Lire à 5 ans

photo-273.JPGDe retour de son périple en cravane à visiter des phares, Kouign Amann nous a expliqué qu’il savait lire « RAPIDO », le nom de la marque de la caravane de Popope et Mamyvonne. Et que même, il lisait rapido sur les caravanes qu’ils croisait sur la route.

Hier, soir, alors que nous dinions en famille, MMM a commencé à lui demander ce qu’il déchiffrait sur différents objets. Et sous nos yeux ébahis, il a lu. Puis MMM a écrit des mots sur le tableau. Là, nous avons constaté, médusés, que notre fils savait lire. Des mots simples, des mots qu’il connait mais aussi des mots qui ne lui étaient pas familiers. Je suis tombée par terre de stupeur en me relevant, j’ai ramassé mon coeur qui était tombé lui aussi en sautant de fierté de ma poitrine. J’étais intérieurement partagée. Une mini-Marjo effectuait une danse échevelée en trémoussant des fesses et en hurlant de joie, une deuxième mini-Marjo pleurait toute les larmes de son mini-corps d’émotion en hoquetant bruyamment et une troisième mini-Marjo restait les bras croisés et le bouche à l’envers en disant « non, il ne sautera pas de classe ». Oui, elles étaient trois dans ma tête et plus ça allait, plus ça piaillait fort. Plus Kouign Amann déchiffrait, moins je comprenais ce qui était en train de se passer…

Juste avant le coucher, pour être bien certaine que Kouign Amann n’était pas juste un petit malin qui nous faisait croire qu’il savait lire, je lui ai montré sur une boite dans laquelle je range ses jouets un mot inconnu : « N et O – no, C et I – ci – B et E – be. Nocibe ». Là, le mini-trio hystérique a cessé son vacarme. Je n’entendais plus rien, j’étais juste l’incarnation de la fierté.

Kouign Amann, 5 ans et même pas deux mois (né avant-hier, quoi), élève de moyenne section de son état, sait lire. Pas encore tout, pas encore vite mais la mécanique est là.

Il a appris tout seul puisque nous n’avons pas voulu lui apprendre, estimant qu’il avait le temps et que l’école le ferait bien mieux que nous. Résultat, l’école + une volonté de fer, ça donne ce petit garçon si heureux de déchiffrer avec concentration des mots. E tje ne m’y attendais vraiment aps. On me souffle dans l’oreillette que j’aurais dû puisque la maman de ce merveilleux enfant (ma pomme) et son papa (MMM) ont eux aussi appris à lire tout seuls en moyenne section. Pas besoin de test ADN, il est bien à nous celui-là (et les autres aussi, je vous rassure).

L’avenir s’annonce rempli de lecture, de questions, de moments passés à expliquer… Bref, tout cela me semble passionnant.

Si vous voyez un paon qui fait la roue au milieu du village, ne cherchez pas, c’est moi.

PS : un jour je vous expliquerai pourquoi je ne suis pas pour les sauts de classe mais nous n’en sommes pas là du tout, personne n’en parle et nous n’en parlerons peut-être jamais.

PS 2 : après le vélo en deux minutes, la lecture… Il me semble que Kouign Amann soit en plein boum !

PS 3 : au moment où je mets le point final à ce billet, Azzurra m’envoie un SMS pour me dire que Petite Gavotte a trouvé une manière de s’asseoir. Demain, elle rentre au collège, vous allez voir.

PS 4 : en photo, nos livres préférés : les Patabulle, tout ce que fait Oliver Jeffers et Grosse Colère.

PS 5 : bienvenue à Hortense chez The Speculoo’s Mum !

EDIT : si vous lisez un peu la blogosphère parentale, filez lire ça !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Lis ma vie par Marjoliemaman. Mettez-le en favori avec son permalien.
Ce billet a été vu 3 515 fois.

A propos Marjoliemaman

Marjolaine, 39 ans, maman de Kouign Amann (2008), Fleur de Sel (2009 - prématurée) et Petite Gavotte (2012), mariée à MMM. Auteur de guides pratiques, rédactrice, réalisatrice, ex-journaliste et ancienne sportive de haut-niveau. En revanche, je chante très mal et je danse encore pire. Chez nous, c'est Santa Barbara, les brushings en moins, l'humour en plus. Un blog entre tranches de vie et conseils en vrac, un blog pour rire et pour pleurer de temps en temps mais juste parce que l'on aime bien.

74 réflexions au sujet de « Lire à 5 ans »

  1. 51

    […] EDIT : Marjoliemaman en parlait elle aussi à l’époque ici […]

Les commentaires sont fermés.