Infos en vrac

Infos en vrac du 21 novembre

– ça y est ! On arrive dans cette période de l’année où le ciel nous offre des spectacle grandiose le matin… Cette lumière m’émerveille depuis 2011 et je crois que ça durera tant que je serai là.

– Demain, je passe une journée loin de l’ordi, youhou ! Je retrouve quelques tricoteuses pour un petit déj tricot aevc vue mer (Villa Margaret à 10h si vous êtes dans le coin) et ensuite, j’interviens au collège pour présenter mon métier. Je sens que ça va être conceptuel de résumer mon métier d’auteur/blogueuse/rédactrice web/animatrice ! Ces journées où je ne suis pas derrière mon écran sont de plus en plus nécessaires, comme des grandes bouffées d’oxygène qui me regonflent !

– Nous avons troqué notre vaillant Kangoo contre un Captur. Il va falloir que je m’habitue au coffre plus petit et les portes coulissantes à l’arrière vont me manquer mais nous n’avions  plus besoin d’un véhicule si grand. Il me paraît loin le temps où on avait trois Pin’s à accrocher à l’arrière de la voiture. Maintenant les enfants s’attachent seuls et j’en ai même un qui a l’âge d’aller à l’avant, c’est un peu dingo quand même. Remarquez, c’est quand même un des trucs que je trouvais le plus lourd au quotidien ces trois gigots à saucissonner plusieurs fois par jour !

– L’article sur l’adoption d’un chat arrive, j’ai juste eu une énorme flemme de faire les photos  (enfin, surtout de ranger la maison qui est dans un état proche de l’Ohio pour faire les photos) mais je me rattrape ce week-end.

– Il y a la Fête de la Soupe à la Gacilly ce dimanche ! Si les troupes ne sont pas trop fatiguées (et je m’inclus dedans !), j’aimerais vraiment y aller… J’ai une passion pour la soupe (égale à celle pour les Pim’s à l’orange) et on m’a vanté l’ambiance de cette manifestation. Si j’y vais, je vous en parle évidemment !

– Etant donné qu’Hellocoton, l’annuaire des blogs, n’existe plus, j’avais envie de vous partager encore plus les billets que j’ai aimés ces derniers temps. Parce que si vous me lisez, j’imagine que vous aimez lire et que ce que les réseaux sociaux vous proposent vous laissent peut-être comme moi sur votre faim. Et je n’ai pas envie que les blogs disparaissent parce que les lecteurs ne savent plus quoi lire (et vive les blogrolls !). Alors cette semaine, je vous propose d’aller découvrir ou redécouvrir : le billet de Lili Barbery qui nous invite à ne plus trahir notre conscience supérieure (ce vers quoi je tends, y’a du boulot) ; les questions que posent le billet de Zaza sur le fait d' »imposer » le zéro déchet à son entourage et le billet déco de salle de bains chez Camille (je n’ai jamais autant kiffé regarder des photos de salle de bains, c’est juste sublime). Et si vous avez encore envie de lire, je vous propose mon vieux  billet, qui date de la même époque de l’année en 2015, juste après les attentats parce que je veux encore et toujours « continuer« .

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

11 commentaires

  1. Répondre Jelledanse 21 novembre 2019 à 20 h 39 min

    Hello
    Imagine pour moi… Ma grande est en conduite accompagnée et le dernier met son rehausseur à la poubelle dans 1 mois

    • Répondre Marjoliemaman 22 novembre 2019 à 13 h 32 min

      Quand mes bébés vont conduire, ça va vraiment me faire un choc !

  2. Répondre Amauve 21 novembre 2019 à 21 h 01 min

    La fête de la soupe c’est vraiment une ambiance sympa. De loin du métro sur seine j’aurai une pensée pour les soupes et les ruelles en pierre de La Gacilly et ma Bretagne natale.

    • Répondre Marjoliemaman 22 novembre 2019 à 13 h 33 min

      Si je n’y vais pas cette année, j’irai un jour, j’ai trop envie de voir ça !

  3. Répondre Marie Bambelle 21 novembre 2019 à 21 h 42 min

    Moi je vais marcher contre les violences sexistes et sexuelles à Rennes ce week-end (#noustoutes), mais au retour vers Vannes on s’arrêtera sans doute à la fête de la soupe ! Nous nous y croiserons peut-être !

  4. Répondre Bénédicte 22 novembre 2019 à 13 h 41 min

    Ces couleurs du ciel sont juste magnifiques, on dirait une peinture

  5. Répondre Lisbei 23 novembre 2019 à 6 h 53 min

    Bonjour Marjolaine !
    Quelle photo magnifique !
    Merci pour les liens dans ton article, je suis allée lire et cela m’a beaucoup plu … je lisais justement un article hier sur le renouveau des clubs de lecture, et je pense que c’est le même mécanisme … j’aime avoir des conseils de lecture de la part de gens que je « connais » que ce soit pour des livres ou pour des articles, cela ouvre de nouvelles perspectives …
    Je te souhaite une belle fin de semaine, avec du repos et ensuite de l’énergie pour faire en famille ces sorties alléchantes !

  6. Répondre Ju 25 novembre 2019 à 12 h 53 min

    « Exemple : une personne que vous aimez beaucoup vous propose une mission professionnelle qui ne vous intéresse pas. La réponse corporelle est claire : la proposition vous donne aussitôt mal au ventre. Inutile de méditer ou de tergiverser, vous savez que ce n’est pas pour vous. Sauf que le mental prend le relais et commence à vous murmurer « Oui mais j’ai besoin d’argent en ce moment ? Et puis je vais être dégoûtée si mon concurrent accepte ce travail à ma place et s’en vante ? Et si on ne me proposait plus jamais rien après ce refus ? Au fond, elle est sympa cette personne, je l’aime bien. Elle n’a pas arrêté de répéter que j’étais indispensable à ce projet. Même si sa proposition n’est pas alignée avec mes valeurs, je suis sûre qu’on va bien se marrer à bosser ensemble. Et puis, bon, c’est pas ma conscience qui paie les factures, allez je vais dire oui, ça me donnera de la latitude pour bosser la prochaine fois sur un truc qui m’intéresse vraiment ». BING ! On décide donc de ne pas écouter la guidance qu’on a reçue, on se donne du temps pour réfléchir et finit par accepter la mission qui est pénible du début à la fin et sur laquelle on passe beaucoup plus de temps que prévu. On s’en veut de ne pas s’être écouté ; d’avoir perdu du temps et de l’énergie et d’avoir finalement gagné peu compte tenu de l’investissement fourni. Pire : on se refait le film de ce qu’on aurait pu dire ou faire si seulement on s’était écouté dès le début. Est-ce que vous vous reconnaissez dans ces mécanismes autodestructeurs ? »
    >>> euh, oui, c’est tout à fait moi. Au bord du burn-out à présent. Le côté pas du tout paillettes de la maman free lance qui récupère ses enfants à 16h tous les jours et fait tellement envie à beaucoup…….
    Merci du partage, c’est un bon début de mettre des mots sur tout ça… y a du boulot chez moi aussi (beaucoup, tellement……….).
    Bonne journée et bon courage, j’espère que tu parviens à lever le pied comme prévu 🙂

  7. Répondre Sophie 26 novembre 2019 à 11 h 13 min

    Adoption d’un chat: je suis impatiente de te lire! Nous avons depuis deux mois deux fauves de 5 mois qui font notre bonheur, une boule de câlins doublée d’un moteur et une rebelle câline quand même… je crois qu’on s’est bien trouvés, tous les 6!
    Et ce qui me fait le plus plaisir, c’est ChériChéri, pas du tout chat, qui me dit qu’on a bien fait d’en prendre deux et ne se lasse pas de les avoir sur les genoux… <3

  8. Répondre Solenne 26 novembre 2019 à 12 h 21 min

    Je profite à nouveau de tes photos de ciel rose… ici il a fait jour à 8h30 passé et c’est gris-gris.
    On a peu profité du soleil d’automne en centre Bretagne, et cette lumière là me manque.
    Et je viens de lire l’article de Lili Barbery, qui résonne très fort en moi. Je crois que je vais me faire offrir son livre à Noël. Merci de m’avoir guidée jusqu’à elle.

Laisser un commentaire