De l’autre côté de la rue

Je ne sais pas comment vous fonctionnez vous mais moi, je me fais beaucoup de films. J’envisage souvent des choses, j’espère très fort, je visualise et je sens que c’est la bonne chose, la bonne voie.

Ça a marché comme ça avec notre déménagement en Bretagne. On le voulait très fort, on a mis notre énergie au service de ce projet années après années et quand le moment est venu, tout s’est mis en place avec une facilité déconcertante.

Il y a 6 ans, quand nous avons déménagé dans notre Nourserie chérie, j’ai commencé à regarder la maison juste de l’autre côté de la rue avec intérêt. Elle me parlait cette maison. je la trouvais jolie et avenante. Je ne sais pas comment j’en suis arrivée là mais j’ai très vite imaginé ma mère dedans alors que je n’avais aucune idée de comment elle était à l’intérieur…

Plus tard, j’ai découvert que cette maison appartenait aux parents d’un copain de Kouign Amann (qui sont devenus ensuite des copains également) et que les habitants actuels étaient des locataires. Chose assez fascinante, j’ai aussi découvert que la maman de la propriétaire et ma maman avaient travaillé pendant 30 ans au même poste dans le même hôpital et qu’elles se connaissaient très bien (c’est fou, non ? Quelle était la probabilité pour que leurs deux filles achètent des maisons voisines dans un trou perdu de Bretagne, hein ?).

Bref, quand Mamily a mis sa maison du Béarn en vente en janvier, mes copains m’ont également annoncé qu’ils vendaient la maison voisine de la mienne. Je vous la fais courte mais après quelques mois où rien n’avançait ni d’un côté ni de l’autre, les astres se sont finalement parfaitement alignés et Mamily a donc emménagé il y a une dizaine de jours dans la maison juste de l’autre côté de la rue.

Plus près, ça n’était pas possible. Et vous savez quoi, nous en sommes TOUS ravis.

C’est drôle parce que la totalité de notre entourage (excepté Popope qui trouvait l’idée géniale et Mimi qui habite en face de chez sa mère) nous a mis en garde toutes les deux : aussi près, ça n’était pas un peu trop près ? Nous ne risquions pas d’être envahissants les uns pour les autres ? Allait-on garder une intimité ?

En fait, à part demander à MMM si ça lui posait un problème (la réponse était non, ils ont quand même déjà vécu ensemble 7 semaines pendant que j’étais hospitalisée, ils se connaissent bien tous les deux), je n’ai eu aucune crainte. Je sais qu’avec ma maman, nous nous entendons assez bien et nous nous aimons assez pour nous dire les choses. Je sais qu’elle n’est pas intrusive, qu’elle m’a toujours laissé mon jardin secret et qu’elle respecte suffisamment ma famille et mon couple pour ne pas être indélicate. Elle me connait aussi parfaitement bien (comme si elle m’avais faite) et elle sait que je ne vais pas l’envahir ou lui coller les Pin’s dans les pattes à la moindre occasion. Je sais qu’elle a ses défauts mais elle connait les miens aussi alors, on se débrouille pour se supporter l’une l’autre.

La plupart des gens nous disent : « c’est génial mais moi, je ne pourrais pas » et je comprends aussi très bien.

Depuis une semaine, Mamily dort chez elle et prend possession de son espace. Elle gère les travaux, elle déballe ses cartons avec l’aide de Papily et elle réalise qu’elle habite juste de l’autre côté de la rue.

Pour moi, c’est comme si ça avait toujours été ainsi. Je trouve ça tellement naturel qu’elle soit juste en face (promis, un jour, je ferai analyser ma faculté d’adaptation à ce genre de changement, ça relève peut-être de la psychopatholgie, non ?). Quand je pars faire une course, je toque chez elle pour savoir si elle a besoin de quelques choses, le facteur est déjà au courant qu’il peut déposer les colis de l’une chez l’autre et inversement, les enfants sont ravis de passer faire un bisou à Mamily ou d’y passer une heure quand ils peuvent, Papily sait qu’il peut venir emprunter les outils dont il a besoin… Bref, c’est simple. Peut-être que nous aurons des moments plus délicats mais j’aime à espérer que non.

Avoir ma maman de l’autre côté de la rue, sincèrement, ça n’aurait pas été possible il y a quelques années. Mais après 18 ans à vivre chacune nos vies, nous sommes parfaitement heureuses d’être voisines et de pouvoir compter l’une sur l’autre.

Quant aux Pin’s, ils vivent le rêve de tous les enfants (enfin, c’était le mien en tout cas) : n’avoir qu’une rue à traverser pour aller embrasser leur mamie et prendre leur shoot d’amour.

Vous savez quoi ? Je vais continuer à envisager plein de trucs un peu fous parce que jusqu’ici, ça me réussit plutôt bien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

64 réflexions au sujet de « De l’autre côté de la rue »

  1. 1
    Eauclaire says:

    Comme je comprends !
    Mes parents sont partis vivre au fin fond de l’allier il y a quatre ans. Puis mon frères avec sa compagne et leurs filles ont suivis et ont trouvé, par hasard, une maison dans la même rue. Enfin nous (le destin ?), avons l’Opportunité dingue de les rejoindre… et d’emménager dans la maison située entre celle de mon petit-grand frère et celle de mes parents !
    Je me retrouve souvent dans vos ecrits Marjoliemaman

    • Oh la la mais c’est fou cette histoire ! Viens me raconter si ça se fait si tu veux bien !

      • Eauclaire says:

        Un petit mot manque et ça change le sens… « Nous avons EUT l’opportunité ».
        Cela fera un an dans quelques jours que nous avons changé de vie et que nous vivons entre Petit-grand frère et Mamido /Papilou 🙂
        Quitter Paris pour l’Auvergne a été une formidable aventure !

        La prochaine sera le déménagement (j’espère au printemps) dans notre maison qui ne sera certes plus si près de la famille (10 km ça devrait être supportable quand même !), mais qui sera à nous 😀

        Je suis avec d’autant plus d’intérêt vos avancées à la nourserie depuis que nous sommes en pleine rénovation. Merci Majoliemaman !

  2. 2
    Pepita says:

    Oui continuez ! Et continuez ainsi à nous faire partager vos réussites et vos projets avec autant de simplicité !
    C’est inspirant et plein de fraîcheur. Sincèrement.

  3. 3
    Caro says:

    C’est génial d’avoir sa maman/mamie juste à côté, c’est top pour les enfants qui peuvent créer de vrais liens et des souvenirs avec leurs grands parents. Quand j’étais petite nous habitions l’immeuble à côté de ma grand mère et c’était génial, on pouvait y aller qd on voulait sans que ce soit intrusif. Aujourd’hui j’aimerais bcp que mes parents vivent à côté, même s’ils suffisamment près pour que l’on se voit toutes les semaines.
    Tant que chacun respecte l’intimité de l’autre, tout roule !

  4. 4

    Je suis ravie pour toi que cet emménagement te donne ce baume au cœur. On ressent bien à travers tes lignes ton enthousiasme et ton bonheur d’avoir ta maman en face de chez toi. C’est super je trouve. Mais comme certains te l’ont dit, moi non plus, je ne pourrais pas. Ce serait trop près.
    Je te souhaite plein de bons moments à passer avec ta famille ! Puisse ta maman devenir une vraie bretonne 😉

  5. 5
    Jessica says:

    Hey! Ce soir, je lis avec plaisir en rentrant du boulot, ton article si touchant! Je n’ai malheureusement pas cette complicité avec la mienne mais je pars du principe que la liberté étant respecter, ça peut tout à fait le faire C’est beau de voir des familles s’entendre si bien, qu’elle chance! Bisous

  6. 6
    Lemoine says:

    C est une bien belle histoire et comme vous m’avez l air réaliste toutes les 2, cela semble parti pour durer.
    C est magique et naturel de pouvoir compter les uns sur les autres sans vivre pour autant les uns dur les autres justement. On sait le faire avec des amis alors le faire en famille c est encore plus beau. Ma maman qui vit seule vient de passer 2mois en maison de repos pour une opération de rien du tout et je me dis qu’ en lisant ton histoire elle serait bien plus heureuse avec nous à ses côtés en cas de besoin. Alors merci à toi, enfin à ta maman et toi

  7. 7
    St Marcois says:

    Moi j ai vécu avec ma mamie en face de chez moi toute mon enfance et j ai adoré …. J’en garde des souvenirs exceptionnels….je la revois encore venir à la maison déposée qq choses ou simplement nous voir et nous inversement chercher un litre de lait ou bien lui parler…. Elle est devenue au fil des années ma confidente….Celle qui reste toujours au fond de mon cœur et à qui je pense chaque jour. ….

  8. 8
    So says:

    Et on peut avoir les larmes aux yeux juste en lisant ce billet…..?
    Oui oui un peu trop émotive…..
    Profitez bien de cette nouvelle vie!

  9. 9
    Girlinduplex says:

    Super nouvelle ça. Moi pareil enfant ma grand-mère habitait au coin de notre rue. On adorait ça et elle a été notre nourrice aussi plus jeune. On sait la chance qu’on a eu. Ils ont bien de la chance ces pins.

  10. 10
    Mamandine says:

    Archi-touchant,ça fait du bien de te lire!Merci! Et bonne installation à Mamily Et Papily!

  11. 11
    Gaëlle says:

    Trop génial ce billet. Nous aussi on a nos parents qui ont déménagé près de chez nous. Ma mère est à 1 km sur la droite et mes beau-parents 1 km sur la gauche et je trouve ça génial !!!! Bisous à vous mais aussi à ta maman

  12. 12
    Sofinet says:

    Quelle émotion dans ton article. J’en éprouve un profond bonheur pour vous tous, convaincue que, les choses ayant été pensées en amont, tout se passera bien, dans le respect de chacun. Sans compter sa présence qui te sera tellement rassurante lors de tes soirées hebdomadaires de maman solo.
    Et quel bonheur pour tes Pin’s et leurs souvenirs d’enfance.
    Mes beaux parents décédés habitaient à 450 km de chez nous. On les voyait très peu.
    Mes propres parents sont à environ 600 km, heureusement proches de mon frère, et nous ne les voyons que quelques trop courts jours par an.
    Votre rapprochement familial me laisse imaginer la vie que je pourrais vivre dans pareille situation, et me retourne les tripes aussi de passer à côté de tant de moments non partagés (fêtes d’écoles, cross scolaire !!, spectacles de danse, vacances pour nous, soucis de santé et hospitalisations pour eux…). Sans compter que, nos parents vieillissants, il serait tellement plus rassurant de les savoir à portée de main.
    Ce que vous avez fait est beau et je suis comme toi convaincue que le pouvoir de projection combiné à l’alignement des planètes font des miracles (je l’ai vécu pour le boulot et pour mes 2 grossesses presque spontanées !). Je ne me suis sans doute pas encore assez projetée à proximité de mes parents… !
    Désolée de squatter par chez toi, mais ton article me touche et je serais d’ailleurs curieuse, à l’usage, de connaitre le ressenti de ta maman (qui aura sans doute l’impression d’avoir toujours vécu ici !??). Merci Marjolaine…

  13. 13
    Charlotte says:

    Ma belle mère habite à 500 mètres c’est d’une simplicité (et la nounou entre deux). C’est facile. Lorsque je suis en retard pour la nounou elle y va. Mon grand adore dormir chez sa mamy. Il le réclame.

  14. 14
    Mamine says:

    Je trouve l’idée géniale. C’est une chance d’avoir sa maman aussi près sans qu’elle soit dans la maison. Ça augure de beaux moments ! Hâte de lire ça !

  15. 15

    J’ai le droit de dire que je suis un peu jalouse ? J’aimerais beaucoup vivre plus près de mes parents et que les enfants puissent profiter plus de leurs grands-parents. Idem pour mes frère et soeur. Un jour, peut-être nous nous rapprocherons d’eux…
    Profitez en bien !

  16. 16
    Mamé Annie says:

    Comme je vous comprends !
    ma fille est si loin avec mes petites filles chéries, en …… Australie !
    Ca fait un an 1/2 qu’on ne les a pas vues !!!! Nous y allons à Noel, bien sur il y a skype et les réseaux sociaux mais ce n’est pas pareil !
    Et mon fils et mes deux autres petites filles habitent à Rennes, c’est moins loin ,mais quand meme , pas tout près ……
    Profitez surtout et pas de facheries !
    bonne journée

  17. 17
    Luna says:

    Que j’aime lire tes mots. Impossible pour moi de vivre à côté de chez ma mere, mais cela me fait l’effet d’un shoot d’amour de te lire.
    Et puis visualiser les choses pour qu’elles arrivent. Oui j’y crois et il faut que je m’y mette.
    Belle journée !

  18. 18
    Audrouchka says:

    Oh ca donne tellement envie ! Petite, mon grand pere et mon arrière grand-mère etaient nos voisins et les jardins communiquaient. C etait tellement pratique !
    Profitez en bien !

  19. 19

    Perso, je trouve cela génial… Mon père s’est installé à 5 mn en voiture de chez nous, et la relation qu’il tisse avec ses petits-enfants est magique. En plus du côté pratico-pratique d’avoir quelqu’un pour me dépanner au besoin, c’est aussi être moins seul, et l’un et l’autre…

    Profitez bien de ces moments et de cette nouvelle vie…

    Virginie

  20. 20
    Estelle says:

    C’est drôle la vie, il faut se détacher vraiment de ses parents pour vouloir ensuite s’en rapprocher !

  21. 21
    Lucky Sophie says:

    Je trouve que c’est une chance formidable pour les enfants et aussi chouette pour toutes les deux !

  22. 22

    J’adorerais que mes parents soient plus près de moi. Ils ne sont pas loin, 20 min en voitures mai j’appelle toujours avant de passer. aucune surprise possible!
    Quant à imaginer ce qu’on aimerait voir se réaliser, certain appelle ça la visualisation créatrice. Je pense que ça fonctionne bien pour les gens positifs et détendus.

  23. 23
    Margarida says:

    Tu as beaucoup de chance ! Ce serait mon rêve ! Quand on part chez mes parents à Minorque, notre vie est un peu comme ça : en face il y a la maison de mon oncle et la maison de mon cousin, plus bas dans la rue, un immeuble où habitent d’autres oncles… enfin bref, je suis tellement habituée à vivre comme ça. On peut se sentir entourés sans être envahis, c’est possible ! Et pour le côté pratique, c’est juste le top 😛
    Et puis, même si cela est un autre sujet, c’est aussi une façon de mieux vieillir, ici (en campagne) les gens peuvent rapidement se sentir très seuls… et je trouve cela très triste.
    Belle journée !

  24. 24
    Marion says:

    C’est vraiment chouette pour vous. Nous sommes à Paris mais mes parents habitent en face aussi. On cherche à s’agrandir mais j’appréhende énormément de quitter cette proximité, qui n’est jamais intrusive (il m’arrive de passer plus d’une semaine sans voir mes parents) mais un soutien énorme (mes enfants vont tous les mercredis chez eux). Bref je freine des 4 fers pour avoir plus d’espace mais un peu moins de famille 😉

  25. 25
    amalia says:

    ma belle mère vit a 2 minutes de chez moi et ça se passe hyper bien et elle n a pas jonhy autant que ça mais au cas ou elle peut me dépanner! Je suis si contente pour vous!

  26. 26

    C’est complètement dingue!
    Génial et bravo si ça vous convient. Pour les enfants en effet c’est le rêve!
    Par contre, je fais partie des « je ne pourrais pas » 🙂 mais ça dépend du caractère de ma mère.
    Plein de bises!
    Marion

  27. 27
    Poulette Dodue says:

    Je trouve ça super chouette si pour vous ça colle ! Moi je ne verra pas non plus de souci à ce que ma maman habite de l’autre coté de la rue. Mon adoléchiant irait si réfugier à chaque crise/engueulade (nombreuse en ce moment) ! Mes gars adorent filer chez mamie qui est RAVIE qqs jours pendant les vacances. Et mon homme n’y verrai pas de problème.
    La m^me chose avec ma BM serait NO WAY 😉
    Bref, contente pour vous

  28. 28
    Odile says:

    Nous habitons près de nos enfants et tout se passe bien, notre maison leur est ouverte , par contre nous n’allons jamais chez eux sans être invité et si nous devons aller leur porter quelque chose nous prévenons toujours. Nous profitons pleinement de nos petits- enfants et eux sont très contents d’avoir Papy et Mamie près de chez eux.

  29. 29
    Celine says:

    Cela fait 17 ans que je vis dans’le même immeuble que mes beaux parents et aucune ombre au tableau. C’est un bonheur extrême pour mes enfants qui côtoient leurs grand parents au quotidien et qui tissent des liens exceptionnels avec eux justement parce qu’ils sont ancrés dans le quotidien. J’aime cette idée de la famille et pourtant je suis plutôt sauvage, pas du genre à supporter « les uns sur les autres » . Une’ belle aventure que commence pour vous !

  30. 30
    Paddy says:

    Euh…au risque de passer pour une extraterrestre, je pense qu’ici, ça serait le contraire. Mes parents n’imagineraient certainement pas habiter à côté de chez nous ! Ils tiennent trop à leur tranquillité. Y’en a d’autres qui comme moi on des parents qui ne se sentent pas l’âme de grands parents ????

  31. 31
    Magali says:

    Ton article (je prends la liberté de te tutoyer..) m a mis les larmes aux yeux. C était aussi notre projet à ma petite famille, ma mère et moi. Nous n en avons pas eu le temps, ma maman nous a quitté en mars dernier. Que j aurais aimé vivre tout prêt d elle sans toutefois empiéter sur le terrain de l autre!… La vie est courte, profitez de toutes vos forces de chaque petit bonheur!!!

  32. 32
    Lisbei says:

    Coucou !
    C’est vraiment génial et je suis très contente pour vous … je pense que quand on est jeune, on a besoin de partir, de s’éloigner et d’être indépendant, et qu’ensuite, quand on est devenu adulte, on peut savourer les retrouvailles et la proximité de nos êtres chers ! Nous venons d’emménager dans la même ville que ma maman, et nous sommes tous super heureux, surtout les enfants ! Pour moi, qui ai vécu toute mon enfance dans un quartier où toutes les maisons étaient habitées par mes oncles, tantes, grand-parents, grand-oncle et grand-tante, c’est le bonheur !
    Et je t’avoue que comme toi, quand je suis sur le chemin de l’école, je rêve en regardant les maisons devant lesquelles je passe que ma maman puisse un jour y habiter !
    Gros bisous !

  33. 33
    Tamia says:

    Ton article me met les larmes aux yeux ! Quelle chance et quelle belle histoire….
    Enfant j’ai eu la chance de vivre à côté de chez mes grands-parents (on avait juste à traverser le jardin, d’ailleurs un petit portillon est toujours présents entre les 2 jardins…) et j’en ai des supers souvenirs !
    Pouvoir aller faire un bisou, un câlin, partager une bonne nouvelle juste parce qu’on en a envie, c’était chouette !
    Je crains ne pouvoir faire vivre ce genre d’expérience à nos enfants, mais ils se créeront d’autres souvenirs, créeront une autre relation avec leurs grands-parents….
    Profitez de cette opportunité !

  34. 34
    Sandrine says:

    Super nous habitons la mm rue que mes parents et ça n a été pesant que 1 ou 2 fois en 15 ans… les enfants aiment ça tellement et mm e grandissant ils profitent un max de cette chance nous n’avons qu’une tondeuse et ça va être pratique aussi qd on va refaire la salle de bains de pouvoir aller se laver là bas…

  35. 35
    Popinette says:

    Coucou ! Ça doit être génial d’être proche comme ça de sa maman ! Nous avons choisi de partir de notre région natale, nous habitons à 800 kilomètres de la famille. Cela fait très loin, pour certains cela ne serait pas envisageable. On fait quelques allers-retours de temps en temps notamment aux anniversaires et aux fêtes.
    C’est sur que ça manque de ne pas pouvoir compter sur eux quand on en a besoin. Mais c’est un choix de vie.

  36. 36
    Clembouclettes* says:

    Non mais c’est fou cette histoire !!! Tu as vraiment un don pour attirer le joli et le positif par chez toi ! E’ tout cas, voilà une bien jolie histoire ! Bon emménagez ta Maman !

  37. 37

    La vie est tellement géniale est surprenante parfois ! Comme tu dis combien y avait il de chance que les choses se passent ainsi ! Quelle chance !
    Je souhaite un bel emménagement à ta maman et beaucoup de bonheur à tous !

  38. 38
    Jess hounkpe says:

    Personnellement, j’ai vécu un peu la même aventure avec mes parents. Domiciliée en région parisienne, pendant toute mon enfance nous passions des vacances sur la côte ouest de la France et un jour, nous avons décidé de déménager pour y vivre tout le temps. Ensuite, j’ai tout fait pour rester dans la région en faisant construire une maison à moins d’1 km de chez mes parents.

  39. 39
    Hortense says:

    Je trouve ça génial!!!! Mes parents habitent à 500 km de chez nous, mes beaux-parents à 700km, et ça m’attriste un peu de savoir que mes enfants ne peuvent pas voir aussi souvent qu’ils le souhaitent leurs papys/mamies. Sans compter les heures de babysitting gratos que ça nous ferait eh eh

  40. 40
    juste1maman says:

    Whoua effectivement c’est un peu foufou comme pari mais pourquoi pas. Quand j’étais petite, je répétais sans cesse à ma maman que j’achèterai un château et qu’elle vivrait avec moi dedans…
    Puis j’ai grandi, puis mes parents ont divorcé, puis de l’eau à coulé sous les ponts. J’ai tout de même fait emménager ma maman dans la même ville que la mienne (avant elle vivait à 200 km de chez moi). Elle a donc quitté une partie de ma famille, ses amies, ce ne fut pas chose simple.
    Malheureusement, tout ne se passe pas toujours comme on le souhaite. C’est un peu compliqué à écrire ici et je ne le vis pas vraiment bien.
    Dans tous les cas, tu as tes 2 parents ensemble et je pense que cela aide beaucoup. Je vous souhaite à tous que tout se passe à merveille le plus longtemps possible. Nous avons besoin d’eux autant qu’ils auront besoin de nous un jour 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *