Ma rencontre avec Teddy Riner : le sport comme école de la vie

Ce billet est réalisé en partenariat avec le Crédit Agricole

Vous avez dû le remarquer, le sport tient une place prépondérante dans ma vie. J’ai pratiqué la gym depuis le plus jeune âge, mes parents étaient sportifs (et même marathoniens), mon père était journaliste sportif, j’ai été sportive de haut-niveau (en voltige équestre), j’ai fait mes études à l’Insep pour devenir… journaliste sportive ! Et plus récemment, vous pouvez suivre ici les aventures sportives des Pin’s, mes trails et ma reprise de la gym l’an passé. Bref, quand j’y réfléchi deux secondes, l’écriture et le sport sont les deux moteurs de mon existence.

La semaine passée, j’ai eu la très grande chance d’être invitée par le Crédit Agricole à passer une heure avec Teddy Riner afin de discuter autour des grandes valeurs du sport et de l’éducation. Oui, vous lisez bien, une heure complète avec Teddy Riner, le judoka français double champion olympique, 10 fois champion du monde et 5 fois d’Europe. Un vrai prodige qui n’a pas encore 30 ans…

Pourquoi ? Parce que Teddy Riner est l’ambassadeur de l’ambition « Sport comme école de la vie » portée par le Crédit Agricole. Le Crédit Agricole soutient déjà 2000 clubs sportifs chaque saison et souhaite transmettre et faire germer cette idée que le sport est une école de la vie, qu’il s’agit d’un important vecteur de cohésion sociale et d’épanouissement personnel. Et comment vous dire, je ne pourrais pas être plus en accord avec cette idée.

Le jour du lancement de cette campagne, j’ai donc rencontré Teddy Riner dans un très beau loft parisien et nous avons pu échanger en toute simplicité en faisant des pancakes au lait ribot parce que si vous ne le saviez pas, Teddy Riner est un grand fan de crêpes. Moi, c’est tout ce que j’aime : discuter en cuisinant, faire deux choses en même temps, s’interrompre pour dire « attention, ça crame » et reprendre le fil, je trouve ça super convivial.Que vous dire sur Teddy Riner à part qu’il est exactement comme vous l’imaginer quand vous le voyez à la télé. Il est grand et musclé, il est solaire, souriant, humble, il est curieux, vif, concentré et détendu à la fois, il mesure ses paroles, il a conscience de l’effet qu’il peut faire mais n’en abuse pas, il est chaleureux, drôle et attentionné. Nous avons dû nous vouvoyer à peu près 20 secondes parce que je lui ai dit que j’étais moi aussi passée par l’Insep (il y a mille ans) et quelle que soit les époques où nous y sommes passés, cet endroit fait de nous une grande famille.

Tout en touillant la pâte à pancakes, nous avons échangé sur la campagne #sportcommeecoledevie, sur les valeurs du sport et sur l’éducation en général. Ça n’était pas une interview comme au temps où j’étais journaliste, c’était un vrai ping-pong intellectuel très enrichissant.

Je ne parviendrai pas à vous retranscrire tout notre échange mais je garde en mémoire les points principaux. Je lui ai posé des question sur son rôle de modèle pour les enfants, en tant que sportif. Teddy m’a dit que c’était important pour lui de tenir ce rôle et de transmettre cette idée que le sport est un plus dans la vie. Il en parle d’ailleurs très bien dans cette vidéo face aux enfants.

Et puis nous avons largement parlé de notre vision du sport. Nous partageons la même mais ça ne m’étonne pas trop. Le sport, c’est avoir des objectifs, c’est se mesurer à soi-même et à ses émotions, c’est se dépasser, c’est se mesurer aux autres, c’est aussi apprendre la cohésion d’équipe, c’est oser, c’est apprendre le respect des règles, c’est apprendre la régularité, c’est perdre et gagner, c’est un lien entre les gens, entre les générations aussi… C’est un vrai plus au quotidien, c’est une vraie école de la vie. Il a évoqué son parcours et tous les sports qu’il a pu pratiquer enfant : l’escalade, le squash, le golf, le tennis et le judo, évidemment. Et sans ça, il a souligné à quel point il se serait ennuyé dans la vie lui qui a besoin que ça bouge tout le temps. Et quand un enfant vient avec un rêve en lui disant que lui aussi veut être champion olympique, Teddy lui explique comment ça s’est déroulé pour lui. Il a fait du judo parce qu’il aimait ça, pas pour devenir champion. Et puis tout s’est fait par étape par étape parce qu’une carrière ça se construit.

Teddy, m’a confié que plus jeune, c’était le footballeur Ronaldinho qui l’inspirait parce qu’il était lui-même au PSG à l’époque et qu’il se retrouvait dans ce brésilien avec sa joie de vivre et cette aisance technique. Mais plus largement, il vibre pour l’exploit sportif et plus généralement pour les projets qui aboutissent.

Nous avons aussi parlé du projet de mon fils qui a envie de faire sport-études gym et qui est en grosse réflexion sur le sujet actuellement. Sur le fait que le sport lui donnait le goût de l’effort, lui qui a des facilités à l’école et qui n’a pas besoin de travailler dur pour avoir des bonnes notes. Parce qu’effectivement, le sport, c’est une école de vie pour tous et quel que soit le niveau scolaire ou social, c’est un plus. (s’il est grand ? je fais 1m61 et j’avais des talons)

En écrivant ce billet, je repense à ce que m’a dit Teddy : « sans le sport, je me serai ennuyé dans ma vie ». J’ai essayé d’imaginer ma vie sans le sport et j’ai eu une angoisse physique. Sans sport, je serais restée la petite fille malingre à la timidité maladive que j’étais, je serais sûrement devenue une intello mal à l’aise avec son corps, je n’aurais pas vécu certaines de mes plus grandes joies (un titre de championne de France, même 25 ans après, j’en frissonne encore), je n’aurais pas voyagé en Europe comme je l’ai fait, je n’aurais pas changé d’établissement pour faire mes études dans un collège de meilleur niveau, je n’aurais pas connu ceux que j’appelle mes frères et soeurs avec qui j’ai partagé des centaines d’heures d’entraînement et tellement plus, je n’aurais pas développé la confiance en moi, je n’aurais pas tapé dans l’oeil de certains employeurs qui ont apprécié cette passion… Le sport m’a donné l’occasion de me surpasser quand j’avais 5-6 ans parce que j’avais peur de tout et surtout des autres. Aller à la gym deux fois par semaine m’a permis à l’époque de me sociabiliser et de me sortir de ma zone de confort qui se limitait à un tout petit périmètre. Je ne remercierais jamais assez mes parents de m’avoir « collée » au sport à cette époque.

Un grand merci au Crédit Agricole d’avoir permis cette rencontre et ces échanges passionnant ainsi qu’ Anne-Christine et Céline chez Havas Sports&Entertainment. Merci également à Teddy Riner pour sa disponibilité et sa curiosité tout aux long de notre discussion. Teddy, si tu ne parviens pas à lire mon écriture, la recette des pancakes est en ligne ici.Le Crédit Agricole a également organisé des talks (un peu comme des TedX si vous connaissez) sur le thème #sportcommeecoledevie avec notamment Teddy Riner, Muriel Hurtis, Thierry Marx (le chef, qui fait un très beau parallèle entre le sport et la cuisine) et Michael Jeremiasz à regarder en différé ici, c’est passionnant.

PS : je vous en parle également sur ma story Instagram (peut-être pas encore en ligne pour les tous premiers lecteurs de ce billet !).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Billet sponsorisé, Lis ma vie par Marjoliemaman, et marqué avec , , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.
Ce billet a été vu 4 335 fois.

A propos Marjoliemaman

Marjolaine, 39 ans, maman de Kouign Amann (2008), Fleur de Sel (2009 - prématurée) et Petite Gavotte (2012), mariée à MMM. Auteur de guides pratiques, rédactrice, réalisatrice, ex-journaliste et ancienne sportive de haut-niveau. En revanche, je chante très mal et je danse encore pire. Chez nous, c'est Santa Barbara, les brushings en moins, l'humour en plus. Un blog entre tranches de vie et conseils en vrac, un blog pour rire et pour pleurer de temps en temps mais juste parce que l'on aime bien.

18 réflexions au sujet de « Ma rencontre avec Teddy Riner : le sport comme école de la vie »

  1. 1
    odile says:

    wouah ! il est immense tu semble toute petite à côté mais c’est vrai qu’il renvoie une image de gentillesse et de sincérité tu as eu beaucoup de chance de cuisiner et de discuter en sa compagnie merci pour le partage

  2. 2
    Bénédicte says:

    C’est la classe ! Ça a du être une belle rencontre

  3. 3
    Charlotte says:

    Génial !! Cela donne envie de vous rencontrer tous les deux.

  4. 4
    Jessica says:

    …comme je suis d’accord avec toi! Le sport c’est tellement important & je n’ai pas eu la chance de l’apprecier dans ma famille. C’est en tant que collégienne que j’ai Commencé a vraiment m’y mettre, la passion du badminton est née et ne m’a Jamais quitté avant l’année Dernière! Ouiii parce que j’zi Un dos fragile qui n’aime pas les appuis et au badminton, il n’y a que sa. Des compétitions et des kilomètres parcourus pour ce sport de coeur, je suis obligée d’arrêter mais un jour j’y retournerais & ça sera un vrai bonheur
    J’insiste beaucoup pour mon fils, à pratique un sport. Pour le moment le vélo de route …un jour peut-être autre chose nous verrons en tout cas, une jolie rencontre & tu as dû profiter de ce beau moment gourmandise ❤️

  5. 5
  6. 6

    Ce devait être une rencontre géniale. Ce mec me fait rêver… Et tu le décris si bien !

    Vos échanges avaient en plus l’air d’être hyper enrichissants.

    Virginie

  7. 7

    Au top cette rencontre au sommet !
    PS : non, non la différence de taille se voit à peine 😉

  8. 8
    Poulette Dodue says:

    haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !!
    Teddy c’est mon CRUSH absolu, j’aime tout (de ce que j’en perçoit en spectatrice). Savoir qu’il est ce qu’on croit c’est rassurant . Il dégage une sérénité, solaire tout à fait, et de la bienveillance…
    Rhooooooooooooooo je suis toujours contente quand les autres vivent ce genre de moment et donc ravie pour toi (un poil envieuse néanmoins ;-)).
    Sacré rencontre !

  9. 9
    Amélie says:

    Quelle belle rencontre ! C’est sûr que tu as dû passer un super moment qui restera gravé dans ta mémoire !

  10. 10
    Estelle says:

    Wow, les photos !
    Tu as 5 ans de moins que d’habitude !

    (épatée)

  11. 11
    Annabelle says:

    Super article et un sujet plus que passionnant !!! Les écoles doivent y faire attention car
    Beaucoup d’enfants deviennent sédentaires

  12. 12
    doublerose says:

    ça doit être impressionnant de se retrouver à côté de ce grand monsieur.

    Je suis assez partagée sur l’aspect « école de la vie » du sport. Apprendre à se connaitre, à dépasser ses propres limites. Le collectif dans les sports collectifs. OUI. Mais l’aspect compétition avec les autres me gêne énormément. Pourquoi apprendre à nos enfants que le but dans la vie serait d’écraser les autres, d’être meilleur qu’eux?

    • Le sport peut très bien se pratiquer en club sans compétition.
      Mais même en compétition, on ne t’apprends pas à écraser l’autre, on t’apprend le respect de l’adversaire. Et la motive première n’est pas d’être meilleur que les autres mais d’aller au bout de ses propres capacités. La compétition est aussi une excellente école de la vie (surtout) quand on perd, cela permet de relativiser beaucoup de chose et d’apprendre à gérer les déceptions et les frustrations.

  13. 13
    Bricole says:

    Merci pour ce bel article ! Ça me fait beaucoup réfléchir et me conforte dans mes choix pour mes enfants. Le sport leur donne une belle confiance en eux (« quoi, tu ne savais pas que je faisais du kung-fu ? »).

  14. 14
    Sissi says:

    Tu as donc réussi l’exploit presque incroyable de m’intéresser au sujet du « sport » et de presque m’en convaincre des mérites!!! Je trouve ça super touchant le lien que tu as avec le sport et çe que ça a fait pour toi, les changements et répercussions que ça a eu dans ta vie… Ca donne presque envie! :-). En tout cas, re re re : mais quelle belle rencontre!!

  15. 15

    Superbe « le concept du sport comme école de la vie « . C’est tellement important de passer par le corps, par la pratique pour intégrer réellement les choses . Ca avait l’air d’être un moment privilégié que vous avez vécu tous les deux!
    De mon côté j’accompagne les futures mamans et les mamans avec leur bébé par la danse !! Une forme de sport comme école de la vie aussi non?

    belle continuation à toi Marjolaine ,

    Sonia Danse Prénatale

Répondre à Jessica Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *