En apnée à Dubaï #1

Dubai02Hey, enfin ! Enfin, j’ai un peu de recul sur ce voyage. Enfin, j’ai le temps de me poser pour vous raconter cette expérience incroyable/fou/hallucinant : mon blog trip à Dubaï.

Pour mémoire, un blog trip est un voyage où les blogueurs sont invités à découvrir une destination, en général sur une période très courte avec un rythme très soutenu pour que l’on puisse voir le maximum de choses. Je suis notamment partie en blog trip à Malte, en Charente Maritime et dans le Morbihan.

A chaque fois, c’est intense et c’est une immersion totale dans un groupe et dans un cadre particulier.

A chaque fois, j’ai l’impression d’être partie une éternité et de me retrouver dans un monde parallèle (oui, même quand je suis partie dans le Morbihan à 40km de chez moi) et en ce qui concerne Dubaï, ça a été une immersion en profondeur, comme un voyage en apnée où j’ai à peine eu le temps de reprendre mon souffle. Où je suis passée sans cesse d’une émotion à une autre. Où mes yeux voyaient des choses que mon cerveau n’arrivait pas à réaliser, où mon corps ressentait une chaleur qu’il n’était pas programmé pour recevoir, où les questions se précipitaient dans ma bouche avant même que notre guide n’ait eu le temps de terminer ses réponses. C’était fou.

Vraiment, j’ai vécu ces deux jours à Dubaï comme une apnée totale avec mes 7 camarades blogueurs et Daniel, notre accompagnateur.

Je vais essayer de vous raconter cette aventure au mieux, en vous confiant mes réactions, mon ressenti, mes émerveillements et mes malaises tout en vous donnant des informations pratiques sur la destination.

Quand j’ai reçu cette proposition de voyage, j’ai un peu hésité. Pfff, Dubaï, est-ce que j’ai vraiment envie d’y aller ? Sincèrement, cette destination n’a jamais fait partie de mes envies, le peu que j’en connaissais (droits de l’Homme, de la Femme, luxe à gogo…) ne m’attirait pas. D’ailleurs, Dubaï, le Qatar, le Koweït, l’Arabie Saoudite, je mettais ça dans le même panier. Un panier bien loin de moi. Et puis bon, ça ne m’arrangeait pas trop de laisser les Pin’s (et à qui ?).

Mais bon sang, pourquoi pas après tout ? Dubaï, j’en entendais tellement parler ces derniers temps. Je ne compte plus mes proches qui y sont partis en voyage ou qui ont fait escale à Dubaï. Et puis curieuse comme je suis, pourquoi ne pas aller voir par moi-même, pourquoi me contenter des bribes d’informations que je lis/vois ici et là et pourquoi ne pas y aller me rendre compte directement. Pas pour faire une enquête sur les droits de l’Homme mais pour attraper des impressions en passant, pour voir tout ce que je peux y voir. Et je vous avoue que j’étais curieuse de ce que la destination avait à proposer pour les familles puisque c’était que voulait nous faire découvrir d’Emirates (la compagnie d’aviation qui nous a invités).

Alors j’ai dit OUI, sans même savoir qui allait participer à ce voyage, sans même avoir une petite idée du programme. Et rétrospectivement, je me félicite de ne pas être restée sur ma première idée, j’aurais loupé une occasion en or de découvrir ce qui se cachait derrière mes idées préconçues et d’apprendre plein de choses. Et de connaître des personnes formidables (mes compagnons de route et notre guide, coucou les gars !).

Pas évident de vous faire un résumé construit de cette aventure tant j’ai envie de vous dire des choses alors j’ai pris le parti de vous la raconter par morceaux en essayant de vous en dire le plus sous forme de mots clés à picorer selon vos intérêts sur le sujet.

LES QUESTIONS sur ce voyage

Il y a eu des questions sur ce voyage. On m’a demandé pourquoi j’acceptais de promouvoir Dubaï comme destination parce que c’était un pays qui bafouait les droits de l’Homme, parce qu’on ne me faisait pas visiter les Labour Camps alors qu’ils existent (mais sérieusement, est-ce que l’on attend des touristes qui visitent Paris qu’ils aillent visiter les camps roms ou les tentes installées sous le périph ?), parce que c’est la bling-bling et que c’est trop cher pour les familles françaises… Mais je remercie ceux qui ont demandé contrairement à d’autres qui on préféré juger de manière définitive sans ouvrir de discussion.

Personnellement, quand je voyage, je ne cherche pas un endroit idyllique où je voudrais vivre mais je choisis un lieu suivant mes envies/besoins/moyens du moment. Nous planifions un lointain mais long voyage aux USA pourtant, la peine de mort me met hors de moi mais cela ne nous empêchera pas de visiter et d’aimer certains états qui la pratiquent. Quand je suis allée à Jérusalem, j’ai fêté Noël à Jérusalem-Est dans une  famille de Palestiniens. j’avais 19 ans, j’étais célibataire, c’était incroyable mais je ne sais pas si je ferais la même chose maintenant que je suis mère de famille. Quand je suis allée en Irlande, je me suis extasié sur les paysages et j’y ai bu de la bière (ah  on, j’étais enceinte, flûte), je n’y suis pas allée pour faire une enquête sur l’interdiction de l’avortement ou pour le soutenir. Bref, à chaque voyage ses buts et ses découvertes en ce qui me concerne. Là, le but était simple : découvrir.

Il y a mille et une bonnes raisons de critiquer, de boycotter chaque parcelle du monde mais comme Christine l’a si bien écrit « voyager, ce n’est pas cautionner » et je la rejoins, pour moi, je me répète mais voyager c’est découvrir, essayer de comprendre, de partager et parfois y arriver.

Enfin, ce n’est pas parce que je suis invitée quelque part ou que l’on m’offre quelque chose que je perds mon sens critique (malheureusement, j’ai un avis sur tout, même quand on ne me le demande pas, pas vrai MMM ?). J’ai toujours donné mon avis ici avec honnêteté et je pense que c’est aussi pour cela que vous êtes aussi nombreux par ici. Personnellement, je me sens tout à fait en accord avec ce voyage même si j’avais quelques appréhensions sur ce que je allais y découvrir.

LE VOYAGE avec EMIRATES

Nous sommes partis 2 jours et 3 nuits, autant vous dire que c’était express et que nous avons passé du temps à voyager mais franchement, cela valait le coup.

Lundi 12 octobre à 8h17 : Je monte dans le TGV direction l’aéroport Charles-de-Gaulle. Le matin, je quitte ma Nourserie et le soir, je dors à Dubaï. (Cela ne concernait pas mon voyage mais Emirates propose des billets TGV Air en partenariat avec la SNCF. Au départ de 19 gares de province, vous pouvez acheter un billet comprenant train + avion à un tarif avantageux). Même chose au retour, à peine arrivée à CDG, je saute dans un TGV direction Lorient avec un changement à Rennes. Le matin, je suis à Dubaï et le soir-même, j’embrasse mes enfants sur le front pour leur dire bonne nuit.

Avant d’embarquer à l’aller comme au retour, nous avons le plaisir d’être accueillis au lounge Emirates qui est réservé aux voyageurs business class (mais nous avons voyagé en éco). Là, des canapés confortables, de quoi se restaurer largement et de quoi trinquer à mes 37 ans. Je pense que je pourrais facilement m’habituer à cela mais c’est aussi appréciable parce que justement, c’est exceptionnel dans mon cas !Dubai05

Nous avons voyagé en A380 et j’étais excitée comme une puce de monter dedans !

Dubai04Au décollage, on ne sent rien, c’est tout en douceur (parfait pour les phobiques de l’avion). Il est vraiment immense et surtout archi-confortable. Même moi qui ne suis pas grande, je trouve les places en économique habituellement vraiment rikikis mais là, il y a largement la place de s’installer correctement. Les 6 heures de vols sont passées super rapidement à l’aller comme au retour. J’ai regardé des films récents (Grand Budapest Hotel, Amy, Vice Versa…) et d’autres plus anciens sur mon écran tactile personnel, le bonheur ! Les stewards et hôtesses ont été absolument charmants et ont proposé des petits cadeaux et différentes activités aux enfants. Côté repas, je suis plutôt difficile mais c’était la meilleure nourriture d’avion que j’ai jamais mangé (sauf une fois où j’ai voyagé en first class mais c’est hors compète.) Enfin, les toilettes sont canons. Oui, c’est important les toilettes en avion quand vous voyagez 6 heures et là, elles sont spacieuses, elles sentent bon et on n’a pas l’impression qu’on va se faire aspirer par la chasse d’eau. Si vous voulez en savoir plus sur les voyages avec Emirates, Julie a fait un billet super complet sur le sujet.

Paris-Dubai avec Emirates : aller-retour en classe économique, de 400 à 1000€ en fonction des périodes.

DUBAI en ESCALE

C’est LE conseil à retenir de ce billet. Si vous voyagez avec Emirates avec une escale à Dubaï, prenez l’option escale de 30 heures. Cela vous laisse le temps de visiter les choses les plus immanquables à Dubaï (le Burj Khalifa et le désert, à découvrir dans un autre billet) et de passer une nuit sur place. Si vous avez l’occasion, faites-le, Dubaï ne ressemble à rien de ce que l’on connaît.

DUBAÏ en OCTOBRE

Il fait CHAUD. Enfin pour nous mais pour eux, ils commencent à faire bon… Ouaip, 34°C quand même… Même la mer (youhou, je me suis baignée dans le Golfe Persique ! ça change du Golfe du Morbihan !) qui doit avoisiner les 30°C ne parvient pas à rafraîchir vraiment. Du coup c’est clim à gogo et on en vient presque à l’apprécier. Nous avons bu un verre un soir en terrasse à l’hôtel et on a cru fondre tant la chaleur était étouffante et humide.

COMMENT S’HABILLER à DUBAÏ

« On » m’avait dit : « il faut être voilée quand tu sors » alors j’ai un peu flippé… Et puis, j’ai demandé à ma femme de ménage qui y était allée il y a peu comment elle avait vécu le truc. Elle a ri de bon coeur ! En fait, à Dubaï, on peut s’habiller absolument comme on le fait ici en France, à condition de ne pas porter des robes ou shorts trop courts ou de décolletés trop plongeants. L’idée est de ne pas être provocant et respectueux, ça marche aussi pour les hommes. Enfin, ça , c’est la journée car le soir nous avons vu des défilés de nanas qui n’avaient rien à envier à celles des soirées tropéziennes ! Personnellement, j’étais habillée comme je le suis en été : robe et sandales. J’avais toujours avec moi un pull en coton car on passe sans cesse de la clim à la chaleur. Nous n’avons pas visité de mosquée mais comme partout ailleurs dans le monde, il faut s’y voiler.

A la piscine et la plage de l’hôtel, pas de restriction : maillot de bain une ou deux pièces, c’est comme on veut. J’ai vu une femme en maillot combinaison intégrale à la piscine mais passée la surprise, cela en m’a pas choqué. Elle s’amusait avec ses enfants et ce qu’elle dégageait, c’était surtout beaucoup de joie. J’avais un peu peur de croiser des « femmes fantômes » dans leur voile intégral mais nous n’en avons croisé très peu, 2 ou 3 je pense dans le Dubaï Mall. En fait, ce ne sont pas des Emiratis mais bien souvent des Saoudiennes qui viennent à Dubaï en vacances.

Dubai01

LES IDEES RECUES

Comme vous pouvez le lire avant, je suis arrivée à Dubaï avec pleins de questions et aussi pas mal d’idées reçues. La situation de proximité avec l’Arabie Saoudite entretient beaucoup la confusion. J’ai appris des tas de choses, notamment grâce à notre guide qui vit à Dubaï depuis 10 ans. Dubaï est l’émirat le plus progressiste des 7 émirats des Emirats Arabes Unis. Il est composé de 90% d’expatriés. Les Emiratis vivent beaucoup entre eux, nous en avons croisés quelques uns. Les hommes étaient très beaux dans leur gandoura (robe blanche) avec leurs keffiehs; les femmes quant à elles portaient l’abaya (robe noire) avec un foulard assez lâche et étaient maquillées généreusement. Depuis 10 ans, les choses ont beaucoup bougé en ce qui concerne la situation des femmes : elles conduisent, elles sont encouragées par le gouvernement à faire des études supérieures, elles prennent des postes à responsabilités dans les entreprises et dans les ministères… Il ne reste plus à Dubaï qu’une quinzaine d’années de réserves pétrolières donc l’émirat a besoin de toutes ses ressources vives.

J’ai également appris que la loi autorise les hommes Emiratis à se marier 4 fois mais que les nouvelles générations tendent à se marier une seule fois, à l’occidentale. Le côté clanique des bédouins est encore très fort et le gouvernement protège énormément les Emiratis. Pour pouvoir travailler en tant qu’expatrié à Dubaï, il faut être parrainé (soit par un emirati, soit par un sponsor expat) ce qui n’est pas forcément simple mais tous les expatriés rencontrés (libanais, camerounais, colombien, palestinien, belge…) étaient super enthousiastes en parlant de leur vie à Dubaï.

UNE ARCHITECTURE DINGUE

C’est absolument hallucinant. Dubaï est un ensemble de buidlings plus grands les uns que les autres. Ils ont tous des designs uniques. je pense que ça doit être une ville d’étude assez géniale pour les architectes. J’ai trouvé cela assez beau et en même temps assez déconcertant. J’ai eu la tête qui tournait devant autant de hauteur, à essayer d’imaginer la vie  de quelqu’un qui habite ou travaille dans une de ces tours. Pourtant, je restais de longues minutes à scruter la vue devant ma fenêtre du 21ème étage à l’hôtel. Je me suis sentie toute petite aussi. Je me demande si l’effet à New York est le même. J’ai hâte d’y aller pour vérifier du coup.

Dubai06Il y avait une tour que je rêvais de visiter, c’était le Burj Khalifa, tout simplement la tour la plus haute du monde avec ses 828m. Je vous donne rendez-vous pour l’épisode 2 (qui sera autant en vrac que celui-ci, mais vous me connaissez, quand j’ai envie de raconter plein de choses, ça part un peu dans tous les sens !) où je vous raconterai ça, le désert, le ski, les malls…

Une pensée affectueuse pour mes camarades de voyage Alicia, Camille, Ève, Isabelle, Julie, Manue, Olivier et Daniel qui ont aussi beaucoup fait à la richesse et à la joie de ce blogtrip.

Rendez-vous sur Hellocoton !

41 réflexions au sujet de « En apnée à Dubaï #1 »

  1. 1
    jaimebienquandmeme says:

    Bien, bien, bien.
    Juste je crois que je suis la preum’s à commenter alors voila. Bien, bien, bien.
    J’attends le tome 2 !

  2. 2
    Joëlle says:

    ça a dû être un voyage incroyable! j’aime beaucoup la manière dont tu racontes ce que tu as vécu, de manière assez studieuse comme pour ne pas en oublier une miette.
    Et je crois que je préfère lire vos impressions (j’ai déjà lu ceux de Camille et Eve) plutôt que d’y aller quand même ! mais j’attends le prochain épisode 😀 (sans aucune pression hein, je suis patiente et très fidèle)
    Bisousss allez plus qu’une journée et on est en week-end (c’est plus de l’auto motivation pour moi mais je me suis dit que ça marcherait mieux en l’écrivant, j’espère que tu ne m’en veux pas) 🙂 !!
    Et très bon week-end de vacances en avance !

  3. 3
    carine says:

    J’avais pas d’avis sur ce pays donc ton point de vue m’intéresse. J’attends la suite !

  4. 4
    Anja says:

    Les gens se font plein d’idées sur Dubaï comme tu le dis parce qu’il y a un amalgame. Les choses changent là-bas même si on est loin de la perfection mais elles changent très vite quand on sait d’où la culture bédouine part au départ. J’y ai vécu 6 mois en 2013 et à part la chaleur que j’ai eu du mal à supporter ça reste une grande expérience.

  5. 5
    Cyberbaloo says:

    Merci pour ta découverte sur Dubaï, je ne connais pas cette ville, mais j’aimerais bien la découvrir un jour.
    New York, c’est une ville cosmopolite, et l’architecture y est un peu déroutante par rapport à paris, les premiers jours j’y ai passé le nez en l’air. Deja rien qu’en arrivant à Manhattan, j’etais collée à la vite du taxi à chercher le ciel…
    :-*

  6. 6
    Cyberbaloo says:

    Merci pour ta découverte sur Dubaï, je ne connais pas cette ville, mais j’aimerais bien la découvrir un jour.
    New York, c’est une ville cosmopolite, et l’architecture y est un peu déroutante par rapport à paris. Deja rien qu’en arrivant à Manhattan, j’etais collée à la vite du taxi à chercher le ciel…
    :-*

  7. 7
    Lisbei says:

    Coucou Marjolaine !
    C’est intéressant de lire ton récit, et ta longue intro me donne l’impression que tu n’étais quand même pas bien en phase avec le truc au début …
    C’est sûr que Dubaï met le paquet sur le tourisme, maintenant, il n’y a qu’à voir le nombre de blogueurs généreusement conviés à y aller … pour compenser un peu les reportages télés désastreux sur le travail des ouvriers qui ont construits ces folies architecturales, et le manque de respect total pour l’environnement (là, je parle d’un Thema que j’avais vu sur le sable, et ça parlait aussi de Dubaï).
    Alors, bien sûr, les conditions de vie des ouvriers qui ont construits Notre-Dame n’étaient sûrement pas idylliques non plus, mais c’était il y a une bonne poignée d’années, quand même … et puis, voyager ce n’est pas cautionner, et tu n’allais pas débarquer avec tes gros sabots et ta déclaration des Droits de l’Homme en bandoulière… mais on sent un peu le malaise.
    Je n’irais sûrement jamais là-bas, mais il y a tant de pays que je veux visiter, que ce n’est pas grave … je lirai avec intérêt la suite de ton reportage !
    Bises et bonne journée !

    • Oui, j’y suis allée avec une certaine appréhension. Je ne savais pas sur quoi j’allais tomber et soit on me disait : c’est Las Vegas, soit j’entendais : c’est la prison. J’avais peur de ce que je ne connaissais pas; comme toi, je n’aurais spontanément pas été à Dubaï mais je suis vraiment contente et enrichie d’avoir pu découvrir cette ville folle, d’en avoir parlé avec mes enfants et aussi avec mon grand-père de 99 ans qui était super curieux !

  8. 8
    lamamandedenver says:

    Bonjour

    c’est vrai que Dubaï ne ferait pas partie de ma liste de destinations de vacances potentielles mais du coup je prends bonne note de l’opion Escale prolongée. Meri

  9. 9
    Céline says:

    Merci pour ce récit…Vivement le prochain ! On s’y croirait 🙂
    Et rien à voir avec cet article mais un grand merci à toi pour les douces dédicaces faites dans les livres que tu m’as envoyé 😉 J’ai commencé à lire « 120 astuces pour que bébé fasse ces nuits » en attendant son arrivée, il est très bien écrit et de bons conseils, c’est top ! Très bonne journée et de très belles fêtes de fin d’année à toi et ta jolie famille

  10. 10
    Marilune says:

    Euh…. »le ski »?????

  11. 11
    Bénédicte says:

    Ca a vraiment l’air dépaysant comme voyage. Hâte de lire la suite !

  12. 12
    Mme LTLP says:

    J’avoue avoir été un peu décontenancée quand j’ai découvert ce blog-trip sur IG.
    Je suis passée dans la même journée de la lecture de ton (très bel) article de pré-anniversaire « Rien de plus » qui parle de savourer les petits plaisirs simples de la vie… aux fastes de Dubaï et sa démesure étalée en long en large et en travers dans mon fil Instagram (où je te suis, ainsi que Ritalechat, mon blog de maman et Minireyve).
    Paysages superbes c’est vrai mais grosse surprise… Je n’ai pas su dire sur le moment pourquoi ça me mettait un peu mal à l’aise.

    Avec le recul, je me dis qu’il y a 2 choses peuit être:
    – la destination, certes, qui est tout sauf authentique. C’était en décalage profond avec ce que je percevais de ton/vos blog(s) (tes articles sur Konmari, le « consommer local », les couches lavables, les poules, le zéro-déchet etc.). Un grand-écart géant, quoi.
    – l’aspect « promotion aux gros sabots ». Comme je suis abonnée aux comptes IG de beaucoup des participants, c’était assez « massif » de mon point de vue ^^. Je recherche avant tout du partage dans la blogosphère et cette grosse opération de com’ m’a fait m’interroger sur ma perception des blogs justement et notamment sur l’aspect « vitrine » que je n’intégrais pas suffisamment, en grande naïve que je suis…

    Mais il y a beaucoup plus grave dans la vie. Il n’y a jamais qu’un seul prisme, une seule facette…. Cette destination a l’air juste FOLLE et un petit grain de folie, c’est absolument pas incohérent avec le reste et c’est même parfois nécessaire 😉

    PS Je tiens à préciser que je ne cautionne en rien les jugements à l’emporte-pièce et critiques virulentes qui ont apparemment eu lieu sur Twitter (moi je n’ai suivi que depuis Instagram). Et je suis 100% en accord avec l’idée qu’il faut rester curieux de tout dans la vie…

    Je m’arrête là dans ce commentaire trop long et décousu… Désolée pour le pavé! (et joyeuses fêtes de fin d’année à toi et ta famille)

    • Je crois qu’on projette sur Eve, Camille, Isa et moi bien trop de choses idéalisées. Nous sommes des femmes avec des idées, des envies, des contradictions, de la curiosité. Apprécier les petits plaisirs simples de la vie ne nous empêche pas d’être curieuses et d’apprécier ce que cette destination avait à nous offrir : les paysages, un certain luxe, une expérience unique. Nous sommes toutes parties avec nos questions et nos appréhensions, nous en avons as mal parlé d’ailleurs. Est-ce que mettre des couches lavables à ma fille est antinomique avec la découverte de Dubaï ? Pas pour moi. Mais je n’oblige personne à y aller, tout comme je ne juge pas ceux qui ne mettent pas de couches lavables à leurs enfants. Je comprends que la destination rebute, je n’ai pas de souci avec cela. Je ne cherche pas à être un exemple, je vis ma vie avec mes contradictions et mon entourage (ma famille, mes amis) m’a largement encouragée à découvrir Dubaï en se réjouissant pour moi parce que c’est une destination dingue avec tous ses aspects. Les gens qui me connaissent vraiment, ceux dont l’avis m’importe vraiment.
      Pour l’aspect promotionnel, je comprends très bien, moi-même parfois, ça me saoule et soit je passe et j’attends la suite mais sinon, j’ai un grand pouvoir : me désabonner si cela m’ennuie trop ou si cela me pollue trop. Et je ne me vois pas dire à quelqu’un que ce qu’il me propose ne convient pas à l’image que j’ai de lui et lui demander des comptes. Paradoxalement, j’ai préféré que l’on me pose des questions comme tu l’as fait (on peut alors échanger) plutôt que de lire la violence des jugements définitifs sur Twitter qui n’ont que pour but de dézinguer.
      Je le répète, je ne suis pas un exemple, je ne représente personne, à par moi. J’ai mes convictions, j’ai mes contradictions mais on vit très bien tous ensemble. Personnellement (et c’est ce qui compte selon moi), je ne me suis pas sentie déphasée par rapport à celle que je suis. Si je ne suis pas celle que l’on attend (tout le monde pense aussi que je suis très douce par exemple, je suis tout sauf ça), ça ne me dérange pas.
      Merci pour ton message pavé en tout cas 🙂 Je te souhaite aussi de belles fêtes et de belles vacances en famille.

      • Mme LTLP says:

        Je n’ai pas la prétention de croire que je te connais juste à lire ton blog. Un blog, ce ne sont que quelques morceaux de vie, c’est forcément réducteur. Et de fait, on fait vite des raccourcis (couches lavables = souci de son empreinte écologique) et on voit des grands écarts (ski à Dubaï) là où il n’y en a sans doute pas. 😉
        J’essayais dans mon message d’analyser (maladroitement) ma réaction première et le résultat c’est bien que c’est MA perception qui est en décalage. A moi d’ajuster.
        Et après analyse, je me suis dit « et pourquoi pas? » et effectivement, j’ai attendu la suite (et je suis encore là à te lire comme je le fais depuis plusieurs années). Belles vacances !

  13. 13
    Sissi says:

    Je suis d’accord avec toi ´voyager ne veut pas dire cautionner’ sinon nous aurions nulle part.. Même en France nous ne sortirions plus !!! Dubaï me tente comme tu dis en en escale vers une autre direction .. Un jour peut etre
    Bonne fêtes et joyeux noël aux pin’s

  14. 14

    Je n’ai pas lu tous les billets écrits sur votre blog trip mais on sent bien que tout le monde veut se justifier et du coup je pense que c’est ça qui crée aussi un malaise… Pourquoi ne pas juste dire « j’ai pas les moyens de me payer un tel voyage, je serais folle de refuser une occasion unique comme celle-ci, de pouvoir sortir de mon quotidien, de prendre l’A38O, d’être chouchoutée… » parce que j’ai quand même le sentiment que c’est ça dans le fond non ? Je me suis posée la question pour moi et ma réponse serait celle-là et non pas « je veux me rendre compte sur place » parce que quand tu pars dans ce cadre tu ne vois qu’une partie de la réalité, pareil quand on va dans un club de vacances ou en voyage organisé… même les expats de Dubaï qui restent entre eux dans des bulles ne voient pas toute la réalité (tous les comme les expats d’autres pays où la démocratie ne règne pas)…je sais bien que vu les critiques vous vous êtes senties obligées de vous justifier… on ne saura jamais si vous êtes parties pour le fun où si c’est vraiment pour vérifier sur place 😉
    Est ce que j’aurais accepté ce voyage ? Non parce que je n’aurais pas pu poser des jours à cette période 🙂
    Et sinon rien n’est comparable au sentiment de New-York parce que tu croies dans un film en permanence 🙂 Dubaï n’est pas dans le même registre !

    • Je ne peux pas dire ça car j’ai les moyens de me payer un tel voyage (à part la partie business lounge Emirates). ça ne fait pas partie de nos choix, c’est tout. Je ne vois pas ce texte comme une justification mais plutôt comme une explication car certains ont posé les questions que je soulève à nouveau et cela me paraît assez sain de répondre sans les ignorer. Après l’A380 et la chambre d’hôtel au 20ème c’était génial, tout comme était génial mon voyage au Japon payé avec mes sous. Tout ça pour te dire que ce n’est pas l’appât du luxe qui m’a poussé en premier vers cette destination mais bien la curiosité.

  15. 15
    FaydeFlo says:

    Coucou,
    merci pour ce premier retour qui donne envie de lire la suite. Les voyages sont sources de découvertes et de plus chacun voit le monde avec ses propres yeux. Ce qui me plaît c’est cette diversité d’avis. Certains voient des cailloux sans intérêt d’autres restent scotchés devant des falaises… tu es revenue avec une autre idée et ça c’est un beau cadeau. Pour les préjugés et les idées figées pas besoin d’aller à Dubaï, j’ai fais une année d’étude Erasmus en Allemagne…. je te laisse imaginer les commentaires sympas avant mon départ… et c’était en 2001… bref les grognons résistent à tous les temps ^^ sinon rien à voir avec la choucroute mais as tu entendu parler d’un sonny angel unicorn ? des biz biz et vivement la suite ! tu es la reine de l’intrigue qu’il soit question d’appendicite ou de voyages 😉

  16. 16
    anne says:

    Chouette ce premier retour ! On y a fait une escale cet été sans s’arrêter (nous avions déjà trop d’heures de voyage….) mais pourquoi pas une autre fois ? De tout ce que j’ai entendu dire, c’est effectivement très sympa pour quelques jours ! Hâte de lire la suite !

  17. 17
    Sandrine says:

    J’ai beaucoup aimé ce billet, j’aime les voyages, tous les voyages ! J’ai adoré ton préambule c’est tellement vrai que ce n’est pas parce qu’on va dans un pays qu’on cautionne tout ce qui s’y passe et ce qui s’y est passé !
    ça a l’air tellement magique et une découverte tellement étonnante…
    L’ouverture est dans la découverte !

  18. 18
    Vero says:

    Mais oui 34 degré c le début de l’automne ! Merci pour ce récit de ton voyage. Nous vivons en famille à Abu Dhabi depuis maintenant 3 ans et nous apprécions cette vie d’expat tout en essayant de faire prendre conscience à nos enfants (de 11 à 1 ans) de leur chance. C difficile de faire comprendre aux gens en France de notre vie ici.
    J’attends la suite de ton récit dans le désert, nous y campons régulièrement avec des amis.

  19. 19
    Daphné says:

    Merci pour cet article très complet et ce retour sur le projet dans sa globalité. Comme j’adore aller en Asie et qu’Emirates est une excellente compagnie, il m’est régulièrement arrivé de m’arrêter à Dubaï, une longue escale étant souvent la contrepartie d’un billet moins cher. On peut facilement quitter l’aéroport en métro, fusse pour une paire d’heures. Dubaï n’est pas une destination qui m’attire mais cette ville permet tout de même de mettre le doigt sur les contradictions de notre monde, ses abberations et le melting-pot de la mondialisation, comme un pendant de Las Vegas. Je n’irais pas y passer mes vacances mais je pense qu’une escale peut être très interessante pour mieux ccomprendre ce monde en évolution. Je pense que c’est toujours une chance de voyager, y compris dans des lieux qui ne sont pas tels qu’on les voudrait. On voyage aussi pour se découvrir et découvrir nos réactions face à l’imprévu.

  20. 20
    Laurence says:

    Bonjour,
    Je suis d’accord bien sûr, pour dire que « voyager, ce n’est pas cautionner »; ceci dit, se faire inviter gratuitement quelque part, en échange d’une promotion sur le blog du lieu en question, est-ce que ce n’est pas un peu cautionner tout de même? Je pense que les commentaires désagréables venaient de là même si ce buzz était tout à fait injustifié, car vous faites ce que vous voulez, et en tant que lecteurs nous avons le choix de ne pas lire les articles sur lesquels nous ne sommes pas en accord. Bonne continuation et bonnes fêtes de fin d’année

  21. 21
    Soleil de minuit says:

    Tu es venue, tu as vu, tu as vaincu.
    L’important, c’est que tu sois en accord avec toi même.
    En tout cas, j’aime lire tes articles parce qu’ils sont toujours empreints de sincérité et d’honnêteté. Je n’irais sans doute jamais à Dubaï mais j’ai apprécié le reflet que tu as partagé.
    Rendez-vous à l’épisode 2.

  22. 22

    Hello,
    Je ne connais de Dubaï que l’aéroport ! Dommage pour la prochaine fois je prendrais l’option 30h.
    Ça a l’air chouette ce très différents de notre quotidien et perso je recherche souvent ça qu’à je voyage : être bousculer dans mes habitudes les croyances et me posait des questions.
    Mes deux voyages préférés ont été la Tanzanie et le Guatemala et ce sont loin d’être des modèles en matière de droit de l’homme mais je les recommande a tout ceux que je rencontre tant ce sont des pays ou ´ai appris à ouvrir un peu plus grand les yeux et a arrêter de tout regarder de mon point de vue de petite française très privilégiée.
    Dubaï n’est pas forcément sur ma liste de priorité mais si on m’avait invité j’aurais saisi l’opportunité ! Je crois que plus on voit d’endroits sur la terre mieux c’est non ? Passe un très joli Noël !

  23. 23
    Cathy says:

    Personnellement, le blog trip que vous avez fait à cette destination m’a un peu gênée, parce que Dubaï c’est le royaume du fric, le pays dont l’empreinte écologique est la pire au monde, et je trouve qu’y faire un blog trip et en parler c’est cautionner ce modèle dont on sait qu’il est domageable pour la planète.

  24. 24
    Estelle says:

    Je ne connais pas Dubai mais je pense aller un jour aux Emirats Arabes Unis. Pour Dubai ou pas d’ailleurs. Oui, il y a des problemes a Dubai mais comme partout dans le monde … comme en France (on en parle du camp de Calais ? Pire que les camps de refugies des pays en voie de developpement ?)

    Mais surtout, c’est un pays frontalier avec l’Arabie Saoudite … qui se trouve etre celui d’une partie de ma famille.

    Reste que je prefererais voir Oman, le Qatar et Bahrain (oU j’ai aussi de la famille). Je deviens une country girl en veillissant … lol

  25. 25

    Dubai m’a laissée sceptique. Certains aspects de la ville sont magnifiques ; j’ai été émerveillée par le show des jets d’eaux ou l’immensité du desert. Mais d’autres lieux m’ont déplu, avec une impression de « faux », de décors creux. Encore maintenant, je ne peux pas dire si j’ai apprécié ou non cette ville…

  26. 26
    Meenah says:

    Merci pour ce chouette article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *