Ground Zero

soleil-levant-bretagneQuelques jours avant la mort de mon Papy, je me faisais la réflexion que mon Papa était décédé il y a presque 9 mois et que c’était visiblement le temps qu’il me fallait pour faire ce deuil. C’est drôle comme cette durée de 9 mois est symbolique, pas vrai ?

Après la mort de mon père, j’ai clairement mal encaissé le choc. Si je compare avec le décès de ma Mamie Elise qui m’a attristée mais m’a aussi donné beaucoup de forces, la mort de mon père a été une sorte de lame de fond à laquelle je ne m’attendais pas.

Je me suis mise à fumer cigarette sur cigarette alors que j’étais une fumeuse occasionnelle, je me suis réfugiée dans les écrans (le retour de Candy Crush que j’ai recommencé à zéro et les séries en mode gavage le soir), j’ai mangé très très sucré (coucou le tablier ventral et les épaules rebondies) et je traînais mon vague à lame sans trop savoir quoi en faire. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon papy, il était…

Papy AlfredTu es parti tout doucement, sans nous prévenir, sans faire de bruit. Tu ne voulais plus déranger.

Un nouveau vide s’aligne à côté des autres, ça fait beaucoup de vides qui se font ces derniers temps.

Du vide encore quelque part mais mon cœur est lourd de tout l’amour que tu m’as donné.

La vie m’a offert un grand-père exceptionnel, si tu savais comme je suis fière de dire que je suis ta petite fille.

Tu n’imagines pas à quel point tu as pu être inspirant, à quel point j’aime raconter ton parcours.

Mon Papy, il est né il y a 100 ans à San Francisco de parents béarnais émigrés, il a quitté les Etats-Unis pour rentrer en France à l’âge de 16 ans. Vous imaginez qu’à son arrivée au village, c’était un peu la star. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Manque de jus

loveCes derniers mois, je manque de jus. Tout me semble un peu plus difficile, un peu plus lourd, un peu plus étriqué. Les attentats, le décès de mon papa. Comme un goût de cendres qui ne passe pas.

Je vais bien, ma famille va bien (et min Dieu, nous savons à quel point la santé est le plus important) mais je peine, je marche comme si je traînais un 33 tonnes invisible. Comme une impression désagréable de faire du sur place. Et je déteste faire du sur place.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’après

jacinthesDu fond du coeur, je voulais vous remercier pour votre soutien incroyable. Une fois de plus je suis émerveillée par le pouvoir de vos mots et de vos attentions. Tous vos gestes ont été comme de doux câlins et m’ont offert un grand réconfort.

J’ai tenté de répondre autant que je le pouvais aux différents messages mais je n’arriverai pas à dire merci à tous ceux qui m’ont laissé une pensée en commentaire alors je vous le dis ici, avec toute l’intensité que je peux y mettre : MERCI. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelque chose d’immortel

photo-1J’ai essayé mais rien n’était assez. Les mots étaient trop vides, les larmes trop sèches, mon chagrin trop étranger.

J’ai voulu lui dire un dernier au revoir par écrit mais depuis 7 jours, les mots me manquent. Eux qui sont d’habitude ma meilleure thérapie, ils ne parviennent pas à faire fuiter ma tristesse. Alors elle reste là, comme une grosse pierre près de mon coeur. Je mange des cailloux, je ris du sable et je ne pleure pas de larmes de crocodiles. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !