Sports !, Voyages !

Notre semaine aux Menuires avec les Villages Clubs du Soleil

Lors de la première semaine des vacances scolaires de la zone B, nous avons traversé la France, direction la Savoie et l’une de mes stations préférées : Les Menuires, à l’invitation des Villages Clubs du Soleil (que l’on appelle aussi les VCS). C’était la première fois que nous testions la formule durant une période de vacances scolaires et je vous l’annonce tout de suite : c’était une réussite !

Si vous ne connaissez pas les Villages Clubs du Soleil, laissez-moi vous présenter le concept de ces vacances d’hiver. Il s’agit de semaine package complet : hébergement, pension complète, matériel de ski, forfaits, clubs enfants et ado, crèche, jardin des neiges pour les moins de 6 ans, animations plusieurs fois dans la journée, sorties raquettes. Les cours de ski avec l’ESF ne sont pas compris dans le prix, mais le club prend en charge votre enfant avant et après les cours. De même, les boissons consommées au bar sont en surplus.

L’arrivée : Le gros plus du club des Menuires, c’est que la semaine se déroule du dimanche au dimanche. Il y a beaucoup moins de circulation sur la route, notamment lors des derniers kilomètres pour arriver en station. Même chose au retour. Et puis le dimanche, on roule sans camion. Nous avons débarqué de notre Bretagne vers 17h30, l’heure de pointe aux VCS, mais après une dizaine de minutes d’attente, on m’a remis les cartes de nos chambres, les forfaits, la carte pour enregistrer les consommations au bar et les bracelets pour la semaine. Il nous a suffit ensuite de nous installer dans les chambres, d’aller inscrire les enfants aux clubs, de passer confirmer l’inscription des enfants aux cours de ski à la permanence de l’ESF et d’aller chercher notre matériel de ski à l’horaire fixé avant de le ranger dans les casiers attribués à notre chambre. Il n’y a pas besoin de faire des kilomètres dans la station d’un point à l’autre, de faire la queue pour les forfaits ou le matos, de faire les courses à la supérette (souvent hors de prix), tout est sur place et c’est fluide – la plupart du temps.

La restauration : en raison du Covid, les horaires de repas étaient allongés pour éviter que trop de personnes mangent en même temps. Nous avons pour habitude de manger tôt et c’était impeccable. Moi qui supporte mal le brouhaha, je n’ai pas été dérangée du tout cette semaine. Comme d’habitude, nous avons apprécié la nourriture variée et de bonne qualité. Particulièrement : les pizzas, wraps ou saumon gravelax préparés sous nos yeux par les cuisiniers et les buffets des desserts. L’équipe de restauration s’est particulièrement donnée sur ce dernier point et ça a été un festival allant crescendo du début à la fin de la semaine. J’avoue avoir légèrement craqué les soirs de la Tropézienne et de la fontaine de chocolat…

Et surtout, aux Menuires, on se nourrit des repas ET de la vue !

Les chambres : il n’y avait plus de chambre pour 5 disponible, nous avons donc bénéficié d’un hébergement pour 6. Il se compose d’un couloir distribuant : deux chambres avec 2 lits simples, une salle de douche, des WC, ainsi qu’une chambre parentale + salle de douche-WC. Nous n’avons jamais eu de lieu de vie aussi grand au ski, nous avons particulièrement apprécié, surtout que nous avions vue sur les pistes et sur le coucher de soleil chaque soir. Mention  très bien pour le couloir avec ses multiples porte-manteaux, hyper pratiques pour accrocher les vêtements mouillés au retour du ski.

Les parties communes : je redoutais la concentration de monde dans le club en période de vacances scolaires, mais à part au moment de récupérer et de rendre le matériel de ski, ça a été sans souci. Le club est grand, on se retrouve finalement rarement concentrés. Nous aimons beaucoup la spacieuse salle du bar où l’on peut également assister aux spectacles et jouer au billard. C’est un endroit chaleureux où l’on peut trouver de la tranquillité en se sentant entouré (comme j’aime).

Les activités sportives : J’ai bien eu envie de faire une sortie en raquettes (3 sorties proposées dans la semaine), pour vous raconter ici, mais j’ai préféré laisser la place aux personnes qui ne skient pas et qui sont prioritaires sur ces activités.

Et comme chaque année, nous avons tout misé sur le ski. Prenez un Solaro, mettez-le sur des skis et vous êtes sûr de ne pas le revoir de la journée. Autant vous dire qu’avec sa situation directement sur les pistes, le VCS des Menuires est notre chouchou. Et pour la première fois, nous avons skié ensemble de manière presque homogène. OK, KA nous met la misère en vitesse, mais les filles passent partout et Petite Gavotte a progressé question confiance en elle grâce à sa semaine en classe de neige en janvier. Nous avons skié tous les 5 le matin, puis les filles partaient avec l’ESF pour leurs cours l’après-midi (KA étant Etoile d’Or, il n’a plus rien à passer !) – au VCS des Menuires, les cours de ski sont l’après-midi, le mini-club le matin. Fleur de Sel a décroché son Etoile de Bronze et Petite Gavotte sa 2ème Etoile (ratée en janvier car elle était HS avec son Covid). KA est parti skier une après-midi avec le club ados et en est revenu ravi. Mais ce qu’il préfère, c’est dévaler les pentes avec ses vieux parents !

Ce domaine skiable est un grand bonheur et certes il y a du monde en période de vacances scolaires, mais nous avons rarement fait la queue. Nous avons pu facilement aller skier avec des copains qui étaient à Val Thorens tant les stations sont proches et bien reliées. Le domaine des 3 Vallées, c’est vraiment la possibilité d’explorer de nouveaux coins chaque jour, quel pied ! Les vues sont à couper le souffle, que cela soit à la Pointe de Masse ou Mont-Vallon, la beauté est partout.

Les clubs enfants/ados et animations : Les Pin’s sont plutôt du genre à rester dans nos pattes et on doit les pousser pour qu’ils aillent s’amuser hors de leur trio. Cette année, KA avait décidé dès le lundi qu’il irait voir s’il y avait des copains à se faire au club des 11-13 ans. Fleur de Sel a donc suivi et ils ont participé à toutes les veillées de la semaine. Petite Gavotte voulait rester avec nous, elle est donc venue le lundi soir boire un verre avec nous au bar où se retrouvaient – comme par hasard –  les enfants de son âge pour une veillée dansante. Après moult hésitations, elle a fini par rejoindre les autres pour enchaîner les chorégraphies montrées par les animateurs (et si vous pensez que les enfants sont out après le ski, eh bien non, ils ont ENCORE l’énergie pour sauter en l’air pendant une heure). Elle a également participé à presque toutes les veillées et s’est fait des copines ! Idem, moi qui suis plutôt à rester dans ma chambre le soir, j’ai assisté presque toutes les soirées (2 ans de confinement, ça vous change une femme !). Il y a eu notamment une soirée karaoké mémorable où l’une des vacancières (prof de chant), nous a régalé à chaque chanson et où les Pin’s ont chanté chacun à leur tour… Quand on les connait, on se demande s’ils n’ont pas été enlevés et lobotomisés par les extraterrestres. Et puis, ils ont participé au spectacle du dernier soir et c’était vraiment beau de les voir aussi à l’aise sur scène au milieu de leurs copains. Les équipes d’animation étaient vraiment au top : sympas et investies, nous avons beaucoup apprécié l’ambiance joyeuse et légère du club.

 

Pour le reste, nous avons vécu une semaine merveilleuse de détente. Côté parents, on a vraiment pu lâcher l’intendance et se coller les pieds sous la table, ça ne nous arrive presque jamais. Ça fait un bien fou, surtout à moi qui n’avait plus d’énergie pour cuisiner.

La météo était fabuleuse. Il a neigé dimanche soir, juste après notre arrivée, autant vous dire que la neige était parfaite sur les pistes. Il a fait grand beau tous les jours, nous avons juste eu une matinée de brouillard, nous nous sommes régalés. Et c’était tellement beau…

Nous avons vraiment tout donné côté ski (notamment le premier jour où j’ai cru décéder par les jambes) et j’étais séchée le soir par de la bonne fatigue physique. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas dépensée autant et ça m’a aussi redonné envie de me bouger.

Côté pause-café sur les pistes (c’est important !), nous sommes restés fidèles à notre bar d’altitude de 2018 : l’Antigel. Sa terrasse ensoleillée est parfaite et l’intérieur avec le tronc d’érable sycomore est superbe. J’ai pu discuter avec la femme qui a construit ce lieu (à l’endroit même où elle a grandi) avec son mari dans les années 80, ce sont ses fils qui ont repris l’établissement. Ça a confirmé mon impression positive du lieu. Les enfants, eux, ont surtout apprécié les chocolats viennois ^__^

KA nous a fait une frayeur (ce n’était qu’une migraine avec aura), mais nous avons pu tester le cabinet médical de la station et il a pu voir un médecin en urgence avant de faire un petit tour à l’hôpital d’Albertville, à une heure de là.

Petit bonus, j’ai pris une photo chaque midi dans l’escalier, juste avant d’aller déjeuner car je trouvais que cela faisait un tableau. Voilà le résultat des 6 jours à la même heure :

Et pour la petite histoire, nous avons croisé des visages connus, ou presque : Lucile, une lectrice bretonne, venue également en famille, ainsi que les neveux et le frère d’Alicia.

Les Villages Clubs du Soleil, c’est aussi cette impression d’être à la maison et d’être bien entourés, chouchoutés alors un grand merci à toutes les équipes (de Marseille et des Menuires). Nous sommes revenus ressourcés, tous autant que nous sommes !

Pour les tarifs, si vous réservez en septembre pour l’année suivante, vous pouvez bénéficier de tarifs très avantageux. Il y a également des promos en ce moment pour les séjours été. Alors n’hésitez pas à aller voir régulièrement sur le site ce qui est proposé.

Pour lire les anciens billets sur les VCS, cliquez que la destination qui vous intéresse : FLAINE, VARS, LES 2 ALPES, LES MENUIRES 2018.

Un grand merci aux Villages Clubs du Soleil pour cette invitation et la liberté totale d’en rendre compte avec un merci tout spécial à Lauriane pour sa confiance renouvelée.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

3 commentaires

  1. Répondre Anne 10 mars 2022 à 13 h 49 min

    Cet été ce sera notre 3eme sejour VCS, et franchement on adore.
    Ca peut paraitre cher mais la pension complete c’est le repos complet et la decharge mentale!

    • Répondre Marjolaine 11 mars 2022 à 19 h 00 min

      Oui et en termes de rapport qualité-prix, c’est imbattable.

  2. Répondre Lucile 11 mars 2022 à 21 h 41 min

    Comme cette semaine était chouette et vous avoir croisé a fait partie du plaisir

Laisser un commentaire