Mes chaussures rouges

mes chaussures rougesLe midi, j’avais profité de ma pause déjeuner pour m’éloigner un peu de l’hôpital. J’étais allée au Printemps m’acheter un jeans et une paire de chaussures. Des ballerines rouges vernies. Je les avais portées tout de suite parce que j’avais besoin de mettre un peu de couleur dans ma journée. Fleur de Sel déclinait de plus en plus, elle s’affaiblissait, je puisais l’énergie et l’optimisme dans les plus petits détails. Le soir, quand je suis partie rejoindre Kouign Amann à la maison, mes chaussures rouges aux pieds, j’ai dit aux infirmières de surveiller de près ma Fleur de Sel car je la sentais vraiment mal. Elles m’ont dit « restez dormir chez vous ce soir, vous êtes fatiguée, on s’occupera d’elle ». Merci mais je reviendrai vers 22 heures, comme tous les jours.

J’ai fait manger mon fils, je l’ai couché et j’ai confié son sommeil à Grand-Beau-Frère jusqu’au retour de MMM. je suis repartie vers l’hôpital. Marche à pied, RER, métro, marche à pied. Mes jolies chaussures rouges me faisaient un mal de chien. En revenant dans le service de pneumo, les infirmières m’ont donné des pansements avec des nounours pour mes ampoules. Je me suis couchée avec mal aux pieds et surtout mal au ventre.

Et c’est cette nuit-là, celle de l’anniversaire de MMM, que Fleur de Sel est partie pour un long voyage d’une semaine dans un coin très sombre. C’est cette nuit-là que son scope s’est mis à clignoter comme un sapin de Noël. C’est cette nuit-là que je lui ai sauvé la vie, paraît-il.

Alors que je traversais les sous-sols de l’Hôpital des Clefs en la suivant dans son petit lit transféré d’urgence en réa, j’étais au bord du gouffre et mes chaussures rouges me faisaient mal comme jamais je n’avais eu mal aux pieds. Chaque pas m’arrachait un cri intérieur.

Ce jour-là, je me suis dit que je voulais bien avoir mal aux pieds comme ça toute ma vie si ma Fleur de Sel restait à nos côtés.

Ce matin, 4 ans après, j’ai enfilé mes chaussures rouges. Et j’ai accompagné à l’école une petite fille de 4 ans et 3 mois. Elle avait les cheveux en bataille et une miette de pain au coin de la bouche. Et moi, je n’avais plus du tout mal aux pieds. Je crois que j’ai encore un peu mal quelque part mais je ne sais pas où exactement…

PS : bon anniversaire MMM…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans La prématurité, Lis ma vie par Marjoliemaman, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.
Ce billet a été vu 13 308 fois.

A propos Marjoliemaman

Marjolaine, 39 ans, maman de Kouign Amann (2008), Fleur de Sel (2009 - prématurée) et Petite Gavotte (2012), mariée à MMM. Auteur de guides pratiques, rédactrice, réalisatrice, ex-journaliste et ancienne sportive de haut-niveau. En revanche, je chante très mal et je danse encore pire. Chez nous, c'est Santa Barbara, les brushings en moins, l'humour en plus. Un blog entre tranches de vie et conseils en vrac, un blog pour rire et pour pleurer de temps en temps mais juste parce que l'on aime bien.

85 réflexions au sujet de « Mes chaussures rouges »

  1. 51
  2. 52

    J’ai eu le cœur serré en lisant ton billet et encore plus quand je suis remontée dans tes archives. Quelle force elle a cette Fleur de Sel !
    Elles sont jolies tes chaussures rouges.
    Joyeux anniversaire à MTM !

  3. 53

    Gros coeur pour ce bille ! <3 <3 <3

  4. 54
    shalima says:

    Pfiou, quand je vois FdS aujourd’hui, on peine à imaginer tout ce par quoi vous avez du passer ! des gros bisous à tous, et une dose supplémentaire pour toi, Fleur de Sel et MMM ! <3

  5. 55

    <3, tout simplement… Et <3 pour toutes les mamans qui ont ce soir mal au pieds dans des chaussures rouges, dans un grand hôpital froid…

  6. 56
    Poulette Dodue says:

    Emue, un billet qui remu.
    Je me souviens bien de la bataille de FdS (et à chaque fois que l’on me parle prématurité j’ai une pensée pour vous)
    Bel anniversaire à MMM
    (Ps : mon com’ d’hier sur ton magnifique billet sur KA a disparu dans la nébuleuse webesque )

  7. 57
    maman de fripouille says:

    Moi aussi, j’ai profité d’une pause déjeuner pour courir au Printemps acheter les premiers pyjamas de Fripouille car l’infirmière m’avait dit le matin même qu’il serait temps de l’habiller même s’il était en couveuse…
    C’est bizarre, ce weekend je pensais à cette fameuse semaine que tu as vécu il y a 4 ans, on n’oublie pas , on n’oublie jamais… On digère….on digère…. Bises à vous 5

  8. 58
    Mila says:

    Je suis bouleversé par ton billet….tellement heureuse de savoir que tu es retournée à 22h au lieu de suivre le conseils des infirmière et que grâce à sa maman fleur de sel est la, parmi nous et te donne tellement de bonheur au quotidien. Plein de bisous à vous

  9. 59

    Des jolies chaussures pour des souvenirs durs mais émouvants… Et au bout du compte une jolie petite fille qui grandit… Très poignant ton récit.

  10. 60
    Vevez says:

    Née moi même grand pré-ma il y a bientôt 42 ans…souvent malade enfant…j’ai fait courir l’infirmière qui venait me faire des piqures dans les fesses matin et soir et je l’ai même mordue…ras le bol sûrement…et maintenant je suis infirmière ..cherchez l’erreur… tous cela pour dire que la médecine est une science mais qu’être maman est bien plus fort pour ressentir comment va son petit…on a mal dans ses tripes comme si le mal venait en nous et même à bout de force tenir être là si on en ressant le besoin est important alors félicitations pour votre courage …et se faire plaisir …quel bonheur

  11. 61
    audrey says:

    Je connais ces chaussures rouges..
    Moi j’ai eu une petite robe bleue.
    Achat réfléchi, tourné plusieurs fois dans ma tête, allez une petite robe bleue Bellybutton pour fêter ce petit ventre qui s’arrondit, ce jour où je l’ai mise, le même jour où scrutant l’écran de l’échographie, il se retourne et me dit, il est un peu petit ce bébé.
    Ce jour qui marque le début de cette aventure, de notre aventure.
    Et puis ce jour où 10 mois plus tard, sous un rayon de soleil, une journée spéciale, une réunion de famille, et une petite robe bleue avec au bout une poussette et un sourire, non en fait deux sourires et le plus beau cadeau de la vie!

  12. 62

    A la manière de Dorothy et ses chaussures de rubis, mais sans claquer 3 fois des talons ni exprimer de souhait, juste être là pour ta jolie Fleur de Sel!
    Courageuse Marjolaine et vaillante FdS, vous faites une superbe équipe!
    Happy Birthday MMM!

  13. 63
    Sweet Mama says:

    Tu as le chic pour me mettre la larme au coin de l’oeil presque à chaque fois.
    Je ne sais pas ce que tu as dû ressentir après toute cette épreuve, je sais juste que je suis heureuse que FdS pète le feu aujourd’hui. Ils sont si précieux nos enfants…

    Gros bisous à toute la famille et joyeux anniv M ton mari !

    Ps : elles déchirent ces ballerines ! en plus elles te portent un peu bonheur non ?

  14. 64
    Virginie says:

    Merci de nous avoir tiré une larme, à mon mari et à moi. Ton billet est poignant et tellement réaliste.

    Ca me fait penser à une blague que je te livre, là, à chaud : C’est l’histoire d’un mec qui achète des chaussures en 42 alors qu’il fait du 44. Il croise un copain et il se plaint de ses chaussures qui le font incroyablement souffrir. Et il lui explique que sa femme vient de le quitter, que son patron menace de le licencier, que ses enfants ne lui adressent plus la parole et que sa mère est malade. L’autre lui dit, je suis bien désolé pour toi mais je ne peux rien faire à tout ça. Par contre, achète des chaussures à ta taille. Ca ira mieux !
    L’autre répond : « non non je préfère les garder ».
    Alors l’autre lui dit : « mais pourquoi tu veux les garder ?  »
    Il répond : « parce que le soir quand je les retire, ça me fait un BONHEUR » !!!!!

    Bon ok, je sors, c’est beaucoup moins drôle à l’écrit.

    En tous cas, BRAVO à toi d’avoir su surmonter cette épreuve. Normal que tu en gardes quelques traces…

    Bises

    Virginie

  15. 65
    Bismarck says:

    Emue aux larmes. (Je ne sais pas si j’aurais gardé les chaussures, moi…)

  16. 66
    Steph2Lyon says:

    Tellement émouvant et tellement bien écrit…
    merci

  17. 67
    esther says:

    Merci pour ce bel article et ce puissant souvenir.

  18. 68
    Bertille says:

    Un très très bel article … <3

  19. 69
    nath78 says:

    Bon ben j’ai lâché les vannes. Je pleure comme jamais.
    Ton billet est très émouvant et avec la déprime de ces derniers jours*, il m’a fait craquer…
    * J’ai perdu mon alliance…

  20. 70
    Val says:

    Juste <3… pcq c'est trop beau, trop émouvant (pcq on sait que cette histoire c'est bien terminée…)
    Bisettes à toutes les 2

  21. 71
    Happy family says:

    Tu as le don d écrire des textes qui nous touchent au plus profond. Bon anniversaire a MMM et longue vie pleine de bonheur a fleur de sel

  22. 72
    Pauline says:

    Que c’est beau et touchant! Quel petit etre courageux! J’aimerai tellement pouvoir parler un jour de mon histoire comme ca…
    Maman d’une petite Rose de 5 mois, ma chouquette est nee a 7 mois de grossesse…. une naissance qui nous a chanboule, retourne ! Je n’arrive toujours pas a accepter son arrivee precipite, toujours inquiete, toujours peur, peur de quoi…je ne sais!
    Quel bel exemple de courage me montrez vous la! J’ose esperer pouvoir en parler comme vous un jour!

  23. 73
    Kouette says:

    Je viens de lire un billet sur l’anniversaire de MVM, et un soir ou, votre Fleurs s’est accrochée à la vie. Je n’ai pas lu tout l’historique bien sûr, je ne suis pas assez patiente! Pourtant je pleurs. Je pleurs car votre histoire, bien que très differente de la mienne, me fais échos. Je sais aujourd’hui que chaque parent confronté un jour à une situation si difficile et injuste peut ressentir une telle ampathie. Mais quelle bonheur et quelle victoire quand enfin nos bouts de choux crient, rient, font des bétises, et nous épuisent! Merci de raconter votre histoire avec autant de poésie et de mettre plein d’humour sur ces cicatrices encore bien vives. Une maman en bourgogne

  24. 74

    J’aime bien les symboles qui font partie de l’Histoire d’une famille… très émouvant et plus…

  25. 75
    chateaudsucre says:

    Deux billets qui me donnent les larmes aux yeux en deux jours, c’est trop fort. ton écriture est belle et émouvante.

  26. 76
    Sempéa says:

    Oui je me souviens avoir lu les billets à ce sujet. Mais de te lire à nouveau m’émeut encore. Comme quoi des fois quand même notre instinct de mère est le plus fort.

  27. 77
    Sibylle says:

    En larmes… Pensées pour tous ces petits bouts qui se battent à peine nés, ces champions… Emue par la force de vie de Fleur de Sel, certaine qu’elle gardera cette force pour toujours désormais <3

  28. 78
    Marie says:

    Très beau billet, émouvant au possible. Quand aux chaussures qui font mal et qu’on garde quand même, toutes les femmes connaissent ça ! Bisous à vous 5

  29. 79
    Adelles says:

    Merci pour les yeux embués en plein open space, hein ? 😉
    Vendredi dernier, dans la nuit, quand ils ont piqué pour la quatrième fois ma Poite n°1 pour poser sa perf, j’ai eu exactement le même genre de pensée (toutes proportions gardées vu que sa vie n’était pas en danger !). J’aurais supporté des milliards de prises de sang pour lui épargner ça…
    Etre mère, c’est parfois être bien impuissante aussi…
    Bisous et Bon Anniv à ton homme !

  30. 80

    Hier, j’ai porte pour la premiere fois mes nouvelles belles chaussures caramel et elles m’ont fait des ampoules pas permises.
    Hier, pendant un rendex-vous chez notre medecin, on a appris qu’il nous sera tres difficile de devenir parents.
    Hier j’ai cru etouffer de tristesse.
    Aujourd’hui, je decouvre tes mots, je pleure (comme tres regulierement depuis 24 heures), je souris, je benis mes belles chaussures caramel et je me dis qu’on verra dans quatre ans. Et puis je me dis qu’on va se battre.
    Merci, Marjoliemaman ! Et joyeux anniversaire a MTM.

  31. 81
    Julie says:

    Je t’ai après avoir trouvé ton blog par hasard sur Instagram et les larmes me sont venues … Notre choupi à nous a maintenant 15 mois et nous avons aussi connus le coin tres sombres, les scopes, la tres grande prématurité (26+6SA) et c’est encore vif au fond de mon cœur même si on fait « avec » pour avancer … Merci merci mille fois pour ces mots

  32. 82
    Julie says:

    Je t’ai après avoir trouvé ton blog par hasard sur Instagram et les larmes me sont venues … Notre choupi à nous a maintenant 15 mois et nous avons aussi connus le coin tres sombres, les scopes, la tres grande prématurité (26+6SA) et c’est encore vif au fond de mon cœur même si on fait « avec » pour avancer … Merci merci mille fois pour ces mots qui sont tellement justes

  33. 83

    J’aime bien ces ballerines !! Le petit noeud est très stylé .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *