Je suis la maman

photo-53Je ne m’y fais pas. Décidément, c’est étrange. J’ai beau avoir 3 enfants, être maman depuis 6 ans et avoir fêté hier ma 7e fête des mères, j’ai du mal à concevoir que je suis la maman.

J’ai un fraction d’hésitation quand je les regarde et que je me fais la réflexion que je suis la maman de l’un ou de l’autre ou pire, des trois. Cela vous fait à vous aussi de temps en temps ?

Comme si c’était trop beau/trop gros/trop fou pour être vrai. Comme si je me faisais une grosse blague à moi-même. « Toi, Marjolaine, tu es la mère de trois enfants, ah cette bonne blague mais, tu es n’es même pas encore une vraie adulte, ça n’est pas possible ».

J’ai beau les nourrir, les aimer, les laver, les enguirlander, les cajoler, les écouter, les éduquer, les enquiquiner, les attacher tous les trois à la chaîne dans la voiture, les regarder grandir, les soutenir, les encourager, les punir, les bistouter, les câliner, les admirer, j’ai beau gérer l’école, le sport, les activités, les essuyages de fesses, les peines, les déceptions, les colères… Tout cela me paraît fou, tellement concret et pourtant tellement abstrait.

Je reste un peu étonnée et aussi très fière quand j’appelle quelqu’un en disant « Bonjour, je suis la maman de Kouign Amann/Fleur de Sel/Petite Gavotte (au choix) ». J’ai l’impression que l’on ne va pas me croire et que j’usurpe une identité.

Je suis la maman, je me le répète souvent pour que cela sonne vrai. Je suis la maman de Kouign Amann. Je suis la maman de Fleur de Sel. Je suis la maman de Petite Gavotte. Je suis la maman de 3 enfants nés en 4 ans et demi. Je suis la maman et MMM est le papa (ça aussi, c’est une bonne grosse blague !).

C’est tellement étrange d’endosser ce costume depuis déjà 6 ans et de me trouver pas du tout taillée pour. Alors que profondément, au fond de moi, je me sens terriblement maman.

Je ne sais pas si ce billet vous parle, si cela vous rappelle des choses. Je ne sais pas si je suis la seule dingo à me sentir autant maman et à trouver cela complètement incroyable… Je sais de source sûre que MMM a aussi cette sensation étrange en tant que papa.

En tout cas, je vous souhaite une merveilleuse fête des mamans (avec un peu de retard mais vous connaissez mon excuse préférée depuis presque deux ans maintenant (= j’ai trois enfants).

 

PS : en photo la carte offerte par Fleur de Sel. Sinon, j’ai été bien gâtée mais nous cherchons toujours le cadeau que Kouignn Amann devait me faire… Il l’a rangé mais il ne sait plus où.

PS : sur le même thème en un peu différent, vous pouvez lire ce billet

EDIT : c’est Pipola qui remporte le dico des petits et gros bobos !

EDIT 2 : ma recette de mini-far breton et trois looks de mamans cools à retrouver sur Wonderful Breizh !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Lis ma vie par Marjoliemaman, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.
Ce billet a été vu 9 218 fois.

A propos Marjoliemaman

Marjolaine, 39 ans, maman de Kouign Amann (2008), Fleur de Sel (2009 - prématurée) et Petite Gavotte (2012), mariée à MMM. Auteur de guides pratiques, rédactrice, réalisatrice, ex-journaliste et ancienne sportive de haut-niveau. En revanche, je chante très mal et je danse encore pire. Chez nous, c'est Santa Barbara, les brushings en moins, l'humour en plus. Un blog entre tranches de vie et conseils en vrac, un blog pour rire et pour pleurer de temps en temps mais juste parce que l'on aime bien.

89 réflexions au sujet de « Je suis la maman »

  1. 51
    marjoetcie says:

    Ah oui je connais ce sentiment!
    Ça marche même avec un seul enfant. Lorsque je regarde mon fils, régulièrement je n’en reviens pas moi-même d’être la maman de ce petit garçon, c’est un mélange de fierté, d’amour et d’angoisse aussi de cette grande responsabilité qui est de faire de lui un être heureux.

  2. 52

    Avec Mr Papa on a un peu ce sentiment aussi ! Même si chez nous c’est presque tout neuf (18 mois) par rapport à toi il nous arrive bien souvent le soir devant le miroir de faire les cons en se brossant les dents et on se dit qu’on est des gosses avec un gosse !
    On se sent bien parent, on le sait que c’est le notre mais c’est pareil j’ai du mal à dire « je suis la maman de Mon Petit Pirate » comme si je ne réalisais toujours pas !
    On est parents mais on ne sent pas toujours adultes !
    Merci pour ce joli billet qui me parle bien !
    Bisous Bretons ! 🙂

  3. 53
    bree13 says:

    et tu verras quand ils seront plus grands. Parfois je me dis : c’est à moi ce grand machin ? pour l’un ou l’autre de mes fils. Même moi j’ai du mal à y croire ! Ils me dépassent tous les deux et une fois, on m’a cru pour la soeur de mon fils aîné. J’étais fier, et malgré les moqueries de mon mari, c’est une femme qui me l’a dit !

  4. 54
    Buliie says:

    C’est peut être parsque je suis maman depuis peu mais c’est étrange comment ce billet résonne en moi. Quand j’appelle la crèche et que je dit: Bonjour c’est la maman de petit bebe! Cela me fait toujours drôle. Alors je me dit que quand elle me dira Maman pour la première fois(pour l’instant c’est Mam) je serais vraiment Maman!!
    Bon bah après ce billet cela ne sera toujours pas le cas ou bout de 6 ans apparrement!!!
    Ce sent on maman le jour ou nous devenons grand-maman?
    Merci d’avoir partagée ça avec nous. Je me sent moins seule!!

  5. 55
    Zazimutine says:

    Mais oui c’est tellement ça! Même de dire « ma fille » ou « mes filles », me semble complètement fou parfois!

  6. 56
    Agathe says:

    Oh ! Tu viens de décrire un sentiment que je n’arrivais pas à exprimer ! 19 mois que je me dis tous les soirs en regardant mon enfant dormir « c’est fou, je suis sa maman… » (voir même « dans quoi je me suis embarquée »? les soirs un peu plus difficiles!). Les premiers « mamans » m’ont rendu si fière ! A la maternité quand j’ai eu mon petit sur moi j’ai trouvé qu’il était lourd mais lourd…c’était juste le poids des responsabilités!
    Au plaisir de te lire !

  7. 57
    Pointel says:

    Pareil, je le connais bien ce sentiment étrange, quand je dis « mes enfants » ou quand je les regarde et que je me dis que c’est moi et mon mari tout neuf qui les avons crée. Je me sens fière et en même temps c’est étrange. Je me dis qu’il n’y a rien de plus naturel que d’avoir des enfants mais je continue à trouver cela merveilleusement magique. Pour moi cela fera bientôt 4 ans et je n’en reviens toujours pas, je suis maman 🙂

  8. 58
    Mamanh24 says:

    Ca me fait tout pareil !
    « Toi, Marjolaine, tu es la mère de trois enfants, ah cette bonne blague mais, tu es n’es même pas encore une vraie adulte, ça n’est pas possible » J’adore cette phrase parce que c’est exactement comme ça que je le ressens moi aussi. (simplement je n’ai qu’un enfant, enfin bientôt deux, au lieu de trois). Et pourtant, Coquillette est bien là, sous mes yeux, en train de pousser l’arbre à chat au milieu du salon et de déclamer ses « mamamamamamamama ».
    Bonne fête en retard à toi aussi !

  9. 59
    Lariska says:

    Bonjour,
    une de plus! Moi aussi ça me fait bizarre… Je me suis toujours sentie en décalage avec les commentaires de certaines copines du genre « bienvenue dans le monde des mamans ». Par contre je suis la maman de ma fille, pour elle c’est une évidence, et c’est bien ça qui compte!!
    Bonne fête en retard à toutes!

  10. 60
    Nat dit Charly Kenza says:

    Non je te rassure…tu n’est pas dingo!! les miens ont 21 15 et 10 ans…. et ses toujours les mêmes pensées ….Je pense tout simplement que le mot MAMAN est magique………Bonne fête à toi JOLIE MAMAN !!

  11. 61
    Nini says:

    Pareil, je me dis que j’ai une chance incroyable d’avoir mon bébé d’amour, pareil pour son papa, on est tellement fiers de notre bébé (qui va bientôt avoir 20 mois)…

    Je viens de lire ton billet qui date de 2010 et je l’adore… J’aimerais le partager à mon amies maman, puis-je?

    Merci pour tes billets, ta douceur et ta franchise!

  12. 62

    Je te rassure, après 20 ans de bons et loyaux services en tant que maman, je ne m’y fais toujours pas 😉

  13. 63

    Oui c’est tout à fait ce que je ressens aussi avec mon fiston ^^’
    Quelque part c’est très chouette de s’émerveiller chaque jour d’être la maman de ces petits êtres fabuleux 😀

  14. 64

    […] nouveau donc, un texte qui me parle beaucoup, au point de le relayer […]

  15. 65
    La PRune says:

    Je suis comme toi, mais moi en même temps, c’était ma première fête des mères… Il m’a fallu 15 jours de pub intensive à la télévision pour me dire « tiens mais, « les mamans », c’est moi aussi ! ». Pour moi la fête des mères c’était la fête de MA mère. D’ailleurs, toute la journée, on n’a parlé que de MA mère. Ma soeur (nullipare) m’a même fait des réflexions sur ma façon d’élever mon fils. Pour tout le monde je ne suis qu’une gamine, alors une VRAIE mère, tu parle !

  16. 66

    J’ai le même sentiment étrange 😉 et pour moi, la fête des mamans, c’est avant tout celle de ma mère 😉

  17. 67
    Jolifoulard says:

    Oui je connais ça, je sursaute quand on me demande si ce sont mes fils, et quand je répond oui, j’ai l’impression de mentir pendant une seconde, c’est très bizarre ^^

  18. 68
    Mag à l'eau says:

    Je n’ai pas d’enfants mais ça me fait un peu pareil parfois pour mon âge (49). La preuve, je lis des blogs de trentenaire, et le trampoline me fait super envie.
    Sinon, le cadeau trop bien rangé m’a beaucoup fait rire !

  19. 69

    C’est hallucinant ! je ressens exactement la même chose ! Parfois ça me le fait quand je regarde dans mon rétro et qu’ils son tous les trois à l’arrière ! Un truc de fou ! Et pourtant je suis maman à fond, maman poule, etc…Pareil que toi quand je me présente et que je dis que j’ai trois enfants de 9, 6 et 2 ans…J’ai l’impression de parler de qqn d’autre ! Donc soit je ne suis pas dingue, soit on est dingues toutes les deux !

  20. 70

    Oh oui c’est bon de se rendre compte que même chez les autres être mère ne rime pas toujours avec sentiment d’être adulte. On se sent moins seul et c’est toujours ça de pris !

  21. 71
    isa says:

    Comme ton billet sonne juste, j’ai pensé exactement la même chose pas plus tard qu’hier en admirant ma puce de 2 ans et 4 mois grimper fièrement les escaliers.
    Et j’ai mis du temps à dire « ma fille » lorsque je devais la présenter, sentiment très étrange et troublant qui me met les larmes aux yeux rien que d’y penser.
    Merci pour ce blog excellentissime.

  22. 72
    virginie tule says:

    rhaaaa j’ai l’impression de me lire dans cet article. merci de mettre des mots sur ce sentiment!

  23. 73

    C est fou comme cela me fait exactement la même chose:)

  24. 74
    MaggieBzh says:

    Il y a peu, j’ai remercié Magrande de m’apprendre depuis 9 ans à être la maman qu’elle m’a faite devenir.
    Je lui ai dit que je faisais de mon mieux dans cet apprentissage pas tjrs facile et que j’avais une chance folle d’avoir des enfants tout choupis qui me facilitaient la tâche.
    Et puis surtout, être maman, c’est ce que j’ai réussi de mieux et ce dont je suis la plus fière. 🙂

  25. 75
    Maman Rose says:

    ça me le fait tout le temps, ma fille a 13 mois, et je n’en reviens pas! Je me demandais si avec le temps j’allais réaliser que je suis maman, tu me fournis un élément de réponse… 😉 Ça me rassure, je pensais être la seule à ne pas arriver à intégrer l’information!!

  26. 76
    Aline says:

    Ah oui je connais aussi… Comme si j étais encore célibataire sans enfant… Et pourtant je ne regrette rien, même si j avais su ce que c était, j aurais eu des enfants bien plus tôt…
    Je me dis que si on compare les 31 ans de vie « célibataire » contre les 6 mois de rôle de maman, c est normal que je ne réalise pas toujours.
    J ai 30 ans pour l intégrer! 🙂

  27. 77
    marjibk says:

    Tout pareil, c’est drôle de voir combien nous sommes nombreuses à avoir ce sentiment!
    Peut être peut-on organiser une séance de thérapie collective sur le sujet « Qu’est ce qu’une maman? ».

  28. 78

    Ma soeur me faisait la réfléxion récemment qu’elle avait du mal à réaliser que mes 2 blonds étaient mes enfants, et pas seulement un service rendu à une copine ! ^^
    Et c’est vrai, parfois, je me surprends en me disant : oh lala, ce sont MES enfants ? Mais Comment ?? (Oui, bon, je sais comment ^^).
    En toute objectivité, ils sont parfaits à mon coeur, et quand ils m’appellent « maman chérie d’amour » c’est l’évidence 😉

  29. 79
    Eve says:

    Mais oui c’est tellement vrai ce que tu dis. Moi et mon côté un peu fofole, un peu tête en l’air, des fois je me dis… arrête, tu es responsable de ses 2 petits être là !!! ahhhh OK !
    ça calme 😉

  30. 80
    Zoé Givry says:

    Oui je connais ça, je sursaute quand on me demande si ce sont mes fils, et quand je répond oui, j’ai l’impression de mentir pendant une seconde, c’est très bizarre ^^

  31. 81
    Emilie HOPFNER says:

    J’ai comandé votre livres ‘des petits et gros bobos’ j’adore!
    Merci pour ce bouquin juste parfait.
    A bientôt !

  32. 82
    alice says:

    Vous êtes fantastique!

    Je vais attendre sur mon blog BABYWHATSUP.COM

    un baiser de l’italie

  33. 83
    Charline says:

    Très bien écrit ! Je ne suis pas encore concernée par le sujet, puisque je ne suis ni maman, ni enceinte, ni en essai; mais quand je pense au futur je me dis que j’aurai exactement le même genre de pensées !

    Bonne fin de journée !

  34. 84
    Laetitia V. says:

    Cela fait 6 ans aussi, et number 3 va sortir bientôt… Et moi, j’ai du mal à y croire aussi. Mère de famille ? Muaaaaa ! La bonne blague. Et aussi que mon cher et tendre son le père de famille. D’ailleurs, j’ai l’impression que le costume est parfois trop grand pour nous. Qu’on le porte, mais qu’il ne nous va pas parfaitement. Qu’il est un peu trop grand…. Je crois que c’est pour cela que je vais prendre un congé parental pour number 3. Pour me rendre compte, pour le vivre vraiment. On peut facilement faire des enfants et passer à côté…

  35. 85

    […] parfaitement ce que je ressens que je ne peux pas ne pas le partager ! Marjoliemaman nous raconte ICI à quel point le fait d’être la maman la surprend toujours autant, même après trois […]

  36. 86

    je comprend exactement ce que tu ressent et je sais exactement ce que ça fait, moi je me suis mariée très très tôt, j’ai eu mon premier sucre d’orge à l’age de 19 ans, à peine sortie de l’adolescence, alors que toutes les filles de mon age sortaient en boite, s’amusaient et faisait des trucs de jeunes filles, moi je restais à la maison, je changeais les couches de mon ami, de mon fils, de mon unique, de mon meilleur, les 5 premières années m’étaient très difficile j’avais du mal à prendre et à jouer le rôle de maman qui m’a été confié à mon tout jeune age, mais avec le temps tout a changer, ce n’est qu’une question d’habitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *