Et j’irais vendre des glaces

camion glacesOh punaise, au milieu des mercredis idylliques, il y a parfois un mercredi POURRI. Genre MEGA POURRI.

Un mercredi qui te fait te souvenir du pire des mercredis. Des mercredis d’il y a quelques années où j’attendais avec impatience qu’il soit 20 heures pour les coucher et pour me coucher (sans même prendre le temps de débarrasser la table du repas tellement j’étais HS).

Hier, Petite Gavotte s’est mise à putoyer depuis son réveil. Il faut dire que depuis que son doudou a été perdu (dans la maison) dimanche, elle est d’une humeur de dogue. Mais bon, elle a pleuré plus d’une heure parce que je ne voulais pas qu’elle lave la voiture avec sa robe préférée. Elle est têtue la bourrique mais moi aussi. Alors au bout d’une longue heure de lamentations et de grosses larmes, elle a enfilé un vieux tee-shirt et a pu nettoyer à grandes eaux les phares du Kangoo. 

Le reste de la journée a été à l’avenant : un Kouign Amann fatigué qui n’écoute pas grande chose et réagit à la moindre frustration, une Fleur de Sel plutôt cool par rapport aux autres mais qui refuse toujours de faire de la barre asymétrique, un trio plus occupé à jouer à chat qu’à se mettre en pyjama et une maman saoulée qui n’a pas été tout sucre et miel (hum, qui a bien putoyé elle aussi).

Bref, hier soir, je n’avais qu’une envie : partir loin, partir seule et loin. Prendre la route et continuer toujours tout droit. Si tout était possible, je prendrais le volant de cette petite camionnette vintage et j’irais vendre des glaces. Et je mangerais une bonne partie de mon stock aussi.

Cela faisait une éternité que je n’avais pas eu cette envie de partir en courant et de me cacher là où personne ne me trouvera. Et finalement, je trouve ça plutôt bon signe ! On va dire que c’était juste une piqûre de rappel pour que j’apprécie encore plus mes mercredis tout jolis !

Rendez-vous sur Hellocoton !

46 réflexions au sujet de « Et j’irais vendre des glaces »

  1. 1
    Maman de junior says:

    « Putoyer » ? J’adore !
    Allez courage !
    Bises

  2. 2
    Bénédicte says:

    C’est la fin de l’année scoalire, les enfants sont fatigués et du coup les parents aussi 🙂

    Allez bientôt les vacances !

  3. 3
    Clo says:

    …Et dis, il y aurait aussi des gaufres toutes chaudes, des chichis et des beignets dans ton joli camion ?!…

  4. 4
    Bobine says:

    Pffiou mon mercredi était parti comme le tien mais heureusement en fin de journée, nous avons eu de la visite et j’ai lâché prise (sinon je pense qu’à 19h45, ils étaient tous couchés et moi avec ;)).

  5. 5
    Mamé annie says:

    j’ai connu aussi ces jours sans fin …… et ou je serais bien partie en claquant la porte !
    allez bon courage

  6. 6
    DeboBrico says:

    Je ne connaissais pas l’expression « putoyer »!
    Tu as raison, ça ne fait pas de mal une piqure de rappel pour apprécier encore plus quand tout se passe bien! Et puis c’est la fin de l’année, ça y’est je trouve que ça se ressent! Ici les enfants sont fatigués et irritables… aussi!

  7. 7
    Helene says:

    Même journée de mon côté, je n’avais même plus la force de lire les histoires du soir ! Même ma mini puce de 10 mois « putoyait »… J’aurais pu te suivre dans la jolie camionnette vintage et aller à l’autre bout du monde hier soir… Ca faisait longtemps ici aussi…

  8. 8

    J’étais au bout de ma vie aussi encore interloquée de voir comme tout a pu dégénérer si vite… Ca devait être la lune !!!

  9. 9
    Zazimutine says:

    Moi c’est mercredi dernier que j’aurais pu te suivre, je crois même que j’ai prononcé des mots définitifs ou il était question de centre de loisirs et de « retravailler le mercredi », j’étais loin, bien loin de tes « doux mercredi » décrits le lendemain 😉
    Et puis… les jours se suivent et ne se ressemblent pas, heureusement!

  10. 10

    J’ai eu le même genre de pensées hier au moment ou le Mistouflon a versé des pelletés de terre sur la tete de son frere… Et puis finalement ça s’est bien terminé !

  11. 11

    Ah ah ah
    je crois que c’est normal de ressentir ça de temps en temps 😉
    Un besoin de se prendre du temps pour soi 😉
    j’adore le « putoyer » ah ah ah
    J’espère qu’aujourd’hui ça va mieux 😉
    des bises

  12. 12

    Dans ma variante, je me barrerais ouvrir un café en Nouvelle-Zélande…et puis flûte, je sais qu’à peine arrivée ils me manqueraient déjà. Par contre, deux mois non-stop à la maison, cet été, il va falloir assurer.

    Et si je les envoyait vendre des glaces aux touristes qui débarquent dans ma garrigue, tiens ?

  13. 13
    Lucky Sophie says:

    bingo, j’ai aussi tiré un mercredi moyennement cool hier, je serais bien allée vendre des glaces avec toi !

  14. 14
    Marilune says:

    Bah moi en plus j’ai dû épouillé!!! Rah, qu’est-ce que je serai bien partie aussi dans cette petite camionnette (et un livre…J’ai dû m’enfermer dans les toilettes pour pouvoir livre deux pages!!). J’attends les vacances…Les leurs, pas les miennes!
    MAis du coup, les moments sympas on les apprécie d’autant plus, en effet. Merci pour la philosophie!

  15. 15
    Eulalie says:

    Je ne sais pas si c’est le temps orageux qui veut ça, mais les miens ont été rudes hier aussi, jusqu’au rituel du coucher qui a été absolument merdique…
    Comme tu dis, ça fait savourer les jolis mercredis 😉

  16. 16
    K. says:

    Moi je te les achèterai 😀

  17. 17
    WonderMômes says:

    Je crois que nous sommes un paquet de mamans à en avoir bavé hier… quelque part… ça rassure 😉

  18. 18
    Vick says:

    Une bonne glace, des Traou mad, une bonne crèpe, le taux de sucre remonte et on peut commencer à se détendre.
    Sinon on fini par en noyer un…

  19. 19
    La plume says:

    Si ça peut te consoler un peu, penses aux maîtresses ! Aujourd’hui j’avais une bonne vingtaine de putois dans ma classe ^^ ils ont chaud, ils sont crevés, ils n’arrêtent pas de se blesser à la récré .. C’est long 11 semaines aussi, les pauvres !

  20. 20

    En fin de compte, je crois que beaucoup de gamins sont hyper excités en ce moment. Hier, j’ai cru défaillir aussi après déjeuner mais hop, je les ai séparés et il était déjà l’heure d’aller à la mer pendant deux heures où ils ont pu SE DEFOULER TOUT CE QU’ILS VOULAIENT. En rentrant, ils étaient KO. Maman 1 – les enfants 0 Allez, il y aura d’autres mercredis tout jolis c’est certain.

  21. 21
    Nat says:

    Ahhhh… L’ambivalence du mercredi…!! Je connais aussi…!

  22. 22
    alyssa says:

    Premier commentaire pour moi,mais ton article tombe à pic.Hier premier mercredi joli pour moi après tout un tas de mercredi pourri avec mon petit « Che Guevara » de 4 ans et mon bébé tout neuf de 4 mois et des poussières(le coup de la table pas débarrassé on connait à la maison). Et ce qui m’aidait à tenir c’est entre autre tes articles sur les mercredis et la certitude qu’un jour pour nous aussi ce serait joli.Merci ….(et courage plus que 4 ..)

  23. 23
    Mamé annie says:

    Je reviens sur ma réponse d’hier !
    un jour, je suis partie en claquant la porte avec ma voiture, mon mari me suivait derrière avec la sienne et les enfants, pour me récupérer …. Ambiance ……

    mais bon, on a quand meme presque 40 ans de mariage ! et maintenant, je me revois dns ma fille ……
    Allez bon week end

  24. 24

    Il y a des jours comme ça ou tout est une lutte… Pour moi c’est le lundi que ça se passe. C’est le jour ou je garde Bébou. Il y a des Lundi magique et des lundi ou à 19h pétante je tend l’enfant à son Papa : « tiens c’est ton tour, j’en peux plou! »

  25. 25
    Marjitj says:

    Je serais bien venue avec toi vendre des glaces…
    En ce moment j’ai tellement de mal à voir le positif de ma vie que ça me semble être la seule échappatoire.
    Je sais que la roue tourne, alors attendons que ça passe… Après la pluie vient le beau temps!
    La fin d’année scolaire va être sport quand même…

  26. 26
    aurélia says:

    Bon rien de bien original à dire de plus mais bon on se sent moins seules en lisant ça! Ce mercredi était un mercredi où je suis rentrée en trouvant que c’est vraiment un super luxe de ne pas travailler le mercredi, c’est le cas depuis peu de temps pour moi et quand j’ai une bonne journée comme celle là je suis ravie…. Mais le mercredi précédent,( et bien d’autres avant aussi) j’ai demandé 10 fois aux enfants si bon ils préféraient pas avant quand je bossais parce qu’ils m’en faisaient voir de toutes les couleurs et que je voulais qu’on profite du temps passé ensemble, ce qui n’était pas le cas. Ce qui m’a sauvée en fin d’après midi c’est quand la voisine, qui est ado est venue chercher mes deux minots ( 5 et 7 ans ) pour jouer au basket avec eux ( » et je les surveille t’inquiète pas ! « )…. Fin des chamailleries entre frères, de la mère hystérique etc… Voilà c’est un peu partout pareil finalement, rien n’est jamais acquis , d’ailleurs moi même je suis d’humeur assez inégale selon mes tracas du moment….

  27. 27
    Isabelle de Guinzan says:

    Ah je vais te le piquer ce « putoyer » je crois ! Ouf, vivement mercredi prochain alors 😉

  28. 28
    Mag à l'eau says:

    Ah ben moi j’ai pas d’enfants donc pas de mauvais mercredi.
    Mais l’idée de vendre des glaces dans un beau camion est une chose que j’envisagerais bien. Sérieusement.

  29. 29
    anyo says:

    Si tu savais comme ton article m’a fait du bien !
    Tes « mercredis jolis » je les adore, il me donne de l’espoir. Et puis je vois mieux les jolies choses que l’on partage avec les enfants.
    Mais ton article me fait dire que je ne suis pas anormale quand je file me coucher en laissant tout en plan ! Se sentir débordée et un peu nulle n’est pas facile et cela m’a fait du bien de lire qu’on s’en sort même s’il y a quelques rechutes parfois !
    Je vous souhaite un bon mercredi !

  30. 30
    Fmior03 says:

    Putoyer, Couaquer, j’adore ton dico… et je constate avec soulagement que je ne suis pas une mère totalement indigne quand je brandis la menace du centre de loisirs! (qui est très bien par ailleurs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *