Blooming

Mon chemin en yoga kundalini

Ce billet, je sais que certains d’entre-vous l’attendent depuis un certain temps… L’été dernier déjà, alors que j’avais à peine commencé le yoga kundalini, je recevais des messages pour me demander d’en dire plus, pour me savoir si je le conseillais, pour comprendre en quoi il était différent des autres yogas, pour que j’explique pourquoi  ça me faisait autant de bien… Et clairement, je ne me sentais pas du coup capable de répondre à ces questions tant j’étais déjà moi-même en train d’expérimenter les choses, sans avoir un minimum de recul.

Cela fait maintenant bientôt 11 mois que je pratique et le yoga kundalini et je peux déjà dire comme je le fais pour le blog : il a changé ma vie.

J’ai toujours eu envie de faire du yoga (remember durant ma dernière grossesse) sans trop savoir ce que c’était exactement. Je pensais souplesse, concentration, méditation, positions acrobatiques, un peu tout ce que j’aime. Bizarrement, je n’ai pourtant jamais pris un cours de yoga, c’était que l’envie n’était pas si forte (et que le temps me manquait cruellement). Je suis depuis quelques années Lili Barbery sur son blog et sur Instagram. elle parle souvent du yoga kundalini qu’elle pratique avec bonheur et de sa formation d’enseignante. Elle en parlait si bien que j’ai eu envie d’essayer. Déception, pas de cours autour de chez moi… Alors un matin, le 27 juin 2019 très exactement, je me suis installée dans mon salon devant Youtube et j’ai choisi de tester une vidéo en anglais de Kimilla au titre prometteur “emotional fatigue buster”.

Cette pratique a été extrêmement difficile mais je me suis accrochée. Je me suis dit “tu fais ça pour toi, tu vas jusqu’au bout tu vois ce que ça donne”. J’ai pleuré à gros bouillons, je n’étais pas jolie à voir. Mon fils était à côté de moi en train de bouquiner et d’ailleurs, on reparle souvent de ce moment en se marrant (je pleure parfois de joie, de tristesse, de colère ou autre devant les enfants mais je leur explique toujours pourquoi).

(Je fais un aparté ici pour préciser que le yoga kundalini n’est pas forcément pour tout le monde, que certains détesteront, que d’autres adoreront ou s’ennuieront ou n’y trouveront aucun intérêt. Je sais qu’on en parle beaucoup sur les réseaux sociaux et que ça semble le truc “in”, le passage obligé mais clairement, il a plein d’autres moyens de s’explorer, reste à trouver celui qui vous convient. D’autre part, une même pratique peut avoir des effets très différents. Sur ce kriya (cette pratique) de Kimilla, j’ai pleuré mais parfois il me fait bailler ou il provoque autre chose. Il n’y a pas de standard, pas d’attente particulière à avoir, ce que vous ressentez est juste. Il n’y a pas d’objectif. Enfin, s’il n’y a pas de dévotion dans la pratique, un cours de kundalini c’est juste un enchainement de mouvements sportifs et quand je parle de dévotion, je pense à la dévotion envers soi-même. On pratique comme on s’offre un cadeau, on se montre que l’on s’aime en s’investissant dans le moment.).

Je suis allée au bout et en refermant l’espace (au moment où la pratique se termine), j’ai su que j’avais trouvé exactement ce dont j’avais besoin. Il faut dire que depuis quelques mois et particulièrement depuis le mois de mars 2019, j’avais décidé de me réaligner, de m’écouter pour ne plus trainer des valises inutiles (pour en lire plus c’est ici). Le yoga kundalini était l’outil qui allait me permettre de m’explorer. Quel cadeau !

Le kundalini, c’est pour moi une manière de me connecter à mon moi intérieur, celui que j’ai mis en sourdine pour mille et une raisons (parfois nécessaires d’ailleurs), celui qui sait ce dont j’ai besoin et qui me veut du bien. Celui qui me permet d’avoir accès à l’infini et qui me permet d’être en accord avec moi-même et donc plus en accord avec les autres.

Pourtant, j’ai tout de suite su que je n’allais pas pouvoir me contenter de pratiquer seule, j’avais besoin d’être guidée et accompagnée. Mais sans cours  à proximité, comment faire ? L’après-midi même, je trouvais une école  proposant le niveau 1 avec une formation en 2020 et envoyais un message pour me pré-inscrire. Tout en faisant ces recherches, je suis tombée sur un festival en France ayant lieu un mois plus tard.

J’ai continué à pratiquer les jours suivants en attendant une réponse de l’école et en repensant à ce festival. En allant fouiner à nouveau sur le site du festival, j’ai lu  son thème de 2019 : LIGHT.

OH. WAIT.

LIGHT comme…

mon mot totem pour 2019.

A partir de là, j’ai décidé d’y aller sans me poser de questions et tout s’est goupillé parfaitement pour que je parte une semaine. Quand vous cherchez à vous aligner, tout autour s’aligne pour vous.

Durant ce festival, j’ai d’abord expérimenté la solitude et  la peur (en mode : je fais quoi ici, toute seule, je veux voir mes enfants et mon mari, où  est-ce que je suis tombée) puis j’ai rencontré mes futurs enseignants, j’ai découvert tout ce qu’englobe le yoga kundalini, j’ai découvert des jolies personnes, j’ai pratiqué avec une joie intense et puis, j’ai ri en nettoyant des WC j’ai participé à un tantra blanc (pour résumer (mal, c’est tellement complexe) : de longues médiations face à face avec une autre personne) durant lequel j’ai largué l’une des plus grosses valises que je portais depuis ce qu’il me semble être une éternité… Le tout, juste un petit mois après avoir pratiqué  pour la première fois. Waouh.(sur la photo de droite, je porte le turban car c’est juste après le tantra blanc mais je n’en porte pas habituellement pour pratiquer)

En rentrant chez moi, j’ai acté la décision en discutant avec MMM : “je veux faire cette formation, je ne veux pas être prof mais je sais qu’elle me sera utile”. MMM m’a fait confiance et m’a dit : go, je te soutiens.

C’est comme si je n’avais pas eu le choix, que le kundalini yoga m’avait choisie : “tu viens et puis c’est tout”. Pourtant j’ai réalisé que j’avais rarement autant choisi quelque chose. Mais dans ma vie, à chaque fois que j’ai avancé avec cette confiance aveugle en mon ressenti, ça a été une décision importante et positive.

Entre début août et fin décembre 2019, j’ai donc pratiqué seule à la maison, face à Youtube, le plus souvent avec Kimilla ou grâce au livre de Guru Jagat : Yoga kundalini pour une vie invincible. Je me suis initiée aux mantras (après avoir découvert leur force au festival) et j’en ai écouté tous les jours, à n’importe quel moment de la journée, en travaillant, en cuisinant, si bien que les enfants s’y sont mis aussi.

Durant cette période, je trépignais d’impatience en attendant le début de ma formation mais j’ai délaissé la pratique à un moment, j’étais complètement sous l’eau avec le boulot, j’étais à bout de forces et de nerfs. Grosse erreur… c’est en reprenant une pratique quotidienne que j’ai réussi à finir mes projets saine d’esprit. C’est d’ailleurs MMM qui m’avait dit “prends le temps de faire du kundalini, tu seras plus efficace et détendue dans le boulot”. So true.

Et puis janvier 2020 est arrivé et j’ai enfin pu commencer cette formation d’enseignant, moi qui ne voulais pas donner de cours… mais ce billet est déjà bien long alors je vous propose de revenir vous en parler dans un autre article… J’essaierai de ne pas trop tarder, promis. Je compte vous parler ici du reste de mon parcours avec notamment la sadhana et les pratiques de 40 jours, du matériel que j’utilise (mais vous le voyez sur les photos, une serviette de bain suffit !), des mes pratiques et mantras préférés… Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser, j’essaierais d’y répondre au mieux. En revanche, je garde certaines informations pour moi, merci de votre compréhension.

Je vous invite à explorer le blog de Lili Barbery, pour en découvrir plus, elle a déjà bien défriché le sujet et répondu à beaucoup de questions.

Sat nam.

Merci à ma Fleur de Sel qui a pris ces photos de moi en train de pratiquer un matin l’été dernier, au camping de Houat le lendemain de ma course (si difficile !).

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

17 commentaires

  1. Répondre Sandrine WEBER 14 mai 2020 à 18 h 18 min

    Merci Ma Belle pour ce partage tant attendu ! Le Confinement m’aura permis de découvrir cette pratique grâce à Lili … En 2 mois je suis devenue addict ! #reliées

  2. Répondre Christel Bourgin 14 mai 2020 à 18 h 36 min

    Merci pour les infos de youtube. Je n’ai quasiment pas loupé un live de Lili mais depuis qu’elle a arrêté je n’ai pas réussi à pratiquer seule. J’ai besoin d’avoir un rdv précis pour m’y mettre et ce live était parfait. Merci encore de nous avoir fait découvrir le kundalini. Sat Nam

    • Répondre Marjoliemaman 14 mai 2020 à 19 h 47 min

      Avec plaisir ! Pour les cours, je te conseils de trouver un enseignant, il y a plein de cours en ligne en ce moment. Youtube c’est bien mais ça a ses limites 😉

  3. Répondre Deborah 14 mai 2020 à 18 h 39 min

    As tu testé d’autres yoga avant ou tu as su tout f’de suite que c’est celui qui te conviendrait ? Je ne pense pas que le kundalini soit mon truc mais je fais du yoga hata depuis 1 mois et c’est vraiment ce qui me convient. Merci pour ce partage

    • Répondre Marjoliemaman 14 mai 2020 à 19 h 49 min

      Je n’ai jamais testé aucun autre yoga et je n’aurais pas pensé pas que celui-ci (qui est peu acrobatique et très intérieur) me plairait si j’avais su avant de quoi il retournait. Si une pratique convient, pas besoin d’aller chercher ailleurs tant qu’elle est épanouissante (comme avec les mecs en fait ^__^).

  4. Répondre Nathalie 14 mai 2020 à 18 h 40 min

    Merci pour cet article !
    Je découvre ce yoga depuis le confinement et j’ai très envie de me lancer (même seule car pas de cours près de chez moi ) . Est-ce une bonne idée avec le recul de prendre des vidéos pour le faire ?
    Quel Kriya choisir pour commencer ?
    Et les méditations sont-elles associées à certains kryias ou peut-on combiner comme on le sent ?
    (ex: Surya kriya + mul mantra en méditation ?)

    Désolée pour toutes ces questions mais c’est cela qui me retient de me lancer !

    Merci !

    • Répondre Marjoliemaman 14 mai 2020 à 19 h 21 min

      En ce qui me concerne, je n’avais pas le choix, j’ai fait avec les moyens du bord et j’ai exploré via youtube et les livres. Avec le confinement, il y a une foule de cours via Zoom avec une multitude d’enseignants différents (d’ailleurs si un cours avec un enseignant ne te plait pas, n’insiste pas), c’est comme ça je que commencerais si je débutais en ce moment. Le surya kriya est super pour commencer, je l’ai fait une bonne partie de l’été dernier, il comprends une méditation, tu peux la prolonger avec un mantra oui. Fais ce qui te semble juste,écoute ce qui “t’appelle”. Bonne pratique.

      • Répondre Nathalie 14 mai 2020 à 19 h 44 min

        Merci pour cette réponse !

  5. Répondre Floriane 15 mai 2020 à 1 h 25 min

    Merci oour ce super article. Je suis aussi le blog de lili depuis qq temps et je m’etais dit qu’il fallait que je teste mais je ne l’ai pas fait car je n’étais probablement pas prête. J’ai commence comme beaucoup avec les lives du confinement de lili et j’ai tout de suite su que c’est ce qunil me fallait. J’y trouve un apaisement et un enrichissement incroyable. J’aurais adoré aller au festival cet ete mais il a été annulé… Je suis a j10 de 40j de mul mantra et je m’y tiens avec bonheur tellement je suis heureuse de chanter. Bonne continuation dans la pratique. Sat Nam

  6. Répondre mafavier 15 mai 2020 à 6 h 32 min

    Merci Marjo. Ce n’est pas la première fois que tu expérimentes les choses quelques mois avant et me sers de guide quand c est mon moment.
    J ai découvert le kundalini avec ton blog, puis lili grâce à toi et depuis j approfondis. Par rebond je suis Odile Chabrillac et en suis à J5 de ma sadhana. Je sens que tout ceci me transforme, comme toi je pleure parfois dans la pratique sans trop comprendre pourquoi, et à l inverse, au quotidien je me sens apaisée et bien moins sensible aux mauvaises ondes.

  7. Répondre QUEAU 30 mai 2020 à 12 h 13 min

    Bonjour Marjolaine, merci à toi de partager avec nous cet article. En fait, tu y réponds exactement à une question que je t’avais posé par mail… Et comme toi, je décide de me faire confiance et d’écouter mon instinct. Merci de tes partages! belle journée à toi

    • Répondre Aurélie 30 mai 2020 à 12 h 14 min

      que je t’avais posée… (j’aurais du me relire avant d’envoyer 😉 )

  8. Répondre Solenne 3 juin 2020 à 16 h 07 min

    Merci de partager ton cheminement; à te lire, il se dégage une immense douceur et une grande bienveillance, c’est très agréable.
    De nature curieuse, j’ai essayé une des séances confinement de Lili Barbery, mais je ne m’y suis pas trouvée; je ne suis pas prête, ou bien ce n’est pas pour moi. Peut-être un peu des deux.
    Peu importe; savoir ce qui ne nous convient pas, c’est aussi avancer.

  9. Répondre Tatiana 8 juin 2020 à 14 h 07 min

    J’étais intéressé par cette pratique, mais je n’ai jamais tenté.
    Après avoir lu ton article, j’ai bien envie d’essayer… pour voir si cela me conviendrais.
    J’essaierai donc une séance de Lili Barbery et je verrai bien.
    Merci pour ton partage et bonne continuation.

  10. Répondre Stéphanie Dupond 12 juin 2020 à 5 h 24 min

    Je ne savais pas à quoi consistai le yoga en général, mais merci beaucoup pour votre partage. Je pense que je vais m’y mettre. Il est temps pour moi, je crois, de prendre soin de mon corps.

  11. Répondre Larissa Dubois 16 juin 2020 à 22 h 32 min

    Je ne rate aucun article que vous postez. Je n’ai pas encore commenté, mais là je tiens à vous remercier pour tout, car vous ne vous lassez jamais de partager avec nous de nombreuses choses agréables.

Laisser un commentaire