Et si on faisait un don ?

Décembre, c’est traditionnellement la période des dons. Parce qu’on fait le bilan de son année, parce qu’on prépare les fêtes et que l’on voudrait que tout le monde puisse le faire avec la même sérénité, parce que la magie de Noël rend plus généreux, parce qu’on a oublié d’y penser le reste de l’année et aussi parce que les dons faits avant le 31 décembre peuvent être défiscalisés sur la prochaine déclaration d’impôts.

Après votre don à une association reconnue, l’organisme vous fait parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Voilà une sélection de quelques associations solidaires qui me touchent plus particulièrement et qui peuvent peut-être vous toucher également. Petits Princes – Tout le monde connait au moins de nom cette association qui réalise les rêves d’enfants très malades. Lors de la dernières Skin Masterclass, Le Roche-Posay nous a emmenées rencontrer les personnes de l’association dans ses locaux. C’était une surprise riche en émotions. Difficile de vous retranscrire tout ce que nous avons pu ressentir en découvrant les histoires des rêves des enfants, en voyant l’énergie mise en place pour les réaliser, en entendant à quel point la réalisation de ces rêves peut faire positiver des enfants (mais aussi leurs familles) qui subissent des maladies terribles.

Autant vous le dire tout de suite, j’ai pleuré comme une madeleine à certains moments (mais à ma décharge, je suis une vraie pleureuse et tout le monde a pleuré). Impossible de retenir mes larmes devant l’évocation de tous ces rêves réalisés, surtout quand ils sont évoqués par Dominique Bayle, la cofondatrice de l’association qui vous parle de « l’énergie de l’espoir » plutôt que de celle du désespoir. Il y a avait ce petit garçon qui voulait manger une pizza jambon-fromage sans champignon avec Donald (avec une bénévole qui faisait disparaître discrètement les parts au fil du repas !), ce jeune homme qui voulait rencontrer Ayrton Senna et qui est reparti avec la coupe du monde des constructeurs automobiles, il y avait cette petite fille qui voulait être mère au foyer de Saint-Bernard, cet enfant qui voulait nourrir des mygales… Et l’envie de Petits Princes de réaliser ces rêves depuis 30 ans. En 2017, l’association a réalisé 517 voeux et compte bien continuer grâce à vos dons et à ses bénévoles qui travaillent 2 à 3 jours par semaine. Chapeau. Un grand merci à toute l’équipe des Petits Princes de nous avoir accueillies et merci à La Roche-Posay qui soutient l’association de nous avoir fait cette précieuse surprise. Pour donner, cliquez ICI.

SOS Préma fait partie des associations qui ont ma préférence, forcément, chacun son histoire – Vous pouvez choisir de faire un don régulier ou de faire un don ponctuel pour l’association. Vous pouvez même choisir de soutenir une opération en particulier. Personnellement, j’ai donné à l’opération « 8 fauteuils-lits pour le CHU de Brest » parce que j’ai fréquenté une chambre où il n’y avait qu’un fauteuil pour deux bébés. On alternait pour les peaux à peaux et les tétés. Ça semble dérisoire un fauteuil mais pas quand vous passez vos journée et parfois vos nuits à veiller votre bébé. Alors 8 fauteuils-lits pour un service, c’est un don précieux.

Utopia56 – cette association morbihannaise soutient et protège les réfugiés mineurs que ce soit à Calais, à Grande-Synthe, à la Porte de La Chapelle à Paris ou ailleurs. Mon amie Mimi m’a fait découvrir cette association pour laquelle elle réalise des missions de bénévolats. Utopia56 a un besoin réel et urgent de bénévoles. Vous pouvez soutenir par le biais de dons ou en venant prêter main forte sur le terrain aux équipes qui effectuent un travail colossal. N’hésitez pas à visiter le site pour découvrir où et comment vous pouvez aider.

Imagine for Margo qui luttent contre les cancers des enfants – J’ai été sensibilisée à cette association par une toute jeune lectrice du blog qui est maintenant devenue docteur (Poum, si tu passes par ici…). Chaque année, je fais un petit don pour soutenir soit les ventes solidaires, soit une blogueuse qui participe à la course. Il y a différentes manières d’épauler l’association alors à vous de voir celles qui vous correspond.

 

Il y a également d’autres moyens d’être solidaires qui ne donnent pas accès à une réduction d’impôts mais qui peuvent être aussi très sympathiques :

Pour les Normands, j’avais envie de partager cette collecte. Il s’agit de celle d’Elsa et Thibault, deux journalistes qui ont décidé de devenir paysans et de monter une micro ferme bio à Saint-Sylvestre-Cormeilles (27). J’ai croisé Elsa dans une autre vie, elle était stagiaire JRI à la rédaction où je travaillais et je trouve que ce projet a beaucoup de sens. Alors voilà, si vous aussi il vous inspire, n’hésitez pas à donner un petit coup de pouce à la ferme des Gobettes en cliquant ICI. – Pour donner un coup de pouce à l’association Petits Princes dont je vous parlais plus haut, vous pouvez également prendre soin de votre peau ! Mais oui ! Jusqu’au 31 décembre, pour l’achat d’un Baume LIPIKAR AP+ en édition spéciale Petits Princes, 1€ est reversé à l’association.Cette opération se déroule dans plus de 7000 pharmacies et parapharmacies. En 2016, La Roche-Posay a pu réaliser 25 rêves ! – Vous pouvez aussi faire un cadeau en achetant une peluche Rita (en marinière !) chez Monoprix à 9,99€. 2€ sont alors reversés à l’association Les amis de Mikhy qui oeuvre pour le développement des soins pédiatriques de support aux enfants atteints d’une tumeur cérébrale. C’était ma petite sélection très personnelle pour faire des dons mais il y a mille autres associations à soutenir soit en donnant financièrement, soit en donnant de son temps, ce bien si précieux. Si vous en avez envie, vous pouvez partager en commentaire les associations qui vous touchent ou pour lesquelles vous oeuvrez.

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 réflexions au sujet de « Et si on faisait un don ? »

  1. 1

    Eh mais oui, je passe par là ! J’ai changé de nom sur les internet mais c’est moi Poum 😉
    Cette année j’ai donné à une association qui aide les migrants de Calais (l’Auberge des migrants) et aussi à une association lilloise d’aide aux femmes victimes de violences sexuelles (l’Echappée). J’aimerais avoir le temps de m’investir physiquement mais pour l’instant c’est compliqué.
    Je t’embrasse Marjo !

    • Non mais pour moi tu resteras éternellement POUM ! Mon bébé Poum !
      De belles causes aussi que tu partages.
      Pour l’engagement personnel, je suis toujours en réflexion mais plus le temps avance, plus je pense pouvoir le faire. Je t’embrasse bien fort.

  2. 2
    Mamine says:

    Je soutiens SOS Méditerranée. C’est une association qui vient en aide aux migrants en perdition sur les bateaux en pleine mer méditerranée.
    Bonne journée !

  3. 3
    Armelle says:

    J’adore ce billet, merci ! se rappeler que Noel c’est du partage.
    J’ajouterais que souvent les causes pour les enfants sont plus « vendeuses » (loin de moi l’idée qu’il ne faut pas les soutenir, ne nous méprenons pas hein !) mais ma mère, bénévole auprès de personnes âgées dans des maisons de retraite, me faisait remarquer que les plus vieux d’entre nous sont bien souvent doublement oubliés: seuls, en maison avec des visites plus ou moins régulières et moins mis en avant dans des campagnes de dons…donc pensons à eux !
    je vous propose donc les blouses roses (qui font de l’animation dans des maisons de retraite – et aussi dans les hôpitaux auprès d’enfants, d’ailleurs).

    Joyeux Noel !

  4. 4
    Catherine says:

    Autre idée, donner son sang ! Avant les fêtes, l’EFS manque souvent de sang !

  5. 5
    Sandrine says:

    J’aime cet article : bonne idée entrer dans le partage : cette année ça sera 1 sac de livres et 1 de vêtements pour enfants et familles de migrants dans une association locale.

  6. 6
    Wamms says:

    Bravo pour ce post,il est bon de rappeler qu’ avec un peu,à tous,on peut faire beaucoup. Ici on soutient l association Droujba Tchernobyl France,qui accueille l été des enfants de Tchernobyl. On lie l humanitaire,l échange linguistique et culturel.

  7. 7

    Merci pour ton article qui nous rappelle à autre chose qu’à notre petite personne en ces temps de Noël.
    En ce qui me concerne, j’ai l’habitude de donner de l’argent chaque année à plusieurs associations : la fondation Abbé Pierre, Perce Neige, FOP France (maladie appelée plus communément la maladie de l’homme de pierre), l’ADAPT, le Téléthon, l’association Grégory Lemarchal et l’Enfant Bleu. J’ai tendance à être assez fidèle à mes associations même s’il m’arrive de donner aussi ponctuellement à d’autres organismes.
    J’ai pendant longtemps été donneuse de sang mais après avoir bénéficié de transfusions sanguines pendant mon accouchement, j’ai cessé.

  8. 8

    Tu évoques de bien belles associations, merci.

    Pour ma part, j’affectionne (entre autres) Aide et Action qui favorise l’éducation des enfants dans le monde en leur permettant d’aller à l’école.

    Et j’ai un projet qui me tient à cœur: proposer de l’alphabétisation pour favoriser l’intégration de tous. 

  9. 9
    Charlotte says:

    On donne tous les ans à une association. Surf rider fondation cette année.

  10. 10
    Nelly says:

    Merci pour ce bel article !
    J’ai fait un don la semaine dernière aux « Petits Princes », après avoir lu le billet de Céline sur votre visite là-bas … Ça m’a tellement touché que je me suis dit que mon don de Noël serait pour eux 😉

  11. 11

    Quel bel et touchant article: merci . C’est tellement important de partager un peu de ce que l’on possède. Avec mes enfants, nous avons fait un calendrier à l’envers dans lequel chaque jour , on met un jouet de mes enfants pour les donner à des enfants du secours populaire . C’est aussi un moyen de sensibiliser ls plus jeunes aux dons.
    A bientôt
    Sonia Danse prénatale

  12. 12
    Mamancrevette says:

    Ici on donne tous les ans pour une association d’intérêt publique (defiscalisable pour ceux qui sont intéressés) : le collectif BAMP ! Des bénévoles exceptionnels qui œuvrent pour faire changer les lois (oui oui au niveau de nos chers politiques) et les mentalités sur l’Aide Médicale à la Procréation. Et qui proposent des temps d’échange, souvent autour d’un petit thé. Parce que la vie avec un enfant c’est tellement plus beau…

  13. 13
    Girlinduplex says:

    Bonjour de bonnes idées de dons, dans une démarche plus amusante il y a Gishwhes une chasse internationale de défis fous et de bonnes actions. Leur site explique tout ça se passe l’été et c’est en partie organisé par un acteur avec un grand cœur mischa collins qui joue dans supernatural. J’ai participé pour la première fois cette année l inscription est payante et il faut rejoindre une équipe ou créer la sienne. Mon équipe internationale m’a permi de faire des choses originales et de soutenir plusieurs projets associatifs dont le gros projet d’école de danse en Afrique ouverte par une dame qui hélas s’en est allée d’un cancer. Je pense que je continuerai avec mon fils si la course continue, ce sera un moment de partages et d amusements. Merci Poum pour le don aux migrants sur Calais originaire de Calais, on a grandi avec eux autour de nous et on a jamais eu peur, pas comme les médias veulent faire croire qu’on a tous une dent contre eux, cest plus un ras le bol de l inertie de l’état face à une situation triste sur laquelle on se penche en temps d élection. De bonnes fêtes à tous et à toutes.

  14. 14
    Célia says:

    Très bonne initiative.
    Ici, nous soutenons SOS méditerranée qui aide les migrants en mer.
    Association Les enfants d’abord, je parraine un enfant burkinabe pour qu’il aille à l’école.
    Tous les ans, pour le marché d’hiver de l’école, l’association des parents d’élèves initie un appel aux dons pour que les familles donnent au Secours populaire.
    Unicef et sos médecins aussi.
    Et dès que mes enfants seront plus grands, je ferai du soutien scolaire ou FLE (cours de français en langue étrangère) pour les Immigrés.
    Mais c’est vrai que je ne pense pas assez aux enfants hospitalisés, juste à côté de nous. Ayant un bébé à la maison, qui s’est fait opérer à trois mois, j’ai beaucoup de mal à projeter, je suis incapable de lire ou me plonger dans cet univers..
    Je vais essayer de voir néanmoins.
    Il faut.
    Merci pour ce billet.
    Célia

    • Tu fais déjà beaucoup il me semble et si le milieu hospitalier est trop dur à affronter, ne te fais pas violence (en revanche, si cela ne t’effraie pas, tu peux consulter une psy ou une hypnothérapeute pour tester la méthode EMDR, je te la conseille).

  15. 15
    Elsa says:

    J’ai pendant longtemps été donneuse de sang mais après avoir bénéficié de transfusions sanguines pendant mon accouchement, j’ai cessé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *