Les TIG ou comment mes enfants participent aux tâches ménagères

Il y a un peu plus de deux ans, j’ai constaté que mes enfants rechignaient à donner un coup de main à la maison. Quand je demandais à l’un de mettre la table il disait « pourquoi moi ? », quand j’en embauchais un autre pour trier les chaussettes, il commençait puis partait sans terminer… Vos imaginez bien à quel point ça pouvait m’énerver et me faire partir dans les tours en mode « JE NE SUIS PAS LA BONNE DANS CETTE BARAQUE ! » sachant que je suis la plupart du temps seule avec les trois enfants 5 jours par semaine car MMM travaille à Paris.

Alors un jour, j’ai déclaré arbitrairement : « vous me devez une heure par semaine » ou plutôt : « vous habitez dans cette maison, vous lui devez une heure de travaux d’intérêt général par semaine » d’où le nom de TIG qu’on a pris l’habitude d’utiliser. POINT FINAL.

La règle est simple : 1 heure par semaine et par enfant. En réalité, ils ne font jamais une heure complète mais l’essentiel n’est pas là. L’essentiel est qu’ils participent et qu’ils se sentent acteurs utiles dans le bon fonctionnement de la maison.

Comme ils n’avaient pas école le mercredi matin, nous avons pris l’habitude de faire les TIG à ce moment-là, une fois les devoirs faits. Le reste de la journée, c’est fait pour les activités et éventuellement pour un peu de temps d’écran mais tant que les TIG ne sont pas faits, ce n’est même pas la peine d’y penser.

Au début, il y a eu un peu de soupe à la grimace mais ça n’a pas duré et surtout, je n’ai rien lâché. On fait les TIG, un point c’est tout. Et c’est devenu un truc évident pour tout le monde. Et c’est bénéf pour tout le monde : j’ai moins de choses à faire, je suis donc plus cool, on se retrouve tous en mode « fourmi active » donc c’est motivant, ils sont contents de pouvoir être utiles et en plus, on passe en général un très bon moment ! Si, si, je vous jure ! Et puis, je suis archi-fière de voir que mes enfants participent efficacement à l’entretien de la maison.

Mais quelles sont les tâches que je leur confie ? Des tâches qu’ils peuvent réaliser au maximum en autonomie et avec un maximum de réussite. Pour rappel, mes enfants ont 10 ans 1/2, 8 ans 1/2  et 6 ans (et 2 ans de moins donc au début des TIG) :

passer l’aspirateur mais depuis que l’on a Valentin, ça n’est plus une priorité.

vider le filtre et nettoyer Valentin, notre robot aspirateur.

dépendre le linge du fil.

trier le linge : rassembler les chaussettes, mettre les dessous de côté…

plier le linge : avec KA, on devient les pros du pliage de nappe en duo !

ranger le linge dans les armoires.

préparer un gâteau en autonomie totale : pour cela, le gâteau au yaourt est parfait car il ne demande pas de pesée (vous voulez ma recette ?). Depuis toujours, je les laisse cuisiner avec moi et pendant longtemps, ça a été une grosse perte de temps (car ils en collaient partout, ils renversaient, ils ne suivaient pas mes indications…) mais maintenant qu’ils ont grandi, je suis ravie de les avoir laissés mettre la main à la pâte ! Et depuis que l’on a le KitchenAid, ils gèrent ça super bien !

cuisiner avec moi : ça me permet de préparer des choses en avance. Ça va de surveiller un truc qui cuit à la poêle, à faire une mayo (merci Alex pour la recette !) Le souci, c’est qu’ils aiment bien faire des découpes et que Petite Gavotte s’est coupée deux fois (elle tient de son père pour ceux qui connaissent l’affinité de MMM avec les couteaux, hum) en coupant des tomates en l’espace de quelques mois. Du coup, j’ai interdit les cette tâche jusqu’à ce que j’achète ce set de couteaux  pour des découpes en toute sécurité (vu chez Lalie). Testé et approuvé, c’est nickel.

vider le lave-vaisselle (parce que bon, quand ils le remplissent, on perd pas mal de place.

faire la vaisselle à la main qui attend dans l’évier : le bol du KitchenAid, les saladiers, les spatules…

nettoyer les escaliers avec un chiffon.

nettoyer les meubles bas de la cuisine.

cueillir les herbes aromatiques ou les pommes de jardin : ça c’est le job préféré de Fleur de Sel.

arroser les plantes vertes.

ranger leur salle de bain.

Et puis il y a une multitude de petites choses suivant les jours comme le tri des feutres ou les courses à la pharmacie…

Je mets de côté le rangement de leur chambre (sans attendre de miracle), la mise du couvert (ça tourne sans planning), le débarrassage de leur couvert (quand je pense que je ne leur demande que depuis cette année, j’aurais dû le faire bien avant !), le ramassage du courrier et les soins au lapin qui sont des gestes quotidiens.

Voilà quelques astuces qui ont bien fonctionné chez moi pour les impliquer dans les TIG :

– J’ai commencé par leur faire faire un peu de tout et puis j’ai affiné selon les envies de chacun. Si l’un n’a vraiment pas envie de s’occuper du linge, c’est pas grave, tant qu’il fait autre chose d’utile.

– Je n’attends pas que le boulot soit fait aussi bien que par un adulte.

– Je prends le temps de leur expliquer ce que j’attends d’eux pour avoir un résultat le plus proche possible de mes attentes. Si ça n’est pas super bien fait, c’est pas grave tant que ce n’est pas bâclé.

– Si on fait de la cuisine, je leur demande de nettoyer après mais je ne râle pas si le nettoyage est approximatif. Je leur explique et au fur et à mesure, ça s’améliore.

– On reprend souvent la phrase du tome 13 de Yotsuba (chacun ses philosophes !) quand sa mamie lui dit qu’elle s’amuse à faire le ménage car elle le fait sérieusement. C’est très japonais de faire une tâche en y mettant son énergie pour bien la réaliser. C’est ce que l’on appelle « gambarimatsu » mais je compte bien vous en parler dans un billet dédié.

– Je fixe un jour : pour les filles, c’est toujours le mercredi matin et pour KA, il va falloir que l’on trouve un créneau un peu plus fixe maintenant qu’il s’est habitué à son rythme de collégien (je ne l’ai pas enquiquiné avec ça depuis la rentrée, il avait d’autres choses à gérer, mais il participe à tout ce que je lui demande de bon coeur).

– Quand l’un ou l’autre a un planning chargé ou que je sens que tout le monde est fatigué, je laisse tomber les TIG parce que leur repos passe avant tout.

– Comme je le dis plus haut, le fait de faire des TIG n’empêche nullement de s’impliquer quotidiennement et de faire ce que je demande au coup par coup.

Voilà en gros comment j’ai réussir à impliquer mes enfants dans l’entretien global de la maison. Ça n’est pas une science exacte, ça n’est sûrement pas une recette universelle mais en tout cas, ça a vraiment été efficace à la maison. Comme pour les écrans (faudra aussi que je vous en parle), ma politique a été de ne pas lâcher au début et une fois que le pli est pris, j’adapte.

Évidemment, je pense que j’oublie mille choses en écrivant ce billet, n’hésitez donc pas à me poser vos questions en commentaires et à partager vos astuces pour impliquer vos enfants dans les tâches ménagères.

PS : les grands ont de l’argent de poche depuis leurs 8 ans mais ça ne dépend pas de leurs TIG, si ça vous dit, je vous ferais également un billet sur le sujet !

Rendez-vous sur Hellocoton !

76 réflexions au sujet de « Les TIG ou comment mes enfants participent aux tâches ménagères »

  1. 1
    anne says:

    bonsoir
    merci pour cet article. Ici, quand j’ose demander de l’aide à mon 6 ans, il me répond avec toute l’intensité dramatique dont il est capable « mais euheueh pourquoi c’est toujours moi qui dois le faire…..- genre mettre 3 assiettes sur a table pour le diner…). Po’ petit chéri trop cocooné par sa maman…mais ça va changer !!! et je suis intéressée par ton mode d’emploi des écrans…merci et bonne soirée.

  2. 2

    Coucou
    Clément met la table et débarrasse son assiette.
    Parfois il m’aide au ménage: aspireateur et poussière. Je devrais mettre en place cette participation un peu plus « systématique « …

    Sinon je suis curieuse du fonctionnement de l’argent de poche chez toi. Clément a 8 ans et j’aimerais qu’il apprenne à gérer ses sous.

    Merci de ce partage d’expérience !

    • Ton commentaire me permets d’ajouter cette nuance que je trouve importante : mes enfants ne m’aident pas, il participent à leur niveau à la vie de la maison et parfois, je leur demande de l’aide quand j’accomplis une tâche. j’y vois la une différence importante.
      Ok pour l’argent de poche, je prépare ça aussi !

  3. 3
    Zofia says:

    Je trouve cette idée de TIG super !!
    Bien avant que je sois maman je m’étais noté ça quelque part et dès que mon gremlins sera en age de comprendre, j’embraye !!

    Aujourd’hui, je lui demande déjà de nettoyer quand il fait des bêtises et il est ravi de prendre l’éponge ! J’adore cette phase de mimétisme (il a 17mois) 😀

  4. 4
    100drine says:

    Ah intéressant cet article !
    Ma fille n’a pas encore l’âge mais on discutait avec une copine de sa fille qui adore être servie et à du mal à accepter de participer aux tâches ménagères… Je vais lui envoyer ton article.
    De mon côté ça m’intéresse un article sur les écrans. On est intransigeant la dessus et on nous regarde un peu comme des extra terrestres… parfois on se demande si on est trop extrêmes et comment il faudra faire avec le temps…
    L’argent de poche aussi ça m’intéresse ! J’aime bien savoir comment ça se passe chez les autres car mes parents ont géré ça de manière…insolite ! 😀

  5. 5
    Mamandine says:

    Ah que cet article me parle…
    Je me réveille seulement sur cet aspect de la vie familiale et tes idées et conseils sont bienvenus!Merci!!!

  6. 6

    Ca me donne des idées et des envies, merci pour les conseils
    Marjo les bons tuyaux

  7. 7
    Pepita says:

    Effectivement le set Opinel est super, mon fils s’en sert depuis ses 3 ans 1/2 ! Avec l’arrivée d’un 2e enfant, je vois bien que la participation des petits sera cruciale, mais le papa étant lui même assez paresseux sur la question, il y a déjà pas mal à réformer à la maison… Dur dur !

  8. 8
    Anne says:

    Pour les ados ca passent nickel ( j ai un pro du rangement des courses et du lave vaisselle)
    Pour les filles ( meme age que les tiennes) ca commence doucement
    J ai un planning avec des taches sur un post it qui tourne entre les deux garcons et les deux filles…
    J ai rajoute des taches fixes ( comme passer l aspi et trier les chaussettes .
    Je cherche un systeme plus simple…pour l instant je n ai pas mieux…

    Et je veux bien ton article sur les temps d ecran car c est la galere ici. Quand je pense que quand ils etaient petit les garcons avaient droit a une demie heure de play le week end et que la les deux miss c’est l’anarchie totale!

  9. 9
    Pauline says:

    Maman solo avec un petit garçon de 3 ans en garde alterné, il participe bien, je profite qu’il veuille faire comme un grand !
    Aspirateur, mettre la table, couper les fruits et légumes, mettre le linge sale dans la machine, lancer la machine ou le lave vaisselle, étendre le linge (je repasse derrière lui car il étend en tas !), donner à manger au chat, nettoyer son pot, vider le sac des courses etc. J’ai essayé de ne jamais le freiner dans son élan et je suis plutôt contente du résultat ! Il participe tjs avec plaisir !

  10. 10
    Gaëlle says:

    Très sympa ce billet. Chez nous c’est progressif. Tous les ans à la fin de l’été on fait le point sur ce que chacun va pouvoir réaliser en autonomie. Je tente de valoriser ce qu’ils font : Mathilde joue le jeu mais Hugo… il râle encore beaucoup. Mais je tiens bon. Pour les écrans c’est pareil, on a fixé des règles et depuis chacun s’y retrouvent même s’ils tentent encore de temps en temps
    Pleins de bisous à toute la marjoliefamily

  11. 11
    Bobinette says:

    N’ayant pas d’enfant mais seulement un chat, je ne me sens pas trop concernée par ce sujet (quoique Mimi fasse bien les poussières dans les coins et sous les meubles ! ), mais c’est quand même bien intéressant : ça m’a fait penser à plusieurs articles de Laurence sur la participation des enfants, je mets le lien vers un de ceux-ci : https://sorganiser-facile.com/2014/06/30/besoin-daide-vous-avez-la-solution-sous-vos-yeux/
    Quand j’étais jeune je faisais les lits, j’accompagnais pour les courses, un peu de cuisine, mettre et débarrasser la table, plus tard tondre la pelouse… ça m’a toujours paru très naturel et normal de participer à la vie de famille. C’est chouette de se sentir solidaire de la famille et de savoir que nous parents nous font confiance !

  12. 12
    Charlotte says:

    Mon grand a 5 ans, il met son linge dans le bac de sale, aide à mettre la table et vide la lave vaisselle. On y va progressivement.

  13. 13
    Banane says:

    Je crois qu’on n’en fait pas assez dans ce sens ici.
    Ils mettent la table à tour de rôle et débarrassent leurs affaires (et ce qui reste sur la table) depuis longtemps pour les plus grands, mais c’est à peu près tout ce qu’ils font.
    Je devrais les faire participer au linge. Tout ce qu’ils font c’est remonter leur tas plié dans leur chambre (ils trouvent rarement l’armoire…)
    J’allais écrire que le problème est que leur papa ne leur montre pas le bon exemple, mais c’est un ressenti personnel que je devrais dépasser. 😉

  14. 14
    Carococo says:

    Merci pour tes messages toujours inspirants. Je ne suis pas ausdi bien rôdé que toi alors je n’ai pas vraiment de conseils à ajoiter. Juste merci !

  15. 15
    Odile says:

    Super cette organisation, je vais transmettre à ma petite belle fille qui a bien du mal à se faire aider par ses enfants.

  16. 16
    Aurélie OH says:

    Chez nous aussi les filles participent régulièrement depuis un an, avant c’était juste débarrasser son petit-déj ou des tâches ponctuelles.
    Le plus dur à gérer c’est que ce soit équitable pour elles deux… J’ai résisté assez longtemps au planning écrit mais je suis en train d’y arriver car trop difficile de gérer les plaintes ! « oui, ça fait deux fois que tu vides le lave-vaisselle mais L. a passé plus de temps sur ses devoirs et il y aura des moment où elle fera aussi deux tâches d’affilée » ! lol Le souci d’équité est parfois traitre et envahissant… Donc oui, je vais organiser les tâches en fonction des emplois du temps, mais j’aurais tellement aimé un peu de spontanéité…

    • Clairement, je me contrefous du souci d’équité.
      Ils ont des âges différents, ils ont des compétences différentes, ils SONT différents. Je ne leur demande pas la même chose et il est hors de question que je me justifie.

  17. 17
    Soa says:

    Pareil chez moi, au début ils rechignaient mais j’ai tenu bon, et surtout comme j’ai un garçon et une fille je tiens à leur apprendre que les tâches sont indifférentes à l’un comme à l’autre. Je veux casser très tôt le vieux cliché toujours repris à l’école à mon grand dam de la maman à la cuisine et du papa lisant son journal. Maintenant, ils font les tâches à tour de rôle, s’occupent de leur chambre respective, rangent leurs affaires et jouets etc.

  18. 18
    Marie says:

    Bonjour !
    C’est grâce à vous et à Cécile de 8 à la maison que j’ai installé un planning. Avec les bons conseils et les astuces, comme de s’inscrire aussi sur le planning, cela fait 2 ans que ça tourne ! Et qu’est-ce que ça fait du bien !!! Donc, un très grand merci de la part d’une maman qui ne se sent plus débordée !

  19. 19
    Lisbei says:

    Coucou !
    C’est marrant car avec la rentrée (et ma reprise du boulot après 9 ans d’arrêt, youpi !!) on a aussi décidé de procéder à quelques changements … jusqu’à présent, les deux grands (9 ans) mettaient la table une semaine sur deux (chacun leur tour), et ils avaient 1 € d’argent de poche cette semaine-là (sauf s’ils avaient mis vraiment de la mauvaise volonté à le faire) … et ils débarrassaient chacun leur assiette. Depuis la rentrée, on a décidé qu’en alternance, il y aurait un pour mettre la table et un pour finir de la débarrasser et l’essuyer, et du coup, ils ont 1€ d’argent de poche par semaine … ils sont aux anges. Et le weekend, ils passent volontiers un coup d’aspirateur quand le besoin s’en fait sentir … la petite de 4 ans, pour l’instant, ne participe pas trop à part commencer à débarrasser son assiette de la table, mais elle a hâte de la mettre elle aussi … moi un peu moins vu la difficulté de trouver des assiettes qui rentrent dans mon lave-vaisselle … hihihi.
    Et comme je finis tard 3 soirs par semaine et que je bosse le samedi matin, ma grande a décidé qu’elle allait aider le papa à préparer les repas … on va voir comment ça tourne …
    Merci pour ton article, c’est toujours super intéressant de savoir comment s’organisent les autres (et je suis moi aussi du genre à partir au quart de tour quand on me prend pour la bonne …) !
    Bisous et bon vendredi !

  20. 20
    Estelle says:

    Ici, notre fille de 5 ans est responsable de donner des croquettes au chat, de débarrasser son assiette et de ranger sa chambre avant d’aller se coucher. Elle aide volontiers au ménage. Son petit frère de 19 mois lui aide à ranger sa chambre et passe le plumeau (pas très efficace mais c’est l’intention qui compte…)

  21. 21
    Julycocoon says:

    OUI OUI OUI pour d’autres billets, et un clin d’œil pour toi dans mon article du jour, qui tombe à pic avec le tien !!

  22. 22

    Avant de faire l’article dessus, penser à corriger le « ganbarimatsu » en « ganbarimasu » 🙂
    Habitant au Japon j’ai hâte de le lire (et vive Yotsuba&! !)

  23. 23
    alise says:

    Tu es inspirante ! Merci !

  24. 24
    Sabrina - Et si le bleu says:

    Hyper intéressant. Et d’un point de vue très pratique, tu gères comment ?
    Il me semble avoir vu des photos d’un tableau avec les TIG de la semaine : l’enfant met son nom en face ?
    Ici, ça varie, mais notre 3 ans et 1/2 aime bien participer à la cuisine, mais quand elle « ménage » comme elle dit, c’est plutôt pour jouer à Kiki la petite sorcière sur son balai ou Cendrillon (la voir frotter le sol avec une éponge en chantant le rêve d’une vie c’est l’amour, j’ai quand même grave les boules).
    Ce qui m’amène au sujet suivant : un article sur la gestion des écrans, carrément !
    Ici, ça commence à être le moyen de sanction : pas de dessin animé. Mais on s’autorise aussi à se (la) lâcher devant les écrans quand on est trop fatigués.

    • je gère juste avec les besoins du moments. Il n’y a pas de planning écrit. je regarde autour de moi et leur trouve des tâches à faire. Comme je le dis plus haut, je ne me soucie pas de l’équité. parfois l’un va plus s’activer que les autres ou « travailler » plus longtemps. C’est pas grave, je ne justifie pas, ils sont juste différents.

  25. 25
    Sissi says:

    Merci pour le billet, plein de bonnes idées!! Nous on a qu’un seul Tazz à la maison mais en effet, bien que ce soit un Tazz et qu’il porte parfaitement ce surnom (hum), on l’a impliqué assez tot. Comme toi, je considère normal de participer à la vie du foyer et non de « m’aider ». Rien de systématique en revanche, mais en tout cas il a pour mission de participer à la mise du couvert, et de débarrasser son couvert, mettre à la poubelle, ranger le tout au lave-vaisselle et plier et ranger sa serviette. Il n’a pas d’argent de poche, mais lorsqu’il participe de manière conséquente au ménage (passer l’aspirateur, faire les poussières ou laver les miroirs, ce qu’il adore:!), on a a établit un barème : genre aspi c’est 2€ etc. En revanche, si des copains viennent à la maison et qu’on a besoin d’un coup de propre, tout le monde participe gratuitement! Mon dieu! Je viens VRAIMENT d’écrire un roman en commentaire sur ce sujet?? Oui. OK. #IAMOLD bises

  26. 26
    WorkingMutti says:

    J’aime beaucoup ce concept ! Ca leur permet en plus de comprendre qu’ils sont vraiment acteurs de la vie de la maison

  27. 27

    Super intéressant cet article !!! Merci de nous partager tes astuces !

  28. 28
    Poulette Dodue says:

    Haaaa les TIG !! Au poulailler on a pas tâtonner avant de trouver le système qui roule…pour mémoire je suis la SEULE femme du royaume et donc no way de laisser installer la maman unilatéralement multi taches !!
    Monsieur participe (depuis toujours), pour les gars 14 et 11,5 aujourd’hui… il y eu débat puis chamailleries DONC « planning ».
    Le truc qui a marcher c’est le mois : chacun son mois de TIG puis repos un mois (lave vaisselle/linge). Sinon ils ont aussi leur « préférences » l’ainé st plutôt corvée de bois et le kiki aspi.
    Après je te rejoint, sur « Je n’attends pas que le boulot soit fait aussi bien que par un adulte »
    Globalement ça ratatouille, mais il font 😉

  29. 29
    Amélie says:

    Merci pour le partage. Mes enfants sont un peu plus petits (5 ans 1/2 et 2 ans 1/2), mais j’ai déjà vachement de mal à faire faire certaines tâches au grand (mettre la table, aller chercher le dessert pendant le repas – à moins que ce soit son dessert) donc je me dis qu’il serait peut-être temps d’imposer quelques petites tâches qu’il peut faire à son âge. Pour la petite, je m’en tiendrai au tri des chaussettes 😉

  30. 30
    barbouille says:

    J’ai 2 garçons de 9 et 16 ans, et pour moi la participation de tous les habitants de la maison à son fonctionnement est non négociable (et je ne supporte pas non plus qu’on parle de « m’aider »)
    Ici il y a au quotidien des tâches qui leur incombent systématiquement : vider le lave vaisselle (un panier chacun, c’est à celui qui commencera le premier pour ne pas avoir l’étage des couverts ;-)), mettre et débarrasser la table (toute la table, pas juste son assiette).
    Chacun (adulte compris) est aussi supposé jeter régulièrement un œil sur l’étendoir à linge et y prendre ce qui lui appartient, le plier, le ranger. Pour le petit, je gère la phase pliage des hauts et pantalons, sinon c’est trop « tapon ».
    Je leur demande aussi une fois par semaine de ranger leur chambre (hum hum…) et de nettoyer (ça c’est surtout le boulot du grand) leur salle de bain. Pour la salle de bain, il a tendance à ne pas le faire comme prévu…j’essaie de ne pas intervenir pour leur faire prendre conscience que « pas lavé à temps » devient vite « crado-pas agréable »… jusqu’au moment où je ne tiens plus, et je crie qu’on se croirait dans les toilettes de la Gare Montparnasse et je menace de sanction si ce n’est pas fait !
    Voilà pour l’ordinaire. Et puis quand on se lance dans un grand ménage (genre avant l’arrivée de copains à la maison), chacun participe à hauteur de ses compétences : chiffons sur l’escalier, aspi, poussières…
    L’idée c’est que chaque minute de gagnée collectivement sur le ménage est une minute de plus pour des trucs sympa, et que plus vite on s’y met, plus vite on sera débarrassés !

  31. 31
    Bénédicte says:

    J’aime beaucoup le concept, je ne sais pas si j’y arriverais 🙂

    Et je suis moi aussi intéressée par l’article sur la gestion des écrans 🙂

  32. 32
    doublerose says:

    Merci de ce partage.
    j’ai tenté le tableau de partage des tâches familiales…mais personne ne l’a plus regardé passé la 1ère semaine donc je suis à nouveau « la bonne de la maison ».
    il va falloir revoir le système

  33. 33
    Florence says:

    Merci pour cet article qui me parle ! Je suis en arrêt depuis 1 semaine et demi pour anxiété (en vrai j’ai pété un plomb !) et une de choses qui m’est apparu bien trop clairement, c’est que je suis la bonne de la maison ! Avec 3 enfants et travaillant à temps plein, j’ai disjoncté(notamment ce soir où ma cadette a laissé traîné par terre sa peau de banane du goûter et le dernier qui a retapissé les murs avec son yaourt à boire)

    Le hic, c’est que ceux qui sont présents la semaine sont relativement petits : Mathilda a 5 ans et demi et Benjamin 2 ans et demi. Abigaël, 13 ans, est en internat la semaine donc il y a pas mal de chose qui lui reviennent le WE, je trouve cela moyen …

    Je suis partant pour l’article sur la télé (ici tablette verrouillée par code) et le téléphone de la grande n’a que le forfait à 2 € donc pas d’internet) et sur l’argent de poche (mon mari n’en a jamais eu et moi j’ai l’impression de louper le coche avec la grande)

    Merci de ton partage ! Ca aide ! 🙂

  34. 34
    Weena says:

    Vers quel âge tu as commencé à « ritualiser » les choses? Ici, ils ont 2 et 4 ans et m’aide ponctuellement (détendre le linge, trier les chaussettes, mettre le couvert, …) mais ce n’est pas encore systématique

  35. 35
    Vero says:

    Ici aussi les 5 enfants de 14 à 4 ans participent à la vie de la maison même si je ne travaille pas à l’exterieur del la maison : en revanche nous avons un tableau des tâches qui tourne tous les jours et les plus grands ont aussi des services (c le mot que nous utilisons volontairement !) comme ranger leur linge ou changer leur draps !
    Intéressée pour l’argent de poche ici la 10 ans a 10 euros par mois et la 14 ans 15 (et on lui paye son forfait de tel !)

  36. 36
    Cathie says:

    Dommage tu arrives trop tard: plus d’enfants à la maison depuis 3 ans! Jusqu’au bout ça a été compliqué et j’ai fini par trouver plus simple de faire! Ton idée de TIG est géniale d’autant que tu l’as mise en place chez des « petits » tu peux espérer que ça durera.
    Dis moi toujours heureuse de ton assistant Valentin? Bien envie de le faire entrer chez moi

    • On verra à l’adolescence poru les TIG.
      Pour Valentin, on a dit l’autre jour avec MMM que quoiqu’il arrive, s’il venait à tomber en panne, on achèterait un remplaçant tant il est un atout au quotidien !

  37. 37
    élise says:

    Bonjour, premier commentaire que je te fais depuis bien longtemps que je te lis mais cet article tombe à pic et me parle beaucoup!!
    Maman de trois enfants (des jumeaux garçon/fille 6 ans et une petite de 2 ans), j’ai repris mon boulot d’instit à plein temps cette année, mon conjoint pas aidant du tout de part son travail (et aussi de la mauvaise volonté), les deux grands faisant pas mal d’heures de patinage, la petite dernière ayant commencé la baby gym cette année, je « pète régulièrement un plomb » en disant à mes enfants que j’en ai marre de passer tout mon temps (enfin le peu de tps qu’il me reste) à ranger derrière eux (un des plus gros problèmes je pense) et aspirai à faire autre chose que toutes ces corvées ménagères !!!
    Mais pour l’instant pas vraiment de réaction de leur part à part qd je me mets vraiment à crier (chose que je déteste faire et que je ne voudrai plus faire). Il range difficilement leur chambre une fois par semaine, range leurs affaires une fois pliées et mettent très occasionnellement la table et c’est tout!! Mais je perds tellement d’énergie à les motiver pour participer aux taches (à part la plus petite, très volontaire mais pas vraiment efficace!!)que la plupart du tps je cède et fais à leur place.
    Tout ça pour dire merci pour ton article, je vais essayer d ‘instaurer les TIG une fois par semaine et surtout ne pas baisser les bras car là je suis vraiment crevée et plus très patiente…

  38. 38
    Anyo says:

    J’adore cette idée ! Chez nous le partage de s tâches est bien rentré dans les habitudes pour pas mal de gestes quotidien (les dames de la cantine ont halluciné quand le SiMignon a débarrassé son assiette le jour de la rentrée). Ils adorent aussi cuisiner avec nous. Par contre pour les tâches plus ponctuelles de ménage et linge ça coince un peu parfois… Les TIG me paraissent au top ! Je vais leur faire une petite affiche explicative un de ces 4 ! (Ils aiment bien qu’on affiche les décisions familiales dans l’entrée pendant qq temps!)

  39. 39
    sof says:

    Ici, il faut déjà que je me fâche pour que mes garçons de 4 et 6 ans rangent leur chambre… c’est le bazar tout le temps. Ils commencent à mettre leur vaisselle au lave-vaisselle et à m’aider un peu pour le vider. Quant à ranger leurs fringues, c’est pas encore ça non plus (ils ont compris où était le bac à linge mais c’est pas systématique !!). Le seul truc pour lequel vraiment ils s’impliqueraient de bon coeur, c’est l’aspirateur (mais j’ai un peu peur pour mes meubles) et les soins aux animaux (chien et chat). Pour la cuisine, je les fais participer quand on a le temps et je les encourage à s’y intéresser et ça a l’air de marcher. Je retiens l’idée du coffret Opinel car c’est souvent ce qui bloque : j’ai peur qu’ils se coupent en m’aidant !!

  40. 40
    Sophie says:

    Ah… la participation aux tâches ménagères . Pour moi, c’est hyper important que les enfants participent car je veux qu’ils comprennent que la tenue d’une maison est l’affaire de tous, pas uniquement celle de la maman/femme . Je galère assez avec leur père qui n’a pas été habitué enfant, et qui donc a tendance à se décharger sur moi .
    Nous ré-instaurons de bonnes habitudes suite à notre emménagement post-voyage .
    Concrètement, nos aînés (victor 10 ans, Zoé 7 ans) font obligatoirement leur lit le matin, débarrassent leur table, aident à vider le lave-vaisselle, passent le balai ou l’aspirateur après le repas sous la table, doivent nettoyer leur lavabo après le brossage des dents (parce que les traces de dentifrice séchées dans le lavabo… ), rangent leur chambre, mettent leurs habits au sale, aident à déchargerla voiture…. Ce sont de bonnes habitudes à leur faire prendre, qui sont pour moi tellement importantes car il s’agit de respect et d’entraide au sein de la famille. Cela ne devient plus une corvée mais quelque chose de naturel, de « normal »…
    J’insiste et j’explique encore plus auprès de mon garçon (Eliott étant trop petit): les femmes ne sont pas les bonnes de la maison… il est important de les éduquer dans ce sens selon moi!

  41. 41
    Cilou1317 says:

    Bonjour,
    Très intéressant … plein de bon sens … et pourtant ce n’est pas si évident à mettre en oeuvre !
    Je suis très intéressée aussi par l’argent de poche et les écrans.
    Bizes, Cécile.

  42. 42

    […] Comment faire participer les enfants aux tâches ménagères ? Marjoliemaman nous explique ce qui fonctionne chez elle. […]

  43. 43
    Sempéa says:

    Chez moi ils participent déjà au quotidien, et mon fils adore passer l’aspirateur. Et ils se battent un peu pour vider le lave vaisselle. Mais je garde l’idée des TIG si je vois que ça ramollit 😉 Je leur ai déjà expliqué que si j’ai tout le travail j’ai moins de temps pour des activités fun avec eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *