Mes conseils pour être hôte Airbnb sans stress

Billet réalisé en collaboration avec Airbnb

Pour la troisième année, nous mettons notre maison en location sur Airbnb. Si la première année cela avait engendré un peu de stress car c’était une première, nous rééditons depuis l’expérience avec grand plaisir et sans appréhension.

Cette location de notre maison génère beaucoup de questions de notre entourage (nous avons même réussi à convertir des copains qui louent désormais leurs maisons !) et de vous, chers lecteurs.

Voilà donc quelques conseils pour devenir hôte Airbnb sans que cela ne vous cause de stress !

Soyez au clair avec vous-même. Ça n’est pas forcément évident de confier les clefs de sa maison à des inconnus. Il est vrai que c’est une part de son intimité que l’on a l’impression de livrer et il faut être sûr d’en être capable, au risque de se gâcher ses propres vacances à se demander si tout se passe bien à la maison. Réfléchissez donc sérieusement avant de passer le cap. De notre côté, on s’est dit que nous partions du principe que nous faisons confiance aux gens et que c’était pour nous un moyen de rentabiliser notre maison. En effet, l’argent que l’on gagne grâce aux locations nous permet notamment d’investir dans les travaux que nous réalisons dans la maison. La location l’an passé nous a par exemple permis de remettre le jardin sur pied. Ensuite, je dépersonnalise au maximum la maison en enlevant par exemple les photos de nous ou les objets souvenirs trop précieux. Ainsi, j’ai presque l’impression de laisser une autre maison à la location.

Rédiger une annonce complète : la plateforme Airbnb est très bien faites et vous permets de remplir votre fiche maison étape par étape. Soyez le plus complet possible dans les descriptions pour permettre aux utilisateurs de faire leur choix en tout état de cause. Nous avions par exemple prévenu les années précédentes que le jardin n’était pas praticable dans son intégralité mais qu’il y avait de la pelouse côté sud et une terrasse où manger côté nord. Nous précisions aussi que c’est une maison idéale pour deux couples avec enfants car sa configuration s’y prête parfaitement. Nous donnons également des informations susceptibles d’intéresser les vacances comme la distance de la plage ou la présence de commerces aux alentours.

Échangez avec vos locataires avant la location : il n’y a pas forcément besoin d’échanger beaucoup mais il est important de répondre aux questions posées le plus précisément possible. J’envoie une semaine avant un message avec les dernières instructions pour l’entrée dans la maison et d’autres détails comme le type de capsules à prendre pour la machine à café car j’ai remarqué que les groupes qui réservent font souvent leur courses en ligne avant d’arriver. J’essaie de faire sentir aux gens qu’ils sont attendus et qu’ils sont les bienvenus dans notre maison car c’est vrai, nous sommes heureux de partager notre maison et que les gens y passent de bonnes vacances.

Préparez votre maison : quelques semaines avant le début de la saison, on se lance dans un grand rangement/tri/nettoyage de la maison façon Konmari. On inspecte toutes les armoires, on nettoie les placards, on aère les matelas, on astique les plinthes, on vide les stocks de conserves, etc. on fait aussi l’inventaire de ce qui a besoin d’être changé ou remplacé. Par exemple une lunette de toilette fissurée, un tableau tombé et pas remis en place, un carreau de carrelage à recoller… Vous voyez ? Le genre de menus bricolages que l’on oublie de faire parce que l’on n’a pas le temps au quotidien ! Là, c’est l’occasion de faire un grand tour de la maison avec un peu de recul et de remettre tout à l’endroit pour le conforts des locataires et le nôtre ! À l’approche du jour J, on vide tout ce que l’on peut humainement vider pour le mettre chez Mamyvonne ou Mamily. On mets les habits dans des grands sacs, on enlève les bibelots fragiles, on vide les armoires de salles de bains. On enlève aussi une partie des jouets car la première année, nous avions tout laissé et nous avons réalisé que le rangement des jouets était fastidieux pour les locataires. Nous laissons en revanche tout ce qui est condiments, huile, vinaigre ou sauces à disposition dans la cuisine. Nous avons équipé notre maison de détecteurs de fumée et d’un extincteur pour plus de sécurité.

Éclipsez-vous la veille : la veille, c’est le jour où on prépare les lits (avec alèses, évidemment !), où l’on fait un dernier ménage complet de la maison et où je vérifie point par point qu’elle est prête à être louée. On va ensuite manger et dormir ailleurs pour ne plus salir la maison et qu’elle soit toute belle pour accueillir les premiers locataires de la saison. Ça évite le coup de speed et le dernier ménage en cata parce que les enfants ont mangé comme des cochons au petit dej !

Trouvez une personne de confiance : lorsque nous louons la maison, nous partons en vacances et nous ne pouvons assurer les arrivées et les départ ou le ménage. Nous avons donc une personne de confiance qui s’occupe de faire un grand ménage, de laver les serviettes et de faire les lits entre chaque groupe. Après avoir galéré la première année pour les remises de clés (les voyageurs arrivaient souvent hors des heures prévues), nous avons mis en place un système de boîte à code qui permet une entrée autonome dans la maison. Cette personne de confiance doit également pouvoir être jointe en cas de soucis dans la maison durant la semaine. S’il y a une fuite, elle pourra faire intervenir le plombier plus facilement que vous depuis votre transat au bord de la piscine.

Rédigez un mode d’emploi de la maison : chaque maison a ses petites spécificités, voilà pourquoi il est impératif de rédiger un mode d’emploi de la maison. Nous l’avons rédigé sous forme de mot d’accueil en détaillant ensuite les points qui peuvent être problématiques. Chez nous c’est la hotte de la cuisine, le lave-vaisselle ou le tuyau d’arrosage du puits qui nécessitent quelques explications. Nous donnons les emplacements pour couper l’eau, l’électricité, le gaz et de l’extincteur  Nous ajoutons aussi des indications concernant les commerces, les marchés, nos endroits préférés pour manger ou pour aller à la plage et nous laissons à disposition de la documentation touristique.

Préparez un petit cadeau pour les arrivants : c’est une sorte de coutume Airbnb que nous avons découverte lors de notre voyage en Guadeloupe en 2013. Notre hôte nous avait laissé un plateau avec tout ce qu’il fallait pour préparer des petits punchs et cette attention nous avait beaucoup touchés. Je prépare moi aussi une petite surprise gourmande bretonne pour nos locataires et je laisse également un kit de démarrage avec du produit lave-vaisselle, de la lessive et de quoi se faire un bon café pour commencer.

Faites confiance : nous avons remarqué que les gens sont respectueux de notre maison et nous avons vraiment peu de dégâts à noter : quelques tasses cassées et un accident de lait renversé dans le réfrigérateur et voilà. Je crois que les locataires ont conscience qu’on leur confie notre maison familiale et que du coup, ils en prennent grand soin.

Voilà, j’ai fait un grand tour du sujet mais j’oublie sûrement pas mal de choses, n’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires !

PS : on me le demande souvent alors je le précise : oui, il faut indiquer les revenus Airbnb sur sa déclaration d’impôts !

PS 2 : on me la demande souvent (bis), voilà l’annonce de la maison sur Airbnb, idéale pour un groupe de 2 familles avec enfants ou 3 couples.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Marjoliemaman vous conseille par Marjoliemaman, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.
Ce billet a été vu 8 686 fois.

A propos Marjoliemaman

Marjolaine, 39 ans, maman de Kouign Amann (2008), Fleur de Sel (2009 - prématurée) et Petite Gavotte (2012), mariée à MMM. Auteur de guides pratiques, rédactrice, réalisatrice, ex-journaliste et ancienne sportive de haut-niveau. En revanche, je chante très mal et je danse encore pire. Chez nous, c'est Santa Barbara, les brushings en moins, l'humour en plus. Un blog entre tranches de vie et conseils en vrac, un blog pour rire et pour pleurer de temps en temps mais juste parce que l'on aime bien.

39 réflexions au sujet de « Mes conseils pour être hôte Airbnb sans stress »

  1. 1
    Bénédicte says:

    Merci pour cet article. On y pense quelque fois avec mon mari, mais sans avoir encore osé franchir le pas 🙂

  2. 2
    Kid Friendly says:

    Comme on ne va plus dans la maison de famille de MonsieurChéri (les histoires de famille…), on loue souvent des maisons via Airbnb en Bretagne. Et ailleurs car avec 3 nains pas super grands c’est bien plus simple que l’hôtel. Par contre je serais bien incapable de laisser mon appart. C’est comme ça… Pourtant j’ai des excemples très réussis autour de moi, pas de Airbnb mais d’échanges de maison. Mais c’est comme ça…

  3. 3
    bidouville says:

    Jamais de location pour moi (ni pour louer, ni comme hôte). Jamais ! Autant nous échangeons notre appartement sans problème (une quinzaine d’échanges déjà à notre actif, dans le monde entier), autant le louer ne me tente pas, mon homme non plus. Je trouve que la donnée financière fausse tout. On ne se comporte pas de la même façon quand on loue que quand on échange.
    Je prépare de la même façon mon appartement, il y a un mode d’emploi, un petit cadeau, de nombreux contacts… Et je le quitte sans aucune angoisse car pendant que mes hôtes sont chez moi, je suis chez eux et je me comporte chez eux comme ils se comportent chez moi. Mais la location, jamais !

  4. 4

    Merci pour ce billet très instructif. On pense à mettre la maison en loc quand elle sera terminée (dans 15 ans donc) mais c’est vrai que le côté « il faut dépersonnaliser et ranger » nous rebute un peu #paskonmaridutout

  5. 5
    charlotte says:

    C’est génial de proposer ça, votre maison est magnifique

  6. 6
    Sissi says:

    On ne loue pas notre appart, mais en revanche, nous ne partons quasiment plus que comme ça en vacances! J’adore le concept, le contact avec les hôtes qui sont souvent supers fiers de leur région, qui laisse tjs un petit quelque chose de typique, vivre chez eux, adopter leur mode de vie… Prochaine destination airbnb : Stotckholm, il me tarde!

  7. 7
    Ysaline says:

    Merci !
    Nous avons utilisé airbnb 3 fois : pour un week-end (dans la maison d’une personne âgée, elle était là) et deux séjours estivaux de 5 jours : une fois dans la maison d’une femme, retraitée depuis peu, qui souhaitait avoir de la compagnie et une autre fois dans un logement, mis complètement à notre disposition. Nous avons préféré cette dernière possibilité qui nous permettait d’être plus libres, notamment pour les horaires des repas, pour les retours le soir.
    La maison que j’habite n’étant pas complètement rénovée, je ne peux pas la mettre en location.
    Votre longère est superbe et très prisée pour cet été. Bravo pour les rénovations qui ont été faites.
    Bel été au Japon !

  8. 8
    Maelle says:

    Merci pour l’article, je loue ma 2eme chambre via Airbnb vu que je n’ai pas d’enfants et j’aime bien le principe. Globalement, c’est comme pour le covoiturage et autres, les personnes qui payent veulent juste que tout se passe bien aussi (pas de mauvaises surprises etc).
    Nous offrons toujours un coup à boire à l’arrivée des personnes (vu que nous sommes forcément présent) et c’est toujours apprécié !

    • Oui, ej crois que c’est ça. Tant qu’on est honnête sur le lieu que l’on propose et qu’il n’y a pas de loup, les gens sont heureux de profiter. et l’apéro d’accueil, je valide !

  9. 9
    Bene says:

    Quelle belle maison!

  10. 10
    Raffoux says:

    Coucou nous pensons franchir le pas, nous habitons en Bretagne Finistère Nord vers Plougastel à 5 minutes de la mer, comment avez vous évalué le prix de la location ? Merci. Sigrid

    • C’est très simple : Airbnb propose un tarif de base par rapport aux autres produits du coin. Il faut ensuite évaluer moduler en fonction des prestations apportées (par exemple nous avons vraiment beaucoup d’espace et la maison est fraîchement rénovée donc on affiche un prix un peu plus élevé)

  11. 11
    MissBrownie says:

    Chouette billet.
    Je me suis parfois posée la question de louer notre maison pendant nos 3 semaines en Tunisie comme la maison est assez bien située par rapport à Lille, la Belgique et même l’Angleterre si on n’a pas peur de faire un peu de route mais la maison n’est pas prête. Trop de finitions non faites. Puis avec 2 chats, c’est une contrainte en plus.

  12. 12
    Zazou says:

    C’est vraiment qq ch qui me tente … et étant à 1/2h de Paris et 10 min de disney Land, je pense que je pourrais …
    Ce qui me semble compliqué, c’est la gestion ménage / dépersonnalisation avant … oui, je l’avoue, chez moi je ne fais JAMAIS le grand ménage (shame on me). notre femme de ménage (sainte femme) vient 2 heures par semaine, histoire qu’aucun rat ne vienne s’installer et basta ! C’est pas parce que je ne veux pas, mais je bosse 45h/ sem mini et suis de garde 1 WE / 2, donc bon …
    Et quand tu parles de la »personne de confiance » c’est quelqu’un que tu rémunères j’imagine ?
    Et tu vas ou la veille de l’arrivée ? tu dors chez des amis ? hotel ? parce que ça complique quand même, non ?
    c’est dommage parce que quelque part, j’en aurai bien besoin (pour comme toi financer les travaux)
    en tout cas, merci de ton partage d’expérience !

    • C’est notre femme de ménage habituelle qui vient aussi 2 heures par semaine) qui fait les ménages et les transitions et bien sûr, on le rémunère, c’est inclus dans le prix de la location. La dépersonnalisation n’est pas obligatoire, mais cela nous permet de ne pas avoir l’impression de livrer notre intimité 😉 Certains hôte laissent tous leurs habits et libèrent juste quelques tiroirs.
      La veille, on va dormir chez un de nos parents mais tout dépend comment vous gérez, vous pouvez faire une entrée dans les lieux à 18h et alors vous avez le temps 😉

  13. 13
    ANGELIQUE says:

    bonjour marjolaine
    j’ai quelques questions, est ce que tu laisses le linge de maison a dispostion, drap, serviette de bain, torchon? du coup les voyageurs s’occupent de ton potager et des tes poules?

    • Oui, les lits sont faits et on laisse linge de toilette et torchons à disposition.
      La première année, nous avions encore Poulette et les locataires ont beaucoup aimé s’en occuper. Pour le potager (qui se réduit à un carré), cette année je ne me suis pas lancée car je savais que nous étions absents 5 semaines cet été.

  14. 14
    brizenn says:

    Petite question technique – as tu fait des démarches auprès de ta mairie? Comment ça se passe pour la taxe de séjour? Merci pour ton retour.

  15. 15
    Celia says:

    Bonsoir,
    Merci pour ton partage.
    C’est quoi une boîte à code?
    Parce que le coup des clés alors que les horaires d’arrivée ne sont pas respectés, c’est un des paramètres qui me plombe…
    Célia

  16. 16
    Fanchette says:

    J’admire ta zénitude par rapport au fait de « laisser » ta maison et de faire confiance. Ici on en est loin, disons que quelques malheureuses expériences nous ont échaudé : on panse nos plaies pour l’instant !

    Pour autant, on utilise de plus en plus souvent air-BB pour nous loger quand on bouge. Ça permet de trouver de belles adresses et de très petits prix (quand on passe une nuit en arrivant à 20 h et repartant à 7 h pas besoin de chichi ) et on en est très content…

    À l’inverse, on part bientôt à l’autre bout de l’Europe pour garder une maison ! Comme quoi le concept de confiance est à géométrie variable hein 😉

  17. 17
    Koalisa says:

    Je loue chez Airbnb très souvent et c’est vrai que dernièrement à Londres, la propriétaire avait laissé de quoi faire le petit déjeuner (et du vin blanc au frais !), ça fait toujours plaisir ! Je serais cependant incapable de laisser ma maison en location… Merci pour ces explications !

  18. 18
    Karoll says:

    Bonjour et merci pour ces infos utiles… et pour le lien vers la boîte à clefs dans laquelle je pense investir quand ma maison sera prête pour la location ou l’échange de maison (les 2 m’intéressent, et vu qu’elle est rénovée depuis peu, proche d’une plage et que je ne suis pas svt sur place, ça doit pouvoir le faire), mais quel boulot encore, l’aménagement n’est pas encore terminé, et ne parlons pas du jardin, des haies à tailler etc… Bref c’est sans fin et parfois je suis découragée, d’autant que je suis seule à m’y atteler ! J’aurais moi aussi une question, concernant cette fois l’état des lieux d’entrée et de départ, ainsi que les relevés des compteurs d’eau et EDF… Est-ce que votre femme de ménage s’en charge, ou est-ce que ça ne vous paraît pas nécessaire de le faire, le prix de la location étant calculé pour couvrir tous les frais, y compris une éventuelle surconsommation d’eau ou d’électricité ? Merci d’avance pour ta réponse !

  19. 19
    Mon Totem says:

    Super article très complet, merci pour tous ces conseils très utiles! La boîte à code est une très bonne idée car c’est souvent ce qui me freine le plus si plusieurs groupes de personnes louent la maison à la suite. Je suis tout à fait d’accord que c’est également une très bonne occasion de faire un ménage de printemps et de réparer ce qui est abîmé. Belle journée! 🙂

  20. 20
    capucine says:

    sympas merci pour toutes ces infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *