Ecologie

Du bon café, moins de déchets !

Notre cafetière à capsules, je ne pouvais plus la voir en peinture… Je ne supportais plus de jeter sans cesse des capsules non recyclables (plastique ou alu) à la poubelle. Surtout que personnellement, je ne buvais que très peu de café mais bon, MMM, en fin palais, appréciait son petit café en particulier, son expresso.

Je suis très fière de vous annoncer qu’elle ne sévira plus et j’ai d’ailleurs différentes solutions plus ou moins zéro déchet à vous proposer.

Nous avons commencé il  y a quelques mois par investir dans une Bodum en liège avec filtre en inox qui ne génère donc aucun déchet. Cette cafetière est un bonheur à regarder quand le café coule, et surtout, l’arôme qu’elle répand dans la cuisine est super alléchant.

En termes de zéro déchet, elle est imbattable car il n’y a même pas besoin de filtre en papier pour l’utiliser.

Son défaut selon moi ? Le café refroidit vite. MMM, lui, apprécie le café qu’elle fait mais il a une obsession : le bon goût de l’expresso bien serré. Ses racines italiennes, sans nul doute.

Pour ses 40 ans, il a longuement pris le temps de sélectionner la machine de ses rêves et a demandé un cadeau groupé, cette merveille : une Siemens EQ3-s-300 maxipack.

Il s’agit d’une cafetière automatique dans laquelle on met le café en grain qu’elle va broyer pour un café super frais et goûteux. Cette machine, elle fait tout : l’expresso bien serré, le long, le cappuccino et même spécialement pour moi : le latte macchiato (quand j’en bois, ça me fait comme un câlin dedans).

De temps en temps, elle demande un calc’n clean pour rester bien propre (ça se fait tout seul ou presque) mais comme chez nous l’eau n’est pas calcaire, ça n’est pas souvent.

Nous l’avons depuis mars et je ne lui ai trouvé jusqu’ici qu’un seul défaut : son café est tellement bon que j’en bois désormais quotidiennement alors que j’étais plutôt une fille à thé… Mais quand on consomme des bonnes choses, est-ce vraiment grave ? j’aime bine jouer la barista quand on a des invités. Le bruit de la machine qui moud, la fumée de la vapeur pour faire des latte, ça m’éclate !

Côté zéro déchet, si l’on achète son café en vrac, c’est tout bénef. En revanche, il s’agit d’une grosse machine qui ne va pas se recycler donc elle n’est pas parfaite sur ce point de vue-là.

Autre possibilité que j’ai pu tester grâce à Melitta, la cafetière à l’italienne. Le café à l’italienne, c’est quelque chose de savoureux, rempli de souvenirs. Et il ne nécessite pas de filtre non plus ! Il ne ressemble à aucun autre et l’odeur qu’il émane quand il frémit est irrésistible. Attention, ce modèle n’est malheureusement pas compatible avec les plaques à induction. Si vous aimez le café traditionnel, vous allez vous régalez avec cette cafetière. Son plus, le couvercle transparent qui permet de ne pas cramer son café !

Pour obtenir un café encore plus savoureux, vous pouvez utiliser le moulin à café électrique Molino de chez Melitta que j’ai testé également. Vous achetez votre café en grains, vous le passez au Molino et hop, voilà du café fraîchement moulu prêt à être dégusté avec la cafetière italienne, à piston ou à filtre. Molino propose 17 tailles différentes de mouture pour s’adapter à votre système de cafetière. il suffit de faire quelques essais pour voir quel réglage correspond à la mouture dont vous avez besoin et hop, à vous le bon café ! Je peux vous dire que la cafetière à dosettes prend désormais la poussière (on a essayé le bon coin mais visiblement, ces machines n’ont plus le vent en poupe !).

Bon, qui veut un café ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

27 commentaires

  1. Répondre mame Annie 5 juillet 2018 à 6 h 59 min

    J’ai tout simplement une cafetière avec des sachets en papier genre sachets à thé que l’on peut creuver pour récupérer le marc si on veut le mettre dans les plantes, quand meme mieux que les dosettes en aluminium
    bonne journée

    • Répondre Marjoliemaman 5 juillet 2018 à 21 h 39 min

      Ah oui, je récupère aussi le marc pour les plantes ou pour déboucher l’évier ! C’est bien de le rappeler !

  2. Répondre Marjitj 5 juillet 2018 à 6 h 59 min

    Ce post me conforte… je suis en pleine réflexion sur ces foutus capsules… je l aime le café et j ai du mal à passer le cap…
    J avais vu ton bodum sur insta je crois… Je vais donc regarder de plus prêt les autres options et essayer de dire adieu à cette pollution!
    Merci Marjo de nous faire ce genre de billet prise de conscience!!

    • Répondre Marjoliemaman 5 juillet 2018 à 21 h 39 min

      On a mis un temps fou à se débarrasser des capsules mais c’est une vraie libération !

  3. Répondre Amélie 5 juillet 2018 à 8 h 13 min

    Moiiii !
    On a une cafetière italienne et franchement on adore ! Le café est très bon, pas (ou peu) de déchets, que demander de plus ? 🙂

  4. Répondre Fanchette 5 juillet 2018 à 8 h 47 min

    Si je résume : à la place d’une machine à dosette t’as désormais 3 cafetières + 1 moulin à café (et toujours une vieille machine à recycler)… heu est-ce vraiment zéro déchet tout ça ?
    C’est pour rire, hein… nous sommes tous plein de contradictions, moi la première !

    Et la première avec le porte filtre en liège est vraiment design.
    Mais ici on n’aime pas le café filtre : on tourne à l’italienne. Et on se tâte à remettre en service le lieu moulin à café de l’arrière-grand-mère : si si, lui aussi tu peux régler la mouture, en tournant une simple molette 😉 Il a été nettoyé de fond en comble, il ne reste plus qu’a acheter le café en grain : on y va par étape !

    • Répondre Marjoliemaman 5 juillet 2018 à 21 h 41 min

      Ha han tu as parfaitement raison mais en fait, je vais donner le moulin et la cafetière à l’italienne car nous n’avons usage que des deux premières. je trouvais que c’était des options sympa à proposer 😉
      Le vieux moulin, on a testé sans y arriver à notre grand désespoir !

  5. Répondre Lisbei 5 juillet 2018 à 9 h 42 min

    Coucou !
    Chez nous c’est cafetière expresso avec filtres en inox, rien à jeter, et on achète le café au kilo chez un torréfacteur qui nous le moud au moment de l’achat, et ensuite, on le conserve au congèl pour qu’il ne perde pas son bon goût … et moi aussi qui ne buvais que du thé, je me suis mise au café depuis deux ans … mais seulement un par jour, sinon, je ne dors plus !

    • Répondre Marjoliemaman 5 juillet 2018 à 21 h 42 min

      Un sans faute ! Et pareil, si je bois un café trop tard dans l’après-midi, je ne dors plus… C’est assez efficace quand j’ai besoin de bosser le soir cependant !

  6. Répondre Eulalie 5 juillet 2018 à 10 h 00 min

    Nous sommes passés à la cafetière italienne, une bialetti achetée d’occaz’, il y a quelque chose comme deux ans : on ne reviendrait plus en arrière !

    Quand on prend un peu de recul on réalise que la dosette n’est rien d’autre qu’un vaste piège commercial pour nous faire dépenser, encore et encore… Regarder le prix au kilo du café en dosettes fait revenir sur terre 😉

    • Répondre Marjoliemaman 5 juillet 2018 à 21 h 43 min

      Ah mais oui, le prix est dingue, d’ailleurs, ça amène à acheter des dosettes en plastoc de moins bonne qualité et le café n’est même plus si bon ! Dehors les dosettes !

  7. Répondre Juju 6 juillet 2018 à 6 h 22 min

    J’ai vendu (avec beaucoup de mal!) la cafetière à capsules en mars et depuis c’est cafetière italienne bialetti et moulin manuel, c’est plus fastidieux que le moulin électrique mais le café est encore meilleur (c’est un ami sicilien qui me l’a dit) et c’est notre petit rituel du w-e, on adore.
    Bon, un jour j’ai oublié de mettre de l’eau… heureusement qu’on peut racheter juste le joint! 🙂

  8. Répondre charlotte 6 juillet 2018 à 7 h 55 min

    dans la même idée, nous avons investi dans un percolateur, moins de déchets, du bon café en grains et on peut réutiliser le marc

  9. Répondre Koalisa 6 juillet 2018 à 10 h 09 min

    J’achète des capsules biodégradables sur le Net mais là, je reste scotchée sur la machine qui fait tout ! C’est génial ça… Bon vendredi !

    • Répondre Marjoliemaman 6 juillet 2018 à 10 h 15 min

      Si elle ne tombe pas en panne trop vite, c’est vraiment une super machine !

  10. Répondre madamezazaofmars 7 juillet 2018 à 7 h 11 min

    Je n’ai pas encore franchi le cap car je bois enormement de café et que je n’ai pas encore trouvé un contenant assez important et bon marché en rapport a ma consommation. Mais si tu as une idée, je suis tout ouie

  11. Répondre Magmag 7 juillet 2018 à 14 h 29 min

    Pour la même raison (éviter les déchets et l’uniformisation du goût ) , on a pris une machine à percolateur. Le goût est bon, on peut varier la quantité de café dans le doseur. Seul défaut, c’est si on est + de 6 ou 8, c’est un peu long dans ce cas là, surtout pour ceux qui aiment le café brûlant. Dans ce cas là, on ressort la vieille cafetière !

  12. Répondre viviana 8 juillet 2018 à 8 h 09 min

    … Alors moi j’avais une cafetière italienne qui m’allait trèèèèèès bien… Mais le chéri tenait à son espresso… et j’ai eu un peu peur de voir débarquer chez moi une énorme machine électrique et pleine d’électronique car c’est vraiment pas du tout mon truc (je suis pas une écolo de l’extrême. Non. La preuve ? J’ai internet… 😀 )

    … et donc j’ai fini par dégotter la perle : la Rok, machine expresso 100% mécanique.
    Bon, OK, j’ai un moulin électrique pour moudre mon café (moulinex orange de ma grand mère, marche comme un charme, pour avoir une mouture fine suffit de moudre plus longtemps…) et une bouilloire électrique (une autre preuve que je ne suis pas une écolo de l’extrême) pour alimenter la Rok en eau bouillante… mais cette machine franchement je l’adore, elle est ultra design (… elle ressemble à Dark Vador) et elle fait un petit espresso bien serré absolument délicieux…

  13. Répondre céline 8 juillet 2018 à 14 h 56 min

    C’est intéressant cet article, ça fait réfléchir.
    Il y a 20 ans j’achetais comme ma maman du café en grain et j’utilisais la cafetière italienne. Et tout le monde autour de moi, rigolait, j’étais considérée comme un peu « ringarde » parce qu’on vend des cafetières électriques pour que le café soit prêt au réveil et on vend du café déja moulu !!
    Alors pour me faire progresser, on m’a généreusement offert une cafetière électrique (dont je n’aimais pas le café !)et j’ai fini par acheter mon café déjà moulu (alors que moudre le café c’est un de me plaisirs d’enfance)
    Puis il y a 10 ans on se foutait de moi avec ma cafétière électrique : tout le monde avait investi dans la cafetière à capsules et j’étais ridicule, arriérée…
    Alors gentiment on m’a offert une nespresso !! Et j’ai dû acheter des dosettes qui coutent un bras (mais dont j’aime bien le café, je dois le reconnaitre)
    Et quand je vois que maintenant, mes copines revendent la nespresso et se tournent vers la même cafetière que ma grand-mère (avec le filtre non jetable et l’eau qui coule par gravité) je m’interroge ?? Est-ce qu’on ne se serait pas laissés berner par le marketing ??

    J’attendrai que la cafetière Nespresso rendent l’âme et j’investirai dans une machine qui fait des expressos et qui moud le café,

  14. Répondre matylde 9 juillet 2018 à 17 h 56 min

    Sisisisi les cafetières italiennes existent en version Induction. Heureusement d’ailleurs, c’est le meilleur café du monde ^^

  15. Répondre zofia 9 juillet 2018 à 19 h 05 min

    Cafetière bialetti induction chez nous !!! Et une vieille machine à dosette papier -> tout va dans le composteur 🙂

  16. Répondre Leslie 11 juillet 2018 à 9 h 11 min

    On est en pleine réflexion cafetière aussi ( meme si perso depuis mes grossesses je n en bois quasiment plus )
    Pour déculpabiliser on achete des capsules compostables sans emballage plastique qui finissent donc au fond du jardin
    Mais on attend la panne pour ne pas renouveler notre Nespresso et passer au café en grain
    Merci de ton article qui nous sera bien utile le moment venu

  17. Répondre Hortense 12 juillet 2018 à 17 h 23 min

    Ici c’est cafetière italienne bialetti (la « classique ») ou encore cafetière à piston, donc toutes 2 sans filtres papiers et sans capsules!

  18. Répondre petitsruisseauxgrandesrivieres 13 juillet 2018 à 13 h 07 min

    il n’y a qu’avec les cafetières italiennes que l’on peut comprendre la signification du proverbe hautement philosophique « café bouillu, café foutu » ! 🙂

Laisser un commentaire