Contrairement à toi, j’étais pressée de quitter l’hôpital car tout allait bien et j’en avais marre de rester à l’hosto pour prendre un doliprane le matin et le soir tout en étant réveillée toutes les dix minutes à partir de 7h du mat ! Et puis, il y a l’hospitalisation à domicile avec une SF qui est venue me voir deux fois, j’ai trouvé ça parfait.

  27. 27
    Zoraude says:

    je voulais juste ajouter que c’est bon pour la maman aussi car si allaitement long il y a, le risque de cancer du sein sera diminué – ce n’est pas négligeable non plus

  28. 28
    Zoraude says:

    ah oui et je voulais te dire aussi, ma kiné spécialisée dans la rééducation uro – gynécologique (si si) et avec qui je fais des abdos en douceur, m’a dit qu’il ne fallait plus courir après un enfant.. je sais tout le monde me dit que c’est des conneries, je pense qu’il faut quand même se pencher sur la question – la pistache c’est plus doux non?

    • J’aime pas la piscine, çe me donne de l’eczéma et je ne sais pas mettre la tête sous l’eau. J’y vais déjà pour Kouign Amann.
      Pour la course à pied, je n’avais jamais entendu ça. Si ton périnée est bien rééduqué, ça doit le faire, non ? En tout cas, je ne sens rien (pas d’organe qui tombe !).

  29. 29
    zalapabelle says:

    Ouais, sauf que mon lait, c’était de la grenadine. Et que la grenadine, c’est bon mais ça fait pas grandir. Pas de bol…

  30. 30

    Oui, mais c’est tellement dur quand on ne trouve aucune aide (médecins, famille…) et que tout le monde vous dit que c’est plus facile un bib. Et puis il faut bien avouer que le 1er mois est vraiment pas agréable, et le deuxième un peu difficile et que c’est à ce moment là qu’il faut sevrer si on reprends le boulot… Oui mauvaise expérience pour mon 1er…

  31. 31
    sabine says:

    parce que ca fait bien reagir tt le monde dit donc!!! Tu connait mon avis sur la question…..

  32. 32
    Miss C says:

    Claire, nous ne pouvions pas être d’accord sur les comparatifs de prix car je ne pensais pas que changer les coussinets une fois par jour pouvait être suffisant. Je ne les change pas à chaque tétée mais presque. Et en plus, mon calcul est faussé car mes enfants sont nourris en mixte, ce qui fait que la boite de lait dure 2 fois plus longtemps…la logique mathématique et moi ça fait 15!! En revanche Maryline, si j’avais allaité à 100% mes enfants depuis plus de 3 mois, j’aurais probablement arrêté depuis longtemps car cela ne m’aurait pas laissé de temps pour autre chose, ne serait ce que les câlins et les jeux avec eux. Si j’avais décidé de ne pas les allaiter, tout le monde aurait compris sous le prétexte que les jumeaux c’est pas pareil. Ben si c’est pareil, c’est au delà que ça se complique… On a le choix, c’est ce qui fait que l’envie devient une bonne raison….comme on a le choix de décider de faire un enfant ou non (après ça marche ou pas, c’est encore autre chose) et certaines n’en veulent pas, même si pour les mamans que nous sommes ça semble incongru.

  33. 33
    mimline says:

    Miss C, je te l’ai dis, je suis pas très flexible sur le sujet et j’ai une opinion assez tranché… Mais encore une fois moi ce que je ne comprends vraiment pas c’est de refuser d’allaiter d’office sans avoir pris la peine d’essayer. La franchement ça me dépasse. C’est un peu comme vouloir un enfant mais ne pas vouloir accoucher par voie basse (césarienne « de luxe » à la B.Spears) c’est des choses qui m’échappent… après si j’ai allaité mon fils 6 mois, je n’ai tenu que 8 semaines en exlusif car il était méchamment glouton et que ma production laitière ne suffisait plus. Mais je pense avoir fait mon maximum… On verra comment ça se passe pour le deuxième… Biz Maryline

    • Je pense que nous somme toutes différentes dans notre rapport à notre corps. Certaines sont très à l’aise, d’autres ont plus de mal et l’idée de l’allaitement en dégoutte même certaines. D’autres vont trouver que c’est une entrave à leur liberté.
       Je ne suis pas d’accord pour dire que c’est incompréhensible. Pourquoi vivre mal une situation ? Pourquoi donner le sein sans en avoir envie alors que le bébé va ressentir cette gêne ?
      Non vraiment, chacune ses idées, chacune ses envies, soyons ouvertes.

  34. 34
    Miss C says:

    Maryline, j’allais te répondre que je te suivais sur la césarienne et que celles qui préféraient ce mode d’accouchement, ne se rendaient pas compte de quoi il s’agissait. Or, cet argument vaut autant pour l’allaitement. En y réflechissant, je crois que la césarienne de luxe comme tu la nommes constitue une dérive du choix. Il s’agit tout de même d’un acte opératoire dont le but est de sauver des vies. Tu pourrais alors répondre que le lait maternisé a du être inventé pour palier à l’absence ou l’insuffisance de lait maternel. Tu aurais raison mais pour moi l’appel à la césarienne est plus gênant. Comme quoi, on se trouve vraiment sur des sujets où l’argumentation est vaine face au ressenti de chacune…

  35. 35
    Aurélie says:

    C’est ben vrai ma p’tite dame ! 10 bonnes raisons en effet ! C’est vraiment appréciable de pouvoir partir se promener sans bib, sans lait en poudre etc ! Et je rajouterai que le lait maternel s’adapte à chaque âge alors que le lait artificiel est le même à 1 mois ou 5 mois puis pour le lait dit « 2e âge », c’est la même à 6 et 10 mois, par exemple… Et puis la nuit c’est bien agréable de ne pas avoir de bib à préparer !

  36. 36

    Le ressenti de chacune ou l’idée rassurante d’être une mère parfaite ? ;-D

  37. 37

    ;-D
    Of course ! Mais ça rassure tellement de se dire qu’on fait tout bien comme il faut face à ce petit inconnu. 😉
    Tiens, y aura bientôt un article à ce sujet…

  38. 38
    mimline says:

    Je sais bien je sais bien et le pire c’est que je suis ouverte à tout un tas de sujet mais pour ce qui entoure l’allaitement ou la césar de luxe, rien à faire ça me gène. Rien à faire je n’arrive pas à comprendre…
    En fait comme dit, la césarienne est là pour sauver des vies, celle de la mère, celle de l’enfant et il devrait en être de même pour le lait maternisé. Il devrait être là pour les mères qui ne peuvent pas allaiter, pas par luxe ou confort personnel. En fait je crois que je peste un peu contre ce « monde moderne » qui nous offre la possibilité de choisir d’être encore un peu plus des robots de jours en jours…

  39. 39
    mimline says:

    Tata, j’espère que chaque mère essaie d’être une mère parfaite et s’en donne les moyens… Tout en ayant évidemment conscience que s’il y’avait une recette magique ça se saurait et que personne n’est de toute façon parfait… Mais on essaie!

  40. 40
    Patricia says:

    Ben moi, au risque d’en faire hurler plus d’une, je rejoins un peu Mimline.
    D’abord cette histoire de césarienne de luxe. Alors là moi ça me met carrément dans une colère terrible. J’ai eu une césarienne en urgence, j’ai souffert à la fois dans mon corps parce que la péridurale n’a pas suffit à m’enlever des sensations terribles d’arrachement comme si on tirait sur mon bébé et que lui s’accrochait à l’intérieur pour pas sortir, un truc de dingue. Et j’ai aussi terriblement souffert parce que quand on me l’a présenté je souffrais tellement que je n’ai même pas pu le regarder, que j’ai ensuite du être séparée de lui pendant 3 heures et que tout ça m’a tellement choquée qu’après 3 heures je n’avais même pas envie de le voir. Et je peux vous dire que ressentir tout ça c’est vraiment terrible pour une jeune maman. Ensuite, j’ai fait des cauchemars de la césarienne pendant toute la semaine à la maternité et j’ai eu un peu de mal à me remettre de tout ça, retrouver mes repères, prendre du plaisir avec mon bébé, ça m’a bien pris un moi et demi où j’étais la tête dans le sac. Toutes les césariennes ne se passent pas comme ça bien sûr mais s’il existe des associations de soutien aux mères césarisées c’est bien parce qu’il y a un dénominateur commun à toutes ces mères, c’est la culpabilité de ne pas avoir “réussi” à accoucher naturellement mais l’impression d’avoir juste été opérée comme n’importe quelle opération chirurgicale. La naissance ça ne devrai pas ressembler à ça, si on en a le choix. Et même si on rationalise parce qu’on sait qu’on n’y est pour rien, le sentiment est bien là. Alors toutes ses c…qui veulent accoucher par césarienne par choix, je pense qu’elles sont totalement à côté de la plaque, y a qu’à lire le résumé de l’accouchement de Marjoliemaman pour voir que c’est simplement magnifique, rien que le lire ça donne des frissons et la larme à l’oeil. Et pour celles qui pensent que c’est chacun son ressenti, je comprend l’idée de non jugement et d’ouverture d’esprit mais je pense que c’est mal placé dans ce contexte et qu’on gagnerai plus à prendre du recul face à certaines pratiques de notre monde moderne au lieu de se désengager en arguant la liberté d’opinion. Je pense que c’est un façon détournée de laisser faire des pratiques hallucinantes en devenant “incriticable” puisqu’on devient soi-disant ouvert d’esprit. Et c’est bien pratique pour les gouvernements dans le sens où si on dit chacun fait comme il veut pas besoin de mettre en place des solutions (je pense là au soutien à l’allaitement, le discours “c’est un choix”, donc chacun choisit et ensuite on se démerde).
    D’ailleurs cette histoire d’avoir l’envie ou non d’allaiter et qu’il s’agit d’un choix, ben ça me fait bien marrer. Peux-t’on vraiment parler de choix quand on nous laissent seules nous débrouiller, quand on ne reçoit aucun soutien, aucun encouragement, quand au moindre problème on nous vante les mérites du biberon (pire que des commerciaux), quand on nous fait effectivement sortir au bout de trois jours, jour de la montée de lait, alors que c’est là que les pb, s’il y en a, arrivent, quand après avoir galéré à mettre en place cet allaitement, c’est déjà le temps de retourner bosser et donc dans la plupart des cas, de sevrer (dans la plupart des cas, parce qu’il est tout à fait possible de continuer en réalité, mais il faut avoir une sacré volonté, mettre en place une organisation, s’être bien informée,…et se retrouver à tirer son lait planquée dans les chiottes de son taf n’aide pas vraiment à continuer)…
    Dans une société où tout doit aller vite, où on doit être performant, reprendre le travail au bout de deux mois et demi (voir 5 jours suivons l’exemple…), ne jamais se plaindre…évidemment que le biberon trouve naturellement sa place dans une société comme celle-là. Dans un pays, comme la Norvège, où une vraie politique de soutien et de promotion de l’allaitement a été mis en place, 99% des nourrissons sont allaités à la naissance et 80 % le sont toujours à six mois (où le congé maternité est entre 44 à 54 semaines, en parfaite cohérence avec la promotion de l’allaitement). Les norvégiennes auraient-elles naturellement, génétiquement, plus envie que les françaises ? Bien sûr que non, mais on fait tout pour que l’allaitement soit POSSIBLE et pas un parcours de la combattante.
    Alors soyons honnêtes, si autant de femmes en France n’allaitent pas, ce n’est pas parce qu’elles n’en n’ont pas envie, mais c’est parce que tout est fait pour qu’elles n’en n’ai pas envie. Et je suis tout à fait solidaires de celles qui ont laissées tomber face à ces difficultés parce que je les comprends, je trouve ça triste de ne pas être épaulées pour y arriver et tellement dommage parce que j’allaite mon bébé qui a maintenant 5 mois et demi et que c’est GENIAL alors que moi aussi j’ai eu des moments de découragement. Encore merci à Marjoliemaman d’ailleurs et aussi à la LLL.

    Bon ben vous pouvez vous réveiller, j’ai fini mon roman-fleuve…

  41. 41

    Mimline, Patricia, j’apprécie les filles qui se mouillent (même si je ne suis pas d’accord avec tout) !

    Mimline, je te rejoins sur le monde moderne et j’irais même plus loin que toi… Mais je dis non à la perfection qui est aussi une injonction de notre société. 😉

    Patricia, je trouve ton intervention très intéressante et notamment cela : « Et pour celles qui pensent que c’est chacun son ressenti, je comprend l’idée de non jugement et d’ouverture d’esprit mais je pense que c’est mal placé dans ce contexte et qu’on gagnerai plus à prendre du recul face à certaines pratiques de notre monde moderne au lieu de se désengager en arguant la liberté d’opinion. Je pense que c’est un façon détournée de laisser faire des pratiques hallucinantes en devenant “incriticable” puisqu’on devient soi-disant ouvert d’esprit. »

    Au nom de la tolérance doit-on tout tolérer à un niveau individuel ? Tu poses cette question pertinente dans le fond.

    Cela dit, je pense que cette culpabilité de ne pas avoir accouché par les voies naturelles est encore quelque chose de typiquement moderne (tout comme vouloir accoucher par césarienne ou dans une piscine).
    Personnellement, j’ai eu 2 césas et ça ne m’a pas traumatisée, dans le sens de ne pas avoir eu des accouchements par voie basse. Ce sont mes accouchements et je me les suis appropriés. L’accouchement est pour moi simplement une étape.

    • Pareil que tata, non à la perfection, c’est trop fatiguant et je ne veux pas être parfaite. J’ai envie de me tromper et d’apprendre. Mieux, que mon fils m’apprenne (et il le fait déjà). Dans mon idéal de mère que j’aurais voulu être, je n’aurais jamais filé une tétine. 48 heures ça a tenu mais ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.
      Patricia : à la base, à mon sens, on parlait avec Mimline du choix de « ne pas allaiter ». Et c’est un choix que je comprends, un choix respectable car chacune a ses raisons et ne pas donner le sein ne mets pas l’enfant en danger de mort (même si l’allaitement à de gros bénéfices sur la santé, bien spur).
      Concernant les césriennes de luxe (un acte chirurgicale qui comporte des risques), à part les stars/people, vous en connaissez d’autres ? On a toutes peur d’accoucher à un moment ou un autre (pendant mon accouchement, la SF m’a dit que j’aurais peut-être une césarienne et j »ai pensé « ça peut être bien, au moins, je n’aurais pas à gérer » et pourtant, je suis heureuse d’avoir accouché par voie basse. On a toutes peur donc, sauf que les personnes qui en ont les moyens peuvent les commander et qu’il y a des médecins assez peu scrupuleux qui acceptent. Quand il ne s’agit pas des médecins qui programment eux-mêmes la césarienne ou le déclenchement pour ne pas être dérangés pendant leur we (vu en clinique).
      Concernant l’ouverture d’esprit, oui je me sens le droit de donner mon avis sur un sujet, de donner des conseils si on me les demande mais je ne me sens en aucun cas une âme de moralisatrice. Si une lectrice vient écrire ici qu’elle a demandé un déclenchement  (et j’en connais une qui l’a fait pour de très bonnes raisons) ou une césarienne, je lui donnerai mon avis en lui demandant surtout pourquoi ? Selon moi, la tolérance permet de comprendre et par-là même, de poser les bonnes questions.
      Ensuite, concernant le choix d’allaiter, je suis ok, c’est plutôt un combat et la voie du non-allaitement est souvent celle proposée, d’où mes petits articles sur le sujet.
      Heu, je crois que j’ai fini !

  42. 42
    Elodie maman d 'Elaïa, Savannah et Imanol says:

    En lisant ces trés belles raisons:Il me manque plus qu’à faire le petit 4ème pour réussir un allaitement digne de ce nom!!

  43. 43

    Ouais, je suis à fond aujourd’hui !

    Marjo, je crois que ton « pourquoi ? » est la base de tout. On peut avoir une approche théorique je suis pour / je suis contre mais le principal est de comprendre, du moins d’essayer de comprendre « Pourquoi unetelle ou unetelle agit de cette façon » ou tout au moins de respecter les ressentis. En fin de compte, j’appellerais plutôt ça de l’empathie que de la tolérance. Après, ce n’est pas forcément accepter tout.
    Tu te souviens du don d’ovocytes pour lequel je suis contre et ce n’est qu’un exemple. Mais je ne peux pas me mettre à la place de la détresse des femmes et des hommes qui y font appel. Je ne peux pas les blâmer. Je peux simplement me positionner sur un sujet.

  44. 44
    Miss C says:

    Déclenchée, césarisée, je ne me sens pas coupable, mais alors pas d’un iota. J’ai eu des angoisses le dernier mois parce qu’on voulait me déclencher juste parce que c’était le moment, parce que dans mon énorme bide y avait 2 locataires. Au final, on m’a déclenché parce que Tic-J commençait à être en manque de liquide, on m’a découpé parce qu’au bout de quasi 24 heures de travail, Tac-E voulait pas descendre pour ouvrir ce putain de dernier centimètre. Heureusement parce que son petit coeur faiblissait et que Tic-J avait commencé à caguer dans ce qui lui restait de liquide. Toutes façons, j’étais tellement shootée à la péridurale que je suis pas sûre que j’aurais pu pousser, sais même pas si j’aurais pu péter! Bref, les enfants s’en sont plus vite remis que moi. Là ils dorment, j’attends la dernière session alimentaire. Je pourrais les coucher en l’état mais je crains qu’ils réclament leur dû au milieu de la nuit. Vu que je suis toute seule, je suis pas trop tentée par l’aventure de devoir et faire un bib et allaiter au milieu de mon sommeil profond….

  45. 45
    Acesse says:

    Pour parler de tes 36 min de courses, une copine m’a fait part d’un truc qui pourrait être sympa pour toi je pense 😉

    entrainement coaché, en musique et gratuit !
    http://www.jiwok.com/sports.php

    biz !

  46. 46
    ninitiou says:

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!! (snif)

  47. 47
    Nanie says:

    Par contre, quand on a besoin de confier bébé, il faut prévoir la dose de lait tiré à la sueur de son front fort à l’avance…

  48. 48
    Aurélie & Edgar la bagarre says:

    parce que rien ne remplace la petite main potelée posée sur le sein….

  49. 49
    Aurélie & Edgar la bagarre says:

    Moi j’ai allaité presque 5 mois et pas un rhume de Monsieur. Aujourd’hui il a 6 mois et demi, et j’en suis déjà à mon 2ème épisode de kiné respi : alors je me demande bien si cette histoire de défenses immunitaires est vraiment vrai….. parce que je vous assure que si il est malade, c’est par parce que je le sors sans bonnet ni manteau!!!!! Mais bon sans hésitation, pour le 2ème, j’allaite de nouveau!!!! Et puis pour vous dégouter un peu : Edgar a fait ses nuits (23h/7h) dès la sortie de la clinique tout en étant au sein…..

Les commentaires sont fermés.