Lis ma vie

J’ai mal à ma rentrée #1

Real Camera5 septembre 2011, Kouign Amann premier du nom, 3 ans et demi dans 11 jours fait sa toute première rentrée des classes. Et ouais.

7h45 – Le réveil sonne. Quand je pense que la veille, mes enfants m’ont fait le plaisir de dormir jusqu’à 10h40, j’ai un peu les boules d’aller les réveiller. Etr la flemme aussi. MMM s’y colle pendant que je prépare les biberons et vérifie qu’il ne manque rien sur la table du petit déj que j’ai installée la veille avec amour et dévotion (c’était ma soirée Bree Van de Kamp).

8h – Les enfants mal réveillés engloutissent leur bib’ au lit avec leur papa et moi, je commence à mitrailler avec mon téléphone parce que je veux avoir des souvenirs de ce grand jour. Kouign Amann a l’air détendu alors qu’il répète depuis le début de l’été qu’il n’a pas envie d’aller à l’école. Je me dis que sur un malentendu, ça peut marcher (comprenez : qu’il va aller à l’école sans hurler/pleurer/crier/supplier).

8h07 – J’habille Kouign Amann, MMM habille Fleur de Sel. Répartition du boulot équitable et magistralement réalisée puisque 3 minutes plus tard, c’est torché. Une vraie dream team.

8h10 – Nous sommes dans notre nouvelle et immense cuisine à deviser gaiement en mangeant des crêpes au Nutella (sauf Fleur de Sel qui les mange « nature » mais reluque les nôtres). Je suis confiante même si l’expérience du ski me reste en tête.

8h25 – Tout le monde est devant la maison pour les photos de rentrée. Tout va toujours bien*, on fait « cheese ».

8h30  Kouign Amann enfile son cartable (photo). Nous partons tous les quatre par le petit chemin qui passe derrière notre maison en chantant « ce petit chemin qui sent la noisette… ». Nous sommes au top de la joyful attitude. Pourtant, c’est une musique style « les dents de la mer » que l’on entend tous dans nos cerveaux.

200 mètres plus tard, nous voilà à l’école.

8h35 – Nous entrons dans la salle de classe des PS (rien à voir avec la politique, ça veut dire Petite Section, il faut le savoir) où la mannequin qui sert de maîtresse à Kouign Amann nous invite à nous installer pour une activité. Je repère la table où personne ne pleure car je sens que les pleurs des autres commencent à attaquer le joli moral de Kouign Amann dont le visage se déforme visiblement. Chouette, une table de puzzles, on va bien s’amuser ! Pendant 30 secondes parce que coller des formes sur une planche en bois prédécoupée, c’est le niveau zéro du puzzle alors que Kouign Amann a fini tout seul un puzzle de 60 pièces deux jours avant. Pendant que nous nous concentrons sur Kouign Amann, Fleur de Sel s’installe à une autre table, sans inquiétude. On peut peut-être inverser les ordres de rentrée scolaire et commencer par la petite, non ? On reviendra l’an prochain avec Kouign Amann, ok ? Kouign Amann se met à pleurer fort. Très fort. Hyper fort. ça se transforme en hurlement « papaaaaaaa, mamaaaaaaan, j’ai pas enviiiiiiiiiiiie, je veux rentrer à la maisoooooooon ». Nous confions Kouign Amann à la maîtresse (qui en retient déjà deux d’une seule main) et quittons l’école le coeur lourd. MMM a les yeux qui brillent.

9h00 – Nous déposons Fleur de Sel chez sa nounou, elle hurle à péter les vitres alors que l’adaptation s’était passée parfaitement. C’est contagieux, la peur.

9h05 – Direction chez Mamyvonne pour bosser un peu en profitant de sa connexion internet. MMM conduit et moi, j’ai mal au coeur, vraiment, j’ai physiquement mal au coeur. Je m’appesantis sur Twitter où les copines me remontent le moral en me disant que ça va vite passer. Cependant, je note que je suis la seule mère dont l’enfant s’est répandu en larmes.

Nous ne le savons pas encore mais le pire est à venir et mon petit mal au coeur est ridicule comparé à ce que je vais vivre ensuite.

Rendez-vous très vite pour la suite. Et oui, ça faisait longtemps que je ne vous avais pas fait d’épisodes…

 

* en regardant les photo le soir-même, je constate que mon Kouign Amann ne sourit pas du tout mais semble complètement tétanisé de peur. je suis trop perspicace comme mère.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi