Lis ma vie

Notre premier mercredi

photo-52Je pensais à ce premier mercredi en tant que seule adulte avec mes trois enfants avec un poil d’appréhension. Allais-je survivre à ce premier mercredi seule face à eux ? Pouvais-je passer la journée sans me péter une corde vocale à force de hurler sur mes deux grands ? Franchement, en regardrant de plus près la situation, je me disais que cette histoire de faire un troisième enfant, c’était juste une machination de mon cerveau masochiste pour me pousser à la folie. J’envisageais donc un mercredi qui se terminait en camisole de force pour moi dans une ambulance qui m’emmenait chez les fous…

Et puis ce premier mercredi est arrivé d-sans que je m’en rende compte. Nous nous sommes levés tranquillement après une nuit plutôt calme (3 réveils cauchemars pour Fleur de Sel, 2 tétées pour Petites Gavotte qui s’est vite rendormie). Les Pin’s étaient de bonne humeur, moi aussi, Petite Gavotte roupillait sagement. Nous nous sommes tous préparés dans le calme et les blagues, j’ai même eu le temps de prendre une douche et de me crémer (un truc de fou) avant d’allaiter Petite Gavotte et puis nous sommes partis direction le poney club où Kouign Amann devait prendre son cours d’essai de poney. Bon, dans mon planning, j’avais prévu un peu court et le petit déj a été englouti dans la 307 break (le tapis du côté de Fleur de Sel est encore jonché de gaufre au miel, et oui, ça colle grave) mais sinon, je tenais le bon bout. Cela faisait 1 heure que nous étions réveillés et je n’avais eu envie d’étriper aucun de mes trois enfants (dont les dents n’étaient pas lavées mais moi, j’avais la peau douce, on ne peux pas tout réussir).

Un fois au poney club, j’ai réalisé une nouvelle fois à quel point j’aimais me mettre en danger. 3 enfants de moins de 4 ans et demi dans un poney club, non mais oh, Marjo, viens pas te plaindre après, hein. Ben non, je ne suis pas venue me plaindre. Mon Kouign Amann qui pleurait toutes les larmes de son corps il y a un an à l’école ou à la gym a tout simplement adoré le poney. Il a passé l’heure à sourire. Il était fier et heureux de s’occuper de son poney et de pouvoir monter dessus. Quant à Fleur de Sel, tant que je la laissais patouiller les mains dans une flaque (douteuse, évidemment) et trifouiller des escargots tout gluants, ça lui suffisait (note pourn plus tard, vérifier que ses vaccins sont archi à jour, notamment tétanos +++). De son côté, Petite Gavotte se trouvait bien au chaud contre mon sein et n’a pas ouvert l’oeil. Trop facile. A ce compte, des enfants, je veux bien en avoir 6 (nan, j’déconne).

Retour à la maison, repas, siestes (sans dormir pour Kouign Amann) puis goûter dans la joie et la bonne humeur. Et nous sommes partis en balade à pied tous les 4 à la pharmacie pour soigner une vilaine ampoule du pied de Fleur de Sel. Il faut savoir que mes enfants sont interdits de pharmacie car ils ne peuvent s’empêcher de tout toucher une fois là-bas (surtout le présentoir à tétines). Une peu comme on interdit les joueurs compulsifs de casino (ou Mamily de Truffaut, addiction aux fleurs à planter). ça doit ressembler à l’île de la tentation pour eux, je ne sais pas ce que ça leur fait mais ils deviennent sourds et touchent à tout une fois là-bas. En gros, prise de risque maximum. Pourtant, là encore, ils ont assuré grave, ont dit « bonjour » et « au revoir ». Sur le chemin, ils ont tenu ma main ou poussé la poussette sans broncher une seule fois…

Jeux, bains et dîner sur le même thème. Toujours avec bonne humeur et seulement quelques couinements ici et là. Une histoire avant de se coucher et extinction des feux. A peine ai-je été rappelée pour un câlin de chaque côté et pour une fois depuis bien longtemps, aucun des deux grands ne s’est relevé. Inecraidibeule.

Il y aura d’autres mercredis qui ne ressembleront pas à celui-là je le sais bien. Simplement, mes enfants ont eu l’intelligence de la jouer fine : ils savent qu’ils vont pouvoir être insupportables les autres jours parce que j’aurais ce mercredi en mémoire pour référence et je ne pourrai pas râler « c’est tous les mercredis pareil, j’en ai marre, je vais vous mettre au centre de loisirs ». Voilà, j’ai été piégée… mais punaise, quelle belle journée c’était.

PS : je jette un voile pudique sur le quart d’heure où : Fleur de Sel a fait caca dans sa couche, Petite Gavotte a fait caca dans sa couche, Kouign Amann a fait caca dans sa culotte car il est arrivé trop tard aux toilettes (une première dans sa vie – excepté gastro). Durant ces 15 minutes, j’avais clairement les deux mains dans la… Enfin, vous voyez quoi…

PS 2 : la photo ? La micro pause durant la sieste où j’ai pu me poser et faire un gros câlin à Petite Gavotte. Bliss.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi