Fashion Mum

Comment j’ai vaincu la rosacée

Je sais que vous attendiez ce billet avec impatience et je suis désolée de vous avoir fait patienter autant. J’avais besoin de voir avec du recul comment ma peau évoluait pour pouvoir parler de la rosacée ici.

Il y a environ 4 ans, j’ai découvert que je rougissais facilement au niveau des joues et des pommettes. Une nouveauté. Oh, c’était plutôt mignon en fait. Et puis ça a commencé à ne plus devenir du tout mignon. Au moindre coup de chaud, au moindre effort physique (je me remettais tout juste à courir en plus), je sentais que ça chauffait et que ça rougissait franchement. Et puis j’ai commencé à avoir des petits boutons en relief et enfin, j’ai remarqué un vaisseau sanguin complètement dilaté. Bon, je vivais avec. De toute façon avec ma peau hyper-réactive, ça n’était qu’un truc de plus.

Lors d’une Skin Masterclass avec La Roche-Posay, on m’a dit que ce que j’avais était de la rosacée, une maladie bien différente de l’acné et que ça se traitait.

La rosacée, c’est quoi exactement ?

C’est une maladie de peau chronique qui se caractérise par une atteinte des petits vaisseaux sanguins du visage, surtout au niveau des joues, du nez, du front et du menton.

Elle provoque des rougeurs (éphémères ou persistantes), de la couperose (des vaisseaux sanguins dilatés et visibles) et parfois des petits boutons.

On ne connait pas encore ses causes mais on constate qu’elle touche surtout les femmes après 30 ans (youpie), et plus particulièrement les peaux claires.

Elle est aggravée par : les chauds/froids, le vent, le soleil, l’exercice physique, les émotions (ciel, mon mari !), l’eau chaude (bain, douche, jacuzzi, sauna…), la nourriture épicée, l’alcool, le café, etc. Je peux aussi vous dire qu’elle est aggravée par les brosses nettoyantes de visage (après avoir trouvé que c’était génial, j’ai vite déchanté en voyant ma peau rester rouge constamment !)

Chez moi, ça se traduisait par ce que l’on appel des flushs, comme si je piquais un fard, dès que je faisais de l’exercice et dès qu’il y avait des changements de température.Et puis ce grain de peau pas joli et ce vaisseau dilaté.

Comment j’ai été prise en charge ?

En soit, ma rosacée ne m’empêchait pas de vivre mais je ne trouvais pas ça très joli et comme je me maquille peu, cela me donnait un teint très brouillé. J’ai donc pris rendez-vous chez la dermatologue qui a confirmé la rosacée et m’a prescrit un traitement :

– des antibiotiques par voie orale (Tolexine) tous les jours.

– deux crèmes en local : Soolantra et Rozex, l’une le matin, l’autre le soir.Attention, il s’agit de médicament sur prescription à ne prendre que sur ordre du médecin.

La dermato m’a avertie : « pour le vaisseau dilaté, il faudra du laser et pour le reste, ça reprendra dès que vous arrêterez le traitement ». En gros, le traitement ne pourrait être efficace que durant sa prise.

Conjointement au traitement médical, j’ai adopté une routine douce avec nettoyage du visage à l’eau micellaire La Roche- Posay et à  la bombe d’eau thermale, hydratation avec Redermic R (remplacée depuis par le sérum et le soin Hyalu B5 de La Roche-Posay) et le teint avec Effaclar Duo + lors des sorties. Pour la rosacée, on conseille plutôt la gamme Rosaliac qui diminue les rougeurs et l’irritation mais je préfère Effaclar que je trouve plus fluide. Au besoin, on peut ajouter un correcteur vert pour camoufler le rouge avant d’appliquer la crème teintée. je le fais des manière exceptionnelle mais ça dépanne. L’idée est en tout cas d’avoir le moins de gestes possibles sur le visage pour éviter d’irriter et de chauffer la peau.Et puis j’ai appliqué le conseil donné lors d’une SMC sur l’acné : appliquer les crèmes traitantes sur la zone à traiter mais également à côté.

J’ai donc pris le traitement durant 6 mois et très vite, j’ai vu une amélioration. Je l’ai même pris durant l’été alors que ces antibios sont photosensibilisants mais je me suis protégée encore plus que d’habitude.

J’ai ensuite demandé à ma généraliste de me prescrire le traitement comme me l’avait demandé la dermato et elle a juste baissé le dosage des antibios. J’ai continué le traitement 1 mois et puis je me suis dit que j’allais arrêter pour voir parce que même si les antibiotiques étaient légers et que je les supportais bien, je ne voulais pas en prendre sur la durée.

Depuis l’arrêt des antibiotiques par voie orale et des crèmes au quotidien il y a un an, je n’ai pas replongée dans le dur de la rosacée. J’ai parfois des petites poussées que je calme avec un peu de Soolantra et ça revient vite dans l’ordre. Pour bien faire, il faudrait que je fasse du laser pour le vaisseau sanguin dilaté mais ce n’est pas le chantier le plus urgent pour ma santé donc on verra plus tard.

Mon titre est sûrement un peu vantard car on ne vainc jamais vraiment la rosacée mais on réussi à la mettre ne sourdine et à la maîtriser. Je pense aussi que le fait d’avoir la crème Soolantra dans mon placard qui est extrêmement efficace sur moi me permet d’être détendue à ce niveau-là et de ne pas focaliser sur ma peau quand elle est moins nette.

Mes conseils sont assez simples : prendre rendez-vous avec un dermato (même si vous allez attendre 6 mois, prenez-le dès maintenant), ne pas focaliser dessus (facile à dire, je sais bien), solliciter le moins possible là où la peau est touchée.

Pour compléter votre lecture, au lieu de vous mettre un vieux billet, je vous propose d’aller lire Mathilde et Lucie qui ont eu des soucis de rosacée bien plus importants que les miens.

On continue avec les problèmes de peau mais on parle eczéma et de sommeil avec La Roche-Posay ! J’assiste avec ma famille au #sleepikar Day, le 1er décembre de 9h45 à 17h à Paris. C’est l’occasion de vivre une expérience unique en famille en présence d’experts de la marque afin de pouvoir poser toutes ces questions sur l’eczéma et de participer à des ateliers détente. Si votre famille est touchée par l’eczéma avec des enfants aux peaux atopiques (sujets à des nuits difficiles à cause de crises ?), venez postuler sur mon compte Instagram pour participer avec nous (votre transport sera pris en charge).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

14 commentaires

  1. Répondre N.at.h 21 novembre 2018 à 9 h 02 min

    J’ai fait la séance de laser, il fair savoir que ce n’est pas remboursé par la sécu car considéré comme de la chirurgie esthétique et que ça fait très mal : on brûle la peau en y enfonçant des micro aiguilles. Mon visage a été gonflé (vraiment déformé) pendant 15 jours impossible de sortir les 5 premiers jours. Bons résultats les premières années puis c’est revenu. Ma solution alternative : base verte et fond de teint!

    • Répondre Marjoliemaman 21 novembre 2018 à 9 h 27 min

      Ah oui c’est lourd effectivement. De mon côté, ça ne me prend pas la tête car c’est discret et effectivement, les camouflages fonctionnent pas mal, tu as raison, je rajoute dans le billet.

  2. Répondre audrey 21 novembre 2018 à 12 h 29 min

    Merci pour cet article !
    Je voulais juste témoigner ici de l’eczema sévère de ma fille entre ses 6 mois et ses 18 mois sur le visage. Seule la cortizone la soulageait (on a essaye les méthodes « coupeur de feu…l’homéopathie…, fait des test sur produits laitiers… rien), mais je ne voulais pas trop tomber dans le piège de la cortisone qui fait que ca repart de plus belle quand on arrête.
    La pauvre en a bavé, nous on a souffert de la voir comme ca…. Il y a eu 6 mois vraiment difficile, puis ca s’est estompé petit à petit.
    Aujourd’hui à 7 ans elle a une tres jolie peu, juste un peu séchè l’hiver. l’eczema est un mauvais souvenir
    Donc pour dire aux parents qui galèrent et qui voit souffrir leur loulous que oui ca peut passer tout seul, qu’il n’y a pas forcement d’autres raisons que l’hypersensibilité de la peau… mais bon courage avec vos loulous, pour gérer au mieux l’équilibre, traitement /soulagement dela douleur

  3. Répondre Soa 21 novembre 2018 à 13 h 18 min

    Eh ben, je ne connaissais pas du tout cette maladie …

  4. Répondre Pat 21 novembre 2018 à 16 h 08 min

    J’attends avec impatience ce billet ayant moi même une forme de rosacée a priori. Je suis juste un peu frustrée car je ne pensais pas que tu avais du suivre un traitement médicamenteux. J’aimerai trouver des solutions plus naturelles donc je poursuis mes recherches 😉

  5. Répondre doucitron 21 novembre 2018 à 19 h 25 min

    bonjour,
    Est ce que l’on appel aussi la « couperose », dont je souffre depuis toujours ? (peau hyper réactive au froid, chaud, émotion etc..)

    • Répondre Marjoliemaman 22 novembre 2018 à 12 h 36 min

      La couperose, c’est, me semble-t-il, seulement les vaisseaux dilatés.

  6. Répondre Thierry 21 novembre 2018 à 23 h 47 min

    Bonjour,
    Ma rosacée a ete traitée par des seances de laser.(6) Et j ai la creme soolantra. J ai dit adieu à la tolexine . Je la prenais toute l année sans interruption .
    Je revis

    • Répondre Marjoliemaman 22 novembre 2018 à 12 h 33 min

      Le laser ne va pas traiter la rosacée mais va effacer les traces rouges des vaisseaux sanguins dilatés.

  7. Répondre charlotte 22 novembre 2018 à 12 h 07 min

    quelle plaie les problèmes de peaux et ce n’est pas réservé aux ados

    • Répondre Marjoliemaman 22 novembre 2018 à 12 h 37 min

      Les hormones et changements hormonaux sont souvent responsables des problèmes de peau donc oui, c’est parfois tout au long de la vie…

  8. Répondre Decibelany 22 novembre 2018 à 15 h 18 min

    J’ai eu le diagnostic de la rosacée cet été aussi, je pensais avoir juste la peau très sèche, je mettais des crèmes plus riches et c’etait pire!
    Le dermatologue m’a prescrit Rosex, une crème antibiotique et la crème Eucerin Ultra sensible pour les soins quotidiens. Je n’en ai pas eu de nouveau! Je garde la crème Eucerin. J’avais mis Effaclar mais le dermatologue me l’a déconseillé… comme quoi!

    • Répondre Marjoliemaman 22 novembre 2018 à 15 h 38 min

      effectivement, Effaclar est conseillée pour l’acné donc pas adaptée à la rosacée mais moi, elle me convient mieux 😉

  9. Répondre geraldine 13 février 2019 à 10 h 32 min

    Bonjour
    Tout d’abord, un bon conseil surtout quand on a une maladie de peau comme la couperose qu’il est inutile d’aller voir un dermatologue qui ne donne absolument conseil !!!
    Je souhaite témoigner de l’amélioration de ma couperose. J’utilise depuis quelques mois un mélange d’huile de chanvre, tamanu et callophyle qui me fait une jolie peau bien hydratée et sans boutons mais qui n’a pas amélioré mes flushs.
    Depuis plusieurs semaines, ma couperose s’est aggravée et m’a fait vivre un enfer et était en train d’évoluer vers une rosacée occulaire avec les yeux très secs et qui me piquaient. J’ai seulement 35 ans et sachant que cette maladie est évolutive selon tous les dermatologues … Après chaque repas, mon visage devenait rouge presque violet et je sentais mon visage brûlant. Je brûlais littéralement. Énormes angoisses surtout que mes joues mettaient plusieurs heures à reprendre une couleur normale. N’ayant plus rien à perdre, j’ai arrêté le pain, le blé donc les pâtes, le sucre et les aliments industriels. Et j’ai tenté le jeûne intermittent et ça a donné un miracle car j’ai compris que la couperose est une maladie inflammatoire causée par une alimentation industrielle. Chaque jour, je mange des fruits bio au petit déjeuner et à midi des crudités avec œufs ou poisson. Et puis plus rien jusqu’au lendemain matin sauf de l’eau citronnée ou tisanes. Je revis !!! J’ai parfois quelques rougeurs mais plus des flushs intenses. J’avais des tâches solaires de mélasma qui se sont atténuées et j’ai perdu quelques kilos superflus. Ce régime alimentaire est un peu contraignant mais je revis enfin !!! Je regrette que vous ne parliez pas plus du jeûne thérapeutique…
    En tout cas, j’espère que mon témoignage aidera d’autres personnes qui souffrent de couperose et je suis la preuve que ce n’est pas une fatalité et qu’on peut largement améliorer l’état de sa peau par une bonne hygiène de vie !!! J’ai retrouvé la joie de vivre enfin !!!!

Laisser un commentaire