Lis ma vie

Encore une petite fille

Vous avez remarqué comment nos enfants peuvent paraître grands ou petits selon les moments et les contextes dans lesquels on les observe ?

KA avait l’air minuscule le matin quand je le déposais devant son ancien collège et je le trouve immense il fait du trampo dans le jardin.

Petite Gavotte a l’air d’une grande quand je la vois en justo s’entraîner au gymnase avec ses copines mais elle avait l’air d’un mini-pouce le jour de sa compétition au milieu des gymnastes plus grandes.

Fleur de Sel me semble souvent plus grande qu’elle n’est. Son visage sans rondeurs, son air frondeur, sa finesse extrême qui l’allonge… Tout cela lui donne parfois un air d’ado (même si on est bien loin de l’adolescence dans sa tête, enfin, j’espère !) et on voit facilement la jeune fille qu’elle sera physiquement.

L’autre jour, je la déposais comme d’habitude au poney club et je l’ai regardée s’éloigner à petits pas et je l’ai trouvé grande dans sa tenue de cavalière, avec toutes ses affaires sous la bras. Ça m’a fait un petit truc au coeur, très furtivement. Mais en une fraction de seconde, j’ai vu tout son corps s’égayer. Et avec un geste très enfantin, elle a sauté à pieds joints au-dessus d’une flaque pour l’éviter. Il y avait toute l’enfance résumée dans ce geste. Et j’ai su que ma grande Fleur de Sel n’était encore qu’une toute petite fille.

Pour continuer votre lecture, je vous propose le vieux billet, la rénovation du couloir en bibliothèque.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

9 commentaires

  1. Répondre Bene 30 avril 2019 à 10 h 30 min

    Très joli texte…
    Je commence à avoir du mal à voir le petit garçon dans mon ainé, qui a presque 9 ans….. et je me surprends souvent à penser « mais comme il grandit! comme il est grand! », même si c’est vrai qu’il est encore très enfantin dans beaucoup de choses et je ne suis pas particulièrement pressée qu’il grandisse.
    Le deuxième, veut être grand! Il a décidé même de manger comme 4 pour grandir et grossir… et il y arrive. Mais il reste un petit garçon.
    Le troisième ce complait dans son rôle de petit dernier dictatorial 😉

    • Répondre Marjoliemaman 2 mai 2019 à 10 h 10 min

      Ah, le rôle du petit troisième, tout un poème, pas vrai ?

  2. Répondre milistoukette 30 avril 2019 à 11 h 06 min

    Je les vois encore si petits quand ils mettent leurs mains dans la mienne. Et du bout de nos doigts enlacés, je les sens grandir en même temps…
    Merci pour tous ces mots Marjoliemaman !

  3. Répondre Cyann 30 avril 2019 à 20 h 31 min

    Ma fille a 5 ans.
    Quelques fois, lorsque je le vois se précipiter dans sa classe, sans prendre le temps de me faire un bisous, je suis à la fois la plus heureuse des mamans de la voir si heureuse d’aller à l’école, et déchirée de la voir grandir si vite !
    Et puis quelques fois, au détour d’une crise de larme de fatigue, je retrouve ma petite poussette qui a encore besoin d’être rassurée et calinée. C’est une période magique d’être le témoin privilégié de leur passage, lent et si rapide, d’enfants à jeunes gens.

  4. Répondre Bénédicte 2 mai 2019 à 9 h 41 min

    Pareil, j’ai parfois cette impression, surtout avec ma grande et son entrée au collège. Quand je la récupère elle a l’air a la fois grande avec son sac sur le dos et son cahier de correspondance à la main, et en même temps par rapport aux 3èmes elle est minuscule.

    Et quand elles inventent avec sa soeur des histoires à dormir debout en mélangeant kapla, playmobils et légo friends, je sais qu’elles sont encore bien dans l’enfance

  5. Répondre Anyo 2 mai 2019 à 10 h 35 min

    Je crois que c’est ce que je préfère dans mon rôle de maman. Les voir si fragiles et si forts, si petits et si grand !
    Le SiMignon a eu 4 ans et nous a annoncé fièrement qu’il était un adulte et que bientôt il regarderait Star Wars et Harry Potter, il serrait fort son doudou dans ses bras en nous parlant.
    Pour LaCrapule de bientôt 13 ans les morceaux de petite enfance sont plus fugaces mais un câlin, une main serrée, une bouderie, un jeu et la revoilà si petite !!
    Je trouve que de les regarder grandir est la plus belle chose du monde !! J’ose imaginer qu’ils seront de bons adultes.
    Merci pour ce billet touchant !

Laisser un commentaire