Je vous vois

Je vous vois le matin. Vous êtes seul ou vous venez en couple quand c’est possible, pour vous donner du courage. Vous avez dans vos bras un enfant d’environ 3 ans qui hurle tout ce qu’il peut. Parfois il marche à côté de vous, son petit visage rouge défiguré par les larmes, ou vous le tirez un peu par la main pour qu’il avance. En regardant devant vous parce que sa mine ravagée vous soulève le coeur.

Je vous vois avancer, le regard embué. Je vous vois et je vous envoie des regards compatissants. Vous, vous ne me voyez pas par vous êtes complètement absorbé par les trolls qui sont en train de grignoter vos intestins à chaque « je veux pas aller à l’écoooooooooooole, je veux pas aller à l’écoooooooooooole » de votre enfant.

Je vous vois, souffrir encore un peu plus quand la variante est un suppliant « je veux rester avec tooooooooooi, siteplééééé, je veux rester avec tooooooooooi ».

Je vous vois et j’ai envie de vous prendre dans mes bras, de vous dire que vous n’avez rien fait de mal, que ce n’est pas votre faute si votre enfant n’a pas envie d’aller à l’école, qu’il n’est pas malheureux, que ça va aller mieux mais c’est parfois plus dur pour certains enfants que pour d’autres, que vous avez le droit de chialer un bon coup parce que c’est difficile de vivre avec les tripes à l’air toute la journée en attendant le soir, que chaque année, je vois des parents qui avancent dans la cour avec la même tête de condamnés que vous et que bientôt, tout sera calme ou presque.

Je vous vois et j’ai envie de vous inviter à prendre un café, comme une respiration avant de reprendre votre journée. Je pourrais vous dire mon fils et ses 6 semaines de hurlements et les 6 semaines de trolls pour moi et comment finalement ils sont partis. Je pourrais vous faire des blagues pour vous faire sourire un peu et vous parler du petit coeur au creux du poignet qui marche si bien pour certains.

Mais je sais que les émotions sont tellement fortes qu’on a parfois juste besoin d’être seul, en regardant sa montre toute la journée en attendant qu’arrive l’heure des retrouvailles.

Bon courage à vous et une pensée pour la Marjoliemaman de 2011 et son tout petit Kouign Amann.

Rendez-vous sur Hellocoton !

45 réflexions au sujet de « Je vous vois »

  1. 1
    Anne says:

    Tu me fais pleurer alors que ca fait longtemps que mes enfants vont avec entrain a l’ecole, mais j’ai eu un flash back de la rentrée 2014. Nous venons d’arriver en Espagne, mon petit garcon de 3 ans et demi va a la aula matinal (garderie en Espagnol) pour la premiere fois et il a la mine defaite, il ne pleure pas mais c’est pire car il se retient mais nous regarde avec ses grands yeux noirs qui disent tout. J’avoue on a pleuré avec son papa dans la voiture et c’etait la plus longue journée de ma vie. On a récupéré un petit garcon avec un immense sourire au levre tellement heureux de sa matinée, pour rassurer les parents. Ma fille a pleuré les premiers jours de petite section mais ca s’est réglé en la posant plus tot a la garderie car elle avait besoin de ce sas et moi j’avais le temps de prendre mon temps, de plus ca nous evitait d’attendre devant la classe ce qui la décomposait.
    Maintenant en CE1 et grande section meme pas un bisou d’en revoir

  2. 2

    Olalalah ce billet qui raisonne en moi aujourd’hui. J’ai un petit loup de 18 mois qui a commencé sa 2ème année en crèche la semaine dernière. Retour dans une nouvelle crèche après 3 semaines de « vacances » avec papa et maman.
    Et chaque matin, ce sont ses pleurs déchirant quand il comprend qu’on arrive à la crèche, que je vais le laisser pour la journée (en de très bonnes mains, alors qu’il va s’éclater comme un fou). Et c’est aussi ces petites larmes qui pointent au coin de mes yeux, parce que c’est difficile.
    Alors MERCI ! 🙂

  3. 3
    mummarlene says:

    Première rentrée pour ma choupette et c’est tout à fait ça. …. Merci pour ce billet ! Ce qui me rassure c’est que la maîtresse me dit que tout va bien durant la journée.

    • La maîtresse me disait pareil et même lui, il me disait qu’il passait de bonnes journées. Le plus dur, c’était le moment où je le déposais et puis ça a fini par passer !

    • Wamms says:

      Allez courage ! Même galère avec mon numéro 3 de septembre à mars en Petite Section… Cette année ça n a duré que les trois premiers jours. Parmi les « astuces » qui ont marché on a fait le petit cœur au creux du poignet, et j ai donné à mon fils un petit bout de tissu pour qu il puisse se rassurer lors de la séparation, en lui disant que c était un secret juste entre nous deux. Hier il est parti sans, il n en n à plus besoin. On a aussi bien ré expliqué au on était au travail, lui a l école, que c était comme ça pour tout le monde etc….

  4. 4
    Lucie says:

    Hé bien voilà, j’ai chialé un bon coup ! Merci pour ces mots qui expriment tout à fait ce qu’on vit en ce moment… des hurlements le matin à s’arrêter de respirer, des pleurs au moment d’aller se coucher, et demain recommencer. Vivement que ce soit derrière nous !

  5. 5

    Mon deuz à pleuré tous les matins dessin deuxième jour à la moitié de la GS… et il a arrêté parce qu’ il s’est résigné… in était toujours aussi malheureux d’aller à l’école….

  6. 6
    Carène says:

    Ils sont de plus en plus émouvants vos billets… J’ai les larmes aux yeux, pourtant c’est ma 3ème rentrée en petite section, certainement ma dernière.
    Quand je dépose ma petite étoile qui pleure et qui me dit : t’aime fort fort maman, et bé je suis plus aussi sure de vouloir la laisser….
    Merci pour ce blog qui se déguste petit à petit et qui fait flotter un doux parfum dans ma tête.

  7. 7
    VIRGINIA says:

    Oui tu m’as bien vu ! C’est moi même si je suis à Marseille 😉
    Numéro 3, la petite Alice nous fait une scène chaque matin, il faut bien une nouveauté à chaque enfant !! Mais c’est vrai que c’est dur…Je vais essayer le petit coeur, c’est vrai que tu en as déjà parlé et je n’ai pas essayé…

  8. 8
    Petite.tulipe says:

    Merci pour ce billet, je me sens moins seule! Ici on est en plein dedans. Après 2 jours (trop?) parfaits, c’est les larmes tous les matins. Et le ventre noué pour moi toute la matinée. « Aujourd’hui je vais pas pleurer à l’école maman. » Et puis « j’ai pleuré parce que je voulais toi et doudou lapine ». [Coeur brisé] En parlant de coeur, on a essayé celui sur nos poignets, ça n’à pas fonctionné. Il n’y a que le temps qui aidera je pense… Mais en attendant… Merci pour ton billet.

  9. 9
    Auré says:

    merci pour ce très beau billet plein de tendresse et d’espoir pour tous ces parents (et les petits loups!)

  10. 10
    Nadja says:

    hello Marjo ! très joli texte. De mon côté c’est fini désormais, on a gardé cette année le coeur pour entrer en 6ème, mais ça fait déjà quelques années qu’il n’y a plus de larmes.
    Mais tu m’as tellement aidée, et j’ai tellement ce ressenti que tu décris pour les nouveaux parents. Il y a 2 ans, j’avais même donné le conseil coeur à une maman dans la rue. Du courage à tous et toutes. Bisous

  11. 11
    aube2411 says:

    Magnifique texte Marjo, qui m’a tiré les larmes (pas de ma faute, je suis au delà de la fatigue !). En effet, je me revois aux rentrées 2015 et 2016, avec mon p’tit Clem qui me regardait avec ses grands yeux tristes plein de larmes « je veux rester avec toi maman, je t’aime, encore un câlin… » J’ai jamais fait durer outre mesure, mais certains matins la maîtresse intervenait un peu agacée et je partais avec une colonie de trolls qui me bouffaient le bide, et moi aussi des larmes plein les yeux Après, mon petit lapin a depuis la mort de son Papy (à 3 ans 1/2) énormément de mal avec les séparations… Ce qui peut s’entendre je pense !
    Bises Marjo, et encore mille mercis pour les petits coeurs au creux du poignet

  12. 12
    Fmior03 says:

    Ah, ces trolls…
    Chaque jour, je me dis qu’être parent, c’est quand meme totalement irresponsable parce qu’on nous colle un micro petit machin dans les bras SANS AUCUN MODE D’EMPLOi (et ils ont tous un mode d’emploi different, hein). S’ils savaient, nos prunelles de nos yeux, qu’on apprend en meme temps qu’eux et qu’on fait juste semblant d’être surs de nous!
    Rentrée en CP et en CE2 chez nous, avec bonheur meme si le petit tente toujours de m’attendrir quand c’est moi qui l’emmène (si tu savais, mon chéri, comme j’adorerais rester avec toi toute la journée, et on ferait un câlin géant et tout doux jusqu’à ce soir…). C’est si bon de les voir heureux avec leur univers a eux, et si doux pour nous (et au diable les trolls).
    Lorsqu’ils souhaitent parler des moments pas faciles, les jeunes parents, je leur dis que oui, ca n’est pas facile, que cela ne l’est jamais car il y a du nouveau a chaque age, qu’il faut se faire confiance. Mais que ca vaut le coup, c’est trop bon!

  13. 13
    Anne Laboulette says:

    Mae a fait sa rentrée et depuis c est difficile pour elle pour moi pour tous… je la trouvais à l aise , prête dégourdie… et finalement ce sont des heures de pleurs des refus de dormir et de manger à l école et plus de congés pour alléger un peu ses journées.
    Je subis le regard d autre maman qui n ont de cesse d avoir un avis sur les pleurs et surtout pourquoi je n arrive à les faire cesser…
    merci pour tes mots!

  14. 14
    Zofia says:

    C’est beau, ça m’a tiré les larmes. .. 2eme année de crèche ici, encore besoin d’un gros câlin avant qu’il me lâche pour rejoindre les copains ! Merci pour ces textes, merci pour les coeurs (que j’ai prévu d’utiliser dès qu’il comprendra) <3

  15. 15
    Marjo26 says:

    Que c’est beau! Je me suis inspiré du coeur pr mon petit lou en ps, ca marchait moyen…puis j ai remis ça a la rentrée et il m’a dit : »c’est trop cool maman le tatouage, on va en faire un nouveau ts les jours! » Dc en moy section, on a des tatou aux feutres voiture ou spiderman ou la famille au creux du poignet et com ça, plus de pleurs et je pars sans les trolls! Merci bcp pr cette jolie astuce…

  16. 16
    Julia says:

    Et cette maman qui a pu se libérer plus tôt ce soir pour aller chercher son fils dans sa classe, son fils de 3 ans assis à sa petite table pendant que la maîtresse appelle les enfants dont les parents, nounous… sont à la porte, tu la vois ? Et elle se dit putain mais chaque soir mon petit va rester assis jusqu’au bout avec deux, trois autres enfants, il va regarder les autres partir et lui il va aller à la garderie. Et le pire c’est que c’est mon deuxième enfant et j’ai donc déjà vécu ça et j’ai quand même autant les boules, pas qu’il aille à la garderie mais qu’il vive les retrouvailles des autres assis dans sa classe.

    • Dorothee says:

      Bonjour,
      Fans mon école ils font d’abord sortir de la classe ceux qui vont à la garderie pour les emmener au goûter (les animateurs viennent les chercher devant la classe) avant de faire rentrer les parents. Ce n’est pas grand chose en organisation mais pour nos petits bouts c’est énorme. Vous pouvez peut-être demander un changement d’organisation en conseil d’école

      • Julia says:

        Merci pour ton message. Je vais en parler en réunion lundi prochain avec la maîtresse. Mais c’était déjà comme il y a 4 ans quand mon aîné était dans là même classe et ça n’a pas changé.

  17. 17
    Cynthia says:

    Merci vraiment

  18. 18
    Béatrice says:

    Moi, d’habitude, je suis la maîtresse qui accueille les p’tits loulous en larmes et les parents défaits, et j’ai bien envie de les prendre dans mes bras aussi, des fois (les parents) …
    Et même si les p’tits bouts pleurent à nouveau à la sortie, entre les deux, ça se passe bien en général.
    Des bises !

  19. 19
    Soa says:

    Comme tu décris si bien ce moment étrange, positif mais douloureux ! Un arrachement aussi bien pour l’enfant que pour les parents ! La hâte de le(la)(les) retrouver à la sortie pour les assurer de notre amour et de dire « tu vous, je reviens te chercher » ! Oui, c’était douloureux pour mes deux enfants. Aujourd’hui encore, je n’aime pas les rentrées ! J’en ai parlé il y a quelques jours. http://soa-couleurcafe.over-blog.com/2018/09/petite-deprime.html

  20. 20
    Julycocoon says:

    Elle est où ta porte pour le café ? :*

  21. 21
    audrey says:

    J’ai pas trop mal géré les rentrées en maternelle malgré les pleurs ou les mutismes de mes enfants un peu timides… c’est rentré dans l’ordre au bout de quelques semaines.
    Ca a été beaucoup plus dur avec mon loulou en CE2 qui ne voulait plus aller à l’école à partir du mois d’avril : pleurs le soir le matin dès le lever, jusque sur le parking de l’école d’où je ne pouvais le sortir de la voiture… ca a été très violent moralement… mais on a passé le cap avec un changement d’instit et un petit accompagnement psy.
    Courage aux parents

  22. 22
    Anyo says:

    J’accepte l’invitation pour le café ! Autant le 1er jour est passé tranquille, autant la suite… Au secours ! Il hurle… Non pas pour moi mais parce qu’il n’aime pas les autres. (Cet enfant me surprendra toujours…) pourtant il adore l’école et le travail. J’ai donc confiance mais un pti café avant d’entamer mes journées pas faciles ce serait top
    Merci pour ton billet.
    Je pense bien à vous 5 depuis la rentrée et surtout à KA. Je vous embrasse

  23. 23
    Julie says:

    Ce que je vis depuis une semaine.
    Merci… c’est tellement dur que je me sens impuissante et ayant accouché fin juillet double peine je me sens encore plus coupable

  24. 24
    Gwenola G. says:

    Pour nous c’est CP et petite section cette année (numéro 3 toujours à la maison fête ses 11 mois aujourd’hui), et aucune larme! On est chanceux !

  25. 25
    lanabc says:

    Je connais ça. Elle a pleuré tous les matins pendants 8 mois… Elle a arrêté quand son père a été au chômage et qu’elle a arrêté d’aller à la cantine. Pour ma fille, son enfer c’est beaucoup d’enfants qui parlent et qui courent dans tous les sens. Par contre, elle adore le CP « tu comprends maman, ils sont tous obligés d’être assis et de se taire »

  26. 26
    Poulette Dodue says:

    J’ai « filé » à mon chef (papa d’un petit entrant en maternelle et d’un BB 4 mois) ton truc du coeur…il me remercie tous les jours depuis 😉 !
    Je t’ai cité bien suuur ,.
    Mes 2 gars sont collégiens depuis cette année (6ème et 3ème) et ben ça m’a remuer la première « dépose » du matin.

  27. 27
    natalou says:

    Oui bonjour c’est moi, on dirait que ce post m’est directement adressé. Catastrophique rentrée en petite section ici malgré le cœur et le sable magique qui rend courageux. Du coup je le veux bien ce café qui m’aiderait à relativiser…

  28. 28
    charlotte says:

    Je me suis faite la même réflexion en croisant des parents de PS au supermarché après la rentrée, ils erraient sans but dans les rayons que moi je speedais pour être efficace lol. Je me suis revue deux ans plus tôt à errer.

  29. 29
    Sépia says:

    Merci ❤️

  30. 30
    Eva says:

    Je suis maîtresse de Petite Section.
    Les pleurs, c’est monnaie courante. Souvent, la douceur et les câlins suffisent à calmer… Mais parfois, quand ça ne suffit pas, je propose la technique du petit coeur de maman dans le creux du poignet.
    Ça a très bien fonctionné pour mes.enfants à moi, et je n’ai jamais pris le temps de vous remercier pour l’idée.
    Alors Merci!

  31. 31
    Vagalame says:

    Ca me rassure de constater que nous sommes tous pareil 🙂
    Mon p’tit coeur était tout brisé quand ma belette a dit d’un ton suppliant « Je veux rester avec toi toute la vie… »
    Sa première rentrée fut bien difficile mais enfin cette troisième semaine s’annonce plus sereine !
    Merci de réconforter les parents qui se sentent bien démunis parfois 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *