La classe de neige

Il est parti un samedi soir pour revenir le samedi matin suivant. Il a traversé la France deux fois (14 heures de car à l’aller ET au retour) et de l’avis général, il est revenu plus grand qu’il n’était parti. Bref, Kouign Amann, presque 10 ans est parti en classe de neige et c’était génial.

Nous avons en effet l’immense chance d’avoir cette classe de neige proposée par l’école des enfants. C’est un voyage organisé par le maître de CM2 et la maîtresse de CM1. Tous les deux ans, ils emmènent les deux classes de CM skier dans les Alpes. L’association des parents d’élèves payent les deux tiers du séjour pour chaque enfants, une vraie chance pour tous.

Certains enfants partent pour la première fois au ski, certains partent pour la première fois tout court et c’est parfois leur première vraie séparation avec leur famille. Pour Kouign Amann, ça n’était pas vraiment une première. Les séparations, ça nous connait. Le jeune homme a passé 15 jours loin de nous quand il avait un an et que nous étions au Japon, il est parti tout petit pour des séjours chez ses grands-parents, il a même pris l’avion seul avec changement (punaise, je ne peux pas lire ce billet sans chialer en faisant des bulles avec mon nez) pour aller à Pau, il est parti 4 jours en stage de surf, 5 jours en stage de gym… ça ne nous faisait pas peur.

Pourtant, le samedi du départ, on a senti qu’il était à fleur de peau, prêt à exploser alors on l’a laissé tranquille. Il était le premier devant la porte du car pour prendre les meilleures places) avec sa grande copine Jaja (et nous avons pu constater qu’il ne lui arrive même plus à l’épaule…). On est venu lui faire un bisou et il était déçu car Fleur de Sel manquait à l’appel pour les au-revoir (elle n’était pas revenue d’un bowling entre copines, true story). Il a sauté dans le car et a souri de toute ses dents en constatant que sa soeur était finalement arrivée pour lui faire un grand coucou juste avant le départ. Et puis le car et parti et voilà. Je ne me sentais pas déchirée ou inquiète, j’étais excitée pour lui.

Nous avons pu avoir des nouvelles tout au long de la semaine grâce à un répondeur dédié et aux savoureux articles détaillés de blog du maître. Je n’ai pas eu de coup de blues (contrairement à Petite Gavotte qui a plutôt mal vécu cette semaine sans son frère) et je pense que je n’en aurais pas eu mais… il y a eu un piège… Dimanche soir, j’appelle durant le dîner pour que l’on écoute tous ensemble les nouvelles. Alors que l’on s’attend tous à entendre la maîtresse comme le matin, on entend une petite voix joyeuse… Mais, mais, mais, c’est Kouign Amann qui donne les nouvelles ! Et me voilà à pleurnicher d’émotion, suivie par Petite Gavotte qui ouvre grand les vannes de larmes (et la bouche). EDIT : j’ai oublié de vous dire que mon fils me soutient mordicus que ce n’est pas lui car il n’a rien enregistré. On a réécouté le message, il me dit que c’est bien sa voix mais qu’il n’a aucun souvenir… Voilà l’effet d’une nuit blanxhe !).

Nous l’avons retrouvé grandi, fatigué (deux nuits blanches dans le car m’a-t-il dit) et titulaire de la Deuxième Étoile (il a sauté la première).

Il a fallu un peu lui tirer les vers du nez pour qu’il nous raconte le séjour, je crois qu’il était sous l’effet d’un coup de blues post classe de neige mais selon lui, tout était génial. Sauf la nourriture, ça dépendait des repas. On ne saura jamais ce qu’il a fait pendant la boum (« tu as dansé ? ». « Non ») et tant mieux , tout ça lui appartient.

Côté dommages collatéraux, j’avais très peur pour le contenu de sa valise et pour son état général à lui. Bonne nouvelle, il a « seulement » perdu 2 gants (je lui avais mis deux paires) pas de bol, il a perdu 2 gants gauches et une paire de chaussettes. Connaissant le jeune homme, ça relève de l’exploit. Sur les photos du blog, j’ai pu constater qu’il se couvrait bien (il portait même son bonnet, truc de fou) et à son retour, je l’ai retrouvé le poil brillant et l’oeil vif (malgré la nuit blanche dans le car). Et puis il avait rapporté des souvenirs pour tout le monde : les parents et les grands-parents. La classe.

Son maître m’avait dit que cette classe de neige, c’était un bon test pour l’autonomie en 6ème. Eh bien, je me rends compte que je me fais sûrement trop de souci. Qu’il va faire des bourdes, oublier plein de choses, se perdre mais je sais qu’il a la ressource et l’intelligence pour progresser.

Le reste de ce voyage lui appartient et c’est très bien comme ça. Il a conscience de chance qu’il a eu de pouvoir participer à ce voyage parce que ses enseignants et l’école ont pu rendre ça possible. Et nous, en tant que parents, on réalise aussi l’opportunité incroyable qui est donnée à nos enfants.

Rendez-vous sur Hellocoton !

33 réflexions au sujet de « La classe de neige »

  1. 1
    Bleuette29 says:

    Mon grand de CP est parti vendredi, il rentre samedi…. comme on est en finistere c 16h aller…
    Une vrai chance pour eux 😉

  2. 2
    Charlotte says:

    Génial cette classe de neige quelle belle expérience !!! J’ai fais la mienne en 6eme c’était génial.

  3. 3
    Alice says:

    Oh, je ressens exactement les mêmes choses. Je viens de récupérer mon CM2 (un bébé donc :-)) vendredi soir après 2 semaines en classe de neige.
    Le mien n’a perdu qu’un seul gant, mais je n’ai pas eu besoin de laver beaucoup de t-shirts. Et tout le reste lui appartient, comme tu le dis si bien et je suis heureuse pour lui. Même si je sais qu’il a dansé à la boum et que je sus curieuse de savoir avec qui …

  4. 4
    Ju says:

    J’ai vécu exactement la même chose l’an dernier avec mon « grand » de CE2 qui partait en classe de neige pour la 1re fois. Ton billet résonne particulièrement 🙂 Que ça l’a fait grandir ! Bon, il a tellement adoré vivre avec ses copains qu’il a fallu qu’il retrouve ses marques en famille 😉 Une expérience vraiment intense. Son absence a été un peu dure pour son frère et sa soeur.
    Merci à tous les enseignants qui rendent cela possible (et aux parents qui s’investissent dans les associations et donnent de leur temps et de leur énergie !).

  5. 5
    LudiM says:

    J’ai 3 gants main droite qui s’ennuient ici, on fait un troc? 😉

  6. 6
    Agnès D. says:

    C’est drôle, mon fils de presque 10 ans également est parti en classe de neige , avec les mêmes répondeur et blog à consulter ! Nous sommes tellement impatients d’avoir des nouvelles le soir ! Il rentre jeudi matin, et j’appréhende aussi le contenu de la valise !! J’ai peur qu’il nous ramène un saucisson coincé entre le gel douche ouvert et le slip sale ! Par contre, je n’ai pas ta zen attitude, je ne sais pas si mon fils a fait une nuit blanche dans le bus mais moi oui !

  7. 7
    doublerose says:

    C’est vrai que c’est une chance…d’autant plus que vous n’êtes pas à côté des pistes de ski!
    Moi j’ai toujours du mal à les voir s’éloigner de moi. J’ai passé les 3 jours de classe verte à actualiser le blog de l’école!!

  8. 8
    Cha says:

    ici c’est la 1ère classe transplantée en mars pour mon (petit) grande section ! La semaine dernière, les maitresses avaient organisé une réunion pour « convaincre » les parents des bienfaits de cette expérience. J’avoue que je n’avais pas besoin d’être convaincue, je suis persuadée qu’il va adorer. En attendant, il oscille en l’excitation du départ et la trouille mais je suis sûre que dès que le car aura démarré, il fera l’andouille avec ses copains ! 6ème l’année prochaine pour ton fils, CP pour le mien, une belle année en perspective !

  9. 9
    Cilouthesmile says:

    Je suis régulièrement votre bloget pourtant je n’ai jamais laissé de commentaire. Mais ce soir je me lance car je voudrais vous remercier pour les mots à l’encontre de l’équipe enseignante! Je travaille dans l´éducation (college) et c’est si rare de voir des parents qui mesure la chance de se voir reposer un voyage! Alors même si je n’y suis pour rien dans cette classe de neige j’en vous dit merci pour votre reconnaissance! Ne perdez pas cela le jour où vous deviendrez maman de collégien 🙂

    Et concernant les nuits blanches : tous les enfants sont persuadés de ne pas avoir dormi du trajet mais ils dorment tous un peu quand même #truestory

    Ravie d’avoir lu que tout se soit bien passé et que tout le monde soit ravi.

    • Ha ha, pour la nuit banche, c’est exactement ce qu’on pense avec son père 😉
      Merci d’avoir laissé ce message. J’ai trop de respect pour le corps enseignant pour ne pas voir tout ce qui est fait « en plus » de l’enseignement de base pour faire grandir et évoluer les enfants. Et nous avons vraiment la chance d’avoir une équipe enseignante motivée dans notre petite école. Mais je suis sûre qu’on rencontrera de nouveaux enseignants formidables dès l’année prochaine au collège !

  10. 10

    C’est une vraie chance cette classe de neige… Et comme tu dis, c’est compliqué, mais c’est bien que ce soit son petit jardin secret !

    Virginie

  11. 11
    Delphine says:

    Quelle chance pour ton grand bonhomme ,mon fils a fait son premier voyage en 5°seulement ,en Espagne,il en garde un très bon souvenir,avec ses copains,sans les parents.. Il n’a pas trop partagé son séjour non plus,c’est son jardin secret que je respecte. En primaire pas de voyages proposés malheureusement,nous sommes trop près des Pyrénées peut être (Aquitaine ).En tous les cas moi je garde un très bon souvenir de 2 séjours en classe de neige de 15 jours,moi petite bretonne qui ne connaissait pas la montagne,donc ton petit garçon risque de garder de très bons souvenirs de tous ses voyages scolaires,à chaque fois c’est fantastique dans les yeux des enfants.

  12. 12

    Bientot mon tour, je viendrais alors relire cet article pour m’apaiser 😉

  13. 13
    Rita Neves says:

    Bonjour, merci pour ce joli billet, ma fille qui est en CP va avoir la chance de partir bientôt en classe découverte, on a hâte. Nous aimerions aussi que les CM2 puissent le faire, c’est un chouette moment à partager tous ensemble avec leurs chemins se séparent, et ce qui m’a interpelé dans ton billet c’est quand tu as dit que l’association des parents d’élèves finançait une grosse partie du voyage. Tu sais comment l’association fait pour trouver les fonds? Je suis très intéressée car je fais également partie de l’association des parents d’élèves mais les seules rentrées d’argent que nous avons c’est via les cotisations et ca nous fait juste avoir un peu d’argent pour les frais de fonctionnement. Merci de ton aide! Rita

    • J’ai fait partie de l’association des parents d’élèves durant 6 ans donc oui, je peux te dire 😉 L’apel organise chaque années différentes manifestations : 2 trocs et puces, 1 course à pied, un repas et la kermesse. Plus des vente de pizzas, galettes ou sapin. Le voyage s’organise tous les deux ans.

  14. 14
    Summer Girl says:

    Je suis encore loin de la classe de neige ou verte, mon grand aura 5 ans dans quelques mois mais c’est tellement agréable de te lire, je me retrouve beaucoup dans ta manière de voir les choses (il y a trop de parents qui pensent que tout leur est dû), et puis pour les gants ça me rassure presque de me dire qu’en une journée d’école il arrive à perdre un gant sur 2!!

  15. 15
    julie_freckles says:

    Ohlala ma fille a l’âge de Petite Gavotte et en mai, avec sa classe, ils partent 5 jours (5 JOURS) en classe de mer. Au début, je faisais la maligne. Nous aussi, depuis qu’elle est née, elle est habituée à passer des semaines sans ses parents, et puis depuis 2 ans nous sommes séparés avec son papa, elle va une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre, alors on va pas chouiner pour une séparation de 5 jours (5 JOURS).
    Et puis, plus la date approche, plus je me rends compte que ce n’est pas du tout la même chose que d’habitude. D’habitude, elle reste avec un membre de sa famille (son père, sa grand-mère, ses grands-parents, moi…). Là, elle n’aura aucun de ses repères et ça me perturbe tellement de me dire qu’elle n’aura personne vers qui se tourner si ça ne va pas. Alors OUI, je sais qu’elle pourra compter sur sa maîtresse, les encadrants, ses copines. OUI, je sais qu’elle en sortira grandie et que ça sera une chouette expérience. Mais bon sang, je sens que ça va être bien plus dur que prévu cette histoire! (pardon de m’être épanchée, mais ton article a fait remonter toutes mes angoisses d’un coup!)

  16. 16
    Soa says:

    Mon fils aussi a 10 ans, et commence à savourer ces moments loin des parents où il s’amuse comme un fou avec ses copains, et où ils nous retrouvent avec autant de bonheur ! Oui, c’est bien que l’école rend ce genre de projets possibles.

  17. 17
    Adelles says:

    On en parle des Poites qui partent en mai prochain, en CP (je répète en CP bordayl !) sans subvention de la mairie pour une lonnnnngue semaine à la mer ?!?
    Non, on en parle pas, je reste dans le déni…

  18. 18
    Eulalie says:

    C’est une étape autant pour les enfants que pour les parents, ces voyages. ! On parle souvent de l’autonomie des enfants, mais certains parents ont beaucoup de mal à gagner la leur parfois, beaucoup de difficultés à « lâcher la grappe » de leur bambin. Je me demande bien comment je m’en sortirai le moment venu 😉
    Vous avez l’air de vous en tirer haut la main quand même !!! 😉

  19. 19

    J’ai traversé la France dans l’autre sens (en train) quand j’étais en CE2 :-).

    Quel souvenir magique de ma classe de mer!!!! C’était juste une expérience fantastique!!!

  20. 20

    Les voyages scolaires…
    Au mois de decembre ma numero 1 (9 ans) et ma numero 2 (7 ans) sont parties en classes vertes… On a aussi eu des petites news de-ci de-la mais pour le plus gros ce sont leurssouvenirs et leur histoire.
    L’an prochain, la grande partira aussi en classe de neige. Elle est impatiente deja…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *