Lis ma vie

10 raisons d’avoir un moral en béton

– Miss Amadeus a rendu encore une fois une copie parfaite. Echo ce matin 32+6, elle est estimé à 1,9 kilos ! 
– après avoir squatter mon utérus en position latérale (pas du tout pratique pour accoucher), Mozarte a finalement décidé de mettre la tête en bas. En diagonale mais bon, elle a la tête en bas.
– mes résultats sanguins se stabilisent.
– il ya un concours super sympa auquel je participe chez Miss Brownie. Avec une photo mal cadrée et floue mais bon, mon appareil photo fait ce qu’il peut.
– mes mains sentent bon la mandarine grâce au savon Copaïba envoyé par les Papadoums. Ça me donne d’ailleurs envie de vous parler de cette marque plus longuement parce depuis que j’ai des produits Copaïba, la douche à l’hôpital est devenue un beau moment de détente.
– je dois être vaccinée contre la grippe A d’ici la fin de la journée. J’hallucine, je me réjouis de me faire piquer. J’ai du prendre goût aux aiguilles… Attention, à ma sortie, je me fais piercer de partout.
– mes bas de contention me font des jambes de danseuse. Oui, je porte des bas de contention et alors ? Vous allez voir, d’ici un an, tout le monde portera des bas de contention, c’est trop sexy. C’est comme le slim ou les Huggs, tout le monde fait « yeurk » au début mais après, on se les arrache. En plus, les miens sont remboursés par la sécu.
– le soir, Kouign Amann me raconte une histoire par téléphone avant d’aller se coucher. Et je comprends tout parce qu’il explique bien les histoires, mon fils. Et je réalise qu’il grandit bien et qu’il progresse, même si sa maman n’est pas là pour lui tenir la main.
– dans 2 jours, si la neige le permet, je vois MMM et Kouign Amann.
– et parce que malgré tout, on rigole bien. « A rester allongée comme ça, je vais perdre toute ma muscul ». Phrase prononcée par Marjoliemaman, le 16 décembre. MMM a littéralement explosé de rire après 2 secondes d‘effarement. D’un rire qui venait de loin, d’un rire un peu nerveux retenu par un barrage qui explose d’un coup. Il m’a imaginé l’espace d’un instant poussant de la fonte avec un physique de culturiste, ne comprenant pas  vraiment ce que je voulais dire. Genre : y’a des muscles sous ta Jelly ma chérie ? Moi, je pensais juste à mes petits muscles qui me suffisent à marcher et à porter, de là à parler de muscul, y’avait de quoi rire effectivement. Je me repasse la scène en boucle et je me marre.

PS : ma connexion 3G est trop laborieuse pour que je vous colle des photos.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi