Jardin

FUJI, son histoire #2

Pour une fois, je ne vous fais pas patienter des mois avec mes suites (ceux qui ont lu « l’appendicite » en temps réel peuvent me jeter la première pierre).

Nous avons donc adopté Fuji d’abord virtuellement puisqu’Aurélie souhaite garder les chatons jusqu’à leurs deux mois pour les sociabiliser au maximum. Parce que oui, il faut que je vous explique l’origine de Fuji…

Aurélie vit en Vendée, pas très loin de chez sa maman. Il y a près de chez sa maman un grange où vivent trois chattes sauvages, c’est à dire qui n’appartiennent à personne, qui ne sont pas stérilisées et qui ne se laissent pas approcher. L’an passé, Aurélie a décidé de récupérer les chatons des portées de ces chattes pour éviter la prolifération des chats sauvages (qui peuvent être malnutris, attraper des puces, des parasites, la gale, etc). Elle recueille les bébés dans leurs premières semaines car ils deviennent rapidement impossible à attraper (un chaton mâle de l’an passé n’a pu être attrapé assez tôt et il a rejoint le clan des chats sauvages). Fuji avait donc 15 jours quand il est arrivé chez Aurélie avec son frère et sa soeur. Ils ont été nourris au biberon jusqu’à ce qu’ils soient aptes à manger des croquettes pour chatons. Ce qui est super dans la démarche d’Aurélie, c’est qu’elle garde les chatons en fratrie pour qu’ils soient éduqués et qu’ils connaissent les règles entre chats (par exemple : jouer sans les griffes et modérer sa force quand ils mordillent). Deuxième atout pour leur socialisation : la présence à la maison de Cookie, un chaton de l’an passé devenu un beau grand chat, qui s’occupe des bébés de manière hallucinante. Il leur fait la toilette après le biberon, joue avec eux, les corrige… Incroyable ! Troisième atout et pas des moindres, les bébés qui grandissent chez Aurélie sont câlinés, embrassés et aimés très fort par tout la famille (Aurélie, son mari et ses deux filles). Et ça, ça donne des chatons câlins, joueurs et vraiment cool. Le deal cette année était de donner 40 € pour chaque chaton adopté afin de permettre la stérilisation des chattes ce qui me paraît plein de bons sens (prochaine étape, réussir à les attraper !).

Pendant plusieurs semaines, nous avons donc regardé les vidéos d’Aurélie et vu notre Fuji grandir sur Instagram. C’est assez magique de voir que grâce aux réseaux sociaux, on peut créer du lien (on aurait pu l’appeler La Roche-Posay ce chat d’ailleurs vu que c’est grâce à la marque que j’ai rencontré Aurélie!). On a pu découvrir notre chaton qui grandissait, mangeait comme quatre et qui faisait la sieste sur les genoux. Dès l’annonce de son adoption, Camille (qui connaît aussi Aurélie via les masterclass) à qui se réjouissait d’avance de l’arrivée d’un chat chez moi (elle m’avait d’ailleurs envoyé une carte avec un chat tigré et blanc dessiné dessus avant même la naissance de Fuji, quelle intuition !) s’est mise toute de suite à tricoter un cocon en laine pour chaton pour notre bébé, ce qui lui a valu immédiatement le titre de marraine. Quelques jours plus tard, Aurélie recevait le cocon pour Fuji afin qu’il reparte de chez elle avec un souvenir plein de l’odeur de sa fratrie. On meurt de choupitude, non ?

Le 2 juin, la famille d’Aurélie est arrivée à l’heure de l’apéro que nous prenions avec Céline et les siens, un petit Fuji dans les bras de ses filles. Il était tout petit et les enfants l’ont tout de suite pris en charge. Il s’est immédiatement senti chez lui à la Nourserie… Il a joué, s’est promené et a trouvé sa gamelle et sa litière du premier coup… Il s’est endormi comme un gros bébé sur le canapé de la véranda, fatigué mais complètement à l’aise. Avoir les Vendéens tout le week-end à la maison a aussi dû le rassurer (et puis nous, on était contents de passer du temps avec eux !).

Depuis, Fuji est un chaton parfait. Il est propre, il joue, il mange comme quatre, il se fait câliner avec un plaisir non dissimulé, il s’installe près de moi quand je travaille, parfois il vient même sur moi, il découvre doucement le jardin sous surveillance (il adore). Nous avions vu le vétérinaire hier pour ses premiers vaccins et il est en pleine forme. Pas de sida des chats ou de leucotrucmachin. J’ai demandé à ce qu’il soit pucé tout de suite. Je sais que pour la douleur, c’est mieux que cela soit fait durant l’anesthésie de la castration (car il sera castré, je gère ma contraception depuis 26 ans, hors de question que je ne m’occupe pas de celle de mon chat) mais comme nous passons l’été à la maison, cela va être compliqué de le garder enfermé jusqu’à ses six mois. Et vu comme il est petit et mignon, j’ai peur qu’il soit adopté trop facilement s’il se balade. Maintenant, il est pucé, on sait que l’on a cette carte à jouer pour le retrouver en cas de perte.

Fuji est parmi nous et je découvre le plaisir d’avoir un chat. C’est une présence bienveillante d’une force extraordinaire. Il nous fait rire avec ses attitudes de bébés, il nous accueille en sautillant quand on rentre, il remplit le salon se son ronron, il a ses coups de speed le soir quand il se réveille et vient enquiquiner Chopper le lapin (qui a l’air de le prendre pour une lapine ^__^) le matin quand je remplis leurs gamelles.

Je profite de ce billet pour remercier Aurélie, Morgan, Laura et Maëlle pour tout ce qu’ils font pour ces chatons (vous pouvez regarder la vidéo ici), pour les bons soins donnés à notre Fuji et pour la confiance qu’ils nous ont accordée en nous donnant ce petit coeur de beurre. Merci à Camille, la marraine qui s’est réjouie autant que nous de l’arrivée de ce bébé et qui a tricoté plus vite que son ombre pour lui offrir ce cocon douillet.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

20 commentaires

  1. Répondre Marie Meyer 21 juin 2019 à 14 h 28 min

    Bienvenue Fuji!

  2. Répondre Sophie Deviese 21 juin 2019 à 14 h 39 min

    Ah, il me fait trop craquer, ce petit Fuji! Son attente puis arrivee chez vous a declenche le projet d’adoption chez nous alors je commence a faire savoir autour de moi que nous avons ce projet pour avoir un chaton sevre et sociabilise a la rentree, peu ou prou. J’ai hate!!

  3. Répondre Banane 21 juin 2019 à 14 h 48 min

    A chaque fois que je vois un chat dans cette position, j’ai une de ses envies de passer les doigts dans les poils tout doux de son ventre!!! J’ai vu qu’Aurélie le fait avec ses petits (oui, c’est presque leur maman), chez nous ce n’est pas possible : notre Murphy a beau avoir été élevé par une famille aimante, avec sa soeur et sa mère, jusqu’à ses 2 mois et demi, il est d’un caractère assez craintif et aime trop son indépendance. Je crois qu’il a manqué de jeunes enfants autour de lui dans ses premières semaines….
    En tout cas c’est vraiment super ce que fais Aurélie, ses vidéos ont failli me convaincre de reprendre un chaton (mais le nôtre aurait bcp bcp plus de mal à s’y faire que Cookie) 😉

    • Répondre Marjoliemaman 24 juin 2019 à 10 h 11 min

      Cette famille est épatante et les chats sont surprenants. Si ça se trouve ton Murphy se révèlerait un bon « papa » ?

  4. Répondre MissBrownie 21 juin 2019 à 16 h 27 min

    Il est adorable ce chaton !
    Je ne peux pas résister à un chat.

  5. Répondre Aurélie 21 juin 2019 à 16 h 37 min

    Oui et bien moi j’étais à deux doigts de pleurer en lisant ton article <3
    Je te l'ai déjà dit Marjo, mais notre plus grand plaisir et notre plus grande satisfaction après les avoir sevrer, chouchouter et éduquer (car oui j'avoue on adore ça ici) c'est de les voir grandir dans vos familles. C'est vraiment un gros GROS KIFFE pour nous de voir ces petits chats de grange, destinés à une vie de chat sauvage dans des maisons remplies d'amour avec des papouilles quotidienne (et je ne parle pas des soins et du fait qu'ils mangent à leur faim à chaque jour). Donc merci à vous de nous avoir fait confiance et de l'avoir si bien accueilli, à aucun moment nous avons douté de l'amour qu'il recevrait ! Tu es bien tombé toi aussi petit Fuji 😉

    • Répondre Marjoliemaman 24 juin 2019 à 10 h 06 min

      Oh oui je suis bien tombée mais je te le redis, ce que vous faites est incroyable et d’une grande générosité. Bisous à vous 4 !

  6. Répondre Odile 22 juin 2019 à 7 h 36 min

    Il est vraiment mignon ce petit chat, ce que fait votre amie est super, ma fille est famille d’accueil pour chats abandonnés elle les garde le temps de trouver une adoption.Il est bien dommage que les personnes ayant des chats ne les font pas stériliser et après abandonne les chatons.

    • Répondre Marjoliemaman 24 juin 2019 à 8 h 48 min

      certains ne se rendent pas compte des frais engendrés par un animal : la stérilisation a un coût et cela freine, surtout les propriétaires de mâles qui n’ont pas à gérer les petits…

  7. Répondre DelphineB 22 juin 2019 à 12 h 35 min

    Choupitude absolue mais ça fait du bien 😉

  8. Répondre charlotte 24 juin 2019 à 7 h 57 min

    quelle jolie histoire

  9. Répondre Lariska 24 juin 2019 à 9 h 54 min

    Bienvenue à ce tout petit Fuji, qu’il est mignon (ça se voit que j’adore les chats)?
    Merci aussi à Aurélie pour ce fantastique travail de sauvetage et la stérilisation des mères! C’est primordial et tant de gens ne le font pas hélas. Les stériliser c’est les aider à mieux vivre. Mes parents ont adopté plusieurs générations de chats des rues, avec des histoires parfois rocambolesques pour parvenir à les attraper.

  10. Répondre Céline / Shalima 24 juin 2019 à 17 h 02 min

    Je ne vous remercie pas, Aurélie et toi, maintenant Mamzelle et moi on a TRÈS envie d’un chat… le plus dur va être de finir de convaincre MrChéri !

    • Répondre Marjoliemaman 25 juin 2019 à 7 h 57 min

      Tu parles, il va être encore plus gaga de son chat que de ses chonchons ^__^

  11. Répondre Bénédicte 27 juin 2019 à 13 h 28 min

    Cette petite boule de poils est vraiment trop trop mimi

Laisser un commentaire