Temps d’adaptation

Flaine - Village Club du SoleilNous voilà depuis samedi soir à la montagne tous les cinq… Toute la famille a été invitée par les Villages Clubs de Soleil et nous avons choisi Flaine en Haute-Savoie pour cette découverte. Nous sommes ultra-gâtés et nous en avons conscience, sachez-le.

Nous avons quitté la Nourserie vendredi juste après l’école après avoir récupéré les deux grands. Notre Petite Gavotte nationale ayant séché une journée de plus en raison d’une conjonctivite (la veille des vacances, en plein coup de bourre professionnel, histoire que je perde un peu de temps à la pharmacie). Après une escale à Tours, nous avons repris la route vers la Haute-Savoie samedi matin.

Arrivés en montagne, alors que nous serpentions sévèrement, on se disait toutes les 5 minutes : »ben non, on ne va pas avoir besoin des chaînes, c’est cool ». Sauf qu’à l’approche du col, il s’est mis à neiger sérieusement et que la 307 s’est mise à patiner. Alors comme de bons touristes, nous avons chaîné sous la neige dans les bourrasques de vent. Nos doigts étaient tellement gourds qu’on ne parvenait plus à tenir les chaînes ! Mais comme MMM terminait notre deuxième pneus, je suis allée aider nos voisins de derrière (je suis ascendant Saint-Bernard) qui galéraient. Evidemment, MMM est venu aussi et on a passé 10 minutes de plus à aider notre prochain. En remontant dans la voiture, MMM m’a regardé avec son air de dire « mais POURQUOI tu fais ce genre de truc ». Alors j’ai pris mon regard qui dit : « parce que c’est aussi pour ça que tu m’aimes ». Mais bon quand même, j’ai senti qu’après deux jours de route, j’aurais pu m’abstenir.

Bref, nous sommes bien arrivés samedi dans notre VCS dont je vous parlerai plus tard mais les vacances ont eu un peu de mal à débuter. Parents qui se retrouvent après de longues semaines passés séparés, un Kouign Amann sous pression qui explose, une Fleur de Sel surexcitée qui parle comme une mitraillette et mange comme un cochon, une Petite Gavotte qui a « peeeeeur » et qui n’a « pas enviiiiiiie » de skier… Tout ça a fait du vilain le premier jour et puis tout s’est dégonflé.

Il nous le faut ce temps d’adaptation à chaque début de vacances. Comme si on se devait de se bousculer un peu, de se confronter pour pouvoir ensuite profiter à fond des vacances. Alors voilà, on a bien explosé mais on est reparti du bon pied.

Les enfants adorent les cours de ski – même cette fourbasse de Petite Gavotte qui m’a dit qu’elle voulait vivre ici après avoir hurlé à la mort à la dépose au cours ce matin – MMM et moi skions en amoureux, ce qui est assez canon, il faut l’avouer. Enfin, quand j’arrive à le voir parce qu’aujourd’hui, c’était jour blanc et il avait tendance à disparaître derrière le brouillard. Nous avons bravé la neige qui tombe sans discontinuer tous les cinq pour une belle partie de luge – enfin, les enfants faisaient de la luge, les parents les encourageaient depuis la terrasse en faisant épisodiquement une descente.

La vie sous les flocons nous convient bien, il nous fallait juste un petit temps d’aptation.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

47 réflexions au sujet de « Temps d’adaptation »

  1. 1
    charlote says:

    j’ai toujours besoin d’un petit temps d’adaptation lorsque je pars en vacances. Une fois arrivée le stress accumulé redescend, je dois prendre mes repères, la fatigue est là.
    Et à ce moment là, je me dis « ok, tes vacances vont être pourries, t’aurais mieux fait de glander sur ton canap ». Et comme d’habitude, une nuit de sommeil et ça repart 🙂
    Belles vacances!!!

  2. 2
  3. 3
    Sandrine says:

    Tu m’étonnes qu’il faut un temps d’adaptation ça change de la Bretagne. .. j’espère que vous allez avoir vite beau en tout cas profitez bien

  4. 4
    Marjitj says:

    On est pas très loin de vous et on a La même météo! Mais que La neige est bonne!!!
    Faut dire que La logistique ski n aide pas non plus… il y en a toujours un qui a oublié ou perdu son bonnet/cache cou/gants/masque…. le pipi au moment de partir alors que c est l heure du cours de ski…
    Allez belle journée à vous, a La Clusaz il neigeotte et on a pris 30cm dans la nuit!!

  5. 5

    Les photos ! Les photos ! Les photos ! 😉

  6. 6
    Spipile says:

    Le fameux temps d’adaptation … chez nous aussi ça dégoupille de façon assez virulente le 1er jour !!! Et ensuite, roule ma poule 🙂
    Profitez bien de cette jolie parenthèse blanche, bisous !

  7. 7
    Odile says:

    Bonnes vacances à vous cinq.

  8. 8
    Amélie says:

    Chez nous, c’est toujours le départ qui est mouvementé. Je m’énerve déjà la veille parce qu’il va falloir que je prépare les valises « toute seule », ce qui au final, n’est jamais vrai. On râle tous les deux d’avoir prévu trop de choses et de voir le coffre surchargé. Une fois que la marmaille est attachée dans la voiture et qu’on décolle, à peine arrivés au bout de la rue, on se rend compte qu’on a oublié un truc et on fait demi-tour. En général, la pression redescend au bout de 15 km et le voyage nous permet de nous détendre. (les enfant – 4 et 1 ans sont plutôt calmes en voiture). Bonnes vacances.

  9. 9
    Bénédicte says:

    Super !

    Profitez bien de vos vacances 🙂

  10. 10
    Amélie says:

    Bonnes vacances ! Je crois que vous n’allez pas manquer de neige 😉

  11. 11
    Nathalie says:

    Super pour la neige ! Vous avez de la chance car la semaine dernière c’était pas ça …
    Par contre, du coup, c’est pas fini les vacances scolaires normalement ?
    Enjoy !

  12. 12
    Alice says:

    Sympa, les vacances, nous on a pas pu y aller cette année.
    Par contre, tu fais manquer l’école aux enfants ?

  13. 13
    Perrine says:

    Coucou, je te suis depuis ma première grossesse en 2013 (j’avais même repris le blog au début a l’époque), mais je n’ai jamais rien posté…..Aujourd’hui tu es chez moi, et je te souhaite la bienvenue à Flaine, j’espère que ton séjour te plaira….

  14. 14
    Murielle says:

    Bonjour Marjorie
    Je vous suis depuis longtemps, j aime votre ecriture, votre sensibilité et les bonnes idees et inspirations que vous avez pu m’apporter au fil des années. Pour tout cela je vous suis vraiment reconnaissante. Mais je me disais ces derniers temps que je me sentais m eloigner peu à peu de ces endroits un peu étherés qu on appelle blogs, où non seulement la vie est toujours magnifiée, mais aussi sponsorisée à un point tel qu aujourd’hui la fraîcheur et l inventivité ont laissé la place à l exposition instragrammable de presque toutes les facettes de sa propre vie, et à tel point que vous vous prenez desormais pour une sainte en aidant simplement quelqu un qui en a besoin, vous faites manquer avec desinvolture des jours d école à vos enfants, et n eprouvez plus aucun complexe à exhiber les cadeaux mirobolants dont vous faites la promotion. C est donc un au revoir que je vous fait aujourd »hui, en vous souhaitant de trouver votre épanouissement dans cette vie-là. Moi, je ne suis sans doute pas partie en vacances depuis trop longtemps et suis trop respectueuse des enseignants de mes enfants pour supporter de continuer à lire de telles choses et faire fi de toute la mascarade qui recouvre des articles, que je pense pourtant sincères.
    Murielle

    • Murielle, je ne pense pas magnifier grand chose mais si tel est votre sentiment, je veux pas lutter. Je ne me prends pas pour une sainte, éventuellement pour un saint-bernard aux poils mouillés mais le trait d’humour a dû vous échapper.
      Le choix de faire louper l’école à mes enfants ne regarde que mon mari et moi ainsi que les enseignants de mes enfants et j’ai le plus grand respect pour eux.
      Je suis effectivement extrêmement gâtée grâce au blog et j’en ai conscience. J’annonce toujours quand un cadeau a été offert par transparence (contrairement à d’autres blogs). Certains ont la sécurité de l’emploi et un comité d’entreprise qui leur offre des réductions sur ce type de séjours, moi j’ai un blog, je suis freelance avec zéro ceinture de sécurité si je tombe malade ou si mes clients me plantent ou ne me paient pas. Ce sont mes choix de vie. Devrais-je avoir des complexes d’avoir aussi la grande maison maison dont j’ai toujours rêvé, des enfants en pleine santé et un mari qui aide des inconnus à mettre leurs chaînes sous la neige ?
      Je comprends tout à fait que le monde des blogs ne vous corresponde plus mais les jugements à l’emporte-pièce par rapport à ce que vous pouvez lire ici, l’aigreur que je lis en filigrane, ça, ça me dépasse.

      • katy says:

        vache !!!! et tout ça c’était gratos !!!
        je n’ai pas non plus la meme vie, moi aussi j’aimerais partir aux usa ou a la neige avec ma famille ( quoique !!!! ), mais bon j’apprécie de vous lire toutes les deux, ça me fait voyager, et je ne vois pas très bien l’intérêt de toujours balancer ce que l’on pense. Pourquoi ne plus lire sans aucun commentaire assez méchant.

    • Et mon prénom est Marjolaine.

      • Cha says:

        Elle devait pas te suivre depuis si longtemps pour se tromper de prénom ^_^

        • Je suis ébahie par les idées que certaines personnes se font alors qu’on ne livre que très peu de nous finalement…

          • Murielle says:

            Marjolaine,
            Pardon d avoir écorché votre prénom (sans doute le choc que cet article a provoqué en moi), ma virulence a été proportionnelle à ma stupefaction plus qu à mon aigreur. Sachez que mon statut pro de salariée me procure au quotidien bien des inconvenients de celui de freelance sans en avoir les avantages finalement, mais c est mon choix également (secteur associatif et du handicap), je ne m en plains pas et il semble bien naïf en 2017 de croire qu un CDI en tant que tel est la mâne pour un travailleur (plus d un sur trois démissionne au cours de la 1ere année) ou la promesse d un CE, de soins de santé de qualité et autes avantages fantasmés.
            Vous avez bien le droit et sans doute mérité votre belle maison, et tout le reste (j ai la chance d en avoir une aussi, avec mari aimant et enfants en bonne santé, merci), l aisance materielle en soi ou le bonheur familal ne me derangent pas, au contraire, mais l arrogance des petits arrangements « qui ne regardent que vous » (l education nationale à la carte, ou comment expliquer aux copains qu on a le droit de faire comme on veut, enfin, pas tout le monde…), ou d être déconnecté au point de ne même plus de se rendre compte de l indécence de certaines situations, c est cela qui moi me dépasse, et surtout m attriste et m effraie pour l avenir (presidentiel) car le fossé qui se creuse dans ce pays entre les différentes réalités socio-economiques ou culturelles qui co-existent est à mon sens exarcerbé par ce qui s exhibe ad libitum sur le net, ici ou ailleurs. Vous avez pris pour tous les autres, j en suis desolée. Je ne suis pas en train de dire que si le FN gagne c est à cause des blogs, opium du peuple, non, juste que parfois il est salutaire ouvrir les yeux, de regarder un peu autour de nous, et de prendre conscience des différences, avec un peu d élégance..

          • Vous avez déjà jugé, j’ai de toute façon tous les tords à vos yeux et vous savez quoi ? Je n’ai pas à me justifier.

  15. 15
    boulito circus says:

    coucou ma belle!
    J’ai souri en voyant « cette fourbasse de petite gavotte »! Profitez bien!!! Bisous à tous les cinq et à très vite j’espère

  16. 16
    Miette says:

    J’admire ta capacité à relativiser les inéluctables embrouillaminis liés aux retrouvailles, à la fatigue et à la promiscuité des débuts de vacances! Chez nous, tout commence quand on charge la voiture!

  17. 17
    LudiM says:

    Hey, un coucou des Bretons exilés en Haute-Savoie 😉 Profitez-en bien!!!

  18. 18

    Je n’avais jamais vu ça comme ça mais c’est vrai que nous aussi nous nous disputons souvent au début des vacances.
    En tous cas bon séjour, amusez vous bien !

  19. 19
    estamine says:

    ah chouette ce billet : j’apprends que je ne suis pas la seule à commencer les vacances par une série d’explosions !
    Merci !

  20. 20
    Chouchenn44 says:

    Heu bah ça me rassure de ne pas être la seule à crier quand je pars en vacances avec ma grande famille …. Deux adultes dont moi. Je sais je n ai aucune excuse et pourtant je vous assure que le jour J j ai toutes les bonnes raisons du monde d être survoltée. Bonnes vacances .

  21. 21

    C’est un peu comme ça ici aussi… surtout la veille et le jour du départ. Après ça roule, et on profite. Alors profitez, à fond, à fond ! (mais ne vous cassez rien, hein !)
    Des bisous !

  22. 22
    Auguico says:

    Ah que ça me rassure! Il n’y a pas que chez nous que ça se passe comme ça! Nous aussi avec notre vie à 4 sur les chapeaux de roues, me donne l’impression qu’à chaque début de vacances on ne sait plus vivre ensemble, et c’est parfois même un peu déroutant , puis le déclic se fait et l’harmonie est là, et les vrais vacances débutent enfin!!!! En tout cas bonnes vacances à vous!!!!

  23. 23
    Chouchenn says:

    Marjolaine, je vous lis depuis un long moment, j’ai même remonté plusieurs années de lectures de blogs, j’avoue. Quand je pars en vacances, je suis toujours très énervée, je suis toujours à deux doigts de dire « on reste » tellement je me sens partir dans le stress. J’en avais honte, pensant être la seule à réagir de cette façon, merci Votre article me permet de mettre de la distance avec mon comportement, de l’expliquer… de commencer à l’assumer, bientôt d’en rire. J’espère que tout s’est bien passé au pays de la neige et que vous en avez profité à fond à fond, juste pour faire …er les jalouuuuuuuuses. popok

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *