Lis ma vie

L’intervention du menhir magique

En ce samedi matin , faisons un petit point…
Il y a un an, j’ai vécu un mois de mais 2007 riche en événements et en émotions : ma famille a vu l’arrivée d’un nouveau petit cousin, j’ai participé au festival de court métrage de Bognor Regis (hyper pas connu, même des spécialistes mais bon, j’y étais!), j’ai passé 4 jours à Cannes pour le festival (ça doit vous dire quelque chose en revanche !), j’ai fêté les 30 ans d’un ami en Bretagne, j’ai frotté mon ventre contre un menhir… Oui, vous avez bien lu : j’ai frotté mon ventre contre un menhir !
Non, non, je n’avais pas de démangeaisons particulières ou de spasmes incontrôlables à ce moment-là… Je vous l’accorde ça peut paraître étrange mais je vais tout vous expliquer.

Lors de notre séjour breton pour l’anniversaire de notre ami, MMM et moi essayions depuis bien longtemps de fabriquer un petit loulou. Sans que ça nous inquiète plus que ça, ça traînait un peu en longueur. En même temps, nous avions l’esprit bien occupé par notre mariage qui approchait. Un matin, je propose à deux amies d’aller voir le méga menhir (tellement grand que même Obélix, il peut pas le soulever !). Nous partons donc toutes les trois à la découverte de ce gros caillou. Après quelques minutes de marche au milieu d’un chemin de verdure, nous tombons sur une clairière où trône ce magnifique bloc de pierre dressé vers le ciel.
« Hey, les filles, vous saviez que frotter son ventre sur un menhir, ça rend fertile ? », nous dit l’une des mes deux copines. « Ah bon ? ». « Bah oui, c’est un symbole phallique érigé vers le ciel ». Il n’en fallait pas plus pour voir trois furies se frotter le bas du ventre contre la roche ! Pas sûr que nous y aurions mis tant de coeur si nous avions été plus nombreux mais là, on était en petit comité, on allait pas se priver !


Et bien vous savez quoi… Le mois suivant, Kouign Amann a décidé de s’installer dans mon ventre pour y passe les neuf mois à venir. Après plus d’un an d’attente, on peut parler de coïncidence. Moi, je préfère y voir l’intervention magique du majestueux menhir.

Lors de notre lune de miel, nous sommes retournés, Monsieur Mon Mari et moi (enceinte de 4 mois), remercier le gentil menhir d’avoir entendu ma demande. Il n’a pas eu de réaction mais je suis sûre qu’il a compris.

On a beau dire ce qu’on veut, moi, maintenant, j’y crois aux légendes bretonnes.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi