Lis ma vie

Mon papy, il était…

Papy AlfredTu es parti tout doucement, sans nous prévenir, sans faire de bruit. Tu ne voulais plus déranger.

Un nouveau vide s’aligne à côté des autres, ça fait beaucoup de vides qui se font ces derniers temps.

Du vide encore quelque part mais mon cœur est lourd de tout l’amour que tu m’as donné.

La vie m’a offert un grand-père exceptionnel, si tu savais comme je suis fière de dire que je suis ta petite fille.

Tu n’imagines pas à quel point tu as pu être inspirant, à quel point j’aime raconter ton parcours.

Mon Papy, il est né il y a 100 ans à San Francisco de parents béarnais émigrés, il a quitté les Etats-Unis pour rentrer en France à l’âge de 16 ans. Vous imaginez qu’à son arrivée au village, c’était un peu la star.

Mon Papy, c’était un chat-cascadeur. Dans sa jeunesse, il gagnait les saucissons du concours de montée de mas du village chaque année alors on avait changé les règles. Il plongeait dans le Gave du pont de Navarrenx pour faire frémir tout le monde.

Il a rencontré mon Alsacienne de mamie, l’a emmenée faire un tour en tandem et l’a épousée. Il a travaillé dur et honnêtement. Il a eu 7 enfants et une belle collection de petits enfants et d’arrière-petits-enfants. C’était un Papy avec l’accent américain intégré : il avait mal à « l’estomaque » parce qu’il avait mangé trop de « chantily ». Il intégrait des mots anglais dans ses phrases et n’aimait rien tant que parler anglais avec nous. Quand mes enfants lui chantaient des comptines en anglais, il les notait et les reprenait avec eux lors de notre séjour suivant.

Mon Papy, il emmenait sa famille nombreuse en camping sur un side-car qu’il avait bricolé. Il appelait Mamie quand elle était chez nous juste après Starsky et Hutch le dimanche. Il était sourd comme un pot mais attentif à ce qu’il avait envie.

Je n’ai jamais rencontré quelqu’un aussi curieux que mon Papy. Il aimait nos récits de voyage, il fallait toujours décrire en détail nos modes de transport, il adorait découper des recettes dans les magazines pour me demander de les essayer pour lui. Je n’ai jamais réussi à lui faire retrouver le goût des pancakes et des enchiladas de son enfance.

Mon Papy, il a commencé le ski et la planche à voile à 70 ans. C’était un marin aguerri qui naviguait encore à 85 ans et je suis fière d’avoir été à ses côtés lors de sa dernière croisière. Il s’est pris de passion pour la couture à 95 ans et a remis en piste la si belle machine à coudre en bois de ma Mamie.

Mon Papy, il montait encore sur le toit de sa maison il y a 3 ans. Juste pour vérifier que tout était en ordre. Moi je sais que ce n’était pas les tuiles qu’il vérifiait mais bien sa propre agilité et notre capacité à trembler pour lui.

Mon Papy n’avait plus qu’un œil alors pour faire rire mes enfants, il leur disait : « je suis un Papy pirate ».

Mon Papy était têtu et parfois on se disputait. Rien de méchant qui ne puisse se régler par un gros bisous mouillé dont il avait le secret. Il portait en lui le pardon et  ne pouvait jamais rester fâché.

Voilà ce que j’aime raconter de toi, mon Papy. Des petites bribes de ta vie exceptionnelle.

Si j’avais eu un garçon de plus, j’aurais aimé lui donné ton prénom. Tu resteras mon unique et aimé, mon Papy Alfred chéri.

Tu as dû retrouver Mamie là-haut, j’imagine qu’elle ta enguirlandé t’avoir mis tant de temps à la rejoindre. J’espère que tu manges des pancakes au goût de ton enfance entre deux sorties en planche à voile. Mon enfance à moi, elle, résonnera toujours de ta présence.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

78 commentaires

  1. Répondre Blandine 29 septembre 2016 à 8 h 26 min

    Je pleure en le lisant. Tellement touchant ce billet.
    Courage pour le vide et l’absence

  2. Répondre Adelles 29 septembre 2016 à 8 h 26 min

    Des choudoudous <3

  3. Répondre Flore (Mzelle_chocapic) 29 septembre 2016 à 8 h 29 min

    Je te souhaite beaucoup de courage dans cette nouvelle épreuve. Tu nous as dressé un bien joli portrait de ton papy Alfred. Qu’il retrouve enfin ta mamie et veille sur votre petite famille <3

  4. Répondre Bene 29 septembre 2016 à 8 h 33 min

    Que c’est beau ce que tu écris! Je t’embrasse fort!

  5. Répondre Amélie 29 septembre 2016 à 8 h 37 min

    Très bel hommage à ton Papy, toutes mes condoléances.
    Bisous

  6. Répondre DEHURTEVENT 29 septembre 2016 à 8 h 38 min

    Tellement bien écrit, quelle émotion dans ces mots.
    Plein de courage pour les jours à venir.

  7. Répondre Maud From LR 29 septembre 2016 à 8 h 44 min

    Tes mots sont tellement touchants.. Quelle chance tu as eu d’avoir un papy comme lui.
    J’espère que tu as trouvé mes bisous sur le quai…

  8. Répondre Isabelle 29 septembre 2016 à 8 h 48 min

    Plein de courage pour ce nouveau douloureux moment. J’ai perdu mon papa il y a un mois et je sais comme ces moments sont durs.

  9. Répondre mamandoudouce 29 septembre 2016 à 8 h 55 min

    Sublime hommage à ton papy… Mes pensées t’accompagnent. Je t’embrasse

  10. Répondre Céline / Shalima 29 septembre 2016 à 8 h 55 min

    Tes mots, Marjo… N’arrête jamais d’écrire. Je t’embrasse fort fort fort.

  11. Répondre DeboBrico 29 septembre 2016 à 8 h 56 min

    Bon ben je pleure… Tes mots résonnent en moi car j’ai perdu ma grand mère que j’aimais tant, il y a déjà 2 ans et j’avoue n’en être toujours pas remise.
    Je t’embrasse

  12. Répondre Nadja 29 septembre 2016 à 8 h 57 min

    tellement joli ton texte ! ça me fait un peu les yeux brillants sans pour autant le connaitre. tu as cette capacité à faire vivre les gens en les racontant.
    toute mes pensées vers toi et ta famille
    je t’embrasse

    • Répondre Nadja 29 septembre 2016 à 8 h 59 min

      et puis on a fêté les 90 ans de ma grand-mère ce mois ci avec toute la famille et elle aspire à rejoindre son Tad adoré, parti il y a 8 ans déjà… alors c’est dur à entendre mais effectivement quand je lis la fin de ton texte, je comprends

  13. Répondre Aurélie Superliposes 29 septembre 2016 à 8 h 58 min

    Tu es merveilleuse! Quel bel hommage cette fois encore.
    Tu as eu de la chance d’avoir un papy exceptionnelle, moi aussi j’ai eu cette chance. Il nous a quitté il y a 10 mois, le chagrin s atténue petit à petit pour laisser place à la richesse des souvenirs.
    Courage et toutes mes sincères condoléances.
    Et moi qui ne suis pas trop câline j’ai très envie de te serrer fort de mes bras.

  14. Répondre Joëlle 29 septembre 2016 à 9 h 03 min

    Ma chère Marjolaine, mon coeur se serre pour toi en lisant ces mots tellement beaux pour ton Papy qui a l’air d’avoir eu une vie bien remplie et très riche en tout.
    Un Papy centenaire c’est quelque chose quand même !
    Mes grands parents ont 90 ans et vivent encore ensemble dans leur maison après 5 enfants, 9 petits enfants et 6 arrière petits enfants. Une sacrée vie bien remplie. J’ai passé énormément de temps avec eux dans mon enfance et aujourd’hui j’ai beaucoup de plaisir à leur amener mes enfants.
    Toutes mes condoléances, beaucoup de courage pour soigner ton coeur. Plein de bisous tout doux

  15. Répondre Co 29 septembre 2016 à 9 h 06 min

    Quelle belle vie, papy Al! Je t’embrasse très fort, Marjo!

  16. Répondre mamanliste 29 septembre 2016 à 9 h 14 min

    Je te souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve. C’est en tout cas, de nouveau une très belle déclaration d’amour à un de tes proches.

  17. Répondre Laura 29 septembre 2016 à 9 h 16 min

    J’en pleure presque parce que je pense au mien dont l’absence résonne chaque jour.
    Des câlins ♥

  18. Répondre Carnets d'une bretonne 29 septembre 2016 à 9 h 21 min

    Très joli texte ! Et un papy extra, rempli d’amour et de partage qui ne peut laisser que de merveilleux souvenirs. Douces pensées à toi et ta famille 😉

  19. Répondre Anneetclaire 29 septembre 2016 à 9 h 22 min

    J’ai perdu mon papy le 6 septembre, et ton texte fait écho à ce que je vis. Le mien avait 72 ans, et il est parti très brutalement. Bon courage, à toi et à ta famille… des bisous tout doux

  20. Répondre Jumie 29 septembre 2016 à 9 h 30 min

    Toutes mes condoléances … Perdre un grand parent c’est laisser partir un bout de son enfance. Mais c’est merveilleux d’avoir pu vivre tout cela avec lui et de l’avoir transmis à tes enfants. Un petit bout de lui chez vous encore et pour toujours. ❤️

  21. Répondre Cecile 29 septembre 2016 à 9 h 36 min

    Plein de courage.ton recit est émouvant!!!

  22. Répondre Djahann 29 septembre 2016 à 9 h 50 min

    Un papy génial….. Et de très jolis mots, comme tu en as le secret, pour lui témoigner tout ton amour.

  23. Répondre Maman Poule et Cie 29 septembre 2016 à 9 h 59 min

    Il est magnifique cet hommage à ton Papy.
    Tout mon cœur t’accompagne dans ce nouveau chagrin.

  24. Répondre Cathie 29 septembre 2016 à 10 h 01 min

    Tu as bien de la chance Marjo d’avoir eu un si formidable papy et d’avoir pu en profiter si longtemps! Tu vas le garder près de toi, dans ton cœur.

  25. Répondre MaggieBzh 29 septembre 2016 à 10 h 01 min

    Pfffiou…
    J’en ai les larmes (d’émotion) aux yeux…
    Des gros bisous Marjolaine! <3

  26. Répondre nathalie 29 septembre 2016 à 10 h 03 min

    Sublime message d’amour à ton papi <3
    Condoléances marjo

  27. Répondre la maman de Denver 29 septembre 2016 à 10 h 11 min

    Dieu que cet hommage est tendre … tout doux de poésie

  28. Répondre Mirabru 29 septembre 2016 à 10 h 13 min

    Que d’émotions! Douces pensées à toi et à ta famille.

  29. Répondre Bénédicte 29 septembre 2016 à 10 h 41 min

    Un papy c’est très précieux. Je te souhaite plein de courage pour les jours à venir.

  30. Répondre Marilune 29 septembre 2016 à 10 h 46 min

    C’est très beau, et émouvant. Toutes mes condoléances. Ce papy a eu une belle vie, et beaucoup d’amour autour de lui….

  31. Répondre Eulalie 29 septembre 2016 à 10 h 54 min

    Ton billet est magnifique et quel beau portrait, on croirait le voir crapahuter devant nous, ton papy.
    Tant qu’on les fait exister dans d’aussi beaux récits, les proches partis là haut sont toujours vivants dans nos coeurs et nos vies… <3

  32. Répondre maman de Jr 29 septembre 2016 à 11 h 38 min

    Très joli texte, tu as eu la change de profiter de lui jusqu’à maintenant, il a vu ses enfants, petit enfants et arrière petits enfants naitre et grandir… il a eu une belle vie, une vie magique…RIP ! Bises

  33. Répondre Sofinet 29 septembre 2016 à 12 h 08 min

    Quel bel hommage.
    Quel bel homme on devine derrière ces magnifiques mots.
    Courage à toi et aux tiens pour l’absence…

  34. Répondre doublerose 29 septembre 2016 à 12 h 50 min

    Toutes mes condoléances.
    jamais facile d’enterrer son enfance .
    <3

  35. Répondre TiKoala 29 septembre 2016 à 13 h 08 min

    Ils sont beaux tes mots.
    Comme toujours mais encore plus aujourd’hui.
    Mon Pajean, je ne l’ai pas autant connu, pas assez. Il est parti beaucoup trop tôt mais je sais qu’il a laissé cette trace dans le coeur de mes grands frères et soeur. “Jean”, ce prénom je l’ai donné en deuxième à mon fils, et je me plais à le lui raconter.

    J’espère que ton Papy a retrouvé tous ceux (et ce) qu’il aime.

  36. Répondre Miss J 29 septembre 2016 à 13 h 13 min

    Quel bel hommage…
    Bon courage <3

  37. Répondre Banane 29 septembre 2016 à 13 h 14 min

    Avoir un papy “américain”, la classe!
    Tu nous le fais aimer en quelques lignes, bon courage à vous pour lui dire au revoir.
    <3

  38. Répondre sandra maman de trois gruenouilles 29 septembre 2016 à 13 h 38 min

    Un chouette parcours qu’il a eu ton Papy et tu dois avoir un tas de d’anecdotes à raconter …Des gros gros bisous tout doux de la Famille Guenoune

  39. Répondre samantha 29 septembre 2016 à 13 h 39 min

    Très bel hommage a ton papy.

    Bon courage a ta famille et toi

  40. Répondre Marjitj 29 septembre 2016 à 14 h 20 min

    Quel bel hommage à ton papy!
    Tes mots sont très beaux.
    Toutes mes pensées t’accompagnent pour ces moments de vie.

  41. Répondre Lou et Swann 29 septembre 2016 à 14 h 35 min

    Quelle belle déclaration d’Amour !
    Tu m’as émue aux larmes et ça fait du bien de lire tant D’Amour ! ♥
    Christine

  42. Répondre odile 29 septembre 2016 à 14 h 51 min

    c’est très beau, je pense à toi très fort gros bisous

  43. Répondre Eve 29 septembre 2016 à 15 h 45 min

    C’est tellement beau ce que tu écris, tellement émouvant.
    La vie laisse des vides autour de nous, mais elle emplit nos coeurs et nos mémoires.
    Douces pensées à toi et à ta famille

  44. Répondre Carole Nipette 29 septembre 2016 à 16 h 31 min

    Toutes mes pensées à vous… Ton papy a vraiment eu une très belle vie et c’est chouette que tes enfants aient pu profiter de lui… Bisous

  45. Répondre Fanchette 29 septembre 2016 à 16 h 42 min

    J’ai jamais eu de papy mais j’aurai aimé avoir un papy Alfred.

  46. Répondre Amalia 29 septembre 2016 à 16 h 56 min

    Je pense bien fort a toi Marjolaine, a vous, très fort! <3

  47. Répondre Swiiixou 29 septembre 2016 à 16 h 58 min

    Pensées pour toi et les tiens <3

  48. Répondre charlotte 29 septembre 2016 à 17 h 16 min

    Des bisous et des pensées!

  49. Répondre isa-monblogdemaman 29 septembre 2016 à 17 h 34 min

    C’est beau d’avoir eu un papy comme ça. Je t’embrasse fort.

  50. Répondre Marianne 29 septembre 2016 à 18 h 28 min

    Bon ben je chiale ….
    Mon papy est parti trop jeune il y a 24 ans …. mais pendant 17 ans il a été un super papy pour moi, sa petite fille unique et adorée …. mon cœur déborde encore de son amour ….
    Bon courage Marjolaine … tendres pensées pour tous …. ❤️

    • Répondre Marianne 29 septembre 2016 à 18 h 37 min

      Et mon papy il n avait qu une jambe … alors c s’était peut-être un copain pirate du tien

  51. Répondre Laurence 29 septembre 2016 à 18 h 43 min

    Mais quel papy merveilleux tu as eu c’est toujours très inspirant des personnes enthousiastes et curieux de tout . Je n’ai pas eu ta chance de connaître mes papys et ta déclaration d’amour à ce papy m’émeut beaucoup.

  52. Répondre cliquot 29 septembre 2016 à 19 h 03 min

    que d emotion m a procuré ce billet !! je pleure a chaude larme. tres bel hommage a ton papi, il doit etre fier de toi de la haut. des bisous

  53. Répondre madamezazaofmars 29 septembre 2016 à 19 h 34 min

    J’ai de beaux souvenirs moi aussi de mon pepere comme on disait ici alors ton article est tres emouvant <3

  54. Répondre Dorothée 29 septembre 2016 à 19 h 45 min

    Quel bel hommage!!!
    Tu as la bonne recette: se souvenir des bons et doux souvenirs…
    Plein de douceurs à toi

  55. Répondre ElodieG 29 septembre 2016 à 20 h 03 min

    Quel bel homme…La peine de voir partir ceux qu’on aime est toujours immense mais quels beaux cadeaux tous ces souvenirs!Que le temps apaise chaque jour un peu plus votre peine…

  56. Répondre Zofia 29 septembre 2016 à 20 h 23 min

    Une tendre pensée pour vous et toute la famille… Ce billet si bien écrit m’a tiré quelques larmes ce matin …
    Bon courage dans cette épreuve

  57. Répondre Arsule 29 septembre 2016 à 20 h 53 min

    Bonjour marjolaine, je n’ai pas eu la chance de connaître mes papys, partis bien trop jeunes… En tout cas le tien, c’est un sacré bonhomme qui, de là où il est, doit être rudement fier de sa descendance – et tu en parles si bien ! Bises

  58. Répondre Soleil de minuit 29 septembre 2016 à 21 h 07 min

    Douces pensées à toi et à ta famille. Il est chouette ton Papy !

  59. Répondre Mad 29 septembre 2016 à 21 h 28 min

    Je crois que c’est cela être grand, on fait de jolis bilans et on dit au revoir à des personnes tellement importantes dans ce que l’on est devenu….tu lui a rendu un bel hommage à ton papy. Plein de courage à vous.

  60. Répondre Covima 29 septembre 2016 à 22 h 09 min

    Très émue par ton billet. Il avait l’air très chouette, tu en dresses un joli portrait ! Dis donc ça devait dépoter entre lui Béarnais et elle Alsacienne… Bon courage…

  61. Répondre sophie 29 septembre 2016 à 22 h 19 min

    marjorie maman tu as un don pour rendre hommage aux personnes que tu aimes. En te lisant je me disais que j’aurais aimé connaître ce monsieur Alfred… bon courage à toi et à ta famille

  62. Répondre laurent 29 septembre 2016 à 22 h 42 min

    quel papi! FORMIDABLE
    le mien est parti en 1997, et meme si c’est beaucoup plus tard j’ai envie de lui rendre un hommage sur mon blog car mon papi je l’admire de plus en plus, et j aurai tellement aimé que mes enfants le connaissent…
    j ai eu de la chance d’être sa première petite fille et de partager sa vie de 1968 à 1997
    chauqe jour je pense à lui et à sa vie bien remplie, il était aussi formidable mon papi né en corse en 1916…..à farinole, parti au maroc à 6 ans puis seul a lyon à 18 ans pour faire médecine et il a réussi …
    à suivre sur mon blog

  63. Répondre Luna 30 septembre 2016 à 6 h 29 min

    ton texte est magnifique ! un très bel hommage à ton papy. Tu dois être triste, mais tu m’as fait passé beaucoup de joie et d’énergie en lisant tes mots.
    Des bises et des coeurs avec les doigts <3

  64. Répondre Odile 30 septembre 2016 à 7 h 12 min

    Très bel hommage à votre papy , comme vous l’aimez.
    Du haut de son paradis il veillera sur vous et sur votre petite famille.

  65. Répondre Lariska 30 septembre 2016 à 9 h 12 min

    Douces pensées pour toi et ta famille et merci pour ce texte magnifique qui respire l’amour… Ma mamie est partie à presque 97 ans, mais elle s’était beaucoup détachée de tout les dernières années, c’était triste. Ton Papy Al a eu une belle vie et une belle vieillesse!

  66. Répondre geraldine 30 septembre 2016 à 9 h 34 min

    Ton article est merveilleux de tendresse et de souvenirs. J’imagine ta peine de son départ. Toutes mes pensées pour toi et les tiens

  67. Répondre bibi 30 septembre 2016 à 10 h 04 min

    Quels mots, quelle tendresse. Douces pensées…

  68. Répondre Maman est en blouse blanche 30 septembre 2016 à 10 h 11 min

    C’est un très bel hommage que tu lui rends en quelques lignes

  69. Répondre charlotte 30 septembre 2016 à 10 h 21 min

    Mes condoléances

  70. Répondre DelphineB 30 septembre 2016 à 11 h 41 min

    Nul doute que Papy Al devait regarder par dessus ton épaule quand tu as écrit ce joli texte plein d’amour.
    Un bel hommage.
    Je pense bien à toi et à tes proches car j’imagine ta peine pour l’avoir vécue.
    Ton Papy t’accompagnera toujours avec des moments où tu verras ses clins d ‘oeil par ci par là, qui te feront sourire.
    Delphine

  71. Répondre mafavicer 30 septembre 2016 à 12 h 26 min

    Ma chère Marjo,
    mes pensées vous accompagnent.
    Je comprends mieux ta capacité à sortir des sentiers battus et créer tes propres aventures, tu as cela dans le sang.
    quelle lignée incroyable! et quel arrière grand père formidable pour tes pins.

  72. Répondre MissBrownie 30 septembre 2016 à 15 h 13 min

    Magnifique billet pour ton papy <3
    Douces pensées

  73. Répondre Mélanie 1 octobre 2016 à 12 h 04 min

    Bonjour,

    Mon papy aussi il aurait eut 100 ans cette année. Il est parti il y a 3 ans, et il me manque encore. Courage pour ce moment, l année est difficile pour vous, un papy, son papa, ça fait beaucoup (trop).
    Je pense à vous, un papy qui s en va c est l enfance qui part avec.
    Reste les souvenirs, qui pour ma part, me donne le sourire et que je veux transmettre à mes enfants
    Je vous embrasse

  74. Répondre maoré 2 octobre 2016 à 7 h 17 min

    Toutes mes condoléances. Je suis originaire de Navarrenx alors sauter du haut du pont wahoooo ! Il était super courageux ton papy Al. Bon courage et bises du béarn

  75. Répondre Chevry 4 octobre 2016 à 8 h 16 min

    Beaucoup d’émotion…les mots me manquent…
    Merci pour cette très belle description et ces merveilleux souvenirs

  76. Répondre Nelly, petite fille de 34 ans... 7 octobre 2016 à 22 h 22 min

    c’est l’anniversaire de mon papi aujourd’hui… mais mon papi il est plus là… et je pleure de lire tes mots…ces mots qui font écho à ce vide qu’il a laissé dans mon coeur le jour où il est parti…alors j’ai acheté une belle rose rouge aujourd’hui, parce que mon papi s’appelait Georges, Jordi en catalan, et que la rose rouge est la fleur que je lui ai toujours offert pour la San Jordi…
    Des bisous à nos papis ….

Laisser un commentaire