#SkinMasterclass La Roche Posay : la peau de bébé et de la femme enceinte

Billet écrit en partenariat avec La Roche-Posay

C’est reparti pour une 3ème année de Skin Masterclass avec La Roche-Posay ! Cette année encore, je suis ravie de participer à ces rencontres avec les experts et les équipes de la marque.

Pour parler de la peau des bébés et de la peau des femmes pendant et juste après la grossesse, nous avons eu la chance de pouvoir poser nos questions à une dermatologue, à une sage-femme, à une infirmière puéricultrice et à une chargée de produits de la marque.

J’ai regroupé les conseils qui me semblent primordiaux par catégorie.

7 CONSEILS POUR LA PEAU DES BÉBÉS

1 – On ne crème bébé que si besoin : À la naissance, les bébés ont plutôt la peau grasse même si elle peut éventuellement peler (desquamation). Si une sécheresse cutanée apparaît, c’est au bout de 2-3 mois de vie. Alors on peut hydrater la peau mais inutile de crémer préventivement un bébé qui a une belle peau bien équilibrée.

2 – Le bain, c’est une fois par jour : Eh oui, les recommandations évoluent ! Si à certaines périodes, on parlait de laver les bébés tous les deux jours, on conseille en ce moment le bain quotidien, surtout chez un enfant qui transpire beaucoup. On lave également le visage et les cheveux. Même chose pour les bébés à peau sèche ou atopique pour qui on conseillait de ne faire qu’un bain tous les deux jours, on repasse au bain quotidien. Je vous avoue que j’ai été super surprise parce qu’en tant qu’eczémateuse et mère d’éczémateux, je trouve que le bain quotidien irrite les zones touchées et entretient l’inflammation mais la dermatologue présente nous a expliqué qu’il est important de laver ces zones quotidiennement pour éviter la prolifération bactérienne.

3 – On utilise des produits adaptés : On lave avec un nettoyant sans savon et sans parfum (garder des odeurs neutres est importantes pour que bébé puisse retrouver votre odeur et celle du papa) comme le syndet et ensuite, on peut utiliser une huile lavante par exemple. On hydrate à partir de 3 mois si besoin avec un lait comme Lipikar Lait pour une peau sèche sans pathologie particulière ou Lipikar baume AP+ en cas d’atopie. Si vous voulez utiliser du Savon de Marseille qui est  produit lavant très efficace, veillez à hydrater ensuite car c’est un produit asséchant. 4 – Si on hydrate, c’est après le bain : La peau est en effet un peu ramollie et les crèmes ou laits vont pouvoir mieux pénétrer. On ne peut pas faire une surdose d’hydratation donc n’ayez pas peur de crémer deux fois par jour si besoin.

5 – On change les fesses au liniment : le liniment est un très bon produit pour le change car il décolle l’urine et les selles tout en laissant un film protecteur sur la peau. En revanche, il ne lave pas. Voilà pourquoi le bain quotidien est nécessaire. Personnellement, j’étais adepte du bain un jour sur deux avec un lavage des fesses à l’eau savonneuse au gant au moins une fois par jour.

6 – En cas de fesses rouges, tester Séro Zinc : Si votre bébé a les fesses rouges, il faut peut-être veiller à le changer plus souvent afin d’éviter la macération qui irrite fortement la peau. La théorie invite à laver les fesses à l’eau et au savon puis de rincer mais dans la pratique, ça peut être galère. Utilisez alors le liniment oléo-calcaire et une crème cicatrisante en couche épaisse pour faire barrière. Vous pouvez aussi tester le spray d’eau Serozinc en le vaporisant et en enlevant le surplus avec un mouchoir. Il va apaiser la peau durablement. 7 – Les lotions et eaux micellaires, oui mais pour les retouches : Ces produits sont pratiques pour les débarbouillages dans la journée mais ils ne remplacent pas un bain avec un produit lavant. Concernant les lingettes, mieux vaut les utiliser très ponctuellement lors des déplacements.

5 CONSEILS POUR LE PEAU DES FEMMES ENCEINTES

1 – Hydrater selon vos besoins : On s’hydrate selon son ressenti. Si vous sentez que votre peau tiraille et/ou gratte, hydratez une à deux fois par jour. L’hydratation vient aussi de l’intérieur alors pensez à bien boire (1,5l par jour d’eau, tisane et une alimentation équilibrée en évitant les excès de sucres rapides). On se fait plaisir en utilisant des produits hydratants qui nous plaisent (dont on aime l’odeur, la texture, la fluidité, etc).

2 – Prendre patience avec l’acné : Si vous avez un traitement pour l’acné qui date d’avant la grossesse, arrêtez-le dès que vous savez que vous êtes enceinte (attention, les traitements à base d’isotrétinoïne comme le Roaccutane doivent être arrêtés dès le début des essais bébé) et contactez votre dermatologue. Si la grossesse vous déclenche de l’acné, il s’agit d’une réaction hormonale fréquente du premier trimestre (j’ai connu lors de ma grossesse pour Fleur de Sel, le dos blindé de boutons en plein été !) qui s’atténue dès le deuxième trimestre. 3 – Oubliez les huiles essentielles : Les huiles essentielles sont déconseillées durant la grossesse par mesure de prévention. proscrivez totalement la menthe poivrée et la lavande, même chose durant l’allaitement.

4 – Se masser pour se faire plaisir et du bien : Si l’on souhaite se masser le ventre, il est important ed le faire avec le plat de la main pour éviter de contracter l’utérus. En cas de jambes lourdes, on se masse du bas vers le haut mais on oublie les crèmes à base de camphre ou les produits type « baume du tigre ». On hydrate aussi les seins et on masse quotidiennement les zones à risques pour les vergetures (ventre – dans le sens des aiguilles d’une montre -, fesses, hanches) On ne masse pas les trapèzes lors du dernier trimestre car cela peut déclencher des contractions. 5 – Masser ses cicatrices après l’accouchement : Si vous avez eu une épisiotomie, massez votre cicatrice vous permettra d’optimiser la qualité de la cicatrisation en diminuant les risques d’inflammation et de fibrose cicatricielle (manque de souplesse, adhérence…). Même chose pour la cicatrice de césarienne. Trois semaines après l’accouchement, massez en palper-rouler autour de la cicatrice. vous pouvez également vous faire prescrire des massages pour mieux cicatriser.

Pour information, la Roche-Posay distribue gratuitement dans les maternité un petit guide intitulé « Ma Peau et la peau de mon bébé » qui dispense de bons conseils sur le sujet.

Si vous avez des questions supplémentaires, je vous invite à les poser en commentaire. Je ferai de mon mieux pour y répondre ou je les transmettrai aux équipes de La Roche-Posay. Si vous avez des questions sur l’utilisation des produits La Roche-Posay, même chose, je commence à bien connaître les gammes désormais. 😉 Merci à Cécile pour les superbes scénos et à Patrice pour les photos ainsi qu’aux équipes de Matriochka et de La Roche-Posay pour leur confiance.

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

23 réflexions au sujet de « #SkinMasterclass La Roche Posay : la peau de bébé et de la femme enceinte »

  1. 1
    Elodie says:

    Bonjour,
    Je suis étonnée par les recommandations du bain tous les jours pour les nouveaux nés et les enfants avec un eczéma. Enceinte de mon deuxième, je pense que je ferai un bain un jour sur 2 sans pour autant ne pas hésiter à nettoyer au niveau des plis (menton, cuisses, fesses,…) quotidiennement voir plus si nécessaire pour éviter la macération.
    Merci en tout cas pour ces informations !

  2. 2
    Clarissette says:

    Juste une petite remarque : moi qui suis une grande utilisatrice de La Roche-Posay, surtout pour mes enfants eczémateux, j’ai été assez déçue de lire que l’huile lavante Lipikar contenait du Laureth Sulfate… qui est irritant et surtout très polluant ! (Je fais un peu la chasse aux sulfates ces derniers temps ! Du coup, je l’ai banni de ma salle de bain, comme d’autres produits cosmétiques !)

    • La Roche-Posay applique une charte stricte de formulation pour minimiser les risques d’intolérances, je ne la trouve pas en ligne mais je transmets ton inquiétude aux équipes de La Roche-Posay pour qu’elles te répondent en détail.

    • Et voilà la réponse des équipes de La Roche-Posay suite au point que tu soulèves :  »
      Bonjour Clarissette, il y a souvent confusion entre le Sodium Lauryl Sulfate qui peut être irritant, et le Sodium Laureth Sulfate que nous utilisons dans nos produits.
      L’huile lavante Lipikar ne contient pas de Sodium Lauryl Sulfate mais deux tensio-actifs à un taux optimisé pour une tolérance optimale pour les peaux sensibles : du Sodium Laureth Sulfate qui permet une mousse onctueuse et de la cocobétaïne, extrait de l’huile de coco, un tensio-actif doux pour la peau. »

  3. 3
    Fanny says:

    Bonjour, juste une petite remarque le liniment est le résultat d’une saponification, c’est un savon doux qui nettoie donc. Et en plus il n’a pas besoin d’etre rincé et permet de laisser un film surgras protecteur.

  4. 4
    Maminechat says:

    Merci pour ces conseils.
    J’ai toujours été une adepte du bain quotidien pour bébé : un moment de détente pour lui et la certitude d’avoir des plis nettoyés (surtout au niveau du cou).
    J’ai beaucoup massé/hydraté ma 1ere fille avec du beurre de karité bio et je me demande si c’est bien adapté pour les bébés ?

  5. 5
    doublerose says:

    c’est fou comme les recommandations changent régulièrement. Moi aussi on m’avait dit 1j/2 pour le bain. Ceci dit, mes filles sont nées en hiver. Avec un bébé à venir en été, on sera sans doute plus certainement à 1 bain par jour.

    Niveau composition, Laroche Posay, ça donne quoi? pas trop de produits nocifs pour l’environnement ou de perturbateurs endocriniens?

    • La Roche-Posay applique une charte stricte de formulation pour minimiser les risques d’intolérances, je ne la trouve pas en ligne mais je transmets ton inquiétude aux équipes de La Roche-Posay pour qu’elles te répondent en détail.

    • Voilà la réponse à ta question de la part des équipes de La Roche-Posay : « L’OMS a défini et listé de manière précise les matières premières entraînant des perturbations endocriniennes, et en interdit l’usage.
      La Roche-Posay respecte en tout point les réglementations internationales et va au-delà. Nos produits ne contiennent pas de perturbateurs endocriniens.
      Notre système d’évaluation de la sécurité s’appuie sur l’expertise de quelques 100 toxicologues et tous nos produits et nos ingrédients sont rigoureusement évalués avant leur mise sur le marché, en pleine conformité avec la réglementation et même davantage : nous n’utilisons que 10% des ingrédients autorisés par la réglementation cosmétique européenne qui est la plus stricte au monde en matière de sécurité. « 

  6. 6
    Laloutre says:

    J’ai accouché récemment d’un 2ème bébé et on ne m’a pas parlé de bains quotidiens. Le conseil vient d’une marque de produits lavants, on peut donc peut être prendre un peu de recul…

    • Les conseils ne viennent pas de la marque mais d’une dermatologue et d’une infirmière puéricultrice de Necker présentes pour répondre à nos questions.

      • Sofy says:

        Heu oui enfin on ne va pas se mentir ça reste un dermatologue et une infirmière invités par La Roche Posay…. moi perso j’ai un peu de mal avec ce type de labo et en utilisant l’application Clean Beauty je n’ai plus envie d’utiliser leurs produits (comme beaucoup d’autres d’ailleurs)…
        Ici pour les enfants on est très loin des bains quotidiens, on se savonne uniquement au savon d’alep, lavage de cheveux uniquement à l’eau le plus souvent, bref le strict minimum et ça fonctionne très bien. Et en cas de besoin huile de coco, aloe vera…

        • Comme ont pu le constater les lectrices invitées, nous sommes tout à fait libres de nos discussions et de nos questions et les experts qui nous répondent ne sont pas liés à La Roche-Posay. Nous échangeons sur les dernières recommandations qui circulent dans les hôpitaux, nous parlons cas pratiques, tout est très transparents.
          N’hésite pas à poser des questions précises, je peux les relayer sans souci.
          Concernant les applications de ce type, je leur reproche de cataloguer tout en bien/mal alors qu’il y a bien plus de subtilités que ça dans l’élaboration d’une formulation, surtout pour les peaux sensibles.

  7. 7
    Elisa says:

    Coucou,
    Pour les huiles essentielles, il faut juste faire plus attention pendant la grossesse mais elles ne sont pas à bannir (pas toutes!). Il faut juste s’adresser à un spécialiste mais elles sont utiles pour les petits maux (à partir du 2ème trimestres) mais aussi pour l’accouchement et l’allaitement!

    Concernant les recommandations pour les bébés, vu la composition de leurs produits je ne les appliquerai jamais sur mon bébé: laureth sulfate, pleins de PEG…

    Sinon chéri avait de l’eczéma (ok plutôt léger) surtout l’hiver… On se ruinait en produit pour peau atopique, sans savon… Quand je suis passée au bio et au naturel, il m’a suivit (par flemme d’aller chercher ses produits). Son eczéma a disparu: on se lave au savon d’alep et hydratation au l’aloe vera+huile végétale pour nourrir (coco, germe de blé, olive…). Si la peau est très sèche, on rajoute un peu d’huile essentielle de camomille dans l’hv.

    • L’idée concernant les huiles essentielles est surtout de ne pas faire d’automédication et il est très facile de faire des surdoses d’HE étant donné la manière dont on les administre (compliqué de mesurer 1 gouttes ou 3 par exemple quand ça coule vite).
      Concernant la formulation, La Roche-Posay a une charte de formulation super restrictive (je mets le lien dès que je l’ai vers la charte) et concernant les produits bio, c’est super si ça convient à ta famille mais chez nous, à part quelques exceptions, c’est une catastrophe : allergies en cascade, regain d’eczéma et boutons.

      • Elisa says:

        C’est sur que les huiles essentielles sont très puissantes donc pas d’automédication encore plus pendant la grossesse ou avec les enfants! Naturel ne veut pas dire sans danger. Mais avec les conseils d’un spécialiste, c’est top!

        Et pour les produits comme je le disait l’eczéma était plutôt léger donc forcement plus simple à traiter que vous! mais il a vu une réelle différence tant en terme d’aspect que de bien-être!
        Bébé doit arrivé dans les semaines qui arrivent et je croise les doigts pour qu’il n’est pas des problèmes de peau (rosacé dans ma famille et eczéma dans la sienne)! Du coup dans le choix des produits ont est allé au plus simple: liniment fait maison, karité pur, gel d’aloe vera (remède miracle qui régénère, hydrate, apaise…) et gel douche cattier.

        • Attention au liniment maison, je le dis partout d’autant plus que j’en faisais la promotion avant : quand on fait son liniment soi-même, il y a un risque de déphasage (que l’huile et l’eau de chaux se séparent) et donc un risque de brûlure de la peau. Les dermatologues ont vu une recrudescence de cas ces dernières années. Mieux vaut acheter son liniment déjà fait en pharmacie. Je connais bien la marque Gifrer avec qui je travaille et leur liniment propose une huile d’olive de grande qualité.

          • Elisa says:

            Ah merci de l’info! C’est ma maman qui me l’a fait (elle l’a fait pour ses 7 enfants) et m’a effectivement dit de bien secouer avant de l’utiliser!
            J’ai repéré plusieurs liniments bio en dépannage (il parait que leclerc bio et tidoo sont top niveau compo).
            C’est dur de choisir entre tous ce qu’on entend!

          • Et attention aussi pour le liniment maison, il ne se conserve que 3 semaines max.

    • Je te transmets les réponses de La Roche-Posay :
      « L’OMS a défini et listé de manière précise les matières premières entraînant des perturbations endocriniennes, et en interdit l’usage.
      La Roche-Posay respecte en tout point les réglementations internationales et va au-delà. Nos produits ne contiennent pas de perturbateurs endocriniens.
      Notre système d’évaluation de la sécurité s’appuie sur l’expertise de quelques 100 toxicologues et tous nos produits et nos ingrédients sont rigoureusement évalués avant leur mise sur le marché, en pleine conformité avec la réglementation et même davantage : nous n’utilisons que 10% des ingrédients autorisés par la réglementation cosmétique européenne qui est la plus stricte au monde en matière de sécurité.
      Il y a souvent confusion entre le Sodium Lauryl Sulfate qui peut être irritant, et le Sodium Laureth Sulfate que nous utilisons dans nos produits.
      L’huile lavante Lipikar ne contient par exemple pas de Sodium Lauryl Sulfate mais deux tensio-actifs à un taux optimisé pour une tolérance optimale pour les peaux sensibles : du Sodium Laureth Sulfate qui permet une mousse onctueuse et de la cocobétaïne, extrait de l’huile de coco, un tensio-actif doux pour la peau. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *