Ce moment

Nous avions grappillé quelques minutes de sommeil en plus pendant que les grands et leur père s’arnachaient pour partir skier, nous avions pris le petit déjeuner toutes deux sans nous presser dans la grande salle de repas un peu désertée.

Après avoir fait quelques parties de jeux de société, nous avions décidé Petite Gavotte et moi d(interrompre notre face à face au jeu « Moi Moche et Méchant 3 » histoire d’aller prendre l’air et de profiter du superbe soleil qui brillait ce matin-là sur les Menuires.

Nous avons enfilé nos tenues de ski, nos gants et nos chaussures étanches et nous sommes parties à l’aventure toutes les deux, sans trop savoir ce que nous cherchions.

À quelques centaines de mètres de notre club, nous avons rejoint les pistes et ça a été l’explosion de bonheur pour ma petite dernière. Il n’y avait personne et de la neige fraîche à volonté pour répondre aux envies de jeux d’une petite fille de 5 ans et demi.

Alors nous avons fait tout ce qu’il est possible de faire dans la neige : nos empreintes, de la luge sur les fesses, une bataille de boules de neige, un ange… Nous avons même tenté le bonhomme de neige mais ça ne tenait pas…

Petite Gavotte avait les joues rougies par le froid et le bonheur. Je lui ai proposé une pause en terrasse face à la montagne et elle a accepté de bon coeur. Nous nous sommes installées sur une terrasse déserte et nous nous sommes mises à papoter. « Maman, y’a quoi sous la neige ». « Maman, on peut toucher le ciel , ». « J’ai hâte qu’on soit aux vacances d’été pour partir au Japon tous les 5 ». « Maman, pourquoi c’est Papa et pas toi qui part travailler à Paris ? ».

La serveuse nous a apporté notre café et notre grenadine ainsi qu’une assiette de viennoiseries. Devant le regard étonné tout rond et gourmand de Petite Gavotte, elle lui a dit ; « ce sont les restes du petit déjeuner, c’est pour toi si tu veux ». Alors elle a mordu dans un pain aux raisins puis dans un pain au chocolat en continuant son chapelet de questions.C’était juste nous deux sur nos transats face à la montagne et au ciel bleu, avec le bruit d’un skieur de temps en temps qui passait au loin sur la piste. C’était nous deux sans timing, sans interruption, sans filtre.

Petite Gavotte a commencé à avoir froid alors elle m’a escaladée pour venir chercher un câlin qui réchauffe. Sous le poids, le transat s’est enfoncé dans la neige et on a ri comme des baleines.

On s’est regardé en souriant, ivres l’une de l’autre, seules au monde l’espace d’un instant.

Ce moment, je le grave ici mais il est gravé sur mon disque dur pour longtemps et je sais qu’il en restera une trace quelque part dans le coeur de ma Petite Gavotte.

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 réflexions au sujet de « Ce moment »

  1. 1
    Sophie says:

    Magnifique !
    Je me retrouve à fond dans l’expression « ivres l’une de l’autre », elle est joliment trouvée.
    Profite bien de ces beaux moments et merci pour le partage.

  2. 2
    julie_freckles says:

    Oulala, yeux qui piquent et boule dans la gorge <3 <3

  3. 3

    Quel joli billet plein d’amour 🙂

  4. 4
    Zofia says:

    Difficile de lire ce texte sans avoir les yeux mouillés ! J’ai l’air de quoi maintenant au bureau oO !! <3

  5. 5
    Laurence says:

    Merci, c’est du bonheur à lire, et ça remplit l’âme…

  6. 6
    Sar says:

    Magnifique ! ❤️

  7. 7
    Julie says:

    Ils sont beaux et rares ces moments. Tu as raison : il faut les immortaliser, les chérir et surtout s’en rappeler dès que le moral est un peu en berne.
    Merci pour ce partage qui a fait bondir mon cœur de Maman et plus encore…

  8. 8
    Corinne says:

    Comme les autres, les yeux mouillés, j’aime bien comme vous écrivez et j’aime bien votre façon d’aimer votre famille!

  9. 9
    FaydeFlo says:

    Qu’ils sont précieux ces moments là. De vrais bijoux 3000 carats ^^
    et cette petite Gavotte un trésor. Bref tu es parée ! des bises !

  10. 10
    Picou says:

    J’ai partagé le même genre de moment unique et inoubliable, bien que tout simple, avec ma Chouquette l’an dernier. Il restera gravé en moi pour toujours, un bonheur infini.

  11. 11
    Maud says:

    Quel bonheur ❤️

  12. 12
    Coralie says:

    Quel texte émouvant,j ai les yeux embués! !cela me fait penser à nos têtes à têtes avec mon fils de 5ans et demi qui me pose mille et une questions et qui scrute mon visage en attendant la réponse.
    Ils sont si surprenants.
    Déjà tellement grands mais encore un peu petits.

  13. 13
    Poulette Dodue says:

    Jolis instant en duo …
    Profitez bien du ski

  14. 14

    Même sentiment avec mon grand et une balade a velo cet apres midi, meme si on etait pas seul, même si on etait pas ailleurs, on etait l’un avec l’autre et c’était bien

  15. 15
    Joëlle says:

    Quel joli billet tout doux. Que j’aime passer du temps seule et avec seulement l’un de mes enfants.
    Depuis le début de l’année j’essaie de les mettre chacun leur tour 1/2 journée au centre pour être avec l’un des 2. Ça plaît à tout le monde, une après midi plus calme en tête à tête, souvent on en profite pour faire un petit resto et celui qui est avec moi choisit ses activités. Et l’autre passe un moment sympa avec ses copains en dehors de l’école.
    Bon week-end de Pâques bisous

  16. 16
    Estelle says:

    Je suis toute émue…

  17. 17
    Bénédicte says:

    Ces moments passés en tête à tête sont tellement précieux 🙂

  18. 18
    Machamiak says:

    Ohhhhhh c’est doux par ici

  19. 19
    Charline says:

    Un commentaire bien tardif, mais ce billet est si joli! Il me remets face à moi même et je me dis de plus en plus qu’il faut vraiment que je trouve du temps pour consacrer des moment seul à seul avec chacun de mes enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *