Lis ma vie

Mais pourquoi ?

Je vous le demande, pourquoi, oui pourquoi faut-il que les vacances aient une fin ?

– pourquoi faut il rentrer et affronter la tonne de courrier qui s’est amassée pendant nos 5 semaines de vacances et trouver, en vrac : une amende pour excès de vitesse (MMM a roulé à 117 km/h au lieu de 110… L’excès est ramené à 111 km/h, soit 1 km/h de trop… 45 euros et un point le km/h, ça fait cher…), une « gentille » note de mon boulot qui me confirme bien que je change de poste à mon retour (et j’en veux pas de ce nouveau poste), une réponse négative à un truc que je voulais positif (pas un test de grossesse, je vous rassure, je ne suis pas complètement amnésique – Arrrrg, les contractions, pas remettre le couvert tout de suite)… Heureusement, il y avait deux cartes postales (merci Petit Beau-Frère et Oracle) et 5 ELLE à lire !
– pourquoi faut-il monter sur la balance, le coeur rempli d’espoir, pensant que l’on a certainement perdu 2 kilos et s’apercevoir que le délestage n’est que de 500 grammes ? Avec tout ce que j’ai marché, je trouve ça trop injuste (Calimero, sors de ce corps !)
– pourquoi faut-il avoir 36 000 trucs bien lourds à faire au retour du style : déclarer la nounou, lancer 9 lessives, retrouver le papier pour payer les charges de l’immeuble (si quelqu’un a une idée de l’endroit où il est, toute aide est acceptée)…
– pourquoi faut-il que le voisin soit encore en plein travaux alors que ça fait 4 mois que ça dure ?
– pourquoi faut-il que les ouvriers du voisin claquent la porte et réveillent mon Kouign Amann environ 7,56 fois par sieste ?

Heureusement, au milieu de toute cette morosité, il y a des petites choses qui me remontent le moral :

– voir que Kouign Amann est tout content d’être à la maison. Il a retrouvé ses mobiles et n’arrête pas de rigoler. Y’en a au moins un qui est content de rentrer !
– me dire que j’ai encore une dizaine de jours avant de retourner à la guerre, heu, au boulot…
– me dire que dans une semaine, je repars 3 jours dans le sud pour le mariage de copains.
– me dire que je suis plutôt pas mal dans la robe que je vais porter et qu’avec mes talons rouges, ça va cartonner…
– tester notre yaourtière. Le frigo aura un petit goût de vacances toute l’année…
– trouver que, décidemment, il est génial notre appart et que c’est ici notre chez nous, pour le moment.

Au fait, je me suis plantée dans mon planning, c’est demain le rendez-vous chez la Belge… Pffffffff, je suis encore à l’heure des vacances…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi