Lis ma vie

41

« Alors Marjo, c’est quoi le bilan de ta première année de la quarantaine ? » m’a demandé mon ami Arno hier à l’apéro alors que l’on fêtais mon anniversaire avec les copains. La première chose qui m’est venue à l’esprit c’est « ça n’a pas été une année confortable mais j’adore avoir 40 ans ».

L’année n’a pas été mauvaise, loin de là, mais elle a mis pas mal de challenges et de moments compliqués à gérer sur ma route qu’il s’agisse de mon rôle de maman, de femme, de juste « moi-même » et même dans mon boulot. Ces moments inconfortables, je les ai choisis parfois en m’y confrontant pour avancer mais ils me sont aussi tombés sur le coin du nez sans que je m’y attende.

J’ai pleuré (beaucoup), j’ai été une mère/femme/fille impatiente et imparfaite (mais qui progresse), j’ai remué mes tripes et creusé à des endroits de moi-même où le sol semblait gelé. Au final, j’ai avancé vitesse grand V alors que je me sentais engluée dans un marécage. Chaque pas me coûtait une énergie folle pour avancer de seulement quelques centimètres. Mais comme me l’a dit Olivia : « sans boue, pas de lotus ». Je sais et je sens que je vous « dois » un ou plusieurs billet sur le sujet. Mais comme souvent, j’ai besoin de « procéder » les choses avant de pouvoir vous les partager.

Cette année, j’ai découvert plein d’outils pour me rapprocher de moi, pour m’aligner. Les dernières semaines m’ont bien montré que je ne savais pas comment les utiliser, ces jolis outils et que ça allait être mon défi d’ici mes 42 ans. Apprendre à vivre à un rythme qui me convient, apprendre à prendre soin de moi autrement, apprendre à écouter ce qui résonne en mon for intérieur (j’ai eu envie d’écrire mon fort intérieur, parce que je me sens à la fois très forte et très vulnérable).

La quarantaine, c’est ça pour moi : remuer la boue, voir ce qu’il y a en-dessous, découvrir des graines de fleurs inconnues et les faire remonter à la surface. Et continuer à prendre soin de celles qui sont déjà là.

Et ce week-end, avec ma famille et mes amis autour de moi (ou même très loin, ils ont tous su se montrer présents), j’ai trouvé de nouveaux endroits à explorer et de nouvelles graines à semer. J’ai été submergée d’amour, d’attentions, de surprises, de cadeaux, de bouquets de fleurs, de mots doux, de champagne rosé, de génoise et de rire. De vie et d’envie.

(génoise fourrée à la mousse au chocolat par moi, décoration par Fleur de Sel)

J’ai reçu une nouvelle fois l’amour en abondance et je compte bien continuer à l’honorer.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

19 commentaires

  1. Répondre Ju 14 octobre 2019 à 10 h 52 min

    Chère Marjolaine,
    Merci d’avoir laissé ces mots, je vais avoir 40 ans dans quelques mois et je commence déjà à patauger dans la boue, autour de moi, en moi… (il y a pas mal de brouillard aussi) Te lire me remonte le moral et me redonne espoir… disons que je me sens moins seule ce matin 😉 Merci.
    Et très joyeux anniversaire !

  2. Répondre CéciliAcidulée 14 octobre 2019 à 11 h 07 min

    Joyeux anniversaire en retard Marjo et j’ai déjà hâte de lire ton ou tes billets sur ton recentrage. Et c’est la future quarantenaire qui te parle 😉
    Des bises et prends soin de toi !
    Cécilia

    • Répondre Marjoliemaman 14 octobre 2019 à 11 h 11 min

      Merci pour tes voeux Cécilia, j’espère que je trouverai les bons mots pour partager tout ça.

  3. Répondre emilie 14 octobre 2019 à 11 h 43 min

    Merci Marjolaine pour tes mots et le regard si juste que tu poses sur toi. Nous avons le même âge, exactement. J’ai 3 enfants aussi de 11,9 et 5 ans. Pareil, quoi.
    Je pense que la quarantaine est une période intense et belle mais exigeante. Les années «bébés » ont été formidables, on les a vécu à fond mais elles étaient si intenses que nous n’avions pas le temps de réfléchir sur nous mêmes. A dire vrai c’était Assez arrangeant d’un certain côté.
    Les Bébés sont devenus des enfants, ils ont toujours besoin de nous mais différemment. Et là on sort de cette sorte de tunnel . Et plein de questions explosent : je suis où moi dans tout ça ? Je veux quoi maintenant ? Quels sont mes rêves et mes objectifs et comment vais je me donner le moyen de les atteindre ?
    Période riche mais inconfortable de recentrage, d’introspection et de doutes mais la certitude de devoir en passer par là pour faire rejaillir le feu et gagner la sérénité de ceux qui savent qui ils sont et où ils vont.
    Tu ne nous «  dois » rien mais je serais ravie d’avoir encore plus de retour de ta part sur cette période que nous traversons à priori en même temps tant que je me reconnais dans tes mots. Merci encore de les partager avec nous. Force et fragilité. Amour comme moteur. Centrage en cours. C’est toi, mais c’est nous aussi

    • Répondre Mimi_Pompon 14 octobre 2019 à 13 h 51 min

      Merci Emilie pour tes mots, je vais avoir 42 ans et je ne réussissais pas à analyser le malaise, la révolte qui couve en moi ces derniers temps. J’ai 2 filles de 6 et 9 ans, et je suis pleine de « et moi, et moi ? ». Jusqu’à présent ça ne me dérangeait pas de tout donner pour elles, financièrement, moralement, logistiquement… Mais là je ne peux plus. Et je ne sais même plus qui je suis, ce que je souhaite ? Comment faire pour changer toutes ces choses qui se sont installées « à l’insu de mon plein gré » ?

  4. Répondre Bénédicte 14 octobre 2019 à 12 h 06 min

    Très joyeux 41 ans !

  5. Répondre Joëlle 14 octobre 2019 à 21 h 01 min

    Très joyeux anniversaire chère Marjo !! Cette 1ère année de quarantaine me bouscule aussi. Plein de nouvelles choses et de nouvelles envies.
    Je te dois également la liste des 40 choses que je voulais faire et que je n’ai même pas réussi à finir, par manque énorme de temps; du coup je me suis dit que ça serait la liste des choses que je souhaite vraiment dans ma vie, à faire, à améliorer, pour être plus en harmonie avec moi donc piano piano pour faire les choses bien.
    Je veux apprendre le calme, l’harmonie et la patience, et ne plus foncer tête baissée pour tout ;-).

    Je ne désespère pas de te l’envoyer, je peaufine 🙂 plein de bisous d’anniversaire !

  6. Répondre Raion 15 octobre 2019 à 1 h 50 min

    Bon anniversaire Marjolaine 🙂
    Je viens d’avoir 31, et j’me sentais pas trop à la hauteur, tes 41 ans me rassurent.
    On est tous des WIP 🙂

  7. Répondre annie 15 octobre 2019 à 7 h 20 min

    Bon anniversaire un peu en retard !
    j’aime beaucoup ta table qui ressemble à la mienne avc les 3 verres en plastique pour les « 3 petits ours » !
    Quoique la grande 10 ans commence à demander un verre à pied comme les grands !
    Bonne journée

  8. Répondre Nathalie Hude Squiban 15 octobre 2019 à 8 h 10 min

    Happy birthday. Moisnjai passe la cinquantaine et franchement ce nombre vous libère. Je me fais plaisir, parce qu’il est vrai que jusque là c’était mes enfants et monsieur mari mais j’ai dit stop. Une amie m’avait dit tu verras tu deviens égoïste. En un sens c’est vrai et ça fait un bien fou. Alors courage la quarantaine est un beau chemin aussi

  9. Répondre Gwen K-G 15 octobre 2019 à 8 h 52 min

    Merci pour ce billet fort de sens et qui résonne pour moi en pleine crise de la bientôt mi-trentaine (ok, ça n’existe peut-être pas dans les livres!!), alors que j’ai déjà beaucoup donné pour mes enfants, que je n’arrive pas encore à faire le deuil d’un numéro quatre tout en pestant souvent sur les trois qui m’accaparent énormément, et notamment une aînée pas si grande née avec des soucis de santé et pour qui on entame un processus de diagnostic de TDA(H)… bref, on est pas sortis de l’auberge et pourtant j’ai besoin de savoir où moi je vais, et là c’est le brouillard le plus complet. Ou la bourrasque, parce que dans le Finistère nord on est gâté à ce niveau là ! Donc merci, et hâte de lire la suite!

  10. Répondre Sophie 15 octobre 2019 à 10 h 20 min

    Chère Marjolaine, un très bel anniversaire avec un peu de retard.
    Quel bonheur de vieillir, chaque jour qui passe nous rapproche de nous-même si tant est qu’on ose prendre le chemin de cet apprentissage !
    Imagine un peu, à 70 ans, la sagesse accumulée !!!

  11. Répondre Sosobio 17 octobre 2019 à 10 h 11 min

    Merci pour ce joli article, je ne m’y reconnais pas réellement, j’ai pourtant quarante ans… Peut-être parce que je n’ai qu’un enfant, qu’elle n’a que quatre ans, ou parce que mon chéri est plus âgé, ou bien parce que je travaille comme aide à domicile auprès de personnes âgées (on se sent jeune quand on a quarante ans et qu’ils en ont tous plus de 80 voire 90 !!) Ou alors ça va m’arriver !!!!

    J’ai décidé la semaine dernière de faire une VAE et je commence à regarder les livres sur la ménopause (pour y voir autre chose que la sécheresse vaginale et les bouffées de chaleur, mais plutôt un SENS à tout ça)…. Je m’intéresse beaucoup aux énergies de mon cycle et ça va être un sacré deuil pour moi. Même si en même temps je ne veux pas d’autre enfant, que je me vide comme un cochon et que j’ai souvent des syndrome prémenstruels de compétition…. Ils me permettent souvent d’exprimer des choses que je tolère le reste du temps, et d’avancer, de trier !!!! A bientôt

  12. Répondre Sophie 17 octobre 2019 à 13 h 39 min

    Bel anniversaire, Marjoliemaman!
    Je suis une ancienne, j’ai fete mes 47 ans au printemps dernier mais je suis devenue maman sur le tard et du coup, je me retrouve dans beaucoup de tes billets…
    Recemment, j’ai lu ce post, que j’ai trouve apaisant: https://fabuleusesaufoyer.com/juste-quelques-annees/?fbclid=IwAR0ecrkfpDaHtVMZFSmeln62aUMdQA_Gny2MF8Ygu7TCvj3WqmBNorxkZyk
    41 bises a toi et plus encore a toutes.

    Sophie

  13. Répondre Julesetmoa 18 octobre 2019 à 16 h 01 min

    J’avais beaucoup appréhender mes 40 ans et finalement comme toi, cette première a été plutôt chouette. Difficile d’acquérir la maturité qu’on nous prête à cet age, difficile de gérer toutes ces émotions mais au final c’est plutôt chouette ! Bon anniversaire une nouvelle fois 🙂

    • Répondre Marjoliemaman 18 octobre 2019 à 16 h 38 min

      C’est drôle car je crois que j’ai plus appréhendé mes 30 ans en fait !

  14. Répondre madamezazaofmars 21 octobre 2019 à 13 h 03 min

    C’est une belle image que celle de la boue qu’on remue, je suis en plein dedans, et j’ai du mal a remettre un coup pour en sortir mais ça viendra. Te suivre, t’écouter, te parler, m’inspire toujours en tout cas

    • Répondre Marjoliemaman 21 octobre 2019 à 15 h 29 min

      Merci Zaza; Et je suis au bout de mon téléphone tu sais.

Laisser un commentaire