Le voyage de notre vie

5 semaines tous les 5, dont 26 jours collés-serrés dans un camping-car de 5m de long. 5 semaines à voyager, à avaler doucement les kilomètres, à découvrir des choses ensemble, juste tous les 5. Pas de bruit parasite, juste nous (et la canicule japonaise).

Ce voyage au Japon, on y pensait depuis 2 ans et demi. Il a alimenté nos discussions pendant de longs mois, on l’a attendu. Le vivre était magique, j’ai pris l’habitude de dire que c’était le voyage de notre vie, à tous les 5.

Bientôt je vous raconterai plus en détails notre épopée en vous donnant de bonnes adresses et, j’espère, de bons conseils mais pour le moment, ce que je garde (et ce que, je crois, nous gardons tous) de ce voyage, c’est un truc en plus pour notre famille.

Parce que oui, pour nous tous, ce voyage a changé quelque chose au plus profond de nos êtres, au plus intime de nos relations les uns aux autres.

Ne vous méprenez pas, il n’a pas été un long fleuve tranquille, ce road-trip japonais. Il y a eu des disputes, des engueulades mêmes, des colères de l’au-delà, des déceptions, des rancoeurs, des agacements, des « j’en ai marre de vous, j’ai besoin de solitude », des « t’es nul(le) », des « je te colle en pension quand on rentre » (pour celui-là, je plaide coupable). Surtout les premières semaines et puis, à un moment, sans pouvoir dater exactement quand, une sorte de sérénité s’est installée. On était ensemble, chacun différent des autres, chacun tout entier lui-même avec ses gros défauts et ses grosses qualités, chacun exactement à sa place. Comme les pièces d’un puzzle parfaitement assemblées. J’ai par exemple arrêté de me frictionner sur le moindre truc avec Kouign Amann (et réciproquement), Fleur de Sel a décidé de ne plus faire la tronche sans que l’on sache pourquoi, Petite Gavotte est sortie de son rôle exaspérant de bébé et MMM, quant à lui, a aussi pris certaines choses en compte.

On a laissé nos aigreurs se dissoudre dans la moiteur de la canicule japonaise, on a su laisser de côté les rancoeurs vaines, les attentes inutiles… À force de se purifier dans les fontaines des temples, il faut croire qu’on a su y laisser tout le noir qui montait parfois des murs entre nous.

Ce voyage a changé quelque chose dans la dynamique de la famille. Profondément. Tout n’est pas idyllique, et ça n’est pas ce que l’on aimerait je pense, mais il y a une sorte d’apaisement. Oui, on se prend la tête (tous autant que l’on est) mais on y met moins d’agressivité et plus d’empathie il me semble. Un peu comme si on se connaissait encore mieux qu’avant et que de fait, on se comprenait mieux. Si l’un monte dans les tours, les autres restent calmes. On a plus de patience, plus de « temps de cerveau disponible » pour les autres membres de la famille.

C’est subtil et pourtant ça change tout. C’est un regard qui ne part plus au ciel, un soupir qui ne sort plus, un sourire qui s’échange en signe de complicité, une moue qui dit « tu me saoules mais sur ce coup-là, je te pardonne ».

Est-ce la durée du voyage, le fait que l’on soit si loin, le fait que ça soit au Japon où l’on a tous désormais une partie de notre coeur, le fait qu’il s’agisse d’un road-trip ou tout ça cumulé ? Je ne saurais vous dire pourquoi mais lce voyage a marqué et marquera notre famille pour toujours. À nous désormais de préserver ce petit supplément d’âme qu’il nous a insufflé.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Lis ma vie, Voyages ! par Marjoliemaman, et marqué avec , . Mettez-le en favori avec son permalien.
Ce billet a été vu 5 973 fois.

A propos Marjoliemaman

Marjolaine, 39 ans, maman de Kouign Amann (2008), Fleur de Sel (2009 - prématurée) et Petite Gavotte (2012), mariée à MMM. Auteur de guides pratiques, rédactrice, réalisatrice, ex-journaliste et ancienne sportive de haut-niveau. En revanche, je chante très mal et je danse encore pire. Chez nous, c'est Santa Barbara, les brushings en moins, l'humour en plus. Un blog entre tranches de vie et conseils en vrac, un blog pour rire et pour pleurer de temps en temps mais juste parce que l'on aime bien.

30 réflexions au sujet de « Le voyage de notre vie »

  1. 1

    Apprendre que ce voyage des plus intimistes vous a soudés encore plus me réjouit même si je pense que je serais bien incapable d’effectuer un tel parcours… Hâte de lire la suite !

  2. 2
    Soa says:

    J’aime bien lire ton article car c’est exactement ce que nous recherchons tous dans les voyages, grands ou petits, courts ou longs, en famille. On recherche une sorte d’éternité, une sorte d’immuabilité, une sorte de souvenirs à ancrer à jamais dans le coeur, et les petites zizanies, ma foi, c’est juste comme çà, et c’est très bien ainsi.
    Hâte de lire les péripéties de ce beau voyage 😉

  3. 3
    Pepita says:

    Je mesure celà a l’échelle de nos vacances cet été, nous avons roulé sur une boucle de 4000km à 4, en un mois en séjournant dans 3 lieux. Ça a beau être sur les routes franco-espagnoles, j’ai l’impression que ce vécu et ce « temps-long » ensemble, serré, nous ont apporté quelque chose de spécial… (malgré le pas idyllique parfois). Dans un contexte comme le Japon, quelle puissance supplémentaire !

  4. 4
    mame Annie says:

    je connais bien ce problème de la cohabitation avec de jeunes enfants, quand mes enfants étaient petits nous partions tous les ans un mois en voilier le long des cotes de la Bretagne, maintenant nous avons des souvenirs superbes, mais ce n’était pas toujours rose !!!!! Surtout quand la mer n’était pas bonne et que ca bougeait dans tous les sens ! Mais le bateau les bercait et au bout d’un moment ils finissaient par s’endormir

    C’est pourquoi je souris quand je vois ces reportages à la télé ou tout va bien tout le temps, tout le monde garde le sourire alors que la réalité est d’etre celle là! Et je te remercie d’etre honnete et de rétablir la vérité !

    Maintenant ils ont 40 ans et ils voyagent aussi en camping car avec leurs enfants !

    Bonne journée

    • Ah, j’adore l’idée que cela se transmets ! Dans notre famille, il y a les humeurs et les fortes personnalités de chacun qui doivent cohabiter donc forcément, ça bouge. Je connais aussi certaines familles où tout se passe dans le calme et c’est très cool. Au fond, l’essentiel c’est de pouvoir partager les choses en gardant tous sa personnalité et en essayant de se comprendre.

  5. 5
    Cazé says:

    Ca donne envie de vivre similaire une expérience en famille.
    Je trouve que déjà le fait de s’évader ensemble est la meilleure chose que l’on puisse s’offrir pour créer les plus beaux souvenirs.

  6. 6
    Sabrina - Et si le bleu says:

    C’est beau ce que tu racontes, j’aimerais que nos vacances et nos escapades aient le même effet sur nous… Être une famille, c’est aussi un apprentissage, un chemin, comme tout le reste finalement.
    J’ai hâte de lire tes futurs billets sur le Japon, mon voyage rêvé (un jour, un jour !).

  7. 7
    anne says:

    C’est magnifique de lire ce billet et de voir comme les voyages qui font sortir de sa zone de confort rapprochent les gens entre eux, même ceux qui se connaissent bien. Votre expérience va en inspirer beaucoup d’autres j’en suis certaines. Tu m’as d’ailleurs donné envie de voyager plus avec mes enfants. On attend que Basile sorte des couches et hop, en voiture Simone.

    Il me tarde de découvrir la suite de vos aventures.

  8. 8
    Manon says:

    Je suis partie 3 semaines au Japon avec mon conjoint avant d’avoir des enfants, mon seul voyage hors Europe et c’était tellement magique. Le logement et la nourriture ne sont pas si chers que ça au final, par contre on avait pris un Japan Rail Pass et là ça fait mal… J’aurais voulu visiter d’autres lieux qui n’étaient pas accessibles en transport en commun et votre solution de camping car est une bonne idée !
    Mes enfants sont encore trop petits (et pour l’instant on a pas les sous, merci le temps partiel hahem) mais on est sûr d’y retourner avec eux et j’ai hâte !

    • Pour le logement, à part air b n b, c’est tout de même assez cher !
      Et oui, le camping-car nous a permis d’aller dans des endroits où les touristes ne vont pas habituellement. Un bonheur !

  9. 9
    Maman Voyage says:

    Je pense que vous êtes prêts pour un tour du monde :-)… Oui je pense que le voyage au long cours aide à la prise de recul…on relativise beaucoup… Hâte de lire les détails de votre roadtrip car on a aussi prévu de parcourir le Japon en campervan !

  10. 10
    Flo says:

    J’ai aussi vécu un peu la même situation, à 4 pendant 3 semaines en road-trip au Québec – en camping-car. C’était intense sans nul doute, et sur bien de niveaux (positifs et négatifs) mais quels souvenirs ! Quel expérience famillale complètement géniale <3 oui, si on me demande je rempile tout de suite, surtout si c'est au Québec 😉

  11. 11
    Estelle says:

    Superbe article bravo. Ce voyage vous laissera un gout de bonheur à toi et ta famille.
    Bises

  12. 12
    Vanessa says:

    Je me retrouve, je nous retrouve totalement dans ce que tu décris. Nous sommes partis l’an dernier pour un road trip de 40 jours avec mon mari et mes trois garçons alors âgés de 7, 4 et 2 ans jusqu’au cap nord et nous en sommes revenus changés. Notre famille a changé. De manière subtile, assez imperceptible mais en mieux, en plus. Chacun se connaît mieux et on se connaît mieux les uns et les autres.

  13. 13
    Camomille says:

    Pour nous 2 longs voyages (4 mois aux USA puis 5 ans après 2 mois en Océanie) et cette même impression…. nous en parlons régulièrement. Ce ne sont plus des voyages mais des expériences de vie
    2 semaines également au Japon et mon grand ne rêve que d’une chose : y repartir!!!!

  14. 14
    MamLucile says:

    Ce moment de bascule correspond peut-être à ce moment de relâche totale. Il faut du temps pour ça et de longues vacances à l’autre bout du monde y sont propices.

  15. 15

    J’adore te lire quand tu parles de votre voyage car malgré les désaccords que tu évoques, je sens toujours derrière tes mots, et pas qu’aujourd’hui, une grand force derrière votre famille, une force que je trouve assez magique et apaisante je dois dire
    Hate de lire la suite

  16. 16
    charlotte says:

    Quelle magnifique expérience !!!

  17. 17
    emerentine says:

    En plein écho avec le livre de Virginie Grimaldi que je dévore en ce moment ‘il est grand temps de rallumer les étoiles’.
    5 semaines à la découverte d’un pays rêvé, je pense que chaque famille en a besoin au fond. Des moments 100% partagés sans la contrainte du quotidien. Heureuse de lire que vous y avez trouvé de l’apaisement. Hâte de découvrir tes astuces 😉

  18. 18
    aurelie says:

    Voilà ce que j’appelle voyager. Pas seulement se déplacer mais en revenir grandi, renforcé, changé d’une manière ou d’une autre. Et quand c’est dans une systémie familiale je pense que c’est encore plus beau et plus fort. Je vous souhaite de garder toujours ce supplément d’âme 🙂

  19. 19
    MamaCami says:

    Voilà ce qu’il nous faudrait : un voyage pour apaiser les tensions! Te lire me laisse rêveuse, non seulement parce que retourner au Japon est un rêve ancré en nous depuis 20 ans mais aussi parce qu’on aurait vraiment besoin de cet apaisement que tu décris si bien. Et puis j’aimerais tellement faire découvrir à Simon ce pays si cher à notre coeur!
    J’ai hâte d’en savoir plus sur l’organisation de votre voyage car le camping car me semble une idée formidable; D’autant plus qu’un voyage là-bas est un sacré budget! En attendant on envisage pour ‘été prochain un séjour dans notre autre pays de coeur : l’Ecosse.

  20. 20
    jeohan Bonillo says:

    Bonjour Marjorie, je reviens d’un petit déplacement pro en Bretagne avec ta copine Emmanuelle Litaud. En attendant des ITV, je lui parle d’un projet de voyage au Japon avec ma femme et mes trois enfants en camping car. Et là, elle me parle forcément de toi!
    J’aimerais que nous en parlions si tu veux bien. Dans un premier temps, j’aimerais avoir une idée de budget pour savoir si je pousse plus avant ce projet.
    Emmanuelle m’a donné ton 06 mais je ne veux pas t’embêter. Dis moi…
    A bientôt
    Jeohan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *