Lis ma vie

Un week-end comme les autres

Il y a une grasse matinée jusqu’à 10 heures, un smoothie parfait et le cours de golf de Kouign Amann pendant que je jouais du peigne fin avec ses soeurs.

Et puis les escalopes de poulet à la crème que je fais désormais presque tous les samedis midis.

Sieste pour Petite Gavotte, lecture pour Fleur de Sel du Petit Quotidien sous la surveillance bienveillante de son frère. frere_soeurEnsuite, dépapiétage (ce mot existe-t-il vraiment ?) de la chambre de Kouign Amann pour tous le monde avec chansons de Noël chantées à tue-tête. C’était bête, c’était bien.travaux_papier_peintOn a tellement bien avancé qu’on a terminé avant 19h, pile-poil pour s’offrir un apéro. Mais MMM s’est vilainement coupé le doigt avec une assiette alors l’apéro a été écourté. On a appelé les renforts (aux US, ils appellent 911, nous, on appelle Mamyvonne et Popope) et finalement, on a fini l’apéro ensemble vu qu’il n’y avait pas lieu d’aller à l’hôpital pour des points. La routine en somme à la Nourserie.

Le dimanche a été plus chaotique. Je suis partie voter avec un Kouign Amann à vélo qui n’écoutait pas grand chose. Les trois étaient particulièrement bruyants et moi ronchon de faire l’enduit, le ponçage et la peinture toute seule (pour que la plaie du doigt de MMM ne s’infecte pas).

Les enfants étaient survolés, la sieste de la plus petite a été courte pendant que les grands aidaient leur père à plier le linge en faisant en même temps des tours de magie. On aurait bien aimé les envoyer sur la Lune pour le goûter. Au lieu de ça, MMM est parti voter puis aux jeux avec eux pour me laisser terminer la peinture des poutres avant qu’on se lance dans la grande trilogie : bain, repas, dodo.

Pendant que je peignais, j’écoutais le silence avec bonheur et je pensais aux élections du jour. Je me suis aussi dit que la peine que je portais depuis le 13 novembre était encore bien lourde, aussi lourde qu’au premier jour en fait et que je ne parvenais pas tout à fait à aller au fond du bonheur comme je le faisais d’habitude.

On a fait les douches et les bains, on a mangé une purée rose, un peu de fromage et un yaourt au citron. On a couché nos petits relous et vaqué à nos occupations d’adultes, entendu les résultats avec la nausées…

C’était un week-end comme les autres avec ses petits tracas et ses jolis moments de bonheur mais je sens au fond de moi que les week-ends vont mettre du temps à redevenir “comme avant”

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

41 commentaires

  1. Répondre Miliez 6 décembre 2015 à 22 h 12 min

    Tout pareil ici Beaucoup beaucoup de mal à reprendre le dessus et déjà presque un mois … ☹️

  2. Répondre Pauline 6 décembre 2015 à 22 h 21 min

    Ah, les tiens aussi étaient surexcités aujourd’hui, doit y avoir un truc dans l’air !!! ici aussi la journée a été laborieuse… (au sens propos et figuré) !
    Allez, restons optimistes, ça ira mieux un jour …. bises

  3. Répondre anyo 6 décembre 2015 à 22 h 40 min

    Encore une fois ton article me touche et met des mots sur ce que je ressens !
    Ce we on a savouré le retour de la bienveillance entre frères et soeurs, on a assisté avec joie au spectacle improvisé des 3 grands, on a partagé le bonheur du SiMignon qui mangeait son 1er boudoir, on s’est offert une oeuvre d’art d’un ami peintre, on a retrouvé des copains… mais j’ai toujours cette petite boule dans le ventre, ces interrogations dans la tête… et on parle différemment aux enfants, surtout de leurs devoirs de citoyens…

    • Répondre Marjoliemaman 8 décembre 2015 à 14 h 31 min

      Mes grands m’ont demandé toute la semaien si j’allais bien voter ^__^

  4. Répondre Ma smala et moi ... 6 décembre 2015 à 22 h 49 min

    Les miens sont surexcités depuis quelques jours. Je me surprends parfois à regarder l’heure et à calculer combien de temps il reste avant de les coucher … #badmother

    J’ai suivi la politique française depuis l’autre côté de la frontière et je ne sais trop quoi en penser … Ce n’est pas toujours mieux chez moi 🙁

  5. Répondre Mad 6 décembre 2015 à 22 h 51 min

    C’est dur , et une belle nausée ici aussi….

  6. Répondre Joëlle 6 décembre 2015 à 22 h 53 min

    Un week-end en demi teinte pour nous. Un très joli samedi avec 6 enfants de 3 à 5 ans (et demi) parce que cette année a été tellement compliquée que l’on a pas pu organiser d’anniversaire aux enfants donc un gouter groupé, et c’était super chouette (atelier déco boules de Noël et pêche à la ligne)!
    Et il doit y avoir quelque chose dans l’air car ici aussi les enfants ont été pénibles et désagréables avec une little J qui a carrément zappé la sieste !!! petite chipie!
    Et un appel qui a définitivement rangé ce dimanche dans la case “merdique”, de maman pour m’apprendre que la petite fille que j’ai gardé il y a 20 ans, pendant plusieurs années, était décédée jeudi dernier d’une leucémie… mes larmes ont coulées et mon coeur pleure depuis… on ne peut pas mourir à 24 ans…
    On est quand même allé voté, parce qu’il faut, et on est encore plus écoeuré depuis les résultats, demain va être difficile ainsi que toute la semaine…
    Je te souhaite une bien jolie semaine ainsi qu’à toute ta famille, paix sur toi et les tiens. Je t’embrasse

    • Répondre Marjoliemaman 8 décembre 2015 à 14 h 29 min

      Je suis sincèrement désolée de lire ça Joëlle. Je t’embrasse bien fort.

  7. Répondre doubleroseblog 6 décembre 2015 à 23 h 13 min

    Tout à fait ça.
    je ne cesse de me répéter que je n’habite pas Paris, que je n’ai pas été touchée personnellement. mais cela n’enlève pas la peine., voire cela la renforce à l’idée que la peine que je ressens n’est rien comparée à celle d’autres.
    Comme le sentiment que nous sommes à un tournant. Un tournant qui me fait peur. Mais en même temps, n’est ce pas maintenant qu’il faut trouver la force pour avancer ENSEMBLE ?

  8. Répondre Lorelei 6 décembre 2015 à 23 h 49 min

    ça avait plutot bien commencé… idem pour la nausée, et quand je vois les résultats dans mon petit village où il n’y a pas l’ombre d’un étranger, je ne comprends pas….
    bisous <3

    • Répondre Marjoliemaman 8 décembre 2015 à 14 h 28 min

      Dans les petits villages, il y a cette impression que le danger est juste au bout de la route, qu’il va troubler l’ordre tranquille, alors on vote parce qu’on a peur de ce que l’on ne connaît pas.

      • Répondre Vthamel 9 décembre 2015 à 10 h 02 min

        Ma maminounette comme je l’appelle habite dans un tout ptit village de l’Aveyron. Je l’appelle dimanche soir et une fois encore elle me scotche. En colère contre les résultats. Se demandant comment il est possible de perdre autant la mémoire, est-ce que les gens se rendent compte que ça sera pas une étoile sur le manteau mais le nom de son pays d’origine écrit sur son dos…. Bref, je suis fière d’elle et de ses 91 ans d’intelligence. Et on a discuté longuemment et tu sais, je crois qu’elle est pas plus exposée qu’un autre pour comprendre de près mais elle a une richesse : elle lit. Elle s’ouvre, elle entend d’autres voix, elle aime le débat, elle ne se satisfait pas de réponses toutes faites, elle écoute la radio, elle écoute ses petits enfants qu’elle prend pour laboratoire de ce qu’elle ne vit plus elle-même.
        L’éducation. Socle fondamental. L’ouverture, of course.

  9. Répondre Pat 7 décembre 2015 à 7 h 09 min

    …”aller au fond du bonheur…”, voilà l’expression parfaite pour décrire ce que je ressens…

  10. Répondre Zazimutine 7 décembre 2015 à 7 h 18 min

    Oui, c’est tellement ça, ne plus réussir à aller “au fond du bonheur” comme tu le dis si joliment. Exactement ces mots-la. Merci, on se sent moins seul…

  11. Répondre 5autourdumonde 7 décembre 2015 à 8 h 05 min

    Un très bel article, ici aussi nous aimerions aller “au fond du bonheur”. Beaucoup de mauvaises nouvelles, et puis la France que l’on ne reconnait plus…

  12. Répondre Sandrine 7 décembre 2015 à 8 h 18 min

    Cc ça ressemble beaucoup à nos week-end, tu as écrit nausées avec un s mais tu as raison car ça provoque plusieurs nausées… J’aime vraiment beaucoup ta manière de raconter le quotidien ☺

  13. Répondre pelote56 7 décembre 2015 à 9 h 33 min

    oui…la nausée…et l’infinie tristesse..
    je pense qu’aucun de ceux qui sont morts au bataclan n’auraient voulu ces résultats là…et je ne sais pas où est le vivre ensemble aujourd’hui…
    en bretagne un peu plus apparemment..et c’est une maigre consolation mais c’en est une quand même…alors réagissons et parlons nous pour faire changer ce monde devenu fou..
    ne nous laissons pas abattre ni endormir…surtout pas par la peur et le chagrin…
    belle semaine à toi et ta petite famille

    • Répondre Marjoliemaman 8 décembre 2015 à 14 h 24 min

      On ne peut pas parler pour les victimes. En tout cas, je ne comprends pas comment un vote FN peut paraître rassurant.

  14. Répondre Laurence 7 décembre 2015 à 10 h 58 min

    Tu résumes bien ce que je ressens aussi. Hier, je suis tombée sur le site du Monde qui publie les portraits des victimes du 13 novembre … et les larmes me sont remontées aussi vite aux yeux … comme quand je suis passée Place de la République il y a 1 semaine … Et comme l’écrit Anyo, ça donne aussi un autre éclairage, une autre dimension à nos devoirs de citoyens. Bref, beaucoup de sentiments mélangés … Merci pour article en tout cas.

  15. Répondre Fontaine Charlotte 7 décembre 2015 à 11 h 28 min

    Très joli article, qui résume bien ce qu’on vit aussi… Merci de savoir ainsi si bien mettre des mots, on se sent moins seul, on fait un peu partie de votre famille ! Bon courage pr la semaine, on ne lâche rien, on retourne voter dimanche en croisant les doigts pr que les abstentionnistes se réveillent et votent bien… ca sera tjs ça… Parce qu’on veut continuer d’être fiers de notre France, une France républicaine, ouverte, généreuse, intelligente, mélangée et riche de ses différences, de sa culture et de son histoire !

  16. Répondre Lisbei 7 décembre 2015 à 15 h 46 min

    Coucou !
    C’est clair que regarder le résultat des élections dimanche soir, c’était un bon moyen d’avoir le cafard …
    Bises !

    • Répondre Marjoliemaman 8 décembre 2015 à 14 h 23 min

      En espérant que 2016 nous offre de meilleures surprises que 2015.

  17. Répondre Léa 7 décembre 2015 à 20 h 11 min

    aucun parti politique ne vaut mieux que l’autre, nous ne vivons pas dans le monde des Bisounours, et notre France n’est hélas, au risque d’en décevoir certains, pas si belle et parfaite. Elle aurait bien besoin d’idées nouvelles

    • Répondre Marjoliemaman 8 décembre 2015 à 14 h 20 min

      Non, le front national n’est pas un parti comme les autres et oui, j’ai la nausée, même deux jours après.

  18. Répondre Daphné 7 décembre 2015 à 20 h 31 min

    Quel sacrée montagne de papier peint vinyl ! Ça peut être une tannée à enlever. On a la grande chance de partir en voyage, ce week-end fut tout entier consacré aux préparatifs, juste une pause pour aller voter. Difficile d’imaginer qu’à notre retour le paysage politique sera tant chamboulé, je suis atterrée par les résultats dans ma région.

  19. Répondre Poulette Dodue 7 décembre 2015 à 21 h 17 min

    L’amertume/ l’apreté en toile de fond…pas facile à evacuer.
    Dans un registre plus léger les escalopes de dinde ou poulet (crème et parfois poivre vert) sont un classique ici aussi.
    Bise

    • Répondre Marjoliemaman 8 décembre 2015 à 14 h 21 min

      Miam, avec des champignons aussi, c’est délicieux 😉

  20. Répondre Nadja 8 décembre 2015 à 9 h 09 min

    J’aime beaucoup ton texte. Bises ensoleillées

  21. Répondre Bénédicte 9 décembre 2015 à 11 h 20 min

    J’adore le carré de Fleur de Sel !

  22. Répondre issabill 9 décembre 2015 à 22 h 39 min

    J’étais tellement optimiste en allant voter ce week-end. J’y croyais, vraiment. Naïve… J’ai eu envie de pleurer.
    A vrai dire, ce n’est pas tant les résultats du FN que l’abstention qui m’a fait du mal. Le FN, on s’y attentait… MAIS, on était prévenu, on nous parlait de ce danger depuis 1 mois… et les gens en avaient finalement quand même rien à faire, puisqu’1 Français sur 2 n’a pas voté…

  23. Répondre Marie 11 décembre 2015 à 10 h 31 min

    J’ai les larmes aux yeux en vous lisant…
    Depuis la Belgique, j’ai peur. Peur pour tout ceux et celles, quels qu’ils soient et d’où qu’ils soient, minorisés et fragilisés (étrangers, réfugiés, homosexuels, femmes, roms, français issus de l’immigration, etc.), qui risquent de souffrir encore plus dans les jours, semaines, mois, années qui viennent. Peur pour mes propres filles qui sont moitié marocaines par leur papa, musulmanes, et vont grandir dans un tel climat. Comment leur expliquer, quand elles grandiront, qu’il y a de la haine, du rejet, qu’aux yeux de certains elles sont “différentes”, mais aussi que malgré tout il y a toujours eu et il y aura toujours des gens emplis d’amour, et qu’on doit avancer et s’efforcer d’être heureux et solidaires, pour inonder le monde de tendresse et espérer que, un peu, peut-être, ce soit contagieux…

  24. Répondre Sempéa 12 décembre 2015 à 11 h 42 min

    Après les résultats des élections j’ai regardé 2 “épisodes” de Sissi, il fallait bien ça pour me remettre de mes émotions.. C’est vrai depuis le 13 novembre il y a toujours un petit quelque chose dans mon esprit en fond de tâche, pas la peur, mais ce petit rien qui fait que je ressens plus encore que d’habitude la fragilité de la vie .

Laisser un commentaire