Lis ma vie

Faut pas être susceptible !

Aldo Naouri attendra une semaine de plus pour que je parle de lui… Il faut absolument que je vous raconte ce qui s’est passé hier… J’ai découvert que même après la grossesse, les gens se permettent de s’infiltrer dans votre vie et de donner leur avis, tout ça parce que vous avez encore l’air enceinte…

Reprise du boulot hier et retour dans les transports en commun pour la première fois aux heures de pointes sans Kouign Amann. Je porte un joli cache-coeur coloré qui met en valeur mon décolleté de mère nourricière. Mais ce petit cache-coeur bleu et vert que j’aime tant met également en valeur… mon ventre mou qui tombe. Rien d’alarmant, je sais, je n’ai accouché que depuis 3 mois et des bananes, j’ai bien compris qu’il ne faut pas s’affoler… Bien sûr, pas de place assise, je reste donc debout, le nez plongé dans mon bouquin (ça a au moins ça de bon le RER, je peux liiiiiiiiiiire !). Quand une place se libère, une très jolie jeune fille, 22 ans à tout casser, maquillée de frais et qui sens bon comme une prairie après la pluie me propose de m’asseoir :
Marjoliemaman : heu, non merci (pourquoi elle me propose sa place ?)
Jeune fille qui sent bon : si, si allez-y !
M : non, vraiment, c’est gentil, allez-y, vous. (non, j’y crois, pas, elle pense que je suis enceinte !)
JFQSB : mais, si j’insiste !
M : mais pourquoi vous voulez absolument que je m’asseye ? (vas-y, avoue, tu me trouve grosse et j’ai le ventre qui pend ?)
JFQSB : heu, parce que j’ai envie, voilà. (OUPS, j’ai fait une boulette…)

Une dame a coupé court à notre échange en prenant la place assise… J’aurais du accepter la place, quitte à être vexée, autant avoir une compensation…

Le soir, je me rends à l’anniv de ma chère et tendre amie Julie. Je me change puisqu’il semble que ma tenue ne mette pas si bien que ça en valeur ma silhouette post-partum. Je mets donc une jolie robe taille empire à smoke et bretelles de couleur prune (19,90 euros chez Auchan). La taille empire, ça cache le bidon, c’est parfait.
Je discute avec une amie en sirotant mon cola devant le bar. Un homme, la cinquantaine bronzée, vieux beau à ray-ban fume sa clope dehors et nous interrompt.
Homme vieux beau : c’est une soirée de femmes enceintes ou quoi ?
Marjoliemaman : ah non, moi, je ne suis plus enceinte, j’ai accouché il y a trois mois.
HVB : mais elle, elle est enceinte alors (en pointant du doigt une autre fille qui porte une robe taille empire)
M : bah, non… non plus.

Je mets un stop à cette conversation passionnante avec le vieux beau en racontant mon aventure matinale du RER. Et là, ce vieux bronzé bedonnant me dit : « Bah ouais, va falloir faire plus que du power plate à ce niveau là »…
L’ancienne Marjoliemaman (celle d’avant les bonnes hormones de grossesse) lui aurait collé un bon pain dans sa grande bouche (et là, je suis très, très, très polie).
La nouvelle s’est contentée de lui dire « Vous êtes tout à fait charmant, monsieur, mais vous pourriez commencer par vous occuper de vous même ». Le mot qui commence par « C » et finit par « onnard » était à deux doigts de sortir à la fin de cette phrase, très cordiale en rapport de mon état intérieur…

Je ne suis pas susceptible mais là, je songe presque à le devenir… Au moment où j’essaie de laisser mes complexes post grossesse de côté, je suis assaillie par ces doux rappels à la réalité !
 
C’est pas le tout mais je m’habille comment, moi, pour éviter les réflections à la con ?
Des propositions ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi