Lis ma vie

La Perle manquante

Mon petit Kouign Amann,
Il y a longtemps, entre tes 5 mois et demi et tes 9 mois, une merveilleuse dame s’est occupé de toi. Elle s’appelait Madame Perle. J’avais mis beaucoup de temps à la trouver, à la choisir pour toi. J’ai su que j’avais fait le bon choix le jour où je t’ai laissé une journée entière avec elle pour retourner travailler. Je suis partie l’esprit tranquille, je savais qu’elle prendrait soin de toi aussi bien que je le faisais, j’avais toute confiance en elle. J’avais trouvé la Perle, Madame Perle.
Le soir même, je suis revenue te chercher et il y avait plein de monde dans son jardin, des personnes venues fêter les 2 ans de la petite L. qui était gardée avec toi et la petite M. Il s’agissait d’anciens parents et d’enfants gardés jadis par Madame Perle. Je me suis dit que c’était bon signe de voir tous ces gens et j’avais raison, Madame Perle aimait les gens et ils le lui rendaient bien.

Madame Perle et toi vous êtes apprivoisés. Un peu comme Le Petit Prince et le Renard s’apprivoisent. Au début tu ne voulais pas faire la sieste alors elle te berçait pendant des heures sur un transat. Pendant plusieurs semaines.
C’était elle qui m’avait dit de ne pas te sevrer tout de suite, de garder une ou deux tétées le temps que tu t’adaptes chez elle pour que la séparation soit moins dure. Elle avait raison…
Comme tu râlais beaucoup, elle sortait plusieurs fois par jour pour te changer les idées. « Depuis que j’ai Kouign Amann, je me couche plus tôt le soir », rigolait-elle !

Elle t’appelait « mon coquin » car tu lui faisais toujours tes petits sourires en coin avant ou après tes râleries…
Tous les soirs, elle me racontait ta journée, toute fière de tes progrès. Nous suivions pas à pas tes avancées chez elle, « il s’est retourné », « il rampe », « il a mangé des épinards »… Un soir je suis arrivée et elle était toute fière : « il s’est mis debout ! »
Le lendemain, elle m’attendait avec une photo de toi debout sur la première marche de son escaliers, les yeux pleins de fierté.
C’est avec madame Perle que tu as vu ton premier spectacle, pour noël. Tu as adoré. Elle était tellement contente de me raconter comment tu avais suivi avec attention pendant toute la pièce. Je crois qu’en fait, la plus heureuse des deux, c’était elle.
Elle avait hâte que tu marches et se régalait déjà de l’exploration que tu allais pouvoir faire dans son jardin… Elle parlait du printemps, de ton premier anniversaire qui se rapprochait…

Elle avait toujours de bons conseils et des suggestions éclairées sur comment bien s’occuper de toi, toujours en finesse, sans jamais nous vexer. Je crois qu’avec ton papa, nous la faisions bien rire avec nos emplois du temps élastiques et nos looks de jeunes adultes. Elle se marrait toujours en te voyant arriver le matin dans le porte-bébé…

Elle prenait soin de toi et des autres enfants avec un grand amour, comme si vous étiez à elle. Elle était sévère mais juste et surtout, elle voulait vous apprendre des choses. Elle voulait que vous grandissiez en vous épanouissant au mieux. Toujours à vous emmener en balade, chez des collègues, à vous lire une histoire, à vous faire un câlin, à vous faire avancer…

Madame Perle aurait du s’occuper de toi pendant plusieurs années. Malheureusement, elle nous a fait le seul mauvais coup qu’elle pouvait nous faire, nous quitter sans prévenir, sans que l’on puisse lui dire au revoir et surtout, merci.

Mon Kouign Amann, sâche qui si tes parents t’on fait de beurre, de sucre et de pâte, tu as aussi un peu de poudre de perle dans ta recette.

Ce message est destiné à Kouign Amann pour quand il sera en âge de le lire. Madame Perle est décédée d’un infarctus samedi soir… Elle va nous manquer énormément, bien plus qu’une simple nounou car elle était devenue notre famille à Banlieue-sur-Marne. Nous pensons surtout à son mari et ses deux fils qui vont vivre des jours bien difficiles.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi