Petite Gavotte et son plâtre

IMG_0197Le plâtre de Petite Gavotte, 3 jours avant de partir en vacances, c’était la mauvaise blague de l’été. Pourtant, ce qui ressemblait à une grosse galère s’est révélé complètement anecdotique.

Vous avez été nombreux à me témoigner que les enfants de son âge plâtrés s’en sortent parfaitement bien et s’adaptent mille fois mieux que les adultes. Franchement, Petite Gavotte a vécu ses vacances exactement de la même manière que si elle n’avait pas eu de plâtre. Même si elle est droitière et qu’elle était plâtrée à droite (forcément, sinon, c’est trop simple), elle a tout de même réussi à manger et même à dessiner comme si de rien n’était. Avec Fleur de Sel, on lui a fait écrire son prénom avec la main gauche et elle s’est est sortie mieux que nous, vous auriez vu nos têtes. 

Côté douleur, une fois plâtrée, elle s’est plus plainte de ses piqûres de moustique que de sa fracture. En même temps, elle a été tellement pénible avec ses démangeaisons de boutons que j’ai presque regretté la douleur de la fracture.

Ce qui me faisait un peu peur, c’était la logistique du plâtre. Quand le radiologue m’a annoncé que c’était une fracture et qu’il fallait plâtrer, j’en aurais pleuré de rage. Des vacances en camping avec un plâtre ? La GALERE. Je nous voyais déjà lui coller un sac plastique pour la douche, lui interdire la piscine, acheter en urgence des aiguilles à tricoter pour la gratter…

Mais comme je vous le disais, le médecin qui l’a plâtrée nous a proposé de payer 16€ de plus (non remboursés par la sécu, faut encore que je vois avec la mutuelle) pour avoir un rembourrage spécial à la place des traditionnelles bandes en tissu qui sont sous le plâtre en résine. Evidemment, j’ai dit oui (en me retenant de rouler une pelle à ce saint homme qui avait le pouvoir de sauver nos vacances) et Petite Gavotte a pu bénéficier de ce matériau incroyable.

Tenez-vous bien. La demoiselle a passé ses journées dans toutes les piscines que l’on a croisées sur notre route (et il y en a eu un paquet) et s’est douchée sans AUCUN problème. En sortant de l’eau, elle levait son bras pour vider l’eau du plâtre et quand je mettais mon doigts pour voir si c’était humide,je trouvais toujours le rembourrage sec : bluffant. Quant aux gratouilles, elle a dû nous demander 5 fois en tout de lui fournir un truc pour qu’elle se gratte. Point barre. En même temps, elle était trop occupée à se triturer ses boutons de moustique.

Quand elle a été déplâtrée après trois semaines, je m’attendais à trouver un bras malingre avec un peau blanchâtre qui sent le vieux fromage (ne me remerciez pas pour l’image). Eh bien aussi incroyable que cela puisse paraître, sa peau était impeccable et aucune odeur (même pas une petite odeur vinaigrée de transpi) n’était à déplorer. Je n’en croyais pas mes yeux (et mon nez). En revanche, ça ne marche pas avec l’eau de mer (sel + sable = grattouille et odeur en vue)

Inutile de vous dire qu’une fois le plâtre enlevé, on l’a instantanément oublié. Petite Gavotte a repris le cours de sa vie comme si elle n’avait jamais eu de fracture.

Sérieusement, pourquoi doit-on perdre ces capacités d’adaptation incroyables en vieillissant, je vous le demande…

Les seules séquelles sont des dommages collatéraux. Enfin, je suis LE dommage collatéral qui s’est pris deux bons coups de plâtre dans le nez quand la demoiselle a voulu me faire un câlin et qui a eu les lunettes de soleil rayées au passage.

Bref, ce plâtre qui s’annonçait comme un truc pas cool n’a en fait eu aucune incidence sur nos vacances et surtout sur celles de Petite Gavotte. Ah si, elle a eu pas mal de succès avec les petits vieux qui voulait savoir pourquoi une petite blonde aussi choupinette portait un plâtre rouge fluo. Mais ça, Petite Gavotte, elle gère un max et raconte en souriant et en minaudant comme il faut. Un jour, cette môme sera maire du village (avant d’être présidente de l’Univers), croyez-moi.

Comme je me dis que ça peut servir aux autres, je vous laisse ici le nom du rembourrage qui a été utilisé sous la résine de Petite Gavotte. Il s’agit du Delta-Dry® de BSN Radiante. Je n’ai pas d’actions dans ce labo mais je songe sérieusement à en prendre vu comme ce truc mérite d’être connu !

Allez, je vous embrasse bien fort et promis, je reviens vite pour vous raconter comment Fleur de Sel a perdu 2 dents en une fraction de seconde. True story.

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 réflexions au sujet de « Petite Gavotte et son plâtre »

  1. 1
    doublerose says:

    et en plus le plâtre avait une couleur qui s’accordait avec la robe Rainbow dash!

  2. 2
    Fmior03 says:

    Trop forts, nos loulous <3

  3. 3
    Miliez says:

    Il me semble que c’est BSN et non BNS le nom du labo (je travaille en pharmacie hospitalière)
    Et pour avoir eu une fracture du poignet petite, ce truc aurait été super !! Les douches galères avec les sacs plastiques, les odeurs et démangeaisons

  4. 4
    Johanna says:

    Assorti aussi à son sourire, le plâtre !

  5. 5
    Ritalechat says:

    trop occupée avec ses boutons de moustique… je ris !!! bisous ma petite reine jolie!!

  6. 6
    Bleuette29 says:

    En zieutant mon catalogue BSN au boulot j ai justement pense à petite gavotte 😉
    Pour info le mm labo fait des bas de contention superbes ( pas de look Mamie en vue!) 😉

  7. 7
    karinette78 says:

    je me bidonne encore du coup de la galoche au doc …

  8. 8
    Poulette Dodue says:

    Les gosses sont épatants pour trouver des stratégies de contournements des couacs ! Les nœuds qui nous prennent la tronche ne les effleurent pas .
    Les plâtres qui résistent à l’eau je note…en espérant ne jamais y avoir recours !
    Bises

  9. 9
    Fanchette says:

    Fleur de sel a perdu 2 dents d’un coup… en recevant un coup de plâtre de sa frangine ?
    ;-))))

  10. 10
    Bénédicte says:

    C’est bon de savoir que ce type de plâtre existe, même si on espère ne jamais en avoir besoin.

    Aïe pour les dents de FDS !

  11. 11
    carine says:

    C’est beau, le progrès !!!! Ce produit est vraiment épatant. Et ta petite fille peut reprendre l’école sans plâtre, c’est quand même plus commode.

  12. 12
    Cathy says:

    Ma fille s’est cassé le bras il y a 2 ans la veille de partir en vacances et on nous a aussi proposé cette bande.
    C’est génial !!

  13. 13
    anne says:

    ici, on est à 6 semaines de plâtre suite à double fracture de l’avant bras gauche (fallait pas descendre le toboggan du château gonflable debout …). du coup, B. 4 ans dans 12 jours , rentre demain en moyenne section avec son platre en platre…pour le coup, il a passé l’été dans vélo, sans trampo, sans trotinette, et avec un joli sac poubelle bleu lavande pour les douches et les tentatives de bain dans la piscine chez sa grand mère. J’aurai adoré qu’il puisse bénéficier du même plâtre que petite gavotte…..et il va falloir gérer l’après, quand, bien que déplâtré, il ne pourra toujours pas faire de vélo, trampo, trottinette et autre…..je pense que la maîtresse et les animatrices du périscolaire vont être contentes demain …Bonne rentrée aux Pin’s

  14. 14
    laeti says:

    Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord avec vous concernant l’adaptation de nos petits bouts de chous!
    Mon fils de 18 mois a eu le pied et la jambe plâtrée cet été, (pour 10 jours uniquement), cela n’a pas empêché notre cascadeur de gambader, et à cet âge là, pas de béquilles ni de semelle, le plâtre était usé!!!!
    Et comme souvent, ce sont nous parents qui nous sommes le plus posé de questions…
    Bonne journée
    Laeti

  15. 15
    fannou says:

    Wahou !! vive les progrès !!! piscine et plâtre trop génial !
    Je suis d’accord avec toi, on devrait toujours s’adapter comme les petits ça serait tellement trop génial !

  16. 16
    Laura says:

    Votre histoire m’a fait penser à la mienne, une semaine avant de partir ,paf!!Ma mini de 4 ans , fracture du coude, plâtre rouge flashy (comme super Mario !! ) .Et bien , mis à part le fait que pour nous, il a fallu camoufler le plâtre pour le sable et l’eau (ils ne doivent pas encore avoir le rembourrage magique par ici)et bien c’est comme si de rien n’était, elle ne s’est pas plaint du tout! Et au bout de 15 jours (au lieu de 2 semaines), lors de la radio de contrôle, il sont décider d’enlever le plâtre. Maintenant ce n’est plus qu’un mauvais souvenir et finalement je pense qu’on s’en fait beaucoup, alors qu’ils se débrouillent super bien ces petits bouts!

  17. 17
    Banane says:

    J’en ai déjà parlé mais notre mini a aussi une facture en motte de beurre en ce moment, fracture survenue le premier jour des vacances avec Mamie.
    Merci pour le nom du rembourrage, je le note si ça doit se reproduire, mais j’avoue que j’ai peur que ça ne serve à rien : son plâtre en résine est tombé pendant son sommeil au bout de 8 jours et quand nous sommes allés aux urgences de notre ville pour le faire refaire, on nous a dit qu’il fallait être habilité (ou chirurgien) pour faire de la résine et que chez nous c’est donc plâtre classique ou rien. Il a donc un plâtre énorme depuis 2 jours, qui sent déjà mauvais et qu’on est censé lui faire porter en écharpe pour que ca n’endommage pas son épaule (à cause du poids de l’engin). Le bras en écharpe, sur un enfant de 2 ans et demi qui tombe 6 fois par jour et a besoin de ses 2 mains pour jouer, franchement je préfère m’abstenir de dire ce que j’en pense.
    La bonne nouvelle c’est que, comme il a joué à l’eau à la crèche hier avec un sac poubelle troué sur le bras, y’a de grandes chances qu’il faille le faire refaire rapidement, on ira dans un autre hôpital pour avoir une chance d’avoir un truc en résine…. 🙂

    • Oh mais quelle galère… Je ne pensais même plus que ça se faisait les plâtre en plâtre. Plein de courage…

      • Banane says:

        🙂
        C’est gentil!
        Il s’en sort très bien, c’est pour les parents que les discours culpabilisants et les instructions à faire respecter sont pénibles (et on préfère ça plutôt que l’inverse, évidemment)
        Je m’en vais lire le post sur la rentrée…

  18. 18
    Joëlle says:

    Petite bichette ! je ne connaissais pas du tout ce genre de fracture .. bref pour me faire des entorses depuis plusieurs années, je t’assure que je les supportais bien mieux les plâtres quand j’étais gamine !! aujourd’hui quelle galère !!! le principal c’est que ça ne lui ai pas gâché ses vacances.
    des bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *