Billet sponsorisé, Voyages !

La Vélodyssée dans le Morbihan

Billet réalisé en partenariat

Vous le savez, j’aime les défis, sportifs ou non ! Alors quand on m’a proposé de partir deux jours à vélo sur La Vélodyssée, j’ai tout de suite dit OUI (même si, objectivement, le vélo n’est pas mon élément) et j’ai embarqué Céline avec moi pour plus de fun.

Mais avant tout, laissez-moi vous présenter La Vélodyssée : il s’agit d’une véloroute de 1200 kilomètres allant de Roscoff (29) à Hendaye (64). C’est la plus longue véloroute française et elle longe l’océan ou bien des canaux comme ici dans le Morbihan sur la partie que nous avons faite. 70% de cet itinéraire se fait sur des voies sans voiture ce qui est un grand plaisir quand on est à vélo !

Notre mission à nous : découvrir La Vélodyssée et relier Josselin à la Gacilly, soit une soixantaine de kilomètres, tout en découvrant quelques pépites touristiques.

Nous retrouvons donc Armelle du Comité Départemental du Tourisme du Morbihan à Josselin pour commencer par la visite du superbe château. Il pleut averse mais avec Céline, nous avons décidé de maintenir l’expédition en bonnes Bretonnes d’adoption que nous sommes, quelques gouttes (enfin, quelques seaux plutôt) de pluie ne nous font pas peur ! Surtout qu’à chaque fois que nous passons devant Josselin sur la route de Rennes je dis à MMM que j’aimerais bien le visiter, ce fameux château !

photo par Céline

Encore habité par la famille de Rohan qui l’a construit, le château de Josselin a été érigé dès le XIème siècle. Les quatre tours de l’époque forment d’ailleurs la base du château rénové à la Renaissance. Nous avons eu le plaisir de visiter le château avec Morgan, guide depuis 4 ans à Josselin. Le temps ne se prêtait pas vraiment à la visite des jardins mais la vue sur l’Oust vaut vraiment le coup. A l’intérieur du château, on découvre 4 pièces aux histoires croustillantes et passionnantes. La salle à manger arbore une superbe cheminée au nom d’Alain, le duc de Rohan qui a mené les travaux et les prénoms des membres de sa famille s’affichent partout avec fierté. Anecdote rigolote, dans la famille de Rohan, l’aîné héritier s’appelle ou Alain ou Josselin (avec une alternance à chaque génération) encore de nos jours.

Nous passons au salon où l’on resterait volontiers boire un thé (surtout avec la météo du jour !) avec son bureau dont le jumeau est à Buckingham Palace (rien que ça !) et son horloge incroyable qui donne l’heure, les cycles de la Lune et fait office de baromètre !

Vient ensuite la bibliothèque où Céline et moi envisageons tout à fait de coworker ! Le lieu est cosy et invite au calme avec ses alignements de livres et sa chaleureuse cheminée. Je craque sur le globe, ça ne doit pas vous étonner. Si vous visitez le château, demandez à voir la table de roulette bien cachée !

La visite se termine par une petite pièce, galerie de portraits dont je vous laisse découvrir l’histoire facétieuse.

Il ne pleut presque plus quand nous retrouvons Loïc de Brocéliande Bike au bord de l’Oust. Loïc nous présente nos vélos électriques, nous explique comment ils roulent, comment les recharger ce soir, nous ajoute une cape de pluie jaune poussin (assorties à nos cirés !), nous remplissons nos sacoches de nos petites affaires et nous sommes prêtes à partir !

Brocéliande Bike propose des vélos à assistance électrique (VAE) ou non avec la possibilité d’être déposés ou récupérés où vous le souhaitez dans les environs.

Le temps de boire une dernière boisson chaude avec nos accompagnateurs chez Gaston et Pettersson, un café épicerie aux tables en formica à découvrir juste en face du château, et nous voilà en selle !

(oui, on est habillées pareil mais on n’a pas fait exprès !)

Direction Malestroit pour 25km ! Céline et moi trouvons très vite nos marques sur les vélos à assistance électrique. Les vélos sont certes lourds mais leur prise en main est intuitive. Nous filons gentiment à 20 km/h sur les bords de l’Oust mais nous nous arrêtons régulièrement pour prendre des photos en bonnes blogueuses que nous sommes ! Sur cette portion, La Vélodyssée suit le chemin de halage. La pluie s’intensifie, nous obligeant à enfiler nos capes de pluie par-dessus nos cirés (bon, on reste dans le jaune !). Et là les amis, nous prenons une bonne et longue douche jusqu’à notre arrivée à Malestroit après 1h40 de balade. Heureusement, le parcours est joli et alterne canal et passage boisé jusqu’au centre ville de Malestroit.

Nous retrouvons Armelle ainsi que le mari de Céline (qui travaille dans le coin ce jour-là) à la crêperie Mael Trech pour un déjeuner bien mérité ! Les crêpes sont délicieuses et le coup de cidre bienvenu pour nous réchauffer !

La pluie battante ne nous permet pas de découvrir le joli centre-ville de Malestroit mais sachez que se tient plusieurs fois par semaine le marché Escale Paysanne avec des producteurs locaux (place du Dr Jean Queinnec).

Sous le regard désolé d’Armelle, nous enfourchons à nouveau nos fidèles destriers direction Saint-Martin-sur-Oust à 17 km. Clairement, il fait un temps à ne pas mettre une blogueuse dehors mais Céline et moi sommes de belle humeur. Nous avons bien mangé, il pleut certes à l’horizontal et le vent souffle fort mais il ne fait pas froid et surtout, la balade sur le canal de Nantes à Brest est vraiment bucolique. Nous pouvons même l’avouer, nous sommes franchement mortes de rire car être aussi mouillées n’arrive pas souvent dans une vie. Nous nous arrêtons même sous une pluie battante sur le pont de Saint-Congard pour boire un petit thé bien chaud sorti de mon thermos (j’avais prévu le coup !). Nous ne pouvons pas être plus trempées alors à quoi bon essayer de trouver un endroit abrité ! ^__^

Nous arrivons plus vite que prévu dans notre chambre d’hôtes de Saint-Martin-sur-Oust, merci l’assistance électrique ! Nous prenons nos quartiers chez Popote et Polochon où le propriétaire met gentiment nos habits à sécher ! L’endroit est assez incroyable puisqu’il s’agit de l’ancienne école des garçons et de la salle paroissiale qui ont été regroupées pour en faire une très grande demeure et qui a pour centre névralgique… une piscine !

Nous enfilons des habits secs et nous repartons (en voiture !) vers la Gacilly pour découvrir le Festival Photos, avec Mélina, la responsable des relations publiques de l’événement. Si j’avais entendu parler de ce festival, je n’avais jamais eu l’occasion de le découvrir et je suis vraiment heureuse d’avoir pu le faire pour ce 15ème anniversaire. Dans toute la ville, on découvre le travail photographique d’artistes sur les thématiques de l’année : l’Est et la Renaissance. Céline et moi avons été tour à tour émues, angoissées, charmées, atterrées et encore mille autres choses par le travail des photographes choisis cette année.

Coup de cœur en ce qui me concerne pour Sergey Prokudin-Gordsy et ses photos de la Russie du début du XXème siècle (ce chimiste a réussi à prendre des photos en couleur gravées sur plaques de verre) et pour Maia Flore dont vous pouvez retrouver les œuvres sur Instagram.

Pour le dîner, nous découvrons le Végétarium, le restaurant de la maison Yves Rocher pour l’apéro concert de clôture du Festival. Une super adresse qui propose des produits frais cuisinés avec finesse pour un prix juste. Et l’endroit est tellement joli que je vous le conseille même pour un simple café-thé en journée.

Retour au bercail à Saint-Martin-sur-Oust pour une bonne nuit de sommeil…

Avant de réenfourcher nos vélos jaunes, nous prenons un petit déjeuner de championnes chez notre hôte. Au menu : fruits du jardin, confiture maison, viennoiseries, café, thé… De quoi régaler les gourmandes que nous sommes !

Pour notre dernière étape sur La Vélodyssée, la météo se fait pardonner. Nous ne sommes pas contre pédaler sous la pluie mais avec le soleil, c’est sympa aussi. Et Saint-Martin-sur-Oust est tellement jolie sous la lumière du matin que nous ne résistons pas à une petite séance photo (sans avoir peur de noyer nos appareils cette fois-ci !).

Nous rejoignons la Gacilly en longeant le canal puis en empruntant de la route avec un peu de dénivelé pour une arrivée à toute vitesse en descente !

Loïc nous attend pour récupérer nos vélos que nous quittons à regret ! Personnellement, j’aurais bien aimé continuer un peu tant ce mode de déplacement est agréable.

Nous passons la matinée à la Maison Yves Rocher. La Gacilly est en effet le berceau du fondateur de la marque et son histoire est contée dans le cadre d’une expérience sensorielle de 45 minutes (nosu n’avons pas le droit d’y prendre des photos, je vous invite à découvrir ça sur le site). J’ai déjà assisté à plusieurs visites de ce type mais celle-ci les détrône largement. La qualité globale du spectacle est irréprochable qu’il s’agisse de l’image, du montage, de la musique, du son, des décors… Une vraie réussite qui permet de mieux connaître l’histoire de l’homme et de la marque Yves Rocher. Personnellement, je la connaissais un peu et j’ai appris plein de choses très inspirantes. Vous pouvez par exemple coupler l’expérience sensorielle avec la visite du jardin botanique (soit 10€), de participation à des ateliers, d’une visite à la boutique, d’un soin à l’institut et d’un repas au Végétarium. 

Pour déjeuner, nous retrouvons l’équipe de Morbihan Tourisme et de Destination Brocéliande pour un déjeuner gourmand aux Enfants Gât’thés, un très joli restaurant où la tarte aux orties est délicieuse !

La Vélodyssée s’arrête ici pour Céline et moi mais quelle épopée les amis ! Je pense qu’on en reparlera souvent toutes les deux ! D’ailleurs, je pense qu’il n’y a pas grand monde d’autre avec qui j’aurais pu faire cette aventure en rigolant autant !

Ces deux jours ont été intenses, sportivement, humainement et culturellement parlant, un blog-trip comme on les aime !

Un grand merci à tous les organisateurs de ce partenariat joyeux.

Les bonnes adresses :

 

Gaston et Peterssonn

4 Rue Beaumanoir

56120 Josselin

 

Brocéliande Bike
2 rue des forges
35380 Paimpont
Bretagne, France

https://broceliande.bike/

 

Crêperie Mael Trech

13 place du Bouffay

56140 Malestroit

tél : 02.97.75.17.72

http://www.maeltrech.fr/

 

Popotte et Polochon

4-6 avenue de la Libération

56200 Saint-Martin-sur-Oust

tél : 02.99.91.52.51

www.popote-et-polochon.com

 

Maison Yves Rocher

Le Moulin – Le Bout du Pont  – 56200  La Gacilly

02 99 08 37 36

contact@maisonyvesrocher.com

https://www.maisonyvesrocher.fr/fr/

 

Festival Photos La Gacilly

www.festivalphoto-lagacilly.com/

 

Les Enfants Gât’thés

24 rue Lafayette

56200 La Gacilly

Tél : 02.99.08.23.01

https://lesenfantsgatthes.fr/fr/

 

Pour vous aider dans votre programme :

La Vélodyssée : https://www.lavelodyssee.com/

Morbihan Tourisme : https://www.morbihan.com/

Destination Brocéliande : https://www.broceliande-vacances.com/

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

14 commentaires

  1. Répondre Bénédicte 16 octobre 2019 à 8 h 22 min

    Le vélo n’est pas ce que je préfère mais votre petite odyssée donne drôlement envie 🙂

    Et chapeau d’avoir persévéré malgré le déluge !

    • Répondre Marjoliemaman 18 octobre 2019 à 9 h 40 min

      Tu sais, je ne suis pas du tout une amatrice de vélo mais ça m’a fait changer d’avis (bon si je suis sur un vélo l’électrique !).

  2. Répondre CéciliAcidulée 16 octobre 2019 à 9 h 34 min

    Super épopée et merci pour le carnet d’adresses ! Mais tu as oublié de mentionner les coordonnées des cirés jaunes Pic et Poc^^ Je dis ça parce que le jour même, j’achetais le mien à Paris 😉

    • Répondre Marjoliemaman 18 octobre 2019 à 9 h 40 min

      On ne présente plus nos vieux cirés Petit Bateau 😉

  3. Répondre Céline / Shalima 16 octobre 2019 à 17 h 13 min

    Punaise, tu as retenu plein de trucs au château de Josselin, tu as été plus attentive que moi ! C’était un plaisir de partager ces 2 jours avec toi, il me tarde de repartir maintenant !!

  4. Répondre BeaD 17 octobre 2019 à 21 h 51 min

    Merci pour toutes ces bonnes idées, ça donne envie!

  5. Répondre Maminechat 17 octobre 2019 à 23 h 39 min

    Sympa cette très grande balade à vélo

  6. Répondre Meline 18 octobre 2019 à 9 h 16 min

    Un plaisir de vous suivre dans cette épopée ! Je ne connaissais pas ce parcours, ça me donne des idées. Et ça donne envie de voir la pluie du bon côté. Bon we.

  7. Répondre la trace du sanglier 20 octobre 2019 à 23 h 33 min

    Ah les véloroute, ça doit être le pied !
    Quand j’étais plus jeune, avec mon frère on s’est fait une « grosse randonnée » dans le genre entre Grenoble et Saint Nazaire. À l’époque le concept n’existait pas et on a passé 800 km à se faire frôler par les voitures…
    Heureusement, à 18 ans on est assez insouciant et inconscient du danger.
    Cela dit, c’était en plein été et on n’a pas eu de pluie 🙂

  8. Répondre Julesetmoa 21 octobre 2019 à 13 h 04 min

    J’adorais faire ça ! j’ai très envie de partir en vélo avec les enfants le temps de quelques jours, je suis sure que ça renforce les liens !

Laisser un commentaire