Une semaine et des défis

Cette semaine d’école touche à sa fin et je suis un peu épatée d’être arrivée jusque là saine de corps et d’esprit. Enfin, si on fait abstraction des courbatures que je ressens au moment où je tape ce billet.

Cette semaine, je la redoutais. Parce que chaque année juste avant Noël, les Pin’s sont en mode « incontrôlable ». La fatigue, l’excitation de Noël qui approche, les préparatifs du spectacle de Noël de l’école, les cadeaux à préparer pour les enseignants et les profs de sport, le calendrier qu’ils ouvrent chaque jour… ça a tendance à les faire burn-outer et on les comprend (ça existe le burn-out de l’Avent ?).

Moi ? En général, je suis d’une humeur de dogue parce que je supporte mal l’absence de MMM, parce que la maison est dans un bazar international, parce que l’hiver me donne juste envie de me coller sous la couette avec une bouillotte et une série (et un paquet de Pim’s à l’orange).

En général, je ne supporte plus les enfants, ils me le rendent bien et la Nourserie tremble sous les portes qui claquent, la mère qui monte dans les tours et les Pin’s qui clignotent plus que le sapin de Noël.

C’était d’ailleurs le cas lundi et mardi. Je pensais sincèrement que je n’arriverais pas au bout de cette semaine sans avoir jeté un Pin’s par la fenêtre (du rez-de-chaussée).

Et puis mercredi matin, on a pris le temps de petit déjeuner chacun à son rythme. On s’est tous installés en pyj pour préparer les cadeaux pour les adultes qui entourent les enfant. Ils voulaient décorer des gâteaux en pain d’épice. Il n’y avait qu’une colle alimentaire mais ils l’ont partagé sans s’assommer et ils ont décoré leurs gâteaux en parlant des personnes pour qui ils les préparaient. En réfléchissant à leur goût et à leur personnalité. C’était vraiment touchant. Le problème, c’est que j’ai trop cuit les fameux gâteaux et que, s’ils sont comestibles et très jolis, ils sont immangeables D’ailleurs Kouign Amann s’est fait bouger une dent tant ils sont durs ! Mais bon, défi réussi !

À partir de là, je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais les enfants ont switché… et moi aussi sûrement.

On a passé un super mercredi ensemble à accompagner Fleur de Sel au poney et à son challenge de GR (elle a eu son niveau 3 notre poulette !) et le soir, je les ai confiés aux bons soins de Mamily pour passer mon évaluation de gym…

Oui, oui, chaque année, le groupe adulte passe aussi une évaluation. L’an passé j’ai eu mon niveau orange et là, je passais le niveau vert. Après deux semaines sans gym car j’étais à Paris, je ne le faisais pas d’illusions, c’était pas bien grave, j’aurais mon niveau vert en 2018 (ou en 2019, à mon âge, on n’est plus pressée !). Mais bon, j’étais plutôt en forme, j’étais avec mes copines, je savais que j’allais passer un bon moment.

Alors que 3 jours avant, j’expliquais à MMM que je n’avais pas l’esprit de compétition mais que j’aimais le cadre de la compétition, j’ai switché. Sans m’en rendre me suis mise en mode « c’est maintenant où jamais : GO » et j’ai réussi tous mes éléments mieux qu’à l’entraînement. Même la roue sur la poutre que je ne faisais plus depuis mai dernier pour cause d’adducteur douloureux est passée… Ça devait être drôle à voir car avec les copines, on s’encourageait comme si on avait 12 ans et on était aussi contentes de voir les autres réussir que si c’était nous. (Et après on me demande pourquoi j’aime le sport ?). On s’est vraiment bien marré aussi parce que ça fait du bien ce genre de petits défis qui nous sort du quotidien.

Bref, j’ai eu mon niveau vert et quand je suis allée l’annoncer fièrement à Mamily, je crois qu’elle était aussi fière que moi ! Mon dernier défi de la semaine, je ne pensais pas le relever faute de temps et d’énergie et puis si, finalement si. J’ai repris le projet que je mène depuis septembre et que j’avais dû mettre de côté ces dernières semaines, faute de temps (et de vadrouille parisienne). Je m’y suis remise avec coeur et envie et ça, je ne pensais pas ça possible au milieu de cette semaine qui me filait des palpitations.

Il me reste encore à survivre à ce vendredi : boulot, courses, spectacle de Noël et ce soir, c’est la quille, la vraie. Je passe en mode « hibernation de Noël » avec plaid, thé, gâteaux, crochet et Nana Mouskouri. Oh punaise, j’y pense, je n’ai pas encore acheté d’After Eight, je rajoute ça sur ma liste de courses !

Je vous souhaite une belle fin de semaine et de belles fêtes de fin d’année à tous… mais je repasserai bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 réflexions au sujet de « Une semaine et des défis »

  1. 1
    Anaïs says:

    Bravo pour cette jolie fin de semaine,
    Ici c’est un peu la catastrophe, Grande Poulette est sous sa couette depuis deux jours, j’ai du annulé toutes mes séances de ces deux derniers jours,… et quand on vient de se mettre à son compte, s’arrêter avant les vacances,… c’est très…. compliqué. J’ai envoyé Petite Poulette chez la nounou pour avancer sur la paperasse mais je suis pas top efficace.
    Et je viens de me souvenir que Noël c’est dans deux jours,… Chériiiii, tu le savais toi ? parce qu’on a rien de prêt mais des copains qui arrivent. Oups,…
    Allez je m’y replonge et vous souhaite de jolies fêtes de fin d’année.

  2. 2
    odile says:

    « eh bin dis donc » comment tu arrive à tenir à ce rythme profite bien de ces fêtes passez de bon moment en famille bisous

  3. 3
    Anaelle says:

    Joyeuses fêtes de fin d’année ! Profite-bien, de tout !

  4. 4
    Bénédicte says:

    Félicitations pour ton évaluation de gym et pour tous les défis relevés avec brio !

    Bonnes vacances à la Marjoliefamily ! 🙂

  5. 5
    Ju says:

    C’est marrant, le rythme a été le même ici: papa peu présent, moi (et les enfants) en mode « total burnout » lundi et mardi, et « pschitt » : préparation des petits cadeaux aux enseignants mercredi qui a permis de faire redescendre la pression (même si je suis celle qui a réussi à rater la non cuisson des mendiants. Pas mal, non ? Mon secret ? Les laisser sur une plaque sans papier cuisson au frais, donc impossibles à décoller. Enfin on en a sauvé assez pour tout le monde, OUF. Mais comme toi, défi relevé et enfants super contents, voilà le principal !).
    Il me reste mille trucs à faire, comme tout le monde j’imagine, mais le plus dur est fait, et côté boulot je vais même pouvoir lever le pied « pour du vrai » pendant une semaine, un sacré luxe quand on est free lance !
    Joyeux Noël à toi et tes proches !

  6. 6
    Gwenola G. says:

    J’avais plein de projets de cadeaux fait maison pour Noël, notamment pour les encadrants des enfants, et puis finalement une petite santé, un mini bébé et la vie quotidienne ont fait que les enseignantes et l’equipe de la crèche auront des boîtes de Delacre.. tant pis, je garde mes idées pour l’annee prochaine ! je suis donc admirative et je me dis que j’ai des sacrés progrès à faire dans la gestion d’une fratrie de 3!! Joyeux Noël à toute la Nourserie!

  7. 7
    Livteapaper says:

    Juste, merci de penser comme ça aux maîtresses… Même trop cuits tes gâteaux ont du faire chaud au cœur car même si bien sûr on ne travaille pas pour cela, ça fait du bien cette reconnaissance et elle est de plus en plus rare…

  8. 8
    Jessica says:

    Hey!
    Le mien c’est un peu pareil…bon ces 2 dernières semaines ont été plus reposantes qu’il y a un mois bien que ce dernier jour nous a laissé un mot dans le cahier de correspondance…donc on a relativisé, discuté et promis d’être au top pour Janvier, avec de la discussion on y arrivera.
    Bref…l’excitation de l’avent burn-outique (ouep j’invente des mots moi-aussi), je pense que ça doit exister et je les comprend un peu. En se remettant un peu dans la tête d’un enfant de 6 ans, j’me rend compte que ouiiiii les cadeaux c’est le top! Moi même je veux connaître les miens, je les ai mérité cette année je crois…
    La bouillotte et les pim’s orange…j’ai cherché une petite bouillotte & malheureusement pas trouvé chaussure à mon pied, je ne l’aurais pas pour les dessins-animés de Noël, elles ont du se cacher ces vilaines mais je compte bien profiter de cette semaine (même avec la lombalgie, je sourirais à la vie). Je te félicite pour le niveau 3, c’etait Sur que tu y arriverais, je ne doutais pas un instant de tes capacités car tu es une battante! …qui plus est, tes enfants ont acquérit un peu de toi non?
    Les visites Parisienne que je suis avec entrain à chaque fois, crois-moi qu’elles me font rêver à chaque article! En attendant, passes de très bonnes fêtes, profite bien et on se retrouve très bientôt je crois
    Bisous

  9. 9

    Comme je comprends la surexcitation des Pin’s. Ici j’ai le même problème avec ma Louloutte de deux ans qui cumulent anniversaire et Noël à 10 jours d’intervalle. Autant te dire qu’il y avait matière à ce qu’elle soit légèrement différente ces dernières semaines 😉
    Je te souhaite de très bonnes fêtes et à très vite !
    Cécilia

  10. 10
    Soazig says:

    Tu mérites haut la main la palme de la syperwoman/maman ! Bravo pour tout ça Marjorie

  11. 11
    Odile says:

    Joyeux Noël à vous et à votre adorable famille, dans votre belle Bretagne.

  12. 12
    charlotte says:

    Super pour ton niveau vert. Joyeuses fêtes en famille.

  13. 13
    Poulette Dodue says:

    Bravo pour ton niveau vert !
    Mode vacances ici et Noël zn petit comité pépère en vue.
    Bonnes fêtes Marjofamily

  14. 14

    Bravo pour ton niveau vert ! Belle hibernation et merveilleuses fêtes de fin d’année ! Ici, cela n’a pas switché. On est bien au bout du bout entre fatigue, excitation et microbes… C’est explosif… Vivement mardi !

    Virginie

  15. 15
    Armelle says:

    Joyeux Noël à toute la famille !!!

  16. 16
    Jennifer says:

    Joyeux noel à la marjolifamily Chez nous cette année c’est un peu catastrophique…Une varicelle débutée le 22/12 et une grippe. Bref 2 enfants sur les rotules et la moitié des personnes avec qui on devait fêter Noel n’avait jamais eu la varicelle… Du coup on fête Noël ts les 4… C’est un peu tristounet mais bon on fera mieux l’année prochaine

  17. 17
    Homero says:

    Joyeux noël et bonne année!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *