A propos Marjoliemaman

Marjolaine, 39 ans, maman de Kouign Amann (2008), Fleur de Sel (2009 - prématurée) et Petite Gavotte (2012), mariée à MMM. Auteur de guides pratiques, rédactrice, réalisatrice, ex-journaliste et ancienne sportive de haut-niveau. En revanche, je chante très mal et je danse encore pire. Chez nous, c'est Santa Barbara, les brushings en moins, l'humour en plus. Un blog entre tranches de vie et conseils en vrac, un blog pour rire et pour pleurer de temps en temps mais juste parce que l'on aime bien.

Infos en vrac du 13 juillet

En parlant de vrac… Si vous saviez dans quel état est ma maison !

– Non parce que ça fait la fiesta, ça s’amuse et après, ça doit ranger la maison, la nettoyer, la préparer pour les locataires et boucler les valises pour partir au Japon. Tout ça avec des enfants dans les pattes et un mari reparti mercredi matin. Et puis quelques articles à rendre avant de partir aussi. Si je panique ? PAS DU TOUT, où est la Ventoline ? (je rigole, en fait je gère les choses les unes après les autres et ça avance bien, dans la zénitude, surtout que les mômes partent 3 jours chez les grands-parents).

– Je n’en ai pas parlé ici mais je pense avoir saoulé tous les invités avec mes dahlias qui avaient fleuri pile poil pour la fiesta ! Ils sont si beaux !!! Je vous préviens, il est possible que je transforme ce blog en blog de jardinage…

– J’ai encore des étoiles dans les yeux après notre bel anniversaire. Et ça me fait super plaisir de lire que ce billet motive certains d’entre vous à organiser des fêtes pour leurs anniversaires. Quand on « vieillis », il y a moins de mariages alors ce genre de grands anniversaires sont un beau moyen de passer du temps ensemble.

– Comme j’ai posté une photo de ventriglisse sur Instagram, je vous en mets une autre ici ! Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une vague de chaleur et d’amour

La semaine passée, c’était la fiesta de nos 40 ans à MMM et moi. Quatre mois en retard pour lui, 3 mois en avance pour moi, l’occasion de regrouper ceux que l’on aime dans notre Nourserie chérie de lui offrir enfin une inauguration digne d’elle ! Bref, nous étions 80 à partager ce merveilleux week-end…

Tout a commencé jeudi avec l’arrivée de ma cousine Lu venue quelques jours en avance pour me donner un coup de main et pour profiter un peu de la Bretagne. Et puis ça n’a pas arrêté. Les préparatifs avec mes beaux-parents, les lits à faire pour tout le monde, les cakes à décongeler… Il y a eu ce repas de famille chez ma mère, petite parenthèse avant la grande fiesta. Mais aussi, les aller-retour à la gare pour chercher les copains, mon oncle et ma tante qui débarquent pour le déjeuner vendredi, TontonXav et les cousins qui arrivent par grappe à 17h et à minuit (embauchés d’office pour le désherbage de la terrasse, merci les gars !), Mon Presque Grand-Frère et sa Douce qui descendent du train à minuit, les collègues qui font du covoiturage et se garent sur le parking à 1h du mat (et qui croisent ma mère en leur demandant le chemin de la Nourserie : « je connais pas » qu’elle leur a répondu !), la tireuse qu’il faut brancher « pour voir si elle marche » et un vendredi soir pré-fiesta où l’on termine le sourire aux lèvres à 3 heures du matin…

Le samedi, jour de la fête, il y avait mille petits mains pour nous aider à tout finir de préparer. Ça épluchait, ça découpait, ça installait les chaises, ça disposait les bouquets d’hortensias et les nappes pastel, ça aspirait, ça partait faire des courses pour acheter les deux kilos de carottes qu’il manquait (ou pas en fait vu qu’on a oublié de les éplucher), ça rigolait, ça rattrapait le temps perdu, ça faisait connaissance… Vous savez à quel point c’est bon de voir les gens que vous aimez passer de bons moments ensemble ? Ça fait de l’amour au carré, au cube même je pense. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

La famille c’est…

Ce billet est écrit en collaboration avec One Heart et l’association Nos Petits Frères et Sœurs.

La famille, c’est le coeur de ce blog. c’est le coeur de ma vie et c’est sûrement le coeur de votre vie aussi.

L’association Nos Petits Frères et Soeurs (NPFS) basée en France s’occupe des enfants en grande précarité dans différentes régions du monde et principalement à Haïti, dans les Caraïbes et en Amérique Latine. Elle oeuvre pour la santé, propose des programmes éducatifs, des orphelinats et même un hôpital pédiatrique. L’une de ses mission est notamment de conserver les fratries groupées. Ses actions sont nombreuses et variées, vous pouvez les découvrir sur le site internet

Elle lance en ce moment la campagne One Family by NPFS pour informer et inciter le plus de monde à agir pour la cause des enfants avec l’idée que nous sommes tous une seule et grande famille. 

L’association a lancé un quiz en ligne sur le thème : Pour moi, c’est quoi la famille ?

Comme je ne résiste pas à un bon quiz, j’ai participé à celui de One Family by NPFS et voilà mon résultat : Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Du bon café, moins de déchets !

Notre cafetière à capsules, je ne pouvais plus la voir en peinture… Je ne supportais plus de jeter sans cesse des capsules non recyclables (plastique ou alu) à la poubelle. Surtout que personnellement, je ne buvais que très peu de café mais bon, MMM, en fin palais, appréciait son petit café en particulier, son expresso.

Je suis très fière de vous annoncer qu’elle ne sévira plus et j’ai d’ailleurs différentes solutions plus ou moins zéro déchet à vous proposer.

Nous avons commencé il  y a quelques mois par investir dans une Bodum en liège avec filtre en inox qui ne génère donc aucun déchet. Cette cafetière est un bonheur à regarder quand le café coule, et surtout, l’arôme qu’elle répand dans la cuisine est super alléchant.

En termes de zéro déchet, elle est imbattable car il n’y a même pas besoin de filtre en papier pour l’utiliser. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les devoirs de vacances avec La Banque Postale et maxicours.com

Article écrit en collaboration avec la Banque Postale – Les opinions exprimées dans ce billet sont les miennes.

Avec les Pin’s qui passent tout l’été ou presque en ma compagnie, les devoirs de vacances, c’est une sorte de passage obligé pour occuper le temps !

Chaque année en début d’été, je leur achète leurs cahiers de vacances qui les occupent bien les premières semaines de vacances avant de partir et en général, ils les ressortent un peu avant la rentrée quand ils commencent à tourner en rond. Ce que je trouve très bien.

Cette année, pour leur plus grand plaisir, les devoirs de vacances se feront sur la tablette !

La Banque Postale nous a proposé de tester Maxicours.com pour aider les Pin’s à faire leurs devoirs toute l’année et pour réviser durant l’été. La Banque Postale fait en effet cadeau à ses clients (il suffit d’avoir un compte dans la banque et un enfant mineur) d’un an d’inscription sur maxicours.com. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Infos en vrac du 2 juillet

J’AI SURVÉCU À CETTE FIN DE SEMAINE DE DINGUE !!!

– Oui, je dis bien « survécu » car je commence ce lundi dans un pâté international après une énième nuit pourrave (la pleine lune semble vraiment me travailler) et une soirée bien festive samedi.

– Vendredi, l’installation de la salle de gym a été épique car nous n’étions pas nombreux. j’ai terminé avec les bras tétanisés d’avoir tant porté de choses. Heureusement, on se marre bien ! Tout s’est enchainé très vite ensuite avec le gala de l’atelier du mouvement de ma Petite Gavotte auquel je n’ai pas assisté. Je suis partie avec les deux grands à la répétition du gala de gym puis à une remise des prix à laquelle Kouign Amann était invité pour ses belles performances de l’année. Un petit apéro et hop, on a tous filé au dodo ! Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je vais enfiler mon armure

Hier, alors que les Pin’s répétait tour à tour leur danse pour la kermesse dans la cuisine, je me suis mise à pleurer comme une madeleine. Une madeleine discrète parce que je n’avais pas envie d’expliquer là, tout de suite, à mes enfants, pourquoi ces larmes coulaient.

Elles coulaient parce que je me suis vue (vous savez, comme quand l’esprit sort du corps et que l’on se voit de l’extérieur ? Note pour moi-même : calmez un peu l’auto-hypnose) en train d’admirer ce trio à la kermesse. Je me suis vue complètement ravagée par les larmes, à moucher à gros bouillons dans ma manche (sachant qu’il fait 30 et que je serai sûrement bras nus).

Les larmes coulaient parce que, les kermesses, ça me file la chiale (les cross aussi d’ailleurs) et que celle-ci, je la sais par avance riche en émotions. Je chialais par anticipation donc (je me fatigue).

Parce que ça sera la dernière fois que mon grand tout petit présente un spectacle dans la cour de l’école qui l’a vu si bien s’épanouir. Parce qu’il va quitter tous ses copains pour un collège où tout sera à construire, lui qui se sent si bien dans sa classe.

Parce qu’à chaque fois que je vois ma fine et forte (comme la moutarde) Fleur de Sel qui danse avec concentration, je frémis un peu en savourant notre chance qu’elle soit là. Oui, 8 ans après et même si j’ai réglé le stress post-traumatique d’avoir vue ma fille sans vie pendant de trop longues minutes, je suis reconnaissante chaque jour de sa présence.

Parce que ma Petite Gavotte quitte la maternelle pour passer au CP et que mon bébé n’est vraiment plus un bébé mais bien une super chouette petite fille hypersensible qui trace sa route avec détermination.

Parce que tous les trois, ils font appels à des sentiments tellement différents en moi que parfois, ça me submerge.

Parce que c’est leur dernière kermesse tous ensemble dans la même école et qu’ils ne seront plus jamais tous les trois dans la même école. La fin d’une ère, mais je radote.

Je pleure aussi tout simplement parce que je suis une grosse pleureuse, c’est dans mon ADN, je tiens ça de Mamie Elise.

Mais bon, quand je pleure, je rougis, je marbre, je gonfle, je morve et mes yeux deviennent tout petits. Alors je crois que je n’avais pas super envie de pleurer samedi et que cette répétition dans la cuisine, c’était ma répétition à moi, histoire de voir quelle taille d’armure j’allais devoir porter le jour J.

Je vous le dis, c’est une armure XXL que je vais enfiler mais je ne suis pas trop inquiète parce que toutes mes larmes de bonheur, de nostalgie et de soulagement sont sorties sans retenue dans l’intimité de ma cuisine.

PS : et je crois aussi que je ne me sentais pas de pleurer dignement sur Despacito.

Rendez-vous sur Hellocoton !