« Je vous déteste tous »

IMG_0025 1

En récupérant les Pin’s à la garderie ce soir, j’ai senti que les grands étaient maussades. Genre nuage ascendant orage.

Fleur de Sel était contrariée parce qu’elle n’allait pas pouvoir terminer son coloriage qu’elle venait d’entamer (et qu’elle ne pouvait pas rapporter à la maison, j’ai proposé, vous pensez bien). Kouign Amann, lui, m’a à peine fait un bisou et était muet concernant sa prestation d’exposé (sur les châteaux forts) du jour. Genre, je lisais dans ses yeux : c’est bon maman, lâche-moi.

Heureusement, Petite Gavotte était ravie de me retrouver et m’avait préparé un dessin comme en témoignaient ses mains pleine de feutre.

Ce n’est pas grave, me dis-je, ils vont vite se calmer, ça arrive souvent.

Et puis, je les ai faits monter dans la voiture (Monsieur Kouign Amann a une entorse et donc besoin d’un chauffeur) et là, Fleur de Sel et Kouign Amann ont décidé de lancer un putsch pour rentrer à pied (je vous ai dit qu’il avait une entorse mon neuneu ?) et que j’étais vraiment pas sympa, que je disais tout le temps non, etc.

Une fois qu’ils étaient bien attachés, j’ai poussé une gueulante. Une bien argumentée, bien précise, une qui ne monte pas dans les tours mais qui démonte point par point leur attitude. J’ai conclu ma tirade par un superbe : « les grands, vous avez jusqu’à la maison – soit 2 minutes – pour vous reprendre et pour repartir dans le bon sens, c’est clair ? ».

Petite Gavotte, toute miel, a commencé à me dire qu’à l’école, ils avait lu le livre qu’elle avait apporté : « vous êtes tous mes préférés » que l’on aime bien à la Nourserie parce que c’est l’histoire d’une fratrie de 3 oursons qui ont l’impression d’être moins aimés que les autres à tour de rôle.

« C’est une famille de 5, comme nous » me fait remarquer Petite Gavotte.

 » Ah oui », je lui réponds mais moi, je vais écrire un livre qui s’appelle : « je vous déteste tous ». Après un blanc éternel de 3 secondes,  j’ai explosé de rire au volant de mon Kangoo. Et ça a été la réaction en chaîne avec une Petite Gavotte qui répétait hilare : « je vous déteste tous », un Kouign Amann qui hoquetait de rire et une Fleur de Sel qui tentait de résister mais ne parvenait pas à s’empêcher de rire.

Nous n’étions pas arrivés à la maison que nous étions tous réconciliés et de bonne humeur. Tout ça parce que j’avais trouvé une blague pourrie et que mes enfants avaient un sens de l’humour développé et du second degré à revendre.

Alors oui les enfants, « Vous êtes tous mes préférés » même quand vous êtes grognons mais je sens que le « je vous déteste tous » nous a fait beaucoup de bien à tous !

PS : Je ne compte plus le nombre de fois où l’humour a sorti ma famille de zones de danger, notamment lors des réveils nocturnes où MMM et moi aurions pu divorcer 300 fois. Ce qui me fait me dire que c’est une qualité à cultiver avec attention tout comme l’empathie, la gentillesse ou l’intelligence du coeur.

PS 2 : on en parle du gilet de Fleur de Sel sur la photo. Non, on n’en parle pas.

PS 3 : retrouver une jolie sélection été au naturel sur Wonderful Breizh !

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 réflexions au sujet de « « Je vous déteste tous » »

  1. 1
    Sandra maman de trois guenounes says:

    J’aime te lire … Même stade ici … j’adore le passage également sur le ça cas de divorce au sujet des réveils la nuit…

  2. 2
    Lucky Sophie says:

    C’est clair que des techniques de désamorçage humoristique sont bien utiles certains soirs !

  3. 3
    DeboBrico says:

    Ah l’humour… le meilleur des remèdes!
    Encore faut-il en avoir la force, des fois j’avoue je n’arrive pas à dédramatiser, et pourtant il faudrait car ils ne font rien de bien grave.

  4. 4
    anyo says:

    Ah l’humour ! Notre méthode d’éducation préférée !
    Une entorse?? Il voulait rentabiliser les béquilles? J’espère qu’il ne sera pas « privé » de gym trop longtemps!

  5. 5

    Ha ha, ça m’arrive aussi ce genre de situation…
    Parfois, ma fille fait une bêtise mais qui en fait est tellement drôle que je n’arrive pas à m’empêcher d’éclater de rire… Du coup, tout le monde rigole et c’est reparti!
    Par exemple, elle se met du yaourt dans les cheveux « sans le faire exprès », je commence à lui faire la morale en pensant à ses cheveux qui viennent d’être lavés, je vois sa mine et sa mèche pleine de yaourt et là…
    Ou l’autre jour, elle était en colère et je sentais qu’elle avait envie de jeter un jouet (!). Je lui ai pris la main en disant « bonjour ma cousine » comme dans la chanson et tout le monde a éclaté de rire, la colère s’est envolée…
    PS: ben quoi, il est très bien le gilet sur la photo, plein de couleurs :-)!!!

  6. 6
    Valérie says:

    Hier soir, il faisait beau, personne voulait aller se coucher. On a trainé un peu dehors. Et puis, il a bien fallu y aller… J’ai vu mon grand de 6 ans traverser la cuisine d’un pas ferme, s’enfermer dans sa chambre et quand on a réussi à engager la discussion, j’ai eu droit à : « vivement que j’ai 19 ans parce que je pourrai voter et je serai plus obliger d’obéir aux parents ».
    Le sens des priorités.

  7. 7
    Marie Meyer says:

    Coucou, ce soir, j’aurais bien eu besoin de cette magie par l’humour. Je n’ai pas trouvé mon nez de clown mais je vais le rechercher pour la prochaine fois afin de palier à la grève de mes cordes vocales… Et pour la paix de mon âme de maman tristounette dans l’echec… Bonne nuit!

  8. 8

    Ici aussi, l’humour nous a sauvé plus d’une fois. Pour ma grande, cela fonctionne très bien et à 6 ans, elle commence même à le manier avec talent ! Pour mon 4 ans, c’est plus compliqué, un caractère plus timide et plus susceptible ! en espérant que cela évolue avec le temps…

    Virginie

  9. 9

    L’effet grognon de la pleine lune ? 🙂
    L’humour pourrait sauver le monde j’en suis sûre !!! sans rires la vie ne vaut pas grand chose, je ne sais plus qui disait « l’humour c’est ce qui reste quand on a tout perdu » et c’est si vrai !
    ma fille petite réagissait mal à l’humour de ses parents, surtout en matière d’autodérision et heureusement ça a complètement changé 🙂 oui il faut cultiver cette qualité !

  10. 10
    Marilune says:

    Ben quoi? Il est parfaitement raccord code couleur avec son pantalon, ce gilet!
    Ma grande (bon, 16 ans bientôt, aussi…) nous déteste tous aussi souvent… elle est très susceptible, mais on lui apprend à accepter les critiques avec humour (bon, l’humour vache de son père, parfois, c’est pas trop ça)… Quand à la petite (9)…Elle est pince-sans-rire et blagueuse, elle est bien partie! Alors je suis tout à fait d’accord : l’humour, comme l’empathie, la gentillesse, ça se cultive et c’est in-dis-pen-sable à notre survie. et pas qu’en famille!

  11. 11

    Eh eh, pas mal du tout, bon, moi j’ai du mal à trouver des vannes mais je vais souffler l’idée à Monsieur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *