A l'école, Sports !

La sortie sportive

Je n’avais pas dit que j’irai mais j’avais dit que je pouvais me rendre disponible s’il manquait des parents. Bingo, il manquait des parents alors, on m’a sollicitée pour accompagner la sortie sportive des CE2, CM1, CM2. Fleur de Sel était super ravie, moi un poil moins enthousiaste (en même temps, j’ai déjà accompagné 2 fois l’activité piscine des CP alors que j’ai la phobie des vestiaires de piscine). Mais vous me connaissez, une fois que je m’étais faite à l’idée que j’allais passer 7 heures au milieu de 250 enfants, je trouvais ça presque cool (mon coté maso).

Sur le chemin de l’école, j’avais déjà bien froid au mollet dans mon lycra et je me suis rendue compte que j’avais oublié de prendre un manteau alors j’ai foncé ventre à terre à la maison pendant que les filles me chronométraient (2’04 », pas mal). Il caillait franchement et ça n’était pas super motivant pour le pique-nique du jour.

À 8h45 j’étais dans le bus avec 50 enfants à côté d’une Fleur de Sel trop heureuse que je vienne et juste pour ça, ça valait déjà le coup. Une fois sur place, nous avons retrouvé les élèves des 4 autres écoles qui participait à cette journée sportive. Ça faisait un paquet d’enfants tout ça mais c’était super joyeux. Une fois les équipes faites, je me retrouve en charge avec une autre maman d’une équipe de 25 CM1 venus de 5 écoles différentes. 25 enfants, ça fait beaucoup quand même mais nous sommes sur un terrain de football dans un lieu encadré (oui, je sais les professeurs font ça tous les jours mais ça n’est pas pour rien que c’est un métier !). Je fais l’appel en écorchant quelques noms, ça les fait marrer et moi ça m’aide à me souvenir de leur tête. Et puis les voilà partis pour 9 ateliers : tirs au but, parcours, lancer de vortex, jeu de la vie, triple saut… Chaque atelier est tenu par un maître ou une maîtresse et nous tournons avec nos groupes, ça roule ! Au deuxième atelier, quelques garçons s’énervent et sont à la limite de l’insolence. Avec autorité (ça marche mieux qu’avec mes propres gosses), je calme le jeu et découvre qu’en fait, ils stressent parce qu’ils doivent faire… de la corde à sauter ! Une fois rassurés, ils se détendent, foirent la corde à sauter mais sous les encouragements, c’est plus facile à accepter.

Je suis avec ma Fleur de Sel que je couve d’un oeil et je réalise que je me sens bien au milieu de ce petit groupe d’enfants qui ne se connaissent pas. Certains sont drôles, d’autres touchants, d’autres bruyants, d’autres timides, d’autres subtiles… Je fais l’arbitre quand il le faut, je soigne le genou qui saigne, j’aide l’asthmatique à chercher sa Ventoline, j’applique ma main glacée (bon sang qu’il fait froid, oh mince, il pleut !) sur l’hématome tout neuf faute de glace… J’apprends à les connaître et à mon grand étonnement, ça me passionne. Tous ces petits humains de 10 ans ou presque me touchent énormément et je me sens dans mon élément avec eux (mais soyons clairs, c’est parce que ça ne dure qu’une journée, au quotidien, ça ne serait pas la même en ce qui concerne ma patience). Tant et si bien que je panique à peine quand la maman qui nous accompagne me dit qu’elle ne sera pas là cet après-midi…

Les enfants effectuent le dernier atelier de la matinée sous la pluie et le vent glacés mais ouf, on pique-nique au sec ! À peine le temps de se restaurer que nous repartons pour 3 ateliers. « Vous me retrouverez à mon ciré jaune » avais-je dit à ma petite équipe. Bingo, on s’est tous vite retrouvés (même si j’ai dû les compter 4 fois parce que des mômes de 10 ans, ça bouge tout le temps !) et on a continué dans la bonne humeur. C’est à regret que j’ai libéré cette petite troupe attachante pour que chacun retrouve son école mais la journée n’était pas finie… Il restait en effet l’épreuve du tir à la corde et les relais entre les écoles.

Autant vous dire que l’épreuve du tir à la corde a déchainé les passions… Le niveau de décibels a battu des records et l’engagement physique était total. Et puis ça a été le tour des relais… « Madame Solaro, vous faites le relai ++ alors ? ». Le relai ++ compte pour chaque école une fille et un garçon pour chaque classe ainsi qu’un homme et une femme. La femme sur le coup, c’était donc MOI. Moi qui n’avait pas couru depuis 18 mois à part à l’échauffement de la gym mais qui avait la bonne idée d’être en tenue. Pas de souci, JE VAIS GERER… Il s’agit juste de faire 30 mètres, de tourner autour d’un cône jaune et de revenir filer le relai au dernier coureur… Je m’échauffe vite fait pour ne pas me faire de claquage (team 40 ans) et je me dis que ça va le faire. Je confie quand même mon inquiétude pour le demi-tour autour du cône jaune à une autre maman…

Arrive le relai ++, j’ai l’oeil du tigre et le poil vif et je regrette juste de ne pas avoir mis mon soutien-gorge de sport (team 90C). On se briefe avec le CM2 qui doit me refiler le témoin et le papa qui est derrière moi à qui je dois le donner. Tout roule, les enfants sont en feu, j’ai pas intérêt à les décevoir. Et c’est parti, ça court vite ! Notre école est en tête ou 2ème, je ne sais pas trop mais ça va vraiment vite ! Je saisis le relai et cours comme une dératée (expression préférée de ma Mamie Elise qui, elle, n’avait plus de rate), je sens que je suis au top de ma vitesse quand arrive le cône jaune. Bordel, le cône jaune, LE CÔNE JAUNE……………….

Et ce qui devait arriver, arriva : je m’étale de tout mon long sur le côté. Un dérapage de folie suivi d’une glissade sur le gazon fraîchement mouillé… Et moi, je me marre… Je me relève aussi vite que possible pour terminer ma course et filer mon témoin au papa qui suit ! Fort de mon expérience, il gère le demi-tour sur les genoux (team Pierre Richard) et il termine sous les hourras en délire de l’école. Les enfants pensent que l’on est premiers mais visiblement, nous ne sommes que deuxièmes… On se « high five » et se congratule quand même. Les enfants viennent me voir paniqués : ça va, tu t’es pas fait mal ? Après visionnage de la vidéo, la chute est effectivement plus impressionnante à voir qu’à vivre… Je m’excuse auprès d’eux d’avoir failli mais visiblement, ils ne sont pas rancuniers (ou ils ont la délicatesse de ne pas le dire devant moi).

C’est déjà l’heure de retourner à l’école. Nous sommes tous cuits, on dormira bien ce soir…

Je vous l’avoue, j’ai eu mal aux cuisses le lendemain mais je me suis amusée comme une petite folle… Je crois même avoir dit que je reviendrai l’année prochaine (mais je laisserai ma place du relai à une femme qui gère mieux les virages !), ça sera la toute dernière sortie sportive de Fleur de Sel avec cette école mais je ne préfère ne pas y penser et savourer encore les jolies émotions de cette belle journée !

Pour continuer votre lecture, je vous propose une petite recette de saison ! La tarte aux fraises et aux kiwis !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

25 commentaires

  1. Répondre CéciliAcidulée 4 juin 2019 à 21 h 15 min

    Oh purée, j’ai failli réveiller ma fille en éclatant de rire à te lire ! Désolée mais j’ai trop bien imaginé la scène de l’aquaplaning LOL
    Sérieusement, j’espère que tu t’es bien remise. Allez vivement la prochaine sortie !
    Des bises !

    • Répondre Marjoliemaman 4 juin 2019 à 21 h 24 min

      Si tu savais comme je me suis faite rire toute seule ! Aucun bobo à déplorer à part des courbatures 😉 Bisous doux.

  2. Répondre M* 4 juin 2019 à 21 h 52 min

    Ha ha ha j’adore! J’epsère que tu n’as plus mal, quand même. Mon secret quand j’ai accompagné la classe de ma fille à la sortie sportive l’an dernier: j’étais en robe et sandales, donc j’avais une excuse pour ne pas faire l’épreuve réservée aux parents: un tour de stade. N’ayant pas couru depuis la terminale, je pense que j’aurais eu un claquage / une crise cardiaque.

    • Répondre Marjoliemaman 4 juin 2019 à 22 h 19 min

      C’était juste des courbatures 😉 Je retiens l’astuce de la robe mais en vrai ça m’a fait plaisir !

  3. Répondre Emioli 4 juin 2019 à 21 h 57 min

    Bravo pour cette journée sportive et c’est chouette de partager ton enthousiasme ! Je suis instit et on galère tellement pour trouver des parents accompagnateurs pour ce genre de projets que souvent les collègues laissent tomber.

    • Répondre Marjoliemaman 4 juin 2019 à 22 h 21 min

      Merci d’être venue déposer ton message ici ! En tant que parent on a parfois du mal à passer le cap et puis beaucoup n’ont pas la flexibilité de mon emploi du temps mais il ne faut pas baisser les bras !

  4. Répondre Claudie 4 juin 2019 à 22 h 13 min

    Pas toujours le temps (et la motivation 🙂 ) pour accompagner les sorties des enfants… pourtant ce sont toujours de supers moments …qui me rendront nostalgiques …un jour….
    Cette sortie avait l’air chouette …quel récit ! et quelle chute ! (c’est le cas de le dire !!)

    • Répondre Marjoliemaman 4 juin 2019 à 22 h 22 min

      Je me dis que bientôt ils ne voudront plus de moi ou qu’il n’y aura plus besoin d’accompagnateurs alors j’en profite. Je vois déjà qu’au collège on ne sollicite pas les parents. On fait des provisions de bons souvenirs.

  5. Répondre Chrystelle 4 juin 2019 à 22 h 15 min

    Bonsoir ! Alors je ne commente que rarement mais je tenais à vous remercier pour tous ces articles et en particulier celui-ci: j’ai ris mais j’ai ris! 🙂 récit d’un tel réalisme que je m’y suis vue. Un grand merci je vais me coucher d’humeur joyeuse!

    • Répondre Marjoliemaman 4 juin 2019 à 22 h 23 min

      Oh merci Chrystelle, ce commentaire est parfaitement en connexion avec un documentaire que je regardais il y a 5 minutes et il me touche beaucoup.

  6. Répondre Eltonia56 5 juin 2019 à 6 h 58 min

    Ah Marjomoi, j’ai vu la vidéo fin du commentaire

    • Répondre Marjoliemaman 5 juin 2019 à 7 h 25 min

      Non mais le vidéo est fabuleuse, avec les encouragements, c’est tellement drôle !

      • Répondre Eltonia56 5 juin 2019 à 7 h 55 min

        J’aurais vraiment pas fait mieux ! Piscine vendredi, c’est mon tour…

  7. Répondre Céline / Shalima 5 juin 2019 à 7 h 56 min

    Marjo la reine du ventriglisse tout terrain ! Bravo !

  8. Répondre Bénédicte 5 juin 2019 à 9 h 15 min

    Wow, tu as toute mon admiration, toute une journée d’épreuves sportives c’est pas de la tarte !

    De mon coté j’ai accompagné aussi des rencontres sportives à l’école mais c’est plus light: cross, jeux d’opposition ou sortie piscine, ça dure jamais plus d’une demi-journée… J’imagine bien la chute à cause du cône, perso je pense qu’il me serait arrivé la même chose 🙂 .

    Et comme toi je profite des dernières sorties de ma dernière en CM1 comme Fleur de Sel, vu qu’au collège les parents ne sont jamais sollicités pour les sorties, en tout cas dans le collège de mon ainée

  9. Répondre Aurore FELIX 5 juin 2019 à 9 h 33 min

    Ah ah ah !!! Tu as dû en faire rire plus d’un sur le bord du stade (quand ils t’ont vu te relever, ça va sans dire ) et nous aussi on se marre derrière nos écrans !!! Merci pour le partage de cette bonne tranche de vie et de rire…
    Moi qui ne suis pas sportive pour un sou, j’accompagne à la piscine depuis au moins deux ans (dans les vestiaires ET dans l’eau …) et je viens de passer l’agrément pour accompagner les sorties vélo alors que mes enfants ne sont même pas encore concernés ! Mais j’ai le privilège de travailler en horaires décalés (#teaminfirmière je travaille beaucoup les nuits et les week-ends !) et j’ai donc PLEIN de temps dispo la semaine , ça arrange bien les instits

  10. Répondre DelphineB 5 juin 2019 à 9 h 50 min

    Extra cette journée et surtout la manière dont tu la racontes ! De toutes façon ils ont déjà dû noter ton nom pou l’an prochain 😉
    Merci et bonne journée

  11. Répondre Petitsruisseauxgrandesrivieres 5 juin 2019 à 10 h 04 min

    Je suis en train de fouiller dans mon esprit et je me rends compte que je n’ai pas de baskets… Ce qui m’autorise à décliner les propositions de sortie sportive, hélas, trois fois hélas. C’est trop bête !

  12. Répondre Anne 5 juin 2019 à 11 h 09 min

    J’adore faire les sorties scolaires . J’aimais beaucoup accompagner à la bibliothèque quand ils etaient maternelle.
    Mes filles ont changé d’école et ils n ont pas fait de sortie cette année.
    J’ai fait une sortie sportive découverte de l’athlétisme avec ma petite l’année dernière et c’était vraiment super même s il avait plu !

    Ta chute sera sûrement dans les annales de l école ^^. Et moi aussi je fais pas les sorties piscine !

  13. Répondre Sophie 5 juin 2019 à 14 h 38 min

    Team90C, ca va me faire ma journee!!
    Bon, je suis contente de voir qu’il y a plus de peur que de mal mais quand meme, ca devait valoir le coup d’oeil!
    Je cours depuis octobre, 1 fois par semaine, puis 2, moi qui avais toujours considere que ca n’etait pas pour moi… et le pire, c’est que j’y prends maintenant plaisir et que je suis toute contente d’y aller (1h sous la pluie battante aujourd’hui, c’est grave docteur?)
    Bref, tout ca pour dire que je constate que quand je dois courir apres mes enfants, c’est beaucoup plus efficace!

  14. Répondre Ker Mary 6 juin 2019 à 12 h 55 min

    Tu crois que si on fait des recherches sur youtube on trouvera la vidéo?
    Les sorties scolaires font peur de l’extérieur mais j’adore les faire. Et pourtant je ne suis pas très fan des enfants des autres…

  15. Répondre Ysaline 6 juin 2019 à 13 h 45 min

    Bonjour Marjolaine,

    J’espère que vous n’avez pas trop mal.
    C’est trop drôle comme vous avez raconté cet épisode… On se doute qu’il va y avoir une gamelle au tournant…

    Bel après-midi !

  16. Répondre mariama 11 juin 2019 à 10 h 40 min

    ah purée comme je me suis marée en lisant ton texte.
    j espere que tu t es remises de ta chute.
    belle journée

Laisser un commentaire