Lis ma vie

Petit bilan qui va bien

Septembre était pour moi était l’occasion de me lancer quelques défis… Souvenez-vous de mes bonnes résolutions. Le bilan est plutôt positif. Je dis moins que je suis fatiguée, j’ai très peu crié sur mon fils (qui a été méga cool, je dois l’admettre), j’ai été presque organisée à la maison, j’ai même rangé mon bureau. Un truc de dingue.

Avant :

bureau avant

Après :

bureau-apres.JPG

Concernant le No Shopping Month (cf Manu), je dois dire que ça n’a pas été difficile et tant mieux vu la tête de mon compte en banque après les vacances (on aurait dit le trou de la sécu et des caisses de retraites réunies). Je n’ai craqué qu’une seule fois mais je suis sûre que vous auriez craqué aussi… J’ai trouvé une trousse Bic pleine de stylos trop bien (c’était la rentrée, hein) et je me suis dit que j’allais mieux travailler avec ce petit matériel…

trousse bic

trousse-bic2.JPG

Et hop,17 euros d’investis dans des Bic. Je sais, je suis faible mais je n’ai pas craqué pour autre chose. N’empêche, je travaille beaucoup mieux. J’ai réalisé que ma CB chauffe surtout à la pharmacie (dolodent, camilia, sérum phy, stérimar, mouche-nez… Des trucs trop sexy en somme) et en couches (c’est incroyable le nombre de couches que j’achète). Merci les pin’s. Le fait d’être livré pour les courses alimentaires limite beaucoup mes tentations. ça n’a donc pas été si terrible, surtout que j’ai repéré un pull Tara Jarmon pour mon anniv, ça va compenser les frustrations.

Et pour finir, je vous mets le résumé de mon no grignotage month que j’ai envoyé à Virginie, initiatrice du sévice (sa synthèse des no grignotage month est ICI) :

Un mois sans grignoter. Impossible pour moi. Et pourtant, j’ai presque réussi. En étant totalement honnête, on va dire que j’ai fait 15 jours sans faute et qu’ensuite, ça a été plus freestyle mais ce #nogrignotagemonth m’a permis de réaliser plusieurs choses :
– je grignote beaucoup, beaucoup, beaucoup. J’ai envie de grignoter tout le temps, ça ne s’explique pas par la faim. Plutôt par l’ennui ou la fatigue ou l’habitude.
– je grignote beaucoup donc ça se voit sur ma ligne. Après 10 jours, j’avais perdu 1 kilo, que je n’ai pas repris. Merci Virginie ! Je suis donc à mon poids d’avant la grossesse de Fleur de Sel. Reste à perdre les kilos d’avant ma première grossesse, ceux que je traque depuis mes 25 ans et qui sont dus au… grignotage !
– être maman et ne pas grignoter, c’est difficile. Quand je fais manger mon aîné le soir à 19h, ça me donne faim. Avec un mari qui ne rentre pas avant 22h en ce moment, c’est mission impossible. Donc, j’ai mangé plusieurs fois avec mon fils qui était plutôt content. Ce qui est difficile aussi, c’est de résister au carré de choco que le mari sort après son repas à 22h30. Oui, j’ai craqué. Aïe.
– être maman et ne pas grignoter, c’est impossible quand votre fils de 2 ans et demi mange une glace et qu’il faut l’aider pour ne pas qu’elle coule partout. Pas ma faute.

– la fatigue joue énormément sur mon envie de grignoter. Un coup de pompe, un coup de sucre. C’est mon fonctionnement habituel. Il a fallu que je passe outre plusieurs fois mais j’ai réussi.
– je grignote sans m’en rendre compte. Parfois, je me retrouve en train de bouloter un truc sans avoir réalisé que je le mettais dans ma bouche… Ah, les mauvaises habitudes !

On enchaîne avec un fruit par jour pendant un mois, ça vous dit ?


En revanche, gros zéro pointé sur le bougeage de fesses mais tant que Fleur de Sel n’était pas adaptée à le crèche, je n’avais pas vraiment de créneau. C’est chose faite, je sais donc quel est mon objectif pour octobre : COU-RIR !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi