Blooming, Infos en vrac

Détox digitale, yoga et Covid

Vous vous demandiez où j’étais passée (ou pas car vous avez des sujets d’inquiétude plus importants et c’est très bien !) ? Eh bien, tout est dans le titre… ou presque. Ce mois de mars a été une succession d’événements inhabituels et non anticipés et même si je vous avoue que je me serais bien évitée certaines déconvenues, ce mois m’a fait un bien fou.

Déjà, mars a commencé de manière complètement surréaliste avec la recherche d’un lycée pour KA alors que je me souviens très bien de sa première rentrée en petite section et ça n’était pas il y a si longtemps que ça (bon, OK, ça fait 10 ans et demi…) et la visite de la gendarmerie – très courtoise – un samedi après-midi alors que l’on mangeait des crêpes au chocolat.

Il y a aussi eu une après-midi aux urgences un dimanche à cause d’une mauvaise entorse pour Fleur de Sel avec 3 semaines d’attelle, la routine. Il y a aussi eu un souci ophtalmo avec un abcès à la cornée qui m’a valu un passage aux urgences (on a la carte vitale gold, merci le système de santé) et deux chez l’ophtalmo. C’est en voie de rémission, mais je dois encore oublier les lentilles pendant quelques semaines et supporter l’eczéma maousse qui me mange les paupières.

Les gens qui me connaissent avec les lunettes savent à quel point c’est compliqué pour moi d’être vue quand je porte mes lunettes (-13,5 à chaque oeil, ça vous fait des verres en cul de bouteille, je ne vous dis que ça !). Certains ont pour cauchemar une scène où ils sont nus dans la rue ou à la piscine et essayent de se cacher de la vue des autres, moi, mon cauchemar récurrent, c’est que l’on me voit avec mes lunettes. Je vous jure. J’avais d’ailleurs refusé d’aller à une cérémonie pour recevoir un prix pour un court métrage que j’avais réalisé car je devais porter mes lunettes… j’ai même écrit un scénario sur sujet, c’est vous dire à quel point

c’était sensible. Le grand enseignement de cette histoire d’yeux, c’est quand même que j’assume mes lunettes, et même mon eczéma aux yeux que je cache tant bien que mal depuis 20 ans à grand renfort de crème à la cortisone et autres. J’assume tellement que je me sens capable de poster une photo de moi, sans filtre et sans maquillage (ah si, du baume à lèvres car j’ai la peau encore plus sèche post Covid !), avec lunettes et eczéma.

Clairement, je ne me trouve pas jolie du tout, l’eczéma, c’est même plutôt repoussant, mais je me dis que c’est un bon moyen de cultiver ma beauté intérieure.

Je suis aussi partie une semaine en retraite près du Mans, dans un coin perdu dans la forêt, pour une formation de yoga kundalini avec mes enseignants. Durant ce module de niveau 2 (lifestyle and life cycles) , nous avons travaillé sur notre arbre généalogique et ses ressources, sur les cycles de vie, sur notre capacité à nous incarner. Cette semaine a été d’un grand soutien pour moi. Tout d’abord parce que j’ai retrouvé des personnes que j’aime profondément, que j’en ai rencontrées d’autres et que nos échanges ont été riches en enseignements, mais aussi parce que j’ai compris que j’étais exactement là où j’avais envie/besoin d’être à ce moment de ma vie et qu’il y avait encore un beau chemin ouvert devant moi. Il suffisait d’attiser à nouveau le feu et c’était le moment idéal pour le faire.

Durant cette semaine, sans que je ne m’en rende compte, j’ai complètement coupé les réseaux sociaux. Ça n’était pas prémédité car d’habitude, en formation, je passe au moins une fois par jour pour vérifier si je n’ai pas été mentionnée et pour répondre à mes messages. Une fois sur place, je n’y ai même pas songé, je veux dire, l’idée ne m’a pas effleuré l’esprit. Ça m’a provoqué un déclic qui a donné mieux à une libération, un vrai soulagement. Cela ne m’a absolument pas manqué et j’ai constaté à quel point je me sentais mieux sans réseaux social. Depuis que je suis revenue il y a 10 jours, j’ai conservé le pli. Je n’ouvre quasiment plus ni Instagram, ni Twitter alors que je vivais presque sous perfusion. Je récupère un temps incroyable et j’essaie d’apprécier vraiment les minutes que je consacre aux réseaux sociaux. Je le savais déjà avant, que j’y passais trop de temps, mais j’avais l’impression de gérer puisque je m’en rendais compte. Là, c’est comme si j’avais retiré un voile et que j’étais sortie de la transe. Je n’ai plus le réflexe de passer voir ce qu’il se passe, je choisis d’y aller.

C’est drôle car en écrivant cela, je me rends compte que c’est pareil avec le chocolat. En formation, je ne mange pas du tout de sucre, c’est d’ailleurs le seul moment où je n’y pense pas du tout, mais je replonge au bout de quelques jours en rentrant à la maison. Cette semaine de formation, c’était l’anniversaire de notre cuisinière chérie, alors je l’ai aidée à faire un merveilleux gâteau au chocolat au piment de Cayenne (en le mélangeant au son du  Mool Mantra, pour ceux qui connaissent), alors évidemment, j’ai goûté un tiers de ma généreuse part, en appréciant toutes les saveurs, et puis j’ai donné le reste aux gourmands de la bande. Je suis revenue à la maison délestée de 2 kilos sans avoir eu faim ou de fringale de sucre. Là encore, j’ai l’impression d’avoir eu un déclic. Manger du chocolat : OUI, mais en l’appréciant et pas en me gavant.

Durant ma semaine de formation, KA a fêté ses 14 ans avec ses grands-parents et j’ai réussi à ne pas culpabiliser de ne pas être là en personne. En sortant de la pratique matinale, j’ai appelé sur le téléphone de sa meilleure amie alors qu’ils étaient dans le bus scolaire (il aura un téléphone pour son entrée en seconde), c’est lui qui a répondu tout de suite et nous étions aussi heureux l’un que l’autre de ce bref échange. MMM a lui aussi fêté ses 44 ans sans ma présence, mais avec des cadeaux anticipés, comme son fils (absente, pas indifférente, là est la nuance !).

Deux jours après mon retour à la maison où tout le monde était malade (angine, bronchite, mal de tête, dos coincé…), j’ai commencé à être très fatiguée, à avoir mal à la gorge et aux poumons… Bingo, en plus de la sérénité, j’avais rapporté le Covid de ma semaine de formation ! Par magie, je n’ai contaminé personne à la maison… MMM et KA ont donc traversé ces 2 ans de pandémie sans un seul test positif (et pourtant, ils en ont eu des wagons !) alors que j’en suis déjà à deux Covid (et deux vaccins). Y’a pas de justice !

Nous avons donc passé le dernier week-end de mars dans une Nourserie qui ressemblait à un sanatorium avec 100% de l’effectif malade où l’on a alterné les siestes, les devoirs, les livres et les films. Il est possible que l’on réédite l’exploit le week-end prochain tant tout le monde tire la langue, le reste attendra !

Je vous embrasse bien fort, j’espère que tout va bien de votre côté.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

33 commentaires

  1. Répondre Béatrice 29 mars 2022 à 14 h 29 min

    Soignez-vous bien !!
    Ici ça rode autour de nous, mais – croise les doigts – nous sommes épargnés pour le moment.
    Bises de loin !

    • Répondre Marjolaine 29 mars 2022 à 14 h 48 min

      Oui, restez en bonne santé ! Bisous chez toi Béa !

  2. Répondre Bénédicte 29 mars 2022 à 15 h 27 min

    Récupérez bien la Marjoliefamily ! Je comprends très bien ton rapport aux lunettes, moi aussi j’ai des yeux de taupe (-8, moins que toi mais quand même), mais j’essaie de ne pas trop abuser des lentilles pour ne pas plus risquer de fragiliser plus mes yeux (j’ai moyennement apprécié les séances de laser pour réparer des micro déchirures). Du coup je profite des jours ou je suis en télétravail pour plus porter mes lunettes.
    Chez nous pour le moment on passe entre les gouttes du Covid, même si depuis la rentrée des vacances de février j’ai au moins un mail par semaine du collège qui m’annonce un cas dans la classe d’une des filles…
    C’est un peu chargé en ce moment,on est en plein dans la saison des compétitions de gym, il y a les portes ouvertes des lycées à faire pour se décider pour l’année prochaine, accessoirement le brevet à réviser…
    Bonne semaine à vous

    • Répondre Marjolaine 29 mars 2022 à 17 h 01 min

      Merci Bénédicte ! Je supporte super bien les lentilles depuis 365 ans donc c’est vrai que ça ne m’encourage pas , mais clairement, je vais revoir ma copie et porter plus les lunettes.
      Ici aussi, on ne compte plus les tests et les cas contacts…
      Enjoy les compètes de gym et bon courage pour les visites de lycées. Bises.

      • Répondre Amélie 1 avril 2022 à 15 h 11 min

        Coucou Marjolaine,
        J’ai exactement la même correction que toi alors je comprends parfaitement ta non-envie d’être vue avec tes lunettes (oh Amélie, mais tes verres sont plus épais que ta monture ! hahaha, sans blague !).
        Je suis passée aux lentilles rigides il y a quelques mois, l’avantage est qu’elles laissent passer l’air et ça n’entame pas le fameux « capital lentilles » dont j’ai bien abusé avec 23 ans de port quotidien de lentilles souples. Je trouve aussi que les phares des voitures ne ressemblent plus à des halos la nuit ce qui est mieux pour conduire 😉
        Bon rétablissement à tous !

  3. Répondre Sandra 29 mars 2022 à 20 h 06 min

    Je me demandais justement ou tu étais passée!
    🙂
    Je suis en peu dans cette démarche de detox réseaux en ce moment j’espère arriver à decrocher complètement ça me pèse finalement… prends bien soin de toi!!
    Bises à tous et toutes!

    • Répondre Marjolaine 30 mars 2022 à 9 h 10 min

      Les réseaux, c’est comme la clope, plus on essaye d’arrêter, plus on a de chance d’y arriver. Je t’embrasse.

  4. Répondre Virginie Spipile 29 mars 2022 à 20 h 07 min

    Bon repos et bon rétablissement à tous ! Je suis là seule à être passée entre les mailles du filet ici, je ne sais pas pour combien de temps…
    J’adore lorsque tu partages ta pratique du yoga, tes formations et tout ce que cela t’apporte. C’est quelque chose qui m’appelle de plus en plus, un besoin de sens, d’introspection et de sérénité. Ton parcours est une vraie Inspiration ! (et je pleure de ne pas pouvoir être dispo le mardi midi ) Bisous Marjolaine

    • Répondre Marjolaine 30 mars 2022 à 9 h 16 min

      Tu fais partie des élus ! Tant mieux, profite de ton bouclier d’invincibilité.
      Quand ça sera le moment pour toi, la yoga t’ouvrira les bras.
      Je t’embrasse.

      • Répondre Le Ny 1 avril 2022 à 8 h 29 min

        Je t’encourage très fort Marjolaine !
        La vie est une sacrée aventure, elle nous aime et nous malmène. Ça nous pousse loin, on lutte, on lâche, on lutte, on lâche…je comprends tellement. Et puis je crois qu’on progresse à chaque fois un peu plus. Tes formations en yoga doivent être un soutien formidable pour avancer sur ce chemin. De mon côté j’apprends aussi beaucoup depuis ces derniers mois ( en arrêt depuis qq mois suite à un burn out). Quels sont mes besoins vitaux ? ( et moins les besoins des autres ) quel est mon rapport au temps ? Comment mon corps me signale tout ça ? Et qu’est ce que j’en fais ? Accepter aussi d’être encore bien imparfaite sur ce chemin plus lucide. Mais voir aussi les progrès aussi petits soient-ils. Casser nos schémas de fonctionnement et s’accepter tel que nous sommes à ce moment là de notre vie n’est pas une petite affaire, mais ça vaut le coup de s’y atteler de tout son cœur ! Et c’est ce que je lis entre les lignes de ton post, alors comme je te le disais Marjolaine tout au début, je t’encourage très fort et te fais un câlin virtuel (même si on ne se connait pas dans la vraie vie), ta sincérité résonne en moi.
        Celine LN

  5. Répondre Aurélia 29 mars 2022 à 20 h 38 min

    Bon courage à tous, portez vous bien ! ça va peut-être paraître méchant (mais il il n’y a vraiment aucune mauvaise intention derrière) mais ça me rassure parce que c’est nous c’est un peu pareil tout le temps, les copains me disent que j’ai la poisse…

    • Répondre Marjolaine 30 mars 2022 à 9 h 17 min

      Je n’y lis aucune méchanceté. Et pour me rassurer, je me dis « à personnes exceptionnelles, quotidien exceptionnel », même si souvent, j’aspire à plus de calme !
      Prends soin de toi.

  6. Répondre Nathalie squiban 29 mars 2022 à 21 h 12 min

    Bonjour, tellement désolée pour toi. Avril sera mieux. Bon courage.

    • Répondre Marjolaine 30 mars 2022 à 9 h 17 min

      Mars était déjà très bien, avril sera peu-être plus calme 😉

  7. Répondre Anne 30 mars 2022 à 8 h 21 min

    Bon courage Marjolaine

    l’affectation en lycée se fait via le logiciel affelnet.

    En discutant avec des parents dont les élèves sont scolarisés dans diverses académies, on m’ a expliqué que les élèves sont très souvent affectés dans leur lycée de secteur et qu’il n’y pas de dérogation pour les options sauf si l’élève est boursier, a un souci médical ou s’il y a déménagement dans l’année scolaire près du lycée ciblé.

    Le professeur principal m’a donné les critères de dérogation et confirmé que le lycée de sectur prime le plus souvent

    – le handicap
    ​- la nécessité d’une prise en charge médicale à proximité de l’établissement
    – les élèves boursiers au mérite ou sur critère social
    – avoir un frère ou une soeur déjà scolarisé(e) dans l’établissement
    ​- les élèves dont le domicile est situé en limite de secteur et proche de l’établissement souhaité
    ​- les élèves devant suivre un parcours particulier

    Il faut croire en la chance mais dans les faits il est difficile de choisir le lycée.

    • Répondre Marjolaine 30 mars 2022 à 9 h 18 min

      Merci pour la courage !
      Pour le lycée, j’imagine que c’est pour le général dans le public. Nous explorons d’autres pistes et visitons justement des lycées pour choisir le plus adapté à notre fils.

  8. Répondre Elolulu 30 mars 2022 à 8 h 54 min

    Quel plaisir de lire un nouveau billet, ça m’avait manqué 😉 mais c’est bien aussi de se faire désirer. J’ai l’impression que ce mois de mars est compliqué, ici pas mal de contrariétés donc j’ai hâte qu’avril arrive surtout qu’avec mon fils on aura enfin droit à des anniversaires « normaux » et pas confinés comme les 2 derniers !
    Bon rétablissement à toute la famille.

    • Répondre Marjolaine 30 mars 2022 à 9 h 19 min

      Ah mais oui, les anniversaires d’avril ont été confinés ces deux dernières années ! Profitez des festivités !

  9. Répondre Cyann 30 mars 2022 à 13 h 19 min

    Je souffre également d eczema, et certains jours j ai du mal avec le regard dzs autres. Mais plus je viellis, plus je trouve qu on est bien moins indulgent avec soi même qu avec les autres sur le physique. J essaie de le garfer en tête en temps de crise (visage +cou pour moi). J ai lu un livre qui m a bien aidé récemment sur les traitements possibles pour l eczema : changer de regard sur l eczéma, du professeur magali bouttard barel. Je te le conseille, surtout pour son approche globale (lien avec l alimentation notamment).

    • Répondre Cyann 30 mars 2022 à 13 h 20 min

      Magalie bourrel bouttaz, pardon.

    • Répondre Marjolaine 4 avril 2022 à 13 h 40 min

      Je note la référence pour le livre, merci beaucoup !

  10. Répondre pauline 30 mars 2022 à 21 h 38 min

    Elles te vont super bien ces lunettes.
    Ah les réseaux sociaux, j’y vais trop et pour voir si je n’ai rien loupé, ce qui est grave car ce que je devrais me dire est quand tu regardes la vie des autres tu ne vis pas la tienne, bref pas simple à appliquer au quotidien.
    Oh mince pas de chance avec tous ces problèmes médicaux, reposez vous bien et les week end, lecture, tv et calme c’est très bien aussi.
    Recherche d’un lycée wow déjà, il va faire un cursus particulier ou un lycée assez général ?

    • Répondre Marjolaine 4 avril 2022 à 13 h 41 min

      C’est exactement ça, à trop regarder les autres vivre, on en oublie de le faire.
      Pour le lycée, pour le moment, ça sera général.

  11. Répondre Fabienne 31 mars 2022 à 10 h 15 min

    Bonjour
    Un magnétiseur a eu raison de mon eczéma invalidant aux oreilles (et affreux) ainsi que sur des parties plus intimes…. J’ai d’autres problématiques de santé (et dont de peau) mais plus d’eczéma …
    Je compatis grandement puisque ma pathologie peut me défigurer (combien de fois j’ai amené mes enfants en classe en primaire avec des lunettes de soleil, ,un col roulé et autre pour qu’on ne voit pas mon visage déformé par des oedemes ou des plaques (urticaire chronique spontanée avec angio oedèmes)

    • Répondre Marjolaine 4 avril 2022 à 13 h 43 min

      J’avais déjà essayé sans grand résultat, mais pourquoi pas à nouveau. J’ai décidé de ne plus cacher car ça ne fait que renforcer le problème chez moi. Merci pour ton partage.

      • Répondre Fabienne 8 avril 2022 à 13 h 34 min

        J’ai accepté ma maladie mais à une période mon fils était impressionné et je ne voulais pas faire peur à des petits de maternelle ! Depuis bien longtemps je ne me cache plus si des plaques ou oedèmes arrrivent

  12. Répondre Sosobio 31 mars 2022 à 10 h 30 min

    Bonjour Marjo,
    C’est toujours un doux moment de te lire, mais comme je n’ai pas en tête ton rythme de parution d’articles et bien je me réjouis simplement quand je vois un mail de ta part ! Je trouve que tes lunettes te vont bien ! Bon courage pour les petites maladies et bravo et merci pour tes partages adorables, pour ta confiance… Tu fais partie des quelques rares blogueuses que je suis régulièrement… Je ne vais pas sur Insta ni sur Twitter. Je me contente de FB et de mes mails je trouve que c’est amplement suffisant ! Bon courage à toi !

    • Répondre Marjolaine 4 avril 2022 à 13 h 43 min

      Un grand merci d’être là et fidèle ! Je t’embrasse.

  13. Répondre Le Ny 1 avril 2022 à 8 h 32 min

    Je t’encourage très fort Marjolaine !
    La vie est une sacrée aventure, elle nous aime et nous malmène. Ça nous pousse loin, on lutte, on lâche, on lutte, on lâche…je comprends tellement. Et puis je crois qu’on progresse à chaque fois un peu plus. Tes formations en yoga doivent être un soutien formidable pour avancer sur ce chemin. De mon côté j’apprends aussi beaucoup depuis ces derniers mois ( en arrêt depuis qq mois suite à un burn out). Quels sont mes besoins vitaux ? ( et moins les besoins des autres ) quel est mon rapport au temps ? Comment mon corps me signale tout ça ? Et qu’est ce que j’en fais ? Accepter aussi d’être encore bien imparfaite sur ce chemin plus lucide. Mais voir aussi les progrès aussi petits soient-ils. Casser nos schémas de fonctionnement et s’accepter tel que nous sommes à ce moment là de notre vie n’est pas une petite affaire, mais ça vaut le coup de s’y atteler de tout son cœur ! Et c’est ce que je lis entre les lignes de ton post, alors comme je te le disais Marjolaine tout au début, je t’encourage très fort et te fais un câlin virtuel (même si on ne se connait pas dans la vraie vie) car ta sincérité résonne en moi.
    Celine LN

    • Répondre Marjolaine 4 avril 2022 à 13 h 45 min

      Merci beaucoup Céline, c’est tout à fait ça. ça prend du temps et de l’énergie, mais je crois que c’est le seule moyen de vieillir dans la sérénité !

  14. Répondre Le Ny 1 avril 2022 à 8 h 44 min

    Oups…je me suis prise des pieds dans les fenêtres de reponses ou de commentaires. Du coup, tu as 2 fois mon message pour le prix d’un

  15. Répondre Amélie 1 avril 2022 à 19 h 48 min

    Ta photo de grosse myope, ta peur des lunettes en public, ben c’est moi il y a plusieurs années.
    Après des ulcérations, l’essai de lentilles rigides chez sauté le pas de la chirurgie de myopie. une révélation. Le bonheur de la plage, de la piscine, du réveil  » non flou » le matin. Je n’ai aucuns regrets. Alors oui après 15 ans et une grossesse, je reporte des lunettes pour conduire mais c’est des petites lunettes légère s qui n’ont plus rien à voir.
    Voilà mon conseil de myope à -10 traumatisé des cul de bouteilles

    • Répondre Marjolaine 4 avril 2022 à 13 h 46 min

      J’aurais adoré faire l’opération, malheureusement, je suis trop myope et ma cornée est trop fragile pour ça. ça doit être une vraie libération !

Laisser un commentaire