#skinmasterclass La Roche-Posay : les allergies

Billet écrit en partenariat avec La Roche-Posay

Pour la deuxième skin masterclass de l’année, nous nous sommes retrouvées à Paris, pour des échanges autour des allergies. Une thématique qui m’intéresse carrément car j’ai des allergies (c’est d’ailleurs qui ce qui me conduit à me faire opérer en septembre) et mes deux grands aussi.

Comme pour chaque skin masterclass, le programme était dense (je vous jure, on reçoit un nombre d’informations impressionnant) et découpé en 3 parties : l’intervention de l’expert, la découverte de la gamme La Roche-Posay adaptée aux allergies et un atelier maquillage spécial « yeux sensibles ».

1 – INTERVENTION d’un MEDECIN ALLERGOLOGUE

D’abord, nous avons défini ce qu’était une allergie : c’est une rupture de tolérance de notre système immunitaire vis à vis d’un allergène extérieur. Plus on est exposé à un allergène, plus le système immunitaire se met à réagir.

Il existe deux grands types d’allergies :

– L’allergie immédiate : la réaction apparaît dans un délai inférieur à 1h (principalement en quelques minutes). La réaction est liée aux anticorps. C’est le cas des allergies respiratoires (pollen, acariens), médicamenteuses (venin,…) ou alimentaires

– L’allergie retardée : la réaction apparaît jusqu’à 48 à 72h après l’exposition. Dans ce cas c’est de la production de cellules qui se dirigent vers les allergènes : eczéma de contact.

Dans les deux cas il faut avoir été exposé à l’allergène au moins une fois avant la réaction. Une fois qu’une allergie est présente, on la garde toute la vie et elle s’aggrave. Bonne nouvelle, les allergies respiratoires s’atténuent avec le temps !
Logiquement, une fois que l’on sait que l’on est allergique, il faut éviter le contact avec l’allergène.

Il ne faut pas confondre allergie et irritation ! L’irritation a tendance à survenir immédiatement.

Si vous avez une doute, si vous pensez avoir une allergie : prenez rendez-vous le plus vite possible chez le dermatologue. On le sait, ça n’est pas simple alors prenez une photo de la réaction pour lui montrer lors du rendez-vous. Si vous pensez faire une allergie à un produit cosmétique, apportez le produit lors du rendez-vous avec son emballage si possible. Il est important de faire confirmer ses allergies, cela permet ainsi d’éviter le composant incriminé pour éviter de s’exposer. En attendant, pour être sûr qu’il s’agit d’une allergie cosmétique, vous pouvez faire des tests d’application répétés avec des crèmes (matin et soir pendant 15 jours) sur une partie de l’avant-bras. Si allergie : il y aura une réaction. Si au bout des 15 jours il n’y a rien c’est qu’il n’y a pas d’allergie.

Que faire en cas d’allergie de contact ? Il faut hydrater la peau avec des crèmes hydratantes ou cicatrisantes et consulter. Les crèmes à base de cortisone sont parfois nécessaire pour soigner l’allergie et elles sont disponibles sur prescription.

Et puis on a répondu à aux questions posées via les réseaux sociaux :

Que faire en cas d’allergie alimentaires ? Il faut tenir un carnet de bord alimentaire dans lequel on note tous les aliments et toutes les réactions pour le présenter à l’allergologue. Le but du carnet est d’identifier les éventuels allergènes et de pouvoir faire des régimes puis des réintroductions pour bien comprendre.

Depuis 8 mois, j’ai un urticaire au chaud. Nombreuses plaques qui démangent après le sport donc comment s’hydrater le corps et visage après le sport ? Il s’agit d’un urticaire chronique cholinergique. C’est une affection dermatologique et pas allergique déclenchée par une augmentation de la chaleur corporelle (bain chauds, sport, émotions). Le traitement consiste à prendre des antihistaminiques. Hydrater est un bon geste mais cela n’entraînera pas de guérison.

Je suis allergique à la plupart des démaquillants pour les yeux, si je ne me rince pas le visage avec des tonnes d’eau après m’être démaquillée je me réveille forcément avec les yeux très gonflés le lendemain matin. Comment faire ? Il s’agit peut-être d’un eczéma de contact en réaction allergique à un élément cosmétique, il faut consulter pour pouvoir faire un diagnostique…
Cependant si cela ne dure pas longtemps il s’agit d’une irritation. (Attention, le coton peut être très irritant).

Lorsque je mange certains fruits j’ai une réaction autour des lèvres, ça me gratte. À quoi est-ce dû ? Il s’agit d’un syndrome oral provoqué par les fruits à noyaux, fruits à coques et certains légumes (liée à l’allergie au bouleau). La protéine allergisante du bouleau est présente ces fruits et légumes et provoque des allergies alimentaires mineures qui s’expriment par des démangeaisons autour de la bouche, rhinites, yeux qui grattent. Cela passe très vite et ce n’est pas grave. Si l’on fait cuire l’aliment il n’y aura pas de symptômes. On peut également manger avec une boisson chaude pour atténuer les symptômes.

Quels sont les gestes quotidiens à préconiser afin de se protéger au maximum de toutes allergies liées au pollen ? Utiliser des sprays à l’eau de mer pour se laver les narines. Fermer ses fenêtres pour que les pollens ne rentrent pas à l’intérieur. Se doucher avec des produits doux le soir lorsque l’on rentre chez soi. Et dans le cas des rhinites allergique : traitement par antihistaminiques et corticoïdes locaux.

 

 2 ) LES PRODUITS LA ROCHE-POSAY pour les ALLERGIES

Pour mémoire, La Roche-Posay est une marque destinée aux peaux sensibles. Deux gammes sont destinés aux peaux allergiques : Toleriane et Lipikar.

Toleriane ultra (aussi surnommée le pompier de la peau) est la gamme tolérance extrême de La Roche-Posay, la première à être recommandée par l’AFPRAL (Association Française pour la Prévention des Allergies). Elle est formulée avec le minimum d’ingrédients pour minimiser le risque d’allergie et ne contient ni parfum, ni colorant, ni alcool, ni conservateur grâce à son packaging hermétique à l’air. Sa formule active est la Neurosensine, qui apaise en 1 minute les peaux ultra-sensibles.

Il existe une formule crème et une formule fluide et un contour des yeux (que j’adore !). L’émollient Lipikar Baume AP + (AntiPrurit & Kar pour Karité) : 20% de beurre de karité et Niacinamide et l’Aqua Posae Filiformis qui est un prébiotique avec une action sur la barrière physique de la peau (pour resserrer les lipides et l’hydrater) et sur la barrière microbienne (régulation du taux de bactérie au niveau de la peau). C’est un émollient à appliquer sur tout le corps (convient même aux bébés dès la naissance

Stick AP+ : en complément du baume lors des crises de grattage qui peut s’emporter partout et qui est utilisable par les enfants. On remplace le geste de grattage par le geste de stickage. Largement testé et approuvé ici !

Lorsque l’on est en crise il faut porter une attention particulière au nettoyage de la peau : Pour le visage :

Toleriane Fluide Dermo-nettoyant : sa texture lait démaquillante est sans rinçage Toleriane Soin lavant : texture gel démaquillante à rincer
Toleriane Ultra Démaquillant : formule minimaliste sans conservateur en mono doses stériles.

Respectissime : produit biphasé formulé pour les yeux sensibles (mais n’appartenant pas à la gamme Toleriane).

Pour se laver le corps :Lipikar Syndet AP+. Pour les bébés on peut l’utiliser sur le corps, visage et cheveux. Également enrichi en beurre de karité pour compléter l’action traitante du soin. Et également l’huile lavante Lipikar que je vous recommande.

3) ATELIER MAQUILLAGE DES YEUX SENSIBLES

Avec mes paupières en papier mâché, j’étais particulièrement contente d’assister à ce cours dispensé par une esthéticienne habituée à intervenir dans les hôpitaux auprès des malades.

Avant toute chose, je voulais vous parler de le gamme de maquillage La Roche-Posay qui a changé ma vie depuis de 2 ans. Ces produits sont développés pour minimiser les risques d’allergies et peuvent notamment être utilisés sur les peaux lésées (après une chimio par exemple). Depuis que j’utilise le mascara, l’eye-liner et le vernis à ongles de la marque, j’ai beaucoup moins d’allergie (de contact) à la paupière. Je vous parle du vernis car mon ophtalmo m’avait fait remarqué que je portais beaucoup mes doigts à mes yeux et que le vernis pouvait être irritant. Elle avait raison.

Mais passons à cet atelier où, grâce aux conseils de notre esthéticienne et à l’aide de ma voisine Elyssa, j’ai réussi à me maquiller comme un grande !

Donc le premier conseil, c’est d’utiliser du maquillage peaux sensibles ou réactives.

Démaquillage : Ensuite, se maquiller, c’est avant tout le faire sur une peau propre et donc démaquillée.On ne frotte pas ! Pour le yeux, le geste va de l’intérieur (base du nez) vers l’extérieur. Après s’être démaquillée on applique toujours une crème. Ce jour-là, nous avons mis le contour de l’œil Toleriane (qui ne pique pas du tout, youhou !). L’hydratation de cette zone est importante pour ne pas avoir de ride de sécheresse.

Teint : On applique anticerne de la couleur de la cerne pour cacher ou bien une couleur plus claire pour illuminer. On le met par petites touches et on tapote mais n’étire pas la matière !Sourcils : On trace le sourcil idéal avec un crayon plutôt brun, à adapter selon sa couleur de sourcil. On crée la ligne de sourcil et on dessine des petits traits pour imiter les poils. Puis on estompe à la brosse.

Paupières : On va commence par appliquer un fard clair sur toute la paupière mobile pour faire une base. Avec un pinceau boule on dépose ensuite la couleur foncée sur le coin externe de l’œil et on lisse vers l’intérieur de l’œil, au ras des cils. On trace ensuite un V du ras du cil au haut de la paupière mobile. On applique ensuite une couleur intermédiaire pour fondre le fard clair et foncé. Tout ce qui est irisé, accroche la lumière on pourra le mettre au-dessous du sourcil.

Liner ou crayon : Avec l’eye-liner l’idée est de créer des yeux en amande : on commence au niveau de la pupille et on épaissit à l’extérieur si l’on veut. On peut commencer par tracer un petit trait à l’extérieur pour le rejoindre afin d’avoir un joli fini. Si vous êtes maladroite comme moi, dessiner votre trait en faisant des petits points que vous reliez ensuite, ça marche très bien !
Mascara :  On applique la matière au-dessus des cils, puis en dessous pour les recourber.

TADAM !        

J’espère que ce billet a pu vous apprendre des choses. En ce qui me concerne, ça m’a décidé à prendre rendez-vous chez l’allergologue pour mes enfants et moi afin d’identifier clairement nos allergies pour améliorer notre qualité de vie au quotidien.

Si vous avez des questions supplémentaires (je n’ai pas inclus toutes les informations dans le billet faute de place), n’hésitez pas à les poser en commentaires, j’y répondrai au mieux ou je les transmettrai à l’équipe de La Roche-Posay.

Photos Quentin Chevrier sauf la dernière 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Billet sponsorisé par Marjoliemaman, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.
Ce billet a été vu 1 483 fois.

A propos Marjoliemaman

Marjolaine, 39 ans, maman de Kouign Amann (2008), Fleur de Sel (2009 - prématurée) et Petite Gavotte (2012), mariée à MMM. Auteur de guides pratiques, rédactrice, réalisatrice, ex-journaliste et ancienne sportive de haut-niveau. En revanche, je chante très mal et je danse encore pire. Chez nous, c'est Santa Barbara, les brushings en moins, l'humour en plus. Un blog entre tranches de vie et conseils en vrac, un blog pour rire et pour pleurer de temps en temps mais juste parce que l'on aime bien.

3 réflexions au sujet de « #skinmasterclass La Roche-Posay : les allergies »

  1. 1
    Aure says:

    Sans être indiscrète, quelle est l opération dont tu parles au début du billet ?

    Allergique a bcp de choses je suis preneuse de toutes les solutions !!!
    Bon courage

  2. 2
    charlotte says:

    Ah je vais parler du maquillage à ma belle maman qui fait des allergies de contact

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *