Et si on faisait un don ?

Décembre, c’est traditionnellement la période des dons. Parce qu’on fait le bilan de son année, parce qu’on prépare les fêtes et que l’on voudrait que tout le monde puisse le faire avec la même sérénité, parce que la magie de Noël rend plus généreux, parce qu’on a oublié d’y penser le reste de l’année et aussi parce que les dons faits avant le 31 décembre peuvent être défiscalisés sur la prochaine déclaration d’impôts.

Après votre don à une association reconnue, l’organisme vous fait parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Voilà une sélection de quelques associations solidaires qui me touchent plus particulièrement et qui peuvent peut-être vous toucher également. Petits Princes – Tout le monde connait au moins de nom cette association qui réalise les rêves d’enfants très malades. Lors de la dernières Skin Masterclass, Le Roche-Posay nous a emmenées rencontrer les personnes de l’association dans ses locaux. C’était une surprise riche en émotions. Difficile de vous retranscrire tout ce que nous avons pu ressentir en découvrant les histoires des rêves des enfants, en voyant l’énergie mise en place pour les réaliser, en entendant à quel point la réalisation de ces rêves peut faire positiver des enfants (mais aussi leurs familles) qui subissent des maladies terribles. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment aider des parents de préma ?

Aujourd’hui, c’est la Journée Mondiale de la Prématurité.

En tant que maman de grande préma, après avoir fréquenté la réa ou la néonat de l’hôpital public je trouve qu’il y a des dizaines de choses à faire pour améliorer le confort et le quotidien des familles (avoir deux fauteuils pour allaiter par exemple dans les chambres doubles et pas une chaise et un fauteuil que l’on s’échange à chaque tétée, installer un lit pour dormir près des bébés, avoir un endroit où tirer son lait…), bref donnez-moi un budget, ce ne sont pas les idées qui me manquent.

Comme je n’en suis pas là, j’ai réfléchi à la manière dont je pouvais apporter ma petite pierre à l’édifice en utilisant le blog et mon expérience de la prématurité pour adoucir et simplifier un peu le quotidien des familles de préma.

J’ai pensé aux mails que je reçois régulièrement de lectrices dont les amis viennent d’avoir un bébé prématurément et qui cherchent des idées pour les aider et je me suis dit qu’écrire un billet avec quelques idées pour l’entourage des parents de prémas, c’était déjà une bonne base. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

La plus petite couche du monde

Billet réalisé en partenariat avec Pampers

La prématurité, vous le savez, c’est un sujet qui me touche énormément. Notre Fleur de Sel est née à 34SA+1, avec 7 semaines d’avance. Elle a passé un mois en néonat, est sortie cinq semaines puis a de nouveau été hospitalisée un mois en pneumo et en réa pédiatrique pour des pathologies conséquentes de sa prématurité.

La prématurité reste un sujet très très délicat pour moi. Je travaille sur moi pour n’en faire plus qu’un souvenir lointain et pas une plaie béante qui me brûle dès que l’on aborde le sujet. Et vous savez quoi, je progresse, mais ça n’est pas le sujet du jour.

Aujourd’hui, je veux vous parler de la plus petite couche du monde que j’ai découverte la semaine passée à l’invitation de SOS Préma et Pampers. Lors de cette réunion, j’ai eu le plaisir de rencontrer et de discuter avec les équipes de Pampers et de SOS Préma représentée par sa fondatrice et directrice Charlotte Bouvard et par Emilie, maman de préma qui est infirmière en néonat et également bénévole de l’association. Ça m’a énormément touchée de rencontrer Charlotte Bouvard car, de notre séjour en néonat, je garde toujours cette trousse SOS Préma offerte à notre arrivée. On a beau être entourés dans ces moment-là, on se sent extrêmement seuls et cette trousse remplie de bienveillance et de bons conseils, elle nous avait fait un bien fou.

Mais revenons-en à cette toute petite couche. Je l’avais reçue par la poste quelques jours avant la présentation officielle organisée à Paris. Cette couche, elle m’a collé les larmes aux yeux car elle m’a renvoyée l’image de ces minuscules bébés que je voyais derrière les vitres de la réa néonat. On ne peut pas imaginer à quel point ces bébés sont petits si on ne les a pas vus, je vous l’assure. C’est une image que je garde très nettement tant elle est marquante et qui me donne encore la chair de poule. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !